RSS
RSS



 

Partagez|

Love at first bite. | WINTERFROST.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Asgard - Earth-616
D'OÙ VIENS-TU ? : Marvel Universe
AVATAR : Tom Hiddleston
COPYRIGHT : lux aeterna (avat) Heaven (signa)
AVENTURES : 162
DATE D'ARRIVEE : 05/07/2018
MULTIFACE : Steven G. Rogers & Jefferson
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Célibataire, veuf, amant, ce ne sont que des mots qui ne veulent rien dire
AVEC : Sigyn, Angrboda, James Barnes, les seules personnes qui ont comptées quoi qu'il en dise
LOCALISATION : Brisbane
METIER : Lui un métier ? Non.
ZONE LIBRE :
All I know.
Time is a valuable thing. Watch it fly by as the pendulum swings. Watch it count down to the end of the day. The clock ticks life away, it's so unreal, didn't look out below. Watch the time go right out the window. Trying to hold on but didn't even know, wasted it all just to watch you go. I kept everything inside and even though I tried...It all fell apart.
What it meant to me, will eventually be a memory, of a time when. I tried so hard and got so far. But in the end it doesn't even matter, I had to fall to lose it all.



STATUT CIVIL : Oubliées sa femme et ses amantes. Il l'a lui dans la tête même s'il ne veut pas.
AVEC : James B. Barnes
LOCALISATION : Dans le plus luxueux hôtel de la ville

Message Sujet: Re: Love at first bite. | WINTERFROST. 06.12.18 23:45


Love at first bite.

Winterfrost

▼▲▼

Loki n'a pas l'intention de repartir avant que les choses soient claires entre lui et James, plus largement, il n'a pas l'intention de partir tout court. Enfin, de partir dans le sens laisser l'humain, les téléporter ailleurs dans un lieu plus à son goût par contre...Mais oui, pour lui, tout se joue à partir du moment où le mortel va passer la porte de son appartement. En bien ou en mal mais il est hors de question que tout ne soit pas fait et dit aujourd'hui même, déjà bien qu'il ait daigné attendre l'heure donnée par James. Plus ou moins puisqu'il est dans son appartement avant.  Le dieu ne sait pas lui-même dans quel sens ça va pouvoir partir, tout d'un côté ou tout de l'autre, le juste milieu ? Avec lui ? Cela va être compliqué, très compliqué, alors qu'il ne peut pas dire dans quel sens il va lui-même partir dans la seconde qui suit.

Ne bougeant que peu alors que son humain fini par arriver, juste ce qu'il faut pour le regarder à moitié dans un premier temps. Puis totalement dans un second temps, lui indiquant surtout à sa manière qu'il en a sérieusement marre de devoir attendre. Mais, eh, il a retrouvé James alors oui, que le mortel s'occupe de lui et vienne le rejoindre rapidement.

- Trop longtemps.

Réponse à double sens n'est-ce pas. Le laissant approcher comme Loki l'avait dit, il ne voyait pas comment son humain aurait pu faire autrement. Regardant surtout la rose puis James puis encore la rose puis encore James quand ce dernier la lui tend. Qu'est-ce que je suis censé faire avec ça ? Quel drôle de concept que de lui offrir une fleur, même une rose, rouge de surcroît. Loki ne l'avouera jamais mais s'il sait la signification des couleurs, c'est parce qu'il a étudié Midgard autant que possible quand il était coincé sur Asgard. Et avant de se mettre en tête un plan pour récupérer son humain.

Donc oui, lui offrir, à lui, une rose, le laisse perplexe quelques secondes, son regard émeraude passant de l'un à l'autre. Terminant par lever la main et la prendre délicatement, tiens, il avait oublié que ces fleurs là ont des épines. Loki trouvant ça amusant, une si belle fleur qui cache bien son jeu. Un peu comme le dieu de la ruse. Un peu comme l'humain. Portant la rose à son nez pour la sentir et il doit dire qu'il aime bien le parfum qu'elle peut dégager. Cela lui rappelant un peu sa mère aussi, quand il était petit, il aimait la voir s'occuper des fleurs à Asgard. Sa mère, une guerrière hors norme, une magicienne elle aussi et pourtant d'une douceur et délicatesse permanente. Loki aurait pu en rire et envoyer James bouler, parce que sérieusement lui offrir une fleur, à lui. Mais non, au final il apprécie l'attention, c'est nouveau, inattendu et surprenant et c'est ça qui fait tout. James arrive à le surprendre, donc oui, le dieu apprécie et cela est visible, ce n'est peut-être pas très flagrant mais si l'humain le connaît encore assez, il le verra.

James approche encore, lui parle encore et Loki continu de le laisser faire, l'écoutant sans rien répondre. Pourtant, il en aurait à dire à ce qu'il peut entendre. Tu m'as manqué. Pas tant qu'à moi. Le manque, l'humain n'a pas pu le ressentir autant que le dieu. J'ai rêvé de toi. Pas autant que moi que j'ai pu le faire, combien de fois Loki s'est réveillé le prénom de l'humain sur le bord des lèvres pour découvrir un lit vide. Qui plus est l'humain a été forcé à tout oublier. Il pourrait lui dire tout ça mais ne le fait pas pour le moment, au risque de pouvoir être rabaissant encore une fois. Et puis tout le reste, auquel Loki ne répond rien à la seconde, laissant encore James approcher.

Ce n'est pas l'envie d'appuyer sa joue un peu contre la main de son humain qui lui manque mais le dieu fait surtout léviter la rose à côté d'eux et ça pour mieux passer ses deux mains autour de son humain. Ou plutôt une main dans son dos et l'autre venant se poser sur sa gorge sans le serrer pour autant mais le geste parler de lui-même, s'il ne renforce pas les paroles qu'il prononce en même temps.

- Je préfère te tuer de mes mains et t'envoyer au royaume de ma fille plutôt que de laisser quiconque nous séparer encore une fois.


Remontant finalement sa main le long de son cou pour la passer sur la joue de James, l'effleurant du bout des doigts avant de la glisser dans sa nuque.

- Mais surtout, je ne laisserai jamais à personne cette possibilité là. Je tuerai le premier qui voudra tenter, je tuerai le premier qui voudra t'approcher. Je ne permettrais plus que quiconque lève la main sur toi et touche ton si beau visage.

Disant cela avec un sourire au coin des lèvres qui n'a rien de rassurant, une lueur de folie revenant trôner dans son regard. C'est certainement malsain mais c'est aussi la manière de dire à James qui l'aime et le protégera.

- Quant au reste tu as vu pourquoi je suis ainsi, pourquoi je suis toujours sur le pied de guerre et tu sais pourquoi je le suis toujours.

Dernier point qui n'est pas totalement vrai, Loki n'a pas connu que guerre et souffrance, il a eu quelques accalmies au milieu de sa longue vie. Enfin, quelques...deux. La première quand il a eu ses enfants avec Angrboda et a pu les élever quelques années avant qu'ils lui soient arrachés et la seconde, les quelques années passées avec James justement. Deux moments d'accalmies en plus de 5000 ans de vie.

- Tu m'appartiens depuis le jour où j'ai posé les yeux sur toi. Tu es mien James et rien ne pourra changer cela.

Loki l'attirait un peu plus contre lui, qu'ils soient aussi collés que possible, les rapprochant tout court mais cette fois plus de jeu, il venait frôler les lèvres de James des siennes. Reculant de quelques millimètres pour mieux venir poser réellement ses lèvres sur celles de l'humain.
CODAGE PAR AMATIS





I hate him as much i love him. I'm his brother, adopted, but his brother after all. We're sons of Odin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t256-james-barnes-bucky-winter-soldier

LIEU ORIGINEL : Earth-616 / Earth 19999.
D'OÙ VIENS-TU ? : Marvel Universe
AVATAR : Sebastian Stan
COPYRIGHT : Outlines (Avatar) | ROGERS. (signature)
AVENTURES : 584
DATE D'ARRIVEE : 03/03/2015
MULTIFACE : Pamela Isley, Dean Winchester, Lyanna Targaryen, Wanda Maximoff, Rhaenyra Targaryen.
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Son coeur est pris par son premier amour et ils ont repris leur relation où elle s'était arrêtée... Mais il doit faire le point avec son passé.
AVEC : Steven Rogers, son premier et grand amour. Natasha Romanoff et Loki Laufeyson, son passé.
LOCALISATION : Outback Queensland.
METIER : Plus grand assassin du monde. Enfin... Dans son monde.
ZONE LIBRE :


Thanks for the memories.

❄️❄️❄️❄️❄️❄️❄️❄️



You make me feel alive
And you're giving me everything
I've ever wanted in life
You make me smile
And I forget to breathe
What's an angel like you
Ever do with a devil like me


STATUT CIVIL : Célibataire, du moins, il le croit mais... Il hante ses pensées.
AVEC : Loki Laufeyson.
LOCALISATION : Somewhere.
METIER : Employé dans une supérette mais ça va pas durer.

Message Sujet: Re: Love at first bite. | WINTERFROST. 08.12.18 2:36

Il n’était plus tout à fait sûr de ce qu’il ressentait pour le dieu, il savait juste que ce n’était pas de l’indifférence mais il ignorait si c’était vraiment de l’amour. Si c’était lui ou un sentiment appartenant à l’ancien lui. C’était déjà bizarre que Loki l’appelle James et non Bucky alors qu’il était... il était Bucky. Juste Bucky.

Il lui offrait cette rose, c’était juste une fleur mais il ne voyait pas quoi offrir de plus. Une rose rouge, c’était symbolique. L’amour. C’était cette fleur et pas une autre, c’était son instinct qui lui avait indiqué que c’était celle ci alors il l’avait choisi et l’avait offerte à Loki. Jugeant ses réactions de là où il était au départ, un sourire sur les lèvres en remarquant que malgré ses hésitations et son regard perplexe, il finissait par la prendre et l’apprécier, allant jusqu’à la sentir. Il souriait, forcément. Il reconnaissait les airs de Loki et ce que cela signifiait et il aimait lui faire plaisir même avec une petite attention un peu bête.

Loki semblait toute fois jouer à un jeu auquel il jouait aussi avec un certain plaisir. Loki aimait qu’on le courtise, qu’on le charme, qu’on le vante et il s’amusait de le faire. Lui-même étant charmeur autrefois et se sentant à l’aise à l’idée de réessayer avec Loki, lui montrant ainsi un autre aspect de sa personnalité que le Bucky fantomatique d’autrefois. C’était difficile de s’exprimer mais en même temps ça faisait du bien de lui dire ces mots. Lui exprimer ce qu’il ressentait à ce sujet, son sujet. Ne pas aimer le voir si fatigué et mal en point alors qu’il avait souvenir d’un dieu bien habillé, élégant, beau, magnifique même, à en crever le cœur. A se damner. Là ? Le dieu avait perdu de sa splendeur et de sa grâce et il n’aimait pas ça du tout.

Il lui caressait la joue et sentait que Loki aimait ce geste, sentant surtout le moindre mouvement sous ses doigts frais. Un regard attendri, plus qu’il y a cinq minutes en tout cas. Et voilà, la main sur sa gorge. Si prévisible. Tu ne peux pas te contenter de m’aimer ?

Puis les mots se suivaient et il les écoutait, ne lâchant pas le dieu du regard un seul instant, profitant de sentir ses mains contre lui et de retrouver ce plaisir, celui d’être tenu comme le dieu le tenait et se dire que parmi tous, c’était lui que le dieu avait choisi. Les autres n’importaient pas, c’était lui qui avait été choisi. Son pouce continuait à caresser sa joue malgré les mots du dieu et ses menaces. Laisser l’orage passer, surtout pour ce qui suivait en fin de compte. Il ressentait la possessivité, la jalousie, l’éclat de folie que le dieu avait souvent et qu’il avait appris à aimer ; quelle meilleure chose qu’être aimer de cette façon ? C’était clair, c’était direct, Loki donnait le ton et ça lui faisait un bien fou. Il était plus que apte à se défendre pourtant. Il caressait sa lèvre inférieur avec son pouce. Vraiment ? C’était curieux d’être protégé car Loki pouvait tant être le protecteur que le bourreau, l’un ou l’autre et les deux à la fois. Pourtant, et ce même s’il n’avait jamais eu besoin de la protection de quiconque - trop fier, trop orgueilleux, trop indépendant pour ca - c’était quand même rassurant de se dire qu’il n’avait pas un ange gardien mais directement un dieu et pas n’importe lequel. Car il se souvenait de ça, la dernière chose à faire, sous-estimer Loki. Plein de ressources. Toujours.

« Ravi d’entendre que tu me trouves si beau. »

Un murmure amusé, un souffle. En même temps, c’était important de plaire à la personne qu’on... qu’on quoi, au juste ? Qu’on aimait ? Ça y ressemblait bien, s’il se fiait aux battements irréguliers de son cœur et à cette envie constante de rompre la distance et embrasser le dieu. Quant au reste tu as vu pourquoi je suis ainsi, pourquoi je suis toujours sur le pied de guerre et tu sais pourquoi je le suis toujours. Il levait les yeux au ciel pour toute réponse. Au début.

« Ne dis pas n’importe quoi, Loki. Nous ne sommes plus en guerre. Nous sommes, au contraire, en paix. Ensemble. Dans cet appartement, à l’abris des regards indiscrets. Montre moi celui que j’aime. Je veux revoir le dieu qui sourit et me fait fondre, revoir celui qui avait toujours une idée de chose à faire ici comme à l’autre bout de la galaxie. »

Ne soit pas cette loque, en quelque sortes. Ne soit pas ce corps vide, cette coquille vide. Ne soit pas juste des vêtements faits pour la guerre et rien d’autres. Loki semblait confiant en lui disant qu’il lui appartenait. C’était curieux. Cette envie de le contredire et hurler qu’il était un homme libre et n’appartenait à personne et en même temps cette impression que le dieu disait vrai et n’avait même jamais autant été dans le vrai depuis qu’ils se connaissent. Alors il ne disait rien. Regardait le dieu s’éloigner pour mieux se rapprocher et l’embrasser.

Son cœur faisait n’importe quoi dans sa poitrine. Un battement irrégulier et désagréable au possible et des bouffés de chaleurs pour ce qui était supposé être un simple baiser et pourtant. Sa main gauche remontait dans ses cheveux, comme pour le retenir et l’empêcher de reculer de nouveau, tout en sachant que si le dieu voulait partir, il partirait mais il le tenait de manière à ce qu’il comprenne qu’il ne voulait pas qu’il soit ailleurs que contre lui, corps contre corps, lèvres contres lèvres. Un baiser libérateur, forcément. Qui lui rappelait mille et une choses, mille et une sensation. Un baiser qu’il ne pouvait que lui rendre au centuple. Un baiser tendre puis amoureux. C’était bien son dieu, c’était bien ses lèvres contre les siennes. Le goût de ce baiser était délicieusement familier, comme si leur lèvres et leur corps n’avaient attendus que ça toutes ces années, lui donnant l’impression d’un retour à la maison après des années de lutte, l’impression qu’ils arrivaient enfin à se retrouver et qu’Hydra et Odin n’y pourraient plus rien. Reprendre où ils s’étaient arrêtés. Il attrapait sa lèvre inférieur, la mordillant brièvement pour se reculer de quelque millimètres, respirer, puis, parler. Il savait tout, maintenant.

« Pardon. De ne pas avoir compris plus tôt. Tu es mien aussi. Tu m’appartiens. Le premier qui osera lever la main sur toi, je le torturerai jusqu’à ce qu’il me supplie de l’achever et je le laisserai crever dans la douleur pendant des heures, des jours entiers. »

Possessivité qu’il exprimait à son tour, embrassant à nouveau les lèvres du dieu si tôt en avait-il l’occasion. Maintenant qu’il retrouvait ce plaisir, ça allait être difficile de lui enlever. Ses mains se faisaient si pressantes que ses lèvres, dans ses cheveux comme sur sa hanche. Il n’y avait même pas à négocier sur l’aspect possessif et obsessionnel de Bucky. Ce tu m’appartiens n’avait rien d’une négociation. Et quelque part, Loki avait besoin, selon lui, de comprendre que Bucky l’aimait et ne laisserait plus rien se mettre entre eux, rien ni personne. Ils seront plus prudent la prochaine fois. Il le protégerait à nouveau, comme il l’avait souvent fait lors de leur voyage. Loki avait, selon lui, besoin de savoir qu’il pouvait compter en quelqu’un qui ne l’abandonnerait jamais, le prenait tel qu’il était et l’aimait tel qu’il était. Quelqu’un pour l’aimer et le comprendre, quelqu’un pour prendre soin de lui, le traiter comme il le méritait. Même si ça ne serait pas toujours facile vu le tempérament du dieu. Bucky serait toujours là, il le voulait et avait appris de leur erreurs et ne les recommettrait plus jamais. Il avait trop changé pour ça. Était enfin totalement conscient. De lui, de la vie, d’eux. De tout. Et là ? De l’amour qu’il portait au dieu et qu’il avait besoin de retrouver pleinement.


he's not just the light of my life
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Asgard - Earth-616
D'OÙ VIENS-TU ? : Marvel Universe
AVATAR : Tom Hiddleston
COPYRIGHT : lux aeterna (avat) Heaven (signa)
AVENTURES : 162
DATE D'ARRIVEE : 05/07/2018
MULTIFACE : Steven G. Rogers & Jefferson
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Célibataire, veuf, amant, ce ne sont que des mots qui ne veulent rien dire
AVEC : Sigyn, Angrboda, James Barnes, les seules personnes qui ont comptées quoi qu'il en dise
LOCALISATION : Brisbane
METIER : Lui un métier ? Non.
ZONE LIBRE :
All I know.
Time is a valuable thing. Watch it fly by as the pendulum swings. Watch it count down to the end of the day. The clock ticks life away, it's so unreal, didn't look out below. Watch the time go right out the window. Trying to hold on but didn't even know, wasted it all just to watch you go. I kept everything inside and even though I tried...It all fell apart.
What it meant to me, will eventually be a memory, of a time when. I tried so hard and got so far. But in the end it doesn't even matter, I had to fall to lose it all.



STATUT CIVIL : Oubliées sa femme et ses amantes. Il l'a lui dans la tête même s'il ne veut pas.
AVEC : James B. Barnes
LOCALISATION : Dans le plus luxueux hôtel de la ville

Message Sujet: Re: Love at first bite. | WINTERFROST. 08.12.18 19:43


Love at first bite.

Winterfrost

▼▲▼

S'il y a même pas cinq minutes, Loki ne savait pas comment les choses allaient tourner, il se rend compte rapidement qu'il apprécie comment ça tourne justement. Ce petit jeu de son humain, tout d'abord avec cette rose, ce qui le met perplexe sur le coup pour finir par bien aimé. Mais si lui sait ce que veut dire la couleur de la rose, est-ce que James le sait lui ? Est-ce qu'il a conscience qu'il parle d'amour au dieu ? Ou est-ce que l'humain l'a seulement prise sur le passage parce qu'il la trouvait jolie ? Loki espère que, oui, James sait ce qu'il a fait là. Tout comme, le dieu apprécie les choses alors qu'il approche, pouvant dire qu'il découvre le mortel d'une autre manière. L'humain n'aurait jamais réagi ainsi avant quand ils étaient ensemble, émettre une envie, dire à quoi il peut penser vraiment, faire part de ce qu'il aime ou n'aime pas. Loki se rendant compte que c'estt un petit quelque chose qui a pu lui manquer dans leur relation, quelque chose dont il n'avait pas conscience, que l'homme qu'il aime soit vraiment là, vivant au lieu de se contenter de suivre ou de piquer des crises. Tant que James n'était qu'un jouet, c'était parfait mais par la suite, oui, ça a manqué, c'est sans doute aussi pour ça que Loki comptait lui rendre sa mémoire petit à petit. Défaire ce qu'Hydra avait pu faire, apaiser aussi ce que l'humain avait pu subir.

Loki en profite pour lui dire les choses tel que lui les voit, ce n'est pas une menace, ce n'est pas une de ses mauvaises blagues ou une de ses ruses ; il est on ne peut plus sérieux. Quitte à avoir le coeur brisé sur le coup, il préférerait tuer l'humain que ne plus l'avoir avec lui. Même si une fois à Helheim, Loki pourrait aller le chercher, sauf que ça ne serait plut tout à fait la même chose n'est-ce pas ? C'est surtout assurer à James qu'il le protégera de tout et de n'importe quoi, personne n'a le droit de toucher son humain à part lui. C'est ainsi et pas autrement. Loki aime le voir amusé alors qu'il lui dit qu'il est beau, même si dans les faits, si James a terminé dans le lit du dieu, c'est bien parce qu'il était -et est toujours- à son goût. Jamais le dieu n'aurait pu coucher avec encore et encore si l'humain était repoussant. Mais peut-être est-ce de ces choses que l'humain a besoin d'entendre et n'a jamais entendu de la part de Loki ?

- Je serais toujours en guerre. La dernière fois que j'ai baissé la garde, ça c'est mal terminé.

On t'a arraché à moi, toi qui avait pu insuffler un semblant de paix dans mon esprit.

- Je ne permettrais pas que ça recommence.

Autrement dit, bonne chance pour lui faire changer d'avis. Ne disant rien sur le reste, pas tout de suite en tout cas, pas immédiatement, ou plutôt pas de manière directe...puisque Loki a bien noté ce "montre moi celui que j'aime", qui veut tout dire. Répondant en disant à James ce tu m'appartiens, tu es mien. Et ça pour mieux venir l'embrasser, une tension qui plane entre eux depuis qu'ils se sont retrouvés et qu'il est plus que temps de la faire baisser. Si tout à l'heure Loki voulait que ça soit son humain qui cède pour le tester, là, il en a entendu bien assez pour céder lui-même le premier.

Un baiser c'est simple, un baiser c'est rien pour beaucoup mais pour le dieu c'est significatif, d'autant plus en sentant James lui répondre. En sentant tout le reste, tout ce qui peut émaner de son humain et surtout tout ce qui peut l'agiter lui-même. Cette envie de ne plus jamais le lâcher, cette envie d'en perdre son souffle tout en ayant l'impression de respirer enfin. Un peu comme si Loki a passé les 40 dernières années en apnée. Un peu comme si son supplice touche à sa fin, que la torture cesse enfin. Toutes les sensations qui lui reviennent pleinement au lieu de voir ses souvenirs s'émousser. Un baiser qui lui rappelle pourquoi il a pu tomber amoureux d'un humain, comment il a pu tomber amoureux. Un baiser qui lui fait se dire que oui, il aime réellement et profondément James, que ce n'est pas un fait que son esprit à inventer pour le mettre sur la voie de la guerre et du carnage à leur séparation. Un baiser qui indique également à Loki que, oui, il va vraiment pouvoir se faire aux changements de l'humain, que ça ne change rien du tout, bien au contraire. Un baiser qui n'a jamais été aussi vrai pour le dieu.

Loki en sourit presque à ce mordillement, adorable, tellement adorable son humain. Encore plus adorable avec ce qui vient ensuite même si en même temps c'est un "parce que tu crois que je ne sais pas me défendre seul ?" qui lui passait en tête. Même si en même temps, le dieu n'est pas décidé à laisser James croire qu'il peut être sien. Loki n'est à personne et ceux qui pensent pouvoir le tenir sont encore plus fous qu'il ne peut l'être.

- Tu crois vraiment que je suis tien ?

Ne lui laissant pas le temps de répondre pour se laisser porter par un nouveau baiser. Loki en a envie et besoin de cela, de retrouver son humain, de vraiment le retrouver. Plus jamais séparés, il en deviendrait fou...oh wait, c'est fait déjà ça. Cessant pourtant ce nouveau baiser à l'instant précis où son esprit arrête d'osciller dans des pensées contraires. Entre sa fierté et le reste. Hum.

- Hum..Peut-être qu'un dieu pourrait être à un mortel, peut-être.

Loki recule sa tête pour mieux le regarder, sonder l'humain en plongeant son regard vert dans le sien.

- Mais pour ça, il faudrait que le dieu ne considère plus l'humain comme un jouet. Ou comme un soldat. Ou encore comme un petit chaton. Pour ça il faudrait que le dieu considère l'humain comme un homme, comme étant presque son égal.

On repassera pour dire les choses normalement alors que Loki sait où il veut en venir mais peut-être encore trop fier pour le dire directement. Finissant par se rapprocher, laissant croire à James qu'il va juste l'embrasser pour détourner ses lèvres au dernier moment et venir lui embrasser la mâchoire. Pour mieux dévier dans son cou et y déposer un baiser avant de lui murmurer à l'oreille.

- Mon homme.

Sa manière tordue à lui de dire à James que oui, Loki ne le considère plus comme inférieur à lui, enfin plus vraiment. Que oui, Loki le considère comme un homme à part entière. Sauf que c'est en même temps, un peu trop de gentillesse et de douceur de sa part alors que le dieu regarde à nouveau son humain.

- Mais as-tu bien compris que je ne suis tout à fait le même moi non plus ? Tu dis vouloir que je te montre celui que tu aimes mais je suis là devant toi ou alors tu aurais préféré que je garde l'illusion en place au lieu de me montrer tel que je suis ?

Loki parle bien des traces physiques laissées par ces dernières décennies, il pourrait retrouver le sourire, il pourrait se remplumer, il pourrait de nouveau apprendre à dormir correctement et ne plus avoir ces cernes mais ça ne se fera pas ainsi. Cela ne dépend pas entièrement de lui. Es-tu prêt à vraiment me prendre tel que je suis ?
CODAGE PAR AMATIS





I hate him as much i love him. I'm his brother, adopted, but his brother after all. We're sons of Odin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t256-james-barnes-bucky-winter-soldier

LIEU ORIGINEL : Earth-616 / Earth 19999.
D'OÙ VIENS-TU ? : Marvel Universe
AVATAR : Sebastian Stan
COPYRIGHT : Outlines (Avatar) | ROGERS. (signature)
AVENTURES : 584
DATE D'ARRIVEE : 03/03/2015
MULTIFACE : Pamela Isley, Dean Winchester, Lyanna Targaryen, Wanda Maximoff, Rhaenyra Targaryen.
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Son coeur est pris par son premier amour et ils ont repris leur relation où elle s'était arrêtée... Mais il doit faire le point avec son passé.
AVEC : Steven Rogers, son premier et grand amour. Natasha Romanoff et Loki Laufeyson, son passé.
LOCALISATION : Outback Queensland.
METIER : Plus grand assassin du monde. Enfin... Dans son monde.
ZONE LIBRE :


Thanks for the memories.

❄️❄️❄️❄️❄️❄️❄️❄️



You make me feel alive
And you're giving me everything
I've ever wanted in life
You make me smile
And I forget to breathe
What's an angel like you
Ever do with a devil like me


STATUT CIVIL : Célibataire, du moins, il le croit mais... Il hante ses pensées.
AVEC : Loki Laufeyson.
LOCALISATION : Somewhere.
METIER : Employé dans une supérette mais ça va pas durer.

Message Sujet: Re: Love at first bite. | WINTERFROST. 10.12.18 20:28

Dans son esprit, tout se mettait en place petit à petit. Fragment par fragment, des choses qu'il réalisait alors qu'il s'approchait de Loki et d'autres qu'il peinait encore à comprendre mais qu'il finirait par comprendre, par réaliser, mettre le doigt dessus. Puis c'était ironique que ce soit à lui de dire à Loki qu'ils n'étaient plus en guerre alors qu'il était prêt à chaque instant de dégainer une arme cachée partout dans son appartement. Au moins il ne portait pas une tenue de combat et n'était pas prêt à ce point, il commençait à se détendre à ce sujet. Ce qui était loin d'être le cas de Loki. Il lui apparaissait que c'était à lui d'apaiser le dieu, de l'aider à se reconstruire comme lui avait réussi à commencer à se reconstruire. Il lui devait bien ça.

Comme si tu avais besoin d'une tenue pour ça...

Il souriait à sa remarque un peu sarcastique. Il pourrait toujours se changer quand il le faudrait d'un claquement de doigts et... Il voulait juste le voir plus détendu et avec cet accoutrement, ça allait être compliqué à faire. Puis ces baisers, qui éveillaient en lui d'autres sensations et souvenirs. Un baiser, difficile de s'en rappeler, surtout au vue de la douceur entre eux et qu'il n'avait pas connu ça depuis 40 années. Comment aurait-il pu se rappeler avec précision du goût des lèvres du dieu et de leur tendresse, juste de mémoire et sans s'y essayer à nouveau ? Il ne pouvait pas. Là, c'était plus clair pour lui et c'était un moment délicieux. Même cette façon de lui mordiller la lèvre, c'était familier, une chose qu'ils avaient souvent fait et qui lui revenait en mémoire. C'était une façon de se taquiner, de rendre l'instant moins niais pour eux, peut-être. Ce qu'il pouvait aimer les lèvres du dieu.

Il exprimait sa possessivité tant par les mots que par les gestes. C'était cette façon de lui dire ce qu'il ferait si on se mettait à nouveau entre eux et cette façon de le tenir contre lui pour lui indiquer qu'il était sien. Un baiser pour empêcher Loki de discuter ça, parce que pour lui c'était ainsi et pas autrement, tu es mien, point final. Tout en sachant que Loki pourrait s'amuser à dire le contraire juste pour l'emmerder et le provoquer, la finalité restait la même. Tu crois vraiment que je suis tien ? Il fallait quand même qu'il réponde. Bucky fronçait les sourcils.

Tu l'es.

C'était dit contre ses lèvres, peut-être difficilement compréhensible mais il l'était, point. Loki n'aurait pas l'occasion de croire l'inverse, il ne le permettrait pas. Il voyait le petit jeu de Loki et le monologue venir, il reconnaissait ses expressions et cette façon qu'il avait d'être si... théâtral, quand il s'y mettait. Il soutenait son regard, pas prêt à le baisser une seule seconde ou cligner des yeux le premier. C'était sa manière de tenir tête au dieu, lui faire comprendre qu'il ne changerait pas d'avis et qu'il ne plaisantait pas. Même si le dieu semblait plus taquin... Comme souvent. La conversation tournait et il finissait par voir où Loki allait en venir. Aller, crache le morceau. Dis-le, vas-y. L'embrasser ? Ah, faux espoir. Quoi que, les baisers sur sa peau étaient très agréable.

Quel était le plus gros frisson ? Le baiser dans son cou ou les paroles de Loki, ces deux simples mots ?

Mon dieu.

Des mots qu'il avait, de mémoire, souvent soupiré dans des draps et dans ses bras. Trop souvent pour s'en rappeler. Et voilà que Loki repassait à autre chose de plus sérieux, trop sérieux à son goût d'un coup. Il le regardait de nouveau en soutenant son regard, ses deux mains se rejoignant sur les hanches du dieu pour le garder contre lui. Il serait bien tenté d'être sarcastique, de l'envoyer chier juste parce qu'il doutait de ça. Mais pour une fois, il préférait réfléchir à ses mots. Il inspirait profondément.

Nous avons tous les deux besoins de nous reconstruire et c'est ce que nous ferons, ensemble. Je veux que tu redeviennes celui que j'ai aimé, d'une certaine façon, tout en sachant qu'on ne sera plus jamais ceux d'il y a quarante ans, pas avec ce que nous avons vécu.

Il inspirait profondément à nouveau. Remonter sa main gauche contre la joue du dieu, qu'il caressait à nouveau.

Reste avec moi. Nous mangerons ensemble, nous dormirons ensemble. Nous passerons notre temps ensemble, nous découvrirons l'Australie ensemble. Nous trouverons comment nous distraire, comment nous reconstruire, ce qui nous fera du bien à commencer par manger et dormir... entre autres choses. Ce ne sera pas facile. Ce ne sera pas rapide.

Son pouce passait sur une des cerne du dieu. Puis sur sa joue, creusée par la faim et les événements. Que t'ont-ils fait ? Il n'aimait vraiment pas ce qu'il voyait et il était temps que cela change. Il entraînait finalement le dieu contre lui, l'incitant à nicher son visage dans son cou pour venir caresser l'arrière de sa tête.

Je t'aime tel que tu es, Loki. Mais tu ne peux pas rester l'ombre de toi-même. Je ne te laisserai pas rester dans cet état alors que je sais qui tu es vraiment. Nous avons tout le temps pour ça, désormais. On s'est enfin retrouvé et plus jamais on ne se quittera. Fais moi confiance.

Le prendre dans ses bras, prendre les devants, c'était nouveau entre eux des souvenirs qu'il en avait mais c'était nécessaire. Loki ne pouvait pas être le maintien constamment, c'était à lui de l'être. Il le serrait contre lui de son bras droit, qui était passé autour de sa taille. Essayé de le réconforter, ce "je suis là, j'irai nul part sans toi". C'était émouvant, comme instant. Lui-même, parfois, ne dormait pas, avait des insomnies. Il se réveillait en transpirant, en nage. Il se réveillait en hurlant, mais ça arrivait de moins en moins depuis qu'il avait appris à faire le point et être en paix avec lui-même. Il avait envie que Loki connaisse un semblant de paix aussi, à son tour. Malgré tout, il le méritait. N'importe qui méritait d'être en paix.


he's not just the light of my life
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Love at first bite. | WINTERFROST.

Revenir en haut Aller en bas

Love at first bite. | WINTERFROST.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» Bite fight...
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» 05. I Love Rock'n Roll [PV ERIN]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ WE'RE ALL MAD HERE ♚ :: ♕ Sydney - Supernatural Zone ♕ :: Quartier Sud :: Paddy’s Market-