En haut
En bas



 

Partagez

I will always find you. | Thorzarev [flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Odin H. Thorson
Admin ♚ Citizen
Voir le profil de l'utilisateur
I will always find you. | Thorzarev [flashback] Tumblr_o3iwsesJhn1qiy32ho1_500
D'OÙ VIENS-TU ? : Nowhere.
AVATAR : Chris Evans.
COPYRIGHT : ichi ♥ (avatar)
AVENTURES : 149
DOLLARS : 585
DATE D'ARRIVEE : 19/01/2019
MULTIFACE : James Barnes, Jon Snow, Adel Avilov, Edrick Harrington, Connor, Clark Kent, Carol Danvers, Draco Malfoy.
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : En couple, curieuse notion pour l'éternel célibataire mais c'est finalement arrivé.
AVEC : Aleksei, son meilleur ami, dont il est fou amoureux depuis toujours.
METIER : Il travaille sur des armes chimiques pour l'armée.
I will always find you. | Thorzarev [flashback] Tumblr_nwfin0fNrm1r9pt1so8_500
STATUT CIVIL : Fiancé à son âme-soeur.
AVEC : Aleksei.
METIER : Chercheur d'armes biologiques pour l'armée.
CAMP : Aucun camp.
LOCALISATION : Proche de Brisbane

Message Sujet: I will always find you. | Thorzarev [flashback] I will always find you. | Thorzarev [flashback] Empty24.01.19 15:44


I will always find you
Aleksei & Odin


Les nouvelles étaient alarmantes. Un bordel sans pareilles dans les rues qui les avait forcé à rester chez eux. Depuis son appartement, il voyait tout ce qu'il se passait. Quand les nouvelles avaient fusées, il avait fait le plein au magasin, surtout en eau et en nourriture qu'il n'aurait pas besoin de cuir ou chauffer et il avait amené le stock chez lui.

C'était angoissant mais il avait réagit de façon, selon lui, rationnelle, mais difficile de penser à tout dans ces moments là, juste qu'on les invitait à rester chez eux, ne pas sortir avant un moment. C'était le bordel au magasin, du monde avait eu la même idée que lui mais chacun pour sa tronche.

Ca avait duré un moment comme ça et il pensait qu'il resterait chez lui, mais en flippant pour Alekseï encore plus qu'en temps normal, ayant peur qu'il ait pu lui arriver quoi que ce soit dans cette folie. Alors il l'avait harcelé au téléphone plus qu'en temps normal et avait obtenu une réponse et ils s'étaient donnés rendez-vous quelque part. Il avait pris sa voiture, il l'avait chargé de provision et il était parti.

L'angoisse de la route, être bloqué sur l'autoroute et devoir faire des détours phénoménales. Se bénir d'avoir une voiture tout terrain, car il aimait se promener régulièrement et quitter la ville pour aller plus loin, parfois des balades en montagne. Il avait roulé hors route, sans se soucier parfois de dépasser les autres et en écraser d'autres. De toute façon plus vivant. A gerber. Pas que ça ne lui faisait rien, il était surtout obnubilé à l'idée de retrouver Aleks et prier les dieux pour qu'il ne lui arrive rien.

Après des heures interminable à conduire, il s'essayait à dormir dans sa voiture - merci les vitres teintées - les portes verrouillées et à l'arrière, à galérer à cause de sa grande taille, dormir quelque heures à peine pour conduire ensuite, encore et encore. Arriver le plus tôt possible grâce à l'itinéraire qu'ils s'étaient fixés. Les téléphones fonctionnaient encore mais il voulait sauver le plus possible sa batterie de téléphone, n'ayant pas d'endroit où le charger et ne voulant pas user sa batterie de voiture pour ça.

Des heures d'angoisses, à croiser des morts vivants partout. Rester en sécurité dans sa voiture, ils étaient violents mais mous, tellement mous. Il les regardait tous depuis son volant. Il aurait pu aider d'autres vivants mais il les voyait se faire mordre et déchiqueter et comprenait surtout ce que ça voulait dire, c'était prendre trop de risques. Chacun pour soi et à la fois tout pour Alekseï. Il ne l'avait pas vu depuis tellement longtemps, cela faisait peut-être même déjà un an qu'il avait fuit et cet appel avait été le premier depuis auquel il répondait. C'était bon d'entendre sa voix et flippant à la fois que ce soit dans un tel moment.

Quand il conduisait dans ce désert, se rapprochant d'une ville qui semblait être une ville fantôme, il avait l'impression d'arriver à son but. Il fallait qu'il trouve de l'essence aussi. Il n'avait pas vraiment de quoi se défendre et il avait un doute sur le fait que sa veste en cuir, celle qu'il portait, puisse suffire à le protéger des morsures. Il s'était arrêté à une station service vide, il voyait juste des gens taper faiblement contre les vitres, les portes fermées par un morceau de bois et des chaises. Il essayait de mettre de l'essence dans sa voiture et cela fonctionnait mais il ne restait pas assez pour faire le plein. Tant pis. Le problème dans le désert Australien, c'était que la journée il faisait chaud à crever et le soir froid à crever, il avait pris une couverture pour ne pas avoir à allumer le chauffage, il avait pris un oreiller, il avait pris quelque vêtements en plus de toute l'eau et la nourriture, autant dire que si on lui prenait sa voiture, il devrait tout recommencer à zéro et il n'y tenait pas particulièrement. C'était dans ces moments qu'il regrettait ne pas avoir acheté d'armes.

Un serpent passait entre ses jambes et continuait sa balade vers la ville. C'était, normalement, ici qu'il aurait du retrouver Aleks, mais il pensait que la ville serait pleine. Ca faisait une semaine, il était à l'autre bout de l'Australie, il avait roulé encore et encore et pourtant, personne à part ceux qui grognaient et geignaient derrière cette vitre. Il valait mieux ne pas s'attarder. Il était trop rationnel parfois pour s'imaginer des zombies, il préférait croire qu'ils avaient la rage et qu'il y avait une épidémie de rage qui atteignait les humains comme ça atteignait les animaux, d'où les morsures à éviter.

Sans être un fumeur en temps normal, s'il y avait un moment pour fumer, c'était bien quand il avait remis à sa place le tuyau et qu'il était remonté dans sa voiture pour s'éloigner d'ici et rouler doucement, regarder à droite et à gauche. Il avait trouvé un paquet de clope et des allumettes sur la route et en prenait une, l'allumait et après avoir éteint la flamme, avait jeté au sol l'allumette. Il n'était pas un fumeur invétéré mais là, il semblerait que le moment était idéal pour s'en griller une. Il conduisait à allure lente, pour mieux regarder par-ci par-là s'il y avait encore de la vie.

Odin n'avait plus très fière allure avec ses cheveux en bordel. Lui qui prenait deux, trois à quatre douches par jour en ne supportant pas la sueur et le fait de transpirer, d'être sale, avait du se résigner à ne plus prendre autant de douche. L'eau avait vite été coupée puis l'électricité aussi. Parfois il allumait la radio de sa voiture et entendait quelque informations mais les radios, la télé, ça avait été coupé en même temps que l'électricité. Ca, il l'avait appris sur la route.

Personne dans la ville, il semblerait. Alors il s'arrêtait dans une rue, coupait le contact, terminait sa cigarette, la jetait au sol et l'écrasait sous sa chaussure, se demandant par où commencer pour trouver Alekseï. Gueuler dans la rue ? Non. Attendre au milieu de la rue d'être aperçu par une vitre ? Non. Il cherchait surtout où mettre sa voiture pour qu'elle soit en sécurité. Regarder à droite et à gauche, puis l'immeuble face à sa voiture, pas de morts mais des vitres cachées par des journaux, sauf à l'étage. Il envoyait par sécurité, sait-on jamais, un message à Alekseï pour dire qu'il était là, qu'il l'attendait, sans savoir s'il le recevrait ou non. Il lui avait indiqué sa position au cas où. Si quelqu'un d'autre arrivait, lui avait volé son portable, ça allait chier. Si Alekseï n'avait pas survécu... Il préférait ne pas y penser du tout.
(c) DΛNDELION


MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
Alekseï Lazarev
Admin ♚ Citizen
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t1238-aleksei-lazarev-i-c
I will always find you. | Thorzarev [flashback] HtgVpDr
D'OÙ VIENS-TU ? : Aucune oeuvre
AVATAR : Sebastian Stan
COPYRIGHT : jenesaispas ( avat) Heaven (signa)
AVENTURES : 186
DOLLARS : 614
DATE D'ARRIVEE : 19/01/2019
MULTIFACE : Steve & Jefferson & Loki & Roman & Ethan & Derek
STATUT RP : Ouvert, mais à discuter
STATUT CIVIL : En couple, follement épris depuis tellement d'années et enfin ils y sont
AVEC : Odin H. Thorson
I will always find you. | Thorzarev [flashback] SHkpOP
STATUT CIVIL : Fiancé à l'unique amour de sa vie
AVEC : Odin H. Thorson

Message Sujet: Re: I will always find you. | Thorzarev [flashback] I will always find you. | Thorzarev [flashback] Empty26.01.19 17:00

I will always find you
Odin & Aleksei

« Cause baby there ain't no mountain high enough. Ain't no valley low enough. Ain't no river wide enough. To keep me from getting to you babe »
C'est du grand n'importe quoi ce qui peut se passer, ça fait flipper aussi, en tout cas Alekseï flippe lui. Il a au moins eu le réflexe de s'enfermer chez lui quand tout a éclaté, le faire après avoir fait quelques courses. Il peut bien l'avouer, il a fallu qu'il s'effondre chez lui à pleurer, bien trop sensible pour supporter les horreurs qu'il a pu voir dans les rues, supporter l'égoïsme des gens et les voir se marcher les uns sur les autres. Comme s'il avait besoin de ça en plus de tout le reste et de la raison pour laquelle, il est loin de sa famille, de ses amis mais surtout d'Odin. C'est aussi sans doute ce qui a pu le faire craquer et daigner finalement répondre à un appel d'Odin après presque un an de silence total.

Pourtant il les a tous eu ses appels, il les a tous lu ses sms mais il ne répondait plus. Il avait même désactivé son gps, ses comptes sur les réseaux sociaux et compagnie pour être sûr que ni Odin, ni sa soeur ne puissent le localiser avec précision. Il avait même poussé à s'acheter un autre téléphone, un pré-payé pour être certain que Mina ne retracerait pas sa localisation en lui donnant des nouvelles, sa soeur savait qu'il était en vie et à l'autre bout du pays mais c'est tout. Et l'autre bout du pays, c'est vaste.

Donc oui, Alekseï a craqué devant le harcèlement d'Odin et avec la situation dans les rues, mort d'angoisse pour son meilleur ami. Il ne lui a pas fallu longtemps en entendant sa voix pour céder et qu'ils fixent un point de rendez-vous. Quitte à ce que ça soit la fin du monde, il n'y a qu'avec Odin qu'Alekseï veut être, incapable de se le sortir de la tête mais surtout du coeur. C'est bien ça le problème d'ailleurs.

Il en est là une semaine plus tard, sur les routes, proche de l'endroit qu'ils ont pu se fixer mais Alekseï est à pied. Un simple sac sur le dos avec quelques affaires, une petite trousse de secours et quelques barres de céréales et une bouteille d'eau presque vide. Il est pourtant parti en voiture il y a une semaine, enfournant tout ce qu'il pouvait dedans, de quoi se vêtir, se nourrir, boire et dormir quelques heures par ci, par là. Sauf qu'Alekseï n'est pas fait pour tout ça et malgré ce qu'il a pu voir sur les routes et dans les rues, il reste trop gentil. Si bien que la veille en début d'après-midi, en croisant une femme lui faisant des signaux, il s'est arrêté pour l'aider. La pire idée qu'il soit, un piège mis en place pour arrêter quiconque de vivant et d'assez con pour croire encore en la bonté humaine. À peine sa voiture arrêtée, elle lui avait demandé de venir avec elle pour son fils soit disant pris au piège quelque part. Alekseï attrapant par prudence son sac à dos, fourrant son téléphone dans la poche de son jean avant de la suivre. Une centaine de mètres plus tard et un homme est sorti de nul part et l'a assommé, au réveil plus de voiture, plus de signes d'eux et son avant-bras en sang, une coupure sur une pierre en tombant, en plus de sa tempe en sang elle aussi à cause du coup reçu.

Pourtant, en presque un an de temps, Alekseï a changé mais physiquement pas vraiment mentalement. Et visiblement même s'il s'est épaissi, il ne fait toujours pas peur à qui que ce soit. En même temps s'il a pris du muscle, ce n'est pas dans ce but là du tout. S'il a fuit, ce n'était pas pour rien, complètement brisé, détruit, partir loin pour oublier Odin et ce qui a pu se passer. Il en a vidé toutes les larmes de son corps d'ailleurs. Il s'est retrouvé un petit boulot physique mais n'était plus que l'ombre de lui-même, jusqu'à se dire qu'il devait se reprendre en main. Plus ou moins. Son quotidien était devenu, footing, bosser, musculation, histoire de se vider corps et esprits de toute énergie pour qu'une fois rentré dans son petit appartement, il n'ait que la force de manger un truc, prendre une douche avant de s'effondrer de fatigue. Se reprendre en main, plus ou moins, parce qu'Alekseï a laissé poussé ses cheveux et même sa barbe, fini d'être bien habillé aussi, jean et tee-shirt point final.

Et bordel, ce qu'il peut avoir mal à la tête et au bras depuis hier malgré les vagues soins. Ce qu'il a pu avoir froid aussi cette nuit dans le désert, restant en mouvement pour ne pas avoir encore plus froid. Marchant toute la nuit pratiquement, ce qui a d'autant plus été éprouvant pour ses nerfs, heureusement que le désert australien est suffisamment dégagé pour qu'il puisse avancer à la lumière de la lune et des étoiles. Mais là il n'en peut plus du tout et jette ses dernières forces pour arriver au point de rendez-vous. Puis une fois sur place, rien du tout. S'appuyant contre le premier truc venu pour s'arrêter et allumer son téléphone, vérifier si Odin ne lui a pas laissé un quelconque message. Ah. Si.

Alekseï ne sait pas comment il arrive à se remettre en route et encore moins combien de temps il lui faut pour rejoindre le point donné par Odin. Peut-être bien une bonne demie heure. Ce n'est que là, qu'il lui répond un simple "Je suis là", se laissant glisser assis sur le sol à l'ombre d'un mur dans la rue, c'est niet pour qu'il fasse un effort de plus, ôtant juste sa casquette pour passer sa main dans ses cheveux avant de chopper ce qu'il lui reste d'eau et la vider.
(c) DΛNDELION





Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.



Chasse aux oeufs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Odin H. Thorson
Admin ♚ Citizen
Voir le profil de l'utilisateur
I will always find you. | Thorzarev [flashback] Tumblr_o3iwsesJhn1qiy32ho1_500
D'OÙ VIENS-TU ? : Nowhere.
AVATAR : Chris Evans.
COPYRIGHT : ichi ♥ (avatar)
AVENTURES : 149
DOLLARS : 585
DATE D'ARRIVEE : 19/01/2019
MULTIFACE : James Barnes, Jon Snow, Adel Avilov, Edrick Harrington, Connor, Clark Kent, Carol Danvers, Draco Malfoy.
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : En couple, curieuse notion pour l'éternel célibataire mais c'est finalement arrivé.
AVEC : Aleksei, son meilleur ami, dont il est fou amoureux depuis toujours.
METIER : Il travaille sur des armes chimiques pour l'armée.
I will always find you. | Thorzarev [flashback] Tumblr_nwfin0fNrm1r9pt1so8_500
STATUT CIVIL : Fiancé à son âme-soeur.
AVEC : Aleksei.
METIER : Chercheur d'armes biologiques pour l'armée.
CAMP : Aucun camp.
LOCALISATION : Proche de Brisbane

Message Sujet: Re: I will always find you. | Thorzarev [flashback] I will always find you. | Thorzarev [flashback] Empty26.01.19 20:26


I will always find you
Aleksei & Odin


Il avait fini par couper la radio. Il n'utilisait ses phares qu'en cas d'extrême nécessité, étant de toute façon seul sur la route, route éclairée par la lune, si quelqu'un bougeait, il l'aurait vu. Et vu la façon dont ça bougeait, il ne s'inquiétait pas de s'arrêter ou non. Il faisait tout cela pour la batterie mais aussi l'essence, pas besoin d'en utiliser en allumant les fonctions de la voiture alors qu'il pouvait se débrouiller sans... Sauf quand le ciel était couvert et qu'il n'y voyait rien et là, ça devenait plus problématique. Il aurait pourtant aimé de la musique pour se distraire, se changer les idées mais il ne voulait pas user ses ressources.

Seul face à ses pensées. Seul face à ses idées. Et si ? Il refaisait le monde dans sa tête. Et si c'était comme ça dans le monde entier ? Et si Aleks était touché ? Mordu ? Il devait se faire à l'idée que ça puisse arriver mais ça le tuait d'y penser. Il ne l'avait pas vu depuis une année mais il l'aimait toujours autant, son amour n'avait pas diminué avec le temps, n'avait pas disparu. Il aurait aimé, pourtant. Il aurait aimé que ce soit si simple, qu'il suffise d'une année l'un sans l'autre pour l'oublier.

Amoureux comme depuis le collège mais l'angoisse à nouveau, la boule dans la gorge, ne pas arriver à vraiment manger, à peine boire parce que le désert ça tuait mine de rien et que sans eau avec cette chaleur il pouvait faire un malaise, surtout quand il n'utilisait pas la clim et évitait de rouler les fenêtres ouvertes pour éviter de faire rentrer le vent chaud, le sable et les insectes. Il n'avait pas besoin de sortir de sa voiture sinon pour pisser, c'était ce qu'il se disait, il avait tout dans sa voiture, il pouvait atteindre son coffre sans avoir à sortir, il suffisait de baisser les sièges arrière pour tout avoir à disposition, soit la nourriture et l'eau, les couvertures si besoin, changer de t-shirt aussi. Ses vitres arrières étaient teintées mais il avait du mettre un t-shirt pour cacher la fenêtre à côté de la sienne, ce n'était pas comme s'il avait besoin de son rétroviseur droit vu qu'il n'y avait personne. Personne c'était un peu vague, pas forcément des mensonges mais parfois un peu quand même, il lui arrivait de croiser des campings approximatifs, des tentes aménagées et des campings cars dans le sable, établis près d'eau et arbres. C'était une idée comme une autre.

Il ne s'arrêtait pas, pas que ce soit chacun pour sa gueule mais pas loin, sa mission première et principale était de retrouver Aleks, le reste pouvait attendre. Il avait roulé vite et avait fini par arriver, lui envoyant un message dans l'espoir qu'il le reçoive. Il était sorti de sa voiture après avoir fait le plein, à quelque litres près. Il n'allait pas s'en plaindre, c'était déjà ça dans la voiture. Envoyer un sms et recevoir plus tard, bien plus tard au point qu'il comptait chaque seconde, un sms. Je suis là. Il cherchait autour de lui sans apercevoir quiconque, au début. Il marchait un peu dans la rue principale en tournant la tête pour voir s'il ne serait pas là ou s'il ne risquait pas de trouver autre chose, essayant déjà de ne pas faire trop de bruit en marchant, levant les pieds au lieu de les laisser traîner au sol.

Puis il voyait cette masse, au sol, assis contre un mur. Buvant de l'eau. Il avait du mal, au premier coup d'oeil, à reconnaître la carrure d'Aleks mais il restait convaincu que c'était lui. Alors que faire ? L'engueuler d'être parti l'an dernier sans donner aucune nouvelle ? Le forcer à se lever pour l'enlacer ? Non.

Il n'y avait qu'Aleks qui avait ce pouvoir sur lui. Il n'y avait qu'Aleks qui pouvait parvenir à lui faire faire cela. Il venait devant lui. Il se mettait surtout à genoux, devant lui, après avoir vérifié une énième fois que rien ni personne ne se cachait. C'était à cet instant qu'il avait envie de craquer, envie de chialer parce qu'il le revoyait enfin après tout ce qui lui avait traversé l'esprit, après s'être rongé les ongles et pas juste à cause de cette semaine, mais de l'année écoulée sans aucune nouvelle de lui. S'il pensait qu'il l'engueulerait quand il le verrait, qu'il lui mettrait la correction de sa vie et l'engueulerait comme il n'avait jamais été engueulé, la réalité était toute autre. A genoux devant lui, laissant la pression retomber.

Aleks...

C'était le regarder, fixement. Voir le changement avec sa carrure, plus épais qu'avant, plus large. C'était voir ses cheveux longs et son début de barbe. C'était surtout voir la blessure à sa tempe et voir ses traits fatigués. De force - pour ce qu'il lui en restait - il prenait ses mains dans les siennes, l'incitant à abandonner ce qu'il avait dans les mains. Mains qu'il apportait à ses lèvres, qu'il embrassait, le dos d'une main, puis l'autre. Mais surtout, il inspectait Aleks. Est-ce que tout allait bien pour lui sinon la fatigue, est-ce qu'il avait mangé ces derniers jours, était-il déshydraté, tous ces détails là. Puis forcément à le regarder dans le moindre détail, c'était voir son bras et s'énerver intérieurement. Serrer un peu plus ses mains dans les siennes et finalement, le tirer de force dans ses bras.

Putain Aleks, qu'est-ce que tu m'as manqué...

La voix brisée. Il lui avait tellement manqué. C'était l'enlacer quelque minutes avant de reculer son visage, ne plus le tenir les mains dans le dos parce qu'il n'avait que deux mains - sorcellerie - et qu'il en avait besoin pour tenir son visage entre ses mains. Le regarder d'un peu plus près. Détailler les traits de son visage. Il pourrait le répéter encore une fois : Putain Aleks, qu'est-ce que tu m'as manqué.

Ils avaient été séparés plus d'une année et si Aleks n'avait pas fuis, Odin aurait enfin rompu la distance entre eux. Il était peut-être trop tôt à cet instant de leur retrouvailles pour ça, mais Odin serait parti du principe qu'il était presque trop tard. Alors pour éviter qu'il ne soit définitivement trop tard au vue des temps incertains, et parce qu'il en crevait d'envie, parce qu'il en avait rêvé pendant des années et des années... Il venait s'emparer de ses lèvres. C'était tôt. Ils ne s'étaient pratiquement adressés aucun mot. Il savait aussi comme Aleks avait besoin de temps pour tout, surtout pour se faire à l'idée de quelque chose mais Odin partait du principe que le temps, ils n'en n'avaient plus tant que ça. Alors il s'était emparé de ses lèvres avec une certaine fougue, comme si à tout instant on pouvait les arracher l'un à l'autre, comme si sa vie en dépendait. Ce n'était pas les conditions dont il avait rêvé, pour un premier baiser. Ni les conditions ni l'endroit, il aurait préféré un endroit plus calme et romantique mais.. Il cédait à cette pulsion. Il s'attendait à tout, sauf une réponse d'Aleks, sinon au plus profond de lui. Il s'attendait surtout à ce qu'Aleks recule et le traite de fou, lui demande s'il avait pris un coup de chaud dans le désert.

Il se demandait aussi si Aleks avait été mordu. Il se posait tellement de questions à cet instant qu'il préférait au moins résoudre ça, pendant qu'Aleks semblait aller bien tout en paraissant fatigué. Pas le moment idéal, pas le lieu idéal pour un premier baiser et pour révéler ce qu'il avait sur le coeur mais il fallait saisir l'instant. Il avait passé tellement de temps à attendre le bon moment, à attendre un signe qui n'arrivait jamais, un geste qui n'arrivait jamais, qu'il voulait saisir l'occasion, là, maintenant. C'était surtout plus fort que lui, plus fort que sa conscience. Alors il attendait un geste, un signe qu'Aleks n'en veuille pas plutôt qu'attendre de voir s'il le voulait, faire les choses d'une autre façon cette fois. En se disant aussi dans le fond que si Aleks n'en voulait pas, de ce baiser, et lui en voulait... Il n'y aurait pas vraiment d'endroit où se barrer, surtout seul.
(c) DΛNDELION


MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
Alekseï Lazarev
Admin ♚ Citizen
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t1238-aleksei-lazarev-i-c
I will always find you. | Thorzarev [flashback] HtgVpDr
D'OÙ VIENS-TU ? : Aucune oeuvre
AVATAR : Sebastian Stan
COPYRIGHT : jenesaispas ( avat) Heaven (signa)
AVENTURES : 186
DOLLARS : 614
DATE D'ARRIVEE : 19/01/2019
MULTIFACE : Steve & Jefferson & Loki & Roman & Ethan & Derek
STATUT RP : Ouvert, mais à discuter
STATUT CIVIL : En couple, follement épris depuis tellement d'années et enfin ils y sont
AVEC : Odin H. Thorson
I will always find you. | Thorzarev [flashback] SHkpOP
STATUT CIVIL : Fiancé à l'unique amour de sa vie
AVEC : Odin H. Thorson

Message Sujet: Re: I will always find you. | Thorzarev [flashback] I will always find you. | Thorzarev [flashback] Empty27.01.19 14:46

I will always find you
Odin & Aleksei

« Cause baby there ain't no mountain high enough. Ain't no valley low enough. Ain't no river wide enough. To keep me from getting to you babe »
Un an loin d'Odin et il avait eu par moment l'impression que ça n'avait rien changé, que rien ne changerait jamais. Il avait eu l'impression qu'intérieurement il n'était plus qu'une coquille vide et qu'il ne pourrait jamais tourner la page. On dit loin des yeux, loin du coeur, Alekseï peut certifier que cette phrase est fausse et de ne pas voir Odin être heureux avec quelqu'un d'autre que lui, ne l'a pas empêché de l'imaginer justement. En même temps, Alekseï est profondément amoureux de son meilleur ami depuis le collège, ses sentiments n'ont jamais faiblis ou changés une seule seconde toujours aussi forts et vivaces. Il se l'est souvent dit mais pour lui Odin est l'homme de sa vie et il ne pourra jamais trouver quelqu'un comme lui ou aimer ne serait-ce qu'un peu quelqu'un d'autre. L'homme de sa vie qui ne le voyait pas, qui ne le regardait que comme un ami quand bien même tous les deux avaient des gestes l'un envers l'autre que des amis n'ont pas normalement. Alekseï se disant qu'il ne devait pas y voir plus, surtout venant d'Odin qui est très "je veux, je prends", si son ami avait voulu de lui de cette manière, il aurait foncé.

Ce n'est pas étonnant qu'avec tout ce qu'il se passe, Alekseï ait fini par craquer et répondre à Odin, il pousserait même à dire qu'il aurait terminé par craquer même sans cela. Mais là, oui, il avait craqué. Oui, il avait cédé pour qu'ils se retrouvent. Impossible qu'il en soit autrement alors qu'Odin ne quitte pas ses pensées sauf que là, l'angoisse prenait le dessus, tout en sachant que si quelqu'un est capable de s'en sortir de toute cette merde, ça ne peut qu'être Odin. Mais oui, ça ne l'empêche pas de s'angoisser et de se demander s'il va bien, dans quel état il est et tout le reste. Sauf qu'une fois arrivé, Alekseï n'en peut plus, incapable de faire encore un pas de plus et pas loin du KO technique, il ne va pas bien, au moins arrive t-il à dire à Odin qu'il est là. S'empressant d'attraper sa bouteille d'eau pour vider les quelques gorgées restantes, de l'eau tiède, un vrai régal mais ça devrait lui éviter de se déshydrater plus encore. Déjà qu'il n'est pas certain que la blessure à son bras ne va pas s'infecter, l'ayant nettoyée comme il pouvait, tout comme sa tempe.

Entendant assez rapidement un mouvement pas si loin que ça et franchement dans son état ça pourrait même être un de ces mort-vivant qu'Alekseï n'est pas sûr d'avoir la force de bouger de là où il est. Arrivant à faire le point sur la silhouette approchant, son cœur se serrant et tapant n'importe comment en voyant Odin devant lui. Cela fait mal, très très mal. Surtout qu'Alekseï s'attend à l'entendre lui gueuler dessus et s'énerver, ce n'est pas dit qu'il pourrait le supporter mais il s'attend à cela...tout en couinant intérieurement parce que même là comme ça, Odin est beau à se damner. Parce que tous ses sentiments refoulés plutôt mal d'ailleurs reviennent lui exploser à la figure. Il ne s'attendait pas à ce qu'Odin réagisse ainsi et se laisse tomber à genoux devant lui, il ne s'attendait pas à le voir dans cet état non plus sentant l'émotion envahir son meilleur ami. Une décharge électrique le parcourant alors qu'Odin souffle son prénom. Ne pleure pas Aleks, surtout ne pleure pas. Tu as bien assez versé de larmes pour lui.

Tellement out qu'à part le regarder, l'admirer, Alekseï est incapable de faire autre chose que de laisser faire Odin. Le laisser lui prendre les mains ainsi et les embrasser. Tu as pris un coup de chaud Odin ? Se retrouvant en moins de temps qu'il ne faut pour le dire dans les bras d'Odin, impossible pour lui de résister, il a pourtant quelques secondes de latence avant de passer ses bras dans le dos de son meilleur ami. Il en a presque un hoquet en entendant le désespoir et le soulagement dans la voix d'Odin. Ne pleure pas putain. Alekseï ne lui répond pas, pas sûr de pouvoir contenir ses larmes s'il ouvre la bouche, enfin il ne répond pas par des mots mais termine le nez dans le cou d'Odin et par s'accrocher à lui, le serrant le plus fort qu'il peut, tremblant à moitié de tout ce qui se retourne aussi bien dans son cœur que dans sa tête. Tu m'as tellement manqué aussi Odin.

Oui jamais il n'aurait pu l'oublier, jamais il n'aurait pu tourner la page, il le savait déjà mais là il n'y a vraiment plus aucun doute. La chaleur d'Odin contre lui, son odeur dans le nez, accroché à lui comme ça, Alekseï pourrait y rester des heures sans un mot ou un autre mouvement. Pourtant Odin termine par se reculer et lui prendre le visage dans les mains et s'il ne le quitte pas du regard, Alekseï se demande ce qu'Odin cherche à le regarder ainsi, à part voir qu'il a les larmes au bord des yeux et qu'il est totalement décalqué de fatigue. Est-ce qu'il est possible de lire dans le regard d'Alekseï à quel point il a eu le cœur brisé, une tristesse profonde hantant son regard s'il en croit les quelques personnes qu'il a pu côtoyer pendant cette année. Le cœur brisé et pourtant il l'aime toujours autant. Est-ce que l'amour qu'il porte à Odin peut se lire dans ses yeux bleus, il dirait que non, qu'Odin ne l'a jamais vu avant. Il faut de longues secondes à Alekseï pour que ça monte à son cerveau réellement ce qu'il se passe ensuite. Odin qui l'embrasse. Odin qui a ses lèvres sur les siennes. Qu'est-ce que. Cela serait si simple, si facile de répondre à ce baiser dont il rêve depuis tellement longtemps surtout que les lèvres d'Odin sont bien plus douces et chaudes que son imagination n'a pu lui dire.

Tellement simple, trop simple même. Alekseï ne répond pas au baiser d'Odin, y mettant même un terme et reculant la tête pour le regarder, le sonder. Il ne repousse pas Odin non plus, ses mains toujours dans son dos presque accroché à lui encore. Tiraillé de toute part, trop de choses, trop vite et pas en état de vraiment analyser les choses. Il a besoin de temps, il a surtout besoin de réponses là tout de suite.

- Pourquoi Odin...

Sa voix est rauque, brisée et il a eu beau se répéter de ne pas pleurer, c'est loupé sur ce coup là.

- Tu as fini par savoir ce que je ressens pour toi, c'est ça ?


On l'a dit, incapable d'analyser les choses si bien que c'est une supplique qui sort ensuite.

- Joues pas avec moi...

Je t'aime trop pour le supporter. Je suis déjà trop brisé pour le supporter. C'est Alekseï là qui attend un signe, un mot et ce fichu et traitre espoir qui revient danser dans sa tête, dans son cœur. Est-ce qu'enfin Odin le voit vraiment ? Est-ce qu'il a fallu qu'il manque de perdre Alekseï pour s'en rendre compte ?

(c) DΛNDELION





Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.



Chasse aux oeufs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Odin H. Thorson
Admin ♚ Citizen
Voir le profil de l'utilisateur
I will always find you. | Thorzarev [flashback] Tumblr_o3iwsesJhn1qiy32ho1_500
D'OÙ VIENS-TU ? : Nowhere.
AVATAR : Chris Evans.
COPYRIGHT : ichi ♥ (avatar)
AVENTURES : 149
DOLLARS : 585
DATE D'ARRIVEE : 19/01/2019
MULTIFACE : James Barnes, Jon Snow, Adel Avilov, Edrick Harrington, Connor, Clark Kent, Carol Danvers, Draco Malfoy.
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : En couple, curieuse notion pour l'éternel célibataire mais c'est finalement arrivé.
AVEC : Aleksei, son meilleur ami, dont il est fou amoureux depuis toujours.
METIER : Il travaille sur des armes chimiques pour l'armée.
I will always find you. | Thorzarev [flashback] Tumblr_nwfin0fNrm1r9pt1so8_500
STATUT CIVIL : Fiancé à son âme-soeur.
AVEC : Aleksei.
METIER : Chercheur d'armes biologiques pour l'armée.
CAMP : Aucun camp.
LOCALISATION : Proche de Brisbane

Message Sujet: Re: I will always find you. | Thorzarev [flashback] I will always find you. | Thorzarev [flashback] Empty27.01.19 16:14


I will always find you
Aleksei & Odin


Il était crevé et la fatigue retombait sur ses épaules à mesure qu'il s'avançait dans cette ville déserte. C'était curieux d'ailleurs de voir une ville dans un tel état, il avait l'impression que les maisons et magasins n'étaient que des façades comme à Disneyworld, l'impression que s'il poussait un mur il s'effondrerait parce qu'il n'était fait qu'en carton. Il n'y avait pas âme qui vive et il n'avait pas de difficulté à s'imaginer les morts être partis parce qu'ils n'avaient plus rien ici, à moins qu'ils aient suivis un bruit. Chose que les morts-vivants dans le magasin, enfermés, ne pouvaient pas faire. Sûrement que d'autres étaient enfermés dans les bâtiments. Il n'irait pas leur montrer comment on ouvrait une porte. Il ne s'attarderait pas non plus, ne voulant pas donner des idées à quelqu'un.

Se promener jusqu'à tomber sur celui qu'il cherchait, mal en point, à terre. Un examen bref en premier lieu, au moins n'était-il pas mort. S'il avait soif, il avait encore de l'eau dans le coffre de sa voiture. Il s'agenouillait face à lui, prenait ses mains, les embrassait. Aleks lui semblait être dans un état pitoyable mais vu la chaleur qu'il faisait ça n'était pas étonnant. Fatigué aussi, en même temps, comment réussir à dormir sur ses deux oreilles ?

Après son petit examen, une chose folle, une envie furieuse, arrivait. Il ne pouvait pas contenir ça plus longtemps, il avait tenu depuis tellement d'années déjà. Qu'importait que l'instant ne soit pas idéal et que les lèvres d'Aleks paraissent sèches et qu'il ne paraisse pas en état pour ça. Fallait-il seulement un moment ou un état pour montrer à quelqu'un qu'on l'aimait ? Il avait tellement attendu, tellement voulu que tout soit parfait qu'il n'avait jamais su saisir l'instant et quand il allait le faire, il était trop tard. Donc attendre encore ? Non.

Il s'était emparé de ses lèvres, tenait son visage mais ne le forçait pas pour autant à rester là, il aurait pu se reculer à tout instant et Odin s'attendait surtout à s'en prendre une plus qu'à ce qu'Aleks réponde à ce baiser. Mais aucune réponse à ce baiser, ni douce ni violente. Il le regardait se reculer. Ah, il s'était donc fourvoyé tout ce temps. Bien. Pourquoi ? Bah ça m'a l'air plutôt évident, pourquoi ? Pourquoi embrassait-on quelqu'un en général sinon par amour ? Même ses conquêtes il ne prenait pas toujours cette peine. Fini par savoir quoi ? Qu'il ne l'aimait pas en se reculant, oui, il avait compris, là, oui, en effet. Jouer ? Mais t'es con ou quoi ? T'as pris un trop gros coup de chaud sur la tête ?

Il pensait à une fièvre ou un coup de soleil, c'était pour cela qu'il regardait les jambes d'Aleks en se reculant mais pas de trace sur le pantalon qu'il aurait pu saigner ou être mordu. Il remontait sur les bras pour finalement voir la blessure et soupirer.

Jouer avec toi ? Pourquoi je ferai ça ? Je t'ai déjà fais ce genre de chose ? Tu te rends compte des conneries que tu dis ? Aleks, je suis fou amoureux de toi depuis le collège, ce serait bien que t'arrête de te regarder le nombril. Si tu m'avais laissé le soir de ton anniversaire au lieu de t'enfuir comme un connard tu l'aurais su.

Odin était vulgaire. Il avait beau être d'une famille riche et avoir été bien éduqué, il était vulgaire. C'était surtout dans ses moments de grandes franchises qu'il l'était. Comme là où il ne prenait pas le temps d'encaisser ce qu'il se passait et faire le point. Et Aleks osait dire que c'était lui qui jouait avec l'autre ? Bah putain. Honnêtement, qu'Aleks puisse penser une chose pareil de lui l'énervait, c'était ce qui le rendait si vulgaire d'ailleurs, qu'il puisse croire qu'il lui ferait un truc pareil. Et lui dire d'arrêter de se regarder le nombril et le "t'enfuir comme un connard" c'était la chose la plus gentille à dire compte tenu de ce qu'il lui avait fait, de la peur qu'il avait ressenti et de la douleur qu'il lui avait infligé. Aleks se regardait vraiment trop le nombril pour ne jamais avoir remarqué ça, c'était vraiment, de tout ce qu'il avait rêvé de lui dire le jour où il le retrouverait, la chose la plus gentille à lui dire, des noms d'oiseaux il en avait en stock, l'engueuler, il en avait bien envie à nouveau et ça juste à cause de ce qu'Aleks venait de lui dire et non pas parce qu'il ne lui avait pas retourné son baiser. Odin ayant bien vu la blessure, se levait, quitte à devoir retirer les mains d'Aleks de son t-shirt et enfin, incitait Aleks à faire de même, lui tendant la main.

Tu vas bouger de là ou je te porte.

Un ordre, assez clair et assez sec. Tu te lèves ou je te lève.

T'en fais pas pour ça, j'ai bien compris que c'était pas réciproque et j'attends rien de toi, c'est assez clair depuis des années. Mais en attendant, tu lèves ton cul, on s'attarde pas ici. J'aime pas cet endroit.

Il y avait quelque chose de malsain dans cet endroit qu'il n'aimait pas, l'impression qu'une horde pouvait leur tomber dessus à chaque instant. Odin avait toutes les raisons du monde de croire que ce n'était pas réciproque. Le fait de ne pas lui rendre son baiser par exemple, ou encore toutes les perches qu'il avait pu lui tendre mais qu'Aleks n'avait jamais su saisir. Tous les mots affectueux qu'il avait pu lui dire, tout ce qu'il avait pu lui offrir. Tous les restaurants, toutes les sorties. Mais Aleks n'avait jamais rien retourné. Il avait donc cru que soi Aleks était au courant mais faisait comme si de rien n'était parce qu'il ne voulait pas, soit il n'avait rien remarqué simplement parce que ça ne lui passait pas à l'esprit parce qu'il n'en n'avait simplement pas envie.

Odin marquait aussi la fin de la discussion d'une manière claire et sèche, il ne voulait pas s'étendre sur ce sujet, il devait encaisser que ce n'était pas réciproque, il préférait donc garder ça pour lui, gérer ça seul et avec l'espoir qu'Aleks n'en rajoute pas. C'était douloureux, mine de rien, même s'il ne s'était jamais attendu réellement à ce qu'Aleks partage ses sentiments, son comportement actuel et de ces dernières années prouvait qu'il n'y aurait vraiment rien. Il n'aurait plus qu'à se consoler sur leur unique nuit ensemble, c'était une belle nuit. Et donc abandonner cette partie de sa vie, toutes ces idées et ses envies, encaisser et essayer de penser à autre chose comme leur survie. Ils avaient su être juste des amis pendant 17 ans alors ils n'étaient plus à ça près.
(c) DΛNDELION


MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
Alekseï Lazarev
Admin ♚ Citizen
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t1238-aleksei-lazarev-i-c
I will always find you. | Thorzarev [flashback] HtgVpDr
D'OÙ VIENS-TU ? : Aucune oeuvre
AVATAR : Sebastian Stan
COPYRIGHT : jenesaispas ( avat) Heaven (signa)
AVENTURES : 186
DOLLARS : 614
DATE D'ARRIVEE : 19/01/2019
MULTIFACE : Steve & Jefferson & Loki & Roman & Ethan & Derek
STATUT RP : Ouvert, mais à discuter
STATUT CIVIL : En couple, follement épris depuis tellement d'années et enfin ils y sont
AVEC : Odin H. Thorson
I will always find you. | Thorzarev [flashback] SHkpOP
STATUT CIVIL : Fiancé à l'unique amour de sa vie
AVEC : Odin H. Thorson

Message Sujet: Re: I will always find you. | Thorzarev [flashback] I will always find you. | Thorzarev [flashback] Empty27.01.19 17:47

I will always find you
Odin & Aleksei

« Cause baby there ain't no mountain high enough. Ain't no valley low enough. Ain't no river wide enough. To keep me from getting to you babe »
Honnêtement, dès l'instant où il a Odin sous les yeux, plus grand chose d'autre ne peut le percuter. La fin du monde, les morts-vivants, les vivants plus dangereux ou presque que les autres, le fait d'être assis à même le sol, son mal de crane, la blessure de son bras. Plus rien ne le percute vraiment, ils pourraient être n'importe où ailleurs que ça serait du pareil au même. Odin, Odin, Odin. Alekseï n'a que son meilleur ami en tête, bien que son état physique le laisse peu apte à tout comprendre et analyser et encore moins dès l'instant où Odin l'embrasse. Un baiser qu'il a attendu depuis tellement d'années, un baiser qui lui fait autant de bien que ça ne peut le déglinguer. Ce qui domine au final c'est ça justement, ce qui va avec ce qui a pu se passer et pourquoi il est parti ainsi. La douleur a été trop violente pour qu'Alekseï se laisse aller à rendre son baiser à Odin mais ça, son meilleur ami ne semble pas s'en rendre compte. Il ne semble pas voir à quel point il a pu être détruit de tout ça et le soir même où Alekseï avait enfin trouvé le courage de s'ouvrir à Odin, de lui confier à quel point il peut l'aimer et ça depuis le collège. Ne pas fuir et s'expliquer ? Cela serait revenu à dire à Odin ce qu'il ressentait et vu la conversation qu'il a pu avoir avec la copine d'Odin, ça serait revenu à le perdre. Et surtout Alekseï n'aurait jamais pu continuer ainsi, le regarder être heureux avec cette fille.

Cela sort pourtant en se reculant, ça y est Odin a compris qu'Alekseï est amoureux de lui et il en profite. Le suppliant de ne pas jouer avec lui et ses sentiments, de ne pas lui faire ça. Se faire mordre par une de ces choses seraient moins douloureux qu'Odin s'amusant à ça. Odin qui s'énerve, rien de nouveau sous le soleil sauf qu'Alekseï n'est vraiment pas en état de supporter ça. Et...wait, wut, wat. Il bloque totalement en entendant Odin dire qu'il est fou amoureux de lui depuis le collège. Non, c'est tout simplement impossible que ça soit vrai. Impossible. C'est Alekseï qui en est fou amoureux depuis le collège et ses sentiments n'ont jamais été réciproques, il le saurait sinon et surtout Odin aurait foncé bien avant. Bloquant là dessus, bien qu'il entende le reste, c'est simplement qu'il est incapable de réagir sur le coup ou de comprendre les expressions d'Odin, de vraiment comprendre la colère de son meilleur ami. Même quand Odin se relève ainsi.

Enfin, c'est le ton employé par Odin plus que ses mots qui finissent par le sortir de cet état étrange dans lequel il est et lui faire cligner les yeux.

- J'en ai rien à faire que tu aimes cet endroit ou non. C'est toi le connard, t'as vraiment rien compris Odin même là.


Alekseï est incapable de vraiment s'énerver, disons au sens colère du terme surtout que les vannes sont ouvertes et qu'il ne peut plus retenir ses larmes. Mais l'envoyer bouler par contre, il vient de le faire.

- Tu oses me dire que tu es fou amoureux de moi depuis le collège alors qu'il y a un an tu étais prêt à te fiancer à ta salope là ? Eh oui, elle ne s'est pas privé de venir me le dire, le jour de mon anniversaire, de venir se vanter que vous aviez parlé mariage et enfants. De venir se vanter qu'elle avait vu une bague de fiançailles et que tu allais lui faire sa demande. Elle ne s'est pas privé de me dire qu'elle savait que je suis amoureux de toi mais que je n'avais aucune chance.

Un rire qui le prend, le genre de rire triste ou de rire jaune.

- Comme si j'avais besoin d'elle pour savoir que je n'avais aucune chance avec toi. Tu ne m'as jamais regardé comme ça, tu ne m'as jamais voulu de cette manière là, à part pour une putain de nuit. Tu l'a eu ta nuit, tu as pu me rayer de ta liste et passer à autre chose mais jamais tu ne m'as aimé comme moi je t'aime. Je m'étais fait une raison et pourtant ce soir là, j'avais trouvé le courage de tout te dire, quitte à te perdre mais tu l'aurais su. Tu aurais su que je suis fou amoureux de toi depuis des années Odin et là tu oses me dire ça, tu oses me faire ça, je suis pas assez détruit c'est ça ?

Il arrive plus à continuer alors qu'à mesure qu'il a pu parler ses phrases ont été entrecoupées par ses sanglots et que là il est à la limite de savoir encore respirer. Détruit pour détruit, au moins Odin le sait maintenant le pourquoi du comment il a pu partie et le pourquoi Alekseï ne pouvait pas répondre à son baiser là. Enfin si ça percute Odin cette fois....

(c) DΛNDELION





Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.



Chasse aux oeufs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Odin H. Thorson
Admin ♚ Citizen
Voir le profil de l'utilisateur
I will always find you. | Thorzarev [flashback] Tumblr_o3iwsesJhn1qiy32ho1_500
D'OÙ VIENS-TU ? : Nowhere.
AVATAR : Chris Evans.
COPYRIGHT : ichi ♥ (avatar)
AVENTURES : 149
DOLLARS : 585
DATE D'ARRIVEE : 19/01/2019
MULTIFACE : James Barnes, Jon Snow, Adel Avilov, Edrick Harrington, Connor, Clark Kent, Carol Danvers, Draco Malfoy.
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : En couple, curieuse notion pour l'éternel célibataire mais c'est finalement arrivé.
AVEC : Aleksei, son meilleur ami, dont il est fou amoureux depuis toujours.
METIER : Il travaille sur des armes chimiques pour l'armée.
I will always find you. | Thorzarev [flashback] Tumblr_nwfin0fNrm1r9pt1so8_500
STATUT CIVIL : Fiancé à son âme-soeur.
AVEC : Aleksei.
METIER : Chercheur d'armes biologiques pour l'armée.
CAMP : Aucun camp.
LOCALISATION : Proche de Brisbane

Message Sujet: Re: I will always find you. | Thorzarev [flashback] I will always find you. | Thorzarev [flashback] Empty27.01.19 18:45


I will always find you
Aleksei & Odin


Retrouver Aleks était comme une bénédiction. Combien de chances y avait-il pour qu'il y arrive ? Surtout avec ce qu'il se passait. Il aurait pu leur arriver tellement de choses entre temps que c'était presque un miracle qu'ils se soient retrouvés. Après, l'état dans lequel ils étaient, ça, c'était un autre débat. Enfin, surtout l'état d'Aleks, puisque lui n'était sorti de sa voiture que pour utiliser des toilettes et était resté en voiture à conduire autant que possible, avait puisé certes sur ses ressources mais dans son 4x4, on était bien à l'aise, c'était confortable et il n'avait fait que conduire et observer. Donc c'était surtout Aleks qui était en mauvais état à en juger sa lenteur à bouger et le fait qu'il reste assis, l'obligeant à s'agenouiller. Les choses se sont enchaînés assez rapidement, assez pour qu'ils en arrivent à un sujet des plus épineux. Que la colère commence à monter mais qu'Odin tente de réagir quand même froidement, ils devaient aller autre part qu'ici. Il n'aimait pas cet endroit. Sauf qu'Aleks se mettait à chialer et qu'il détestait ça. Et surtout, Aleks se mettait à exploser.

Ce qu'Odin faisait ? Il restait là, debout. Son visage se refermant. Ce n'était jamais bon signe quand Odin restait froid, droit, sans réagir à ce qu'on lui disait. Il réagissait toujours sur le tas, ne laissant généralement pas à ses opposants le temps de discuter. C'est comme ça, tu fermes ta gueule, point. Sauf que là, il laissait Aleks déballer tout ce qu'il avait à dire. Mais ça faisait mal. Oh que oui, ça faisait mal. Tellement mal. Comment Aleks pouvait-il lui sortir tout ça ? Comment pouvait-il être à la fois stupide et cruel envers lui ? Il essayait de comprendre ce qu'il lui disait mais la pression montait.

Odin aurait, en temps normal, eu pitié des sanglots d'Aleks. Il n'aurait pas surenchéri, il aurait été plus adulte, il aurait laissé pisser, aurait juste agis comme il le voulait à la base, soit porter Aleks et partir. Sauf que. Aleks avait été beaucoup, vraiment beaucoup trop loin sur trop de sujets. Alors il avait attendu la fin de son discours vaseux pour répondre. Et pas avec un ton doux et plein de compassion. Non. L'autorité et la voix qui porte, surtout, quitte à être bien entendu et ramener quelque chose près d'eux. Tu veux jouer ? On va jouer.

La bague ?! Elle était pour toi, abruti ! Putain, cette bague était pour toi ! Pas pour cette conne, pour toi ! Je l'ai vu en vitrine et j'ai su immédiatement qu'elle était pour toi alors je l'ai acheté sur une pulsion ! On était pas ensemble mais t'étais bien le seul dans ce putain de monde que je voulais épouser et t'étais bien le seul avec qui j'voulais avoir des enfants ! Mais t'es parti, tu m'as abandonné comme une merde ! TU M'AS ABANDONNE ALEKS ! T'imagines tout ce qui a pu me traverser l'esprit ?! T'aurais pu être mort que c'était pareil ! Tu m'as abandonné, tu m'as délaissé, complètement ! T'imagines pas la colère, la frustration, la douleur que j'ai pu ressentir à ta trahison ! Mais cette meuf je ne me souviens même pas de son nom, je l'avais largué la veille de ton anniversaire parce que je voulais t'annoncer à quel point je t'aimais et depuis quand ! Je voulais tout te dire, j'avais préparé tellement de choses pour cette soirée, pour que tout soit parfait pour toi ! Putain, j'ai été jusqu'à t'écrire un poème Aleks ! Et toi avec cet enfoiré, hein ?! Tu fais le fier, tu oses me jeter ça en pleine gueule, mais je dois te rappeler que tu sortais aussi avec un mec à cette époque ?! Tu peux dire de moi mais jamais ça n'a été sérieux ET TU LE SAIS ! Mais toi ?! Quand t'étais avec un mec tu le lâchais pas avant un moment ! Et tu as le culot de me dire que c'est moi qui déconne dans cette histoire ?! Et le peu de fois où j'ai essayé de t'en parler parce que ma jalousie me bouffait, tu refusais de m'écouter et tu m'envoyais chier en disant que j'avais pas mon mot à dire !

Il se passait une main dans les cheveux. L'envie de hurler, de frapper quelque chose. En colère contre Aleks d'avoir cru cette femme, en colère parce qu'il avait fuit et que maintenant qu'ils en parlaient, il se rappelait les nuits blanches, les larmes, la frustration, l'énervement, Mina qui ne savait rien. Il aurait pu être mort depuis le début qu'il en aurait rien su. Alors toute la colère ressortait. Les larmes de rage aussi. Et à défaut de frapper un mur, c'était un coup de pied dans une poubelle qui traînait avec un chat des rues qui volait avec la poubelle, ils volaient dans la rue à côté.

Tu oses me parler de chances ?! Je t'ai tendu TELLEMENT de perches, Aleks ! TELLEMENT ! Tous ces soirs où je t'invitais au restaurant, tous ces soirs où je te raccompagnais chez toi et que je m'approchais pour un baiser mais que tu te reculais ! Toutes ces fois où je t'ai pris la main, où je m'attendais là aussi à un baiser, MAIS RIEN ! Jamais rien ! Ce matin où tu es parti alors qu'on avait passé la plus belle des nuits, la plus belle de mon existence, tu n'as même pas voulu entendre ce que j'avais à te dire ! Tu ne m'as jamais laissé m'expliquer, m'exprimer, tu n'as jamais voulu me reparler de tout ça ! Tu ne m'as laissé aucune chance, Aleks, alors que je t'en ai laissé des millions ! Tu étais totalement fermé, totalement hermétique ! Pour qu'on réussisse à enfin s'embrasser, t'as du être ivre ou pas loin ! Pour que je réussisse à franchir le mur que TU nous imposais, on a du être alcoolisé ! Tous ces mots d'amour que j'ai pu te dire mais auxquels tu riais ! Tous ces cadeaux que j'ai pu te faire ! Rien que ma façon d'être avec toi, je n'ai jamais fais le centième pour un ou un autre ! Et toi, t'as fais quoi pour moi et me montrer que c'était réciproque, hein ? T'AS FAIS QUOI ALEKS ? Rien ! Tu t'es tiré ! T'as jamais cherché, t'as jamais creusé, tu te fermais. Moi, j'étais convaincu que tu le savais mais que tu préférais faire comme si de rien n'était, que ça te convenait qu'on soit ami mais jamais plus ! Tu veux chialer, bah chiale, tu veux t'en prendre à quelqu'un, y'a qu'à toi que tu peux t'en prendre ! Si tu veux être en colère contre quelqu'un, regarde toi dans un putain de miroir ! Tu crois que t'es le seul que ça a bouffé, tu crois que t'es le seul qui a morflé ?! GROSSE INFO, MOI AUSSI J'AI DES SENTIMENTS ! QUEL PUTAIN DE CHOC ! APPELEZ LES INFOS LOCALES ! Ah mais attends, t'étais pas sensé être au courant de ça ?! Faut croire que tu me connais pas si bien que tu t'en vantes !

Il se passait les mains sur le visage. Essayait de souffler.

Je t'interdis de dire ce que je ressens ou ne ressens pas alors que tu ne sais visiblement rien de moi et tout ce que j'ai pu endurer toutes ces années à cause de toi, surtout cette année là. Je te l'interdis. Je t'interdis de remettre en question mes sentiments alors que tu n'as jamais RIEN foutu pour me montrer les tiens ! Tu me dis que tu es détruit comme si je ne ressentais rien, comme si ça ne me faisait rien, comme si t'étais le seul à avoir le coeur brisé ! Alors que tu m'as brisé le coeur un million de fois et que tu continues encore à t'acharner, même quand je te dis droit dans les yeux que je suis fou de toi ! Je te savais sensible mais pas si cruel Aleks.

Sur quoi il finissait par s'en aller furieusement. Tu sais quoi, reste là si ça t'éclate, moi je me tire, si cet endroit te dérange pas, reste-y. Il avait besoin de souffler et là, rien qu'à voir Aleks, ça l'énervait furieusement. Aleks ne se rendait pas compte de ce qu'il osait lui dire. A quel point il lui brisait le coeur à lui sortir tout ça, le nombre de fois qu'il avait pu lui briser le coeur et qu'il s'acharnait à briser ce qui en restait. A quel point il le tuait à lui dire ça. Il aurait pourtant aimé que, si révélation de sentiments mutuels il y avait, cela se passe mieux. Ils s'aimaient, ok, il finissait par le comprendre et l'encaisser que c'était réciproque. Mais Aleks n'avait pas le droit de le traiter comme ça, de lui dire ces choses là. Il n'avait pas le droit de remettre en question ses sentiments, parce qu'honnêtement, lui avait essayé de le faire au début jusqu'à comprendre que c'était impossible à remettre en question, il l'aimait bien trop pour ça. Il le regardait droit dans les yeux qu'il était fou de lui mais ça ne semblait pas assez, que voulait-il de plus, à la fin ? Il l'embrassait, lui disait l'aimer et pourtant, toujours pas assez ! Il n'était pas un sur-homme. Il avait beau être fort et solide, il avait ses limites. Il retrouvait sa voiture, c'était toujours le désert total dans la rue. La chaleur avait du terrasser les créatures, il faisait si chaud qu'il avait l'impression que sa peau fondait alors un cadavre ambulant...

Il montait dans sa voiture, claquait la porte. Il ne mettait pas le contact de sa voiture toute fois. Il n'avait pas envie de délaisser Aleks là pour de vrai, c'était surtout de ces pensées qui peuvent traverser l'esprit. Il s'en voulait de le laisser chialer là-bas mais être triste n'était pas une raison pour lui en mettre autant dans la gueule. Aleks ne semblait sensible qu'à sa propre cause, ainsi soit-il. Il avait déjà tellement donné et s'il n'avait jamais vraiment rien attendu en retour - de manière générale - sinon un simple baiser, là, c'était l'accumulation de "je donne en permanence et ne reçois pratiquement rien et il ose encore me dire que c'est pas assez".
(c) DΛNDELION


MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
Alekseï Lazarev
Admin ♚ Citizen
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t1238-aleksei-lazarev-i-c
I will always find you. | Thorzarev [flashback] HtgVpDr
D'OÙ VIENS-TU ? : Aucune oeuvre
AVATAR : Sebastian Stan
COPYRIGHT : jenesaispas ( avat) Heaven (signa)
AVENTURES : 186
DOLLARS : 614
DATE D'ARRIVEE : 19/01/2019
MULTIFACE : Steve & Jefferson & Loki & Roman & Ethan & Derek
STATUT RP : Ouvert, mais à discuter
STATUT CIVIL : En couple, follement épris depuis tellement d'années et enfin ils y sont
AVEC : Odin H. Thorson
I will always find you. | Thorzarev [flashback] SHkpOP
STATUT CIVIL : Fiancé à l'unique amour de sa vie
AVEC : Odin H. Thorson

Message Sujet: Re: I will always find you. | Thorzarev [flashback] I will always find you. | Thorzarev [flashback] Empty27.01.19 23:02

I will always find you
Odin & Aleksei

« Cause baby there ain't no mountain high enough. Ain't no valley low enough. Ain't no river wide enough. To keep me from getting to you babe »
Cela claque d'un coup, un trop plein de tout et Alekseï qui balance les choses tel que sans réfléchir un seul instant à comment les dire. En même temps quand on veut envoyer bouler quelqu'un, normalement on y va pas avec le dos de la cuillère. Et encore, il est loin de tout dire à Odin, juste une certaine base. Tu allais te fiancer et là tu viens me dire que tu m'aimes depuis si longtemps. Incompréhensible. Improbable aussi et surtout, si c'était vrai pourquoi Odin n'aurait rien dit avant, pourquoi il n'aurait rien fait. Alekseï était prêt à croire que son meilleur ami avait enfin ouvert les yeux depuis qu'il est parti, il était prêt à croire que ce baiser voulait dire ça, qu'en ne l'ayant plus, Odin avait enfin compris ou qu'Odin avait compris pourquoi il était parti. Mais là ? C'est bien trop gros pour que ça passe.

Alekseï savait que le retour de bâton allait être violent, qu'Odin n'allais pas rester sans rien dire mais il a eu le mince espoir que cette fois son ami comprenne ce qu'il a voulu dire. Sauf que. Odin montait dans les tours alors que lui ne pouvait physiquement plus réagir à quoi que ce soit, si ce n'est pour tenter de respirer, pour tenter de calmer ses sanglots. Et ça n'est pas près de se produire avec ce qu'il peut entendre, des coups de poignards, les uns derrière les autres. Si Alekseï n'avait pas déjà le coeur en miettes pour ne pas dire en cendres, ça serait fait là. Il entend tous les reproches d'Odin, oui, et chacun d'eux c'est comme le tuer une fois, deux fois, dix fois. Incapable de répliquer, incapable de vraiment comprendre ce qu'Odin peut lui dire. Alekseï se tassant sur lui-même, ramenant ses jambes contre lui quand son meilleur ami se met à frapper il ne sait quoi comme ça. Les colères d'Odin...c'est bien la première fois que l'une d'elle est tournée vers lui et ça fait un putain de mal. Cela le heurte et le choc de tous les côtés. La méchanceté, la cruauté d'Odin dans certaines de ses paroles, les reproches qui pleuvent les uns derrière les autres. Des choses ridicules au possible au milieu mais même là, Alekseï n'est pas capable de vraiment s'en offusquer alors que pourtant Odin l'écartèle dans tous les sens métaphoriquement parlant. Il encaisse comme il le peut sur ce coup là, ses sanglots ne risquant pas de se calmer, à bout de nerfs, d'énergie. Incapable de se reprendre, incapable de ne serait-ce dire un seul mot, il ne peut que subir tous les coups d'Odin.

L'entendre s'éloigner plus qu'il ne le voit d'ailleurs, ça le flingue encore un peu plus si c'est possible. Il aimerait pourtant se lever et lui en coller une en pleine tête alors que pourtant Alekseï n'est pas violent mais là, impossible de bouger. Il le suit du regard pourtant et n'en a que des sanglots supplémentaires en le voyant monter dans sa voiture puis claquer la portière. Persuadé qu'Odin va se barrer comme ça d'une seconde à l'autre et même quand il n'entend pas le moteur, cela ne veut pas dire qu'il ne va pas le faire. Et lui ? Incapable de bouger, comme s'il n'était pas déjà plus bas que terre, Odin vient de l'achever.

Combien de temps sans bouger de là où il est ? Aucune idée. Ce qu'il se passe autour ? Aucune idée, un de ces morts-vivants pourrait arriver qu'Alekseï ne le verrait ni ne l'entendrait arriver. Rien à foutre de tout, à commencer par sa vie avec ce qu'Odin a pu lui balancer. Pourtant rien ne lui arrive dessus, pas plus qu'Odin ne bouge. Et puis ça commence lentement mais sûrement à faire son chemin dans son esprit, ce qu'Odin a pu lui dire, vraiment lui dire derrière les reproches. Cela commence à faire son chemin qu'Odin l'aime tout autant que lui peut l'aimer, ça ne résout rien et ne répond pas à certaines questions mais il percute Alekseï. Ses larmes se tarissant à mesure que les minutes passent pour le laisser encore plus vide qu'il ne l'était. Les propos d'Odin et retournant dans sa tête, commençant à voir le fait que si lui ne bouge pas, Odin ne fera rien. Il le connaît encore assez pour savoir comment son meilleur ami peut fonctionner. Puis ça commence aussi à le percuter que toutes ses années, il n'a rien vu, qu'Odin n'a rien vu non plus, deux aveugles qui pourtant se connaissent par coeur. Pas assez visiblement. Mais il y a des choses qu'Alekseï ne peut pas laisser passer ainsi, qu'il ne peut pas pardonner aussi rapidement, pas sans lui avoir dit certaines autres choses.

Alekseï n'a pas conscience du temps écoulé mais il lui faut plus de vingt minutes pour se calmer assez et voir ce genre de pensées. Il lui faut peut-être cinq minutes de plus pour arriver à se raisonner et savoir qu'il doit aborder Odin aussi calmement que possible, aussi dur que ça soit et malgré le mal qu'il vient de lui faire. Vingt cinq minutes avant d'arriver tant bien que mal à pouvoir bouger de son bout de mur et de rue. Se redressant à grande peine et bordel le sol tangue sous ses pieds, son mal de crane ne faisant qu'augmenter pour marteler à ses tempes. Un pas après l'autre pour arriver à bouger et à rester debout en même temps et ça pour aller jusqu'à la voiture d'Odin. L'obligeant à prendre une grande inspiration avant d'ouvrir la portière, Alekseï tentant de rester debout en appui sur la portière d'une main et sur la carrosserie de l'autre.

- Je t'ai tout donné Odin, tout. Tout mon temps, toute mon attention, tout mon soutien. Chaque mot, chaque geste ce n'était que pour toi. Un mot, un geste de ta part et je plaquais tout pour te retrouver. Je t'ai donné mon coeur, je t'ai même donné mon corps et ça parce que tu es le seul qui compte, le seul qui ait jamais compté. Je t'interdis de me dire que je n'ai jamais rien fait pour toi, que je ne t'ai jamais regardé alors que tout a toujours été pour toi, qu'il n'y a jamais eu que toi à mes yeux.

Forcément, sa voix est encore plus rauque et brisée entre ses larmes et la gorge sèche.

- Oui j'ai eu des mecs dans ma vie, je peux les compter sur les doigts d'une main pourtant. Et chacun d'entre eux n'a été qu'une vague tentative de te sortir de ma tête et de mon coeur, un échec lamentable à chaque fois. Je les ai tous largués parce qu'ils n'étaient pas toi, parce qu'aucun d'entre eux ne pouvait t'arriver à la cheville. Quant au dernier, je l'ai largué deux jours avant mon anniversaire parce que je voulais tout te dire Odin, j'en pouvais plus de te regarder être avec une autre. Je savais qu'un jour tu voudrais te poser et avoir une vie de famille même si tu disais que ce n'était pas pour toi, comment aurais-je pu savoir qu'elle me mentait alors que tu semblais plus calme, plus apte à te poser ?

Essayant de parler le plus vite possible pour tout balancer avant qu'Odin ne le coupe.

- Oui, on s'est disputé sur mes quelques relations mais rappelle toi la toute première, tu es venu me faire scandale parce qu'un mec venait de me draguer alors que cinq minutes avant tu avais un débile profond pendu à ton bras et que tu lui faisais les yeux doux. J'étais censé y voir quoi à part une jalousie mal placée, comme si d'enfin rencontrer quelqu'un pouvait m'éloigner de toi ou briser notre amitié. J'avais pourtant essayé déjà de te faire comprendre que j'attendais plus mais tu semblais hermétique à tout. Sans oublier que de nous deux, c'est toi le fonceur, c'est toi qui n'a jamais eu peur d'embrasser n'importe qui en public parce que la personne te plaisait et moi rien, comment je pouvais deviner ce qu'il en était ? J'ai fini par abandonner d'essayer de te le faire comprendre pour m'enfermer et que tu ne doutes jamais de rien justement, je pensais que ta manière de ne pas foncer avec moi était claire, que tu avais compris que je te voulais mais que tu ne le voulais pas. Je ne voulais pas te perdre Odin alors je n'ai plus jamais rien dit ou fait. Je me suis refusé à chaque fois à y voir plus que de l'amitié derrière chacun de tes gestes, je ne voulais pas prendre mes rêves pour la réalité. Je ne voulais pas te montrer une quelconque faiblesse non plus, tu es tellement dur et intransigeant, dès qu'une personne ne répond pas à 100% à tes attentes tu la dégages. Alors je suis resté ton meilleur ami, à t'aimer en silence, à avoir le coeur brisé à chacune de tes conquêtes, à faire comme si je m'en foutais.

Obligé de tousser à moitié pour faire passer la boule dans sa gorge, essayer de parler encore.

- Je ne me suis jamais vanté de te connaître par coeur même si je l'ai pensé mais toi, je peux te dire la même chose, tu te vantes de me connaître mais tu n'as jamais rien vu. On a rien vu tous les deux. Putain Odin, qu'est-ce qu'on fout là à part se faire du mal mutuellement, on est entrain de se détruire...alors qu'on s'aime...Je suis désolé si tu as cru que je t'ai abandonné, je suis désolé de ne pas avoir vu tes sentiments et de t'avoir fait du mal. Je suis désolé pour tout ça. Y a que toi pour me foutre dans tous mes états, y a que toi pour arriver à me faire pleurer. Je suis fou amoureux de toi depuis le collège, probablement foutu le jour de notre rencontre même. Je t'aime à en crever Odin, il n'y a que toi et il n'y aura jamais que toi.

Pleure pas de nouveau Aleks, ne pleure surtout pas. Même s'il est pas sûr qu'il pourrait vraiment encore le faire, tellement vidé.
(c) DΛNDELION





Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.



Chasse aux oeufs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Odin H. Thorson
Admin ♚ Citizen
Voir le profil de l'utilisateur
I will always find you. | Thorzarev [flashback] Tumblr_o3iwsesJhn1qiy32ho1_500
D'OÙ VIENS-TU ? : Nowhere.
AVATAR : Chris Evans.
COPYRIGHT : ichi ♥ (avatar)
AVENTURES : 149
DOLLARS : 585
DATE D'ARRIVEE : 19/01/2019
MULTIFACE : James Barnes, Jon Snow, Adel Avilov, Edrick Harrington, Connor, Clark Kent, Carol Danvers, Draco Malfoy.
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : En couple, curieuse notion pour l'éternel célibataire mais c'est finalement arrivé.
AVEC : Aleksei, son meilleur ami, dont il est fou amoureux depuis toujours.
METIER : Il travaille sur des armes chimiques pour l'armée.
I will always find you. | Thorzarev [flashback] Tumblr_nwfin0fNrm1r9pt1so8_500
STATUT CIVIL : Fiancé à son âme-soeur.
AVEC : Aleksei.
METIER : Chercheur d'armes biologiques pour l'armée.
CAMP : Aucun camp.
LOCALISATION : Proche de Brisbane

Message Sujet: Re: I will always find you. | Thorzarev [flashback] I will always find you. | Thorzarev [flashback] Empty27.01.19 23:57


I will always find you
Aleksei & Odin


Tout s'enchaînait et Odin se connaissant, il savait qu'il était préférable pour lui de partir. Il serait devenu plus méchant. Bête, aussi. Si Aleks avait tenté de répliquer, tout ce qu'il aurait pu lui dire aurait été pour le blesser. Mécanisme de défense. Encore qu'Aleks avait la chance qu'Odin n'aurait jamais levé la main sur lui, les autres n'avaient pas cette chance là, bien au contraire. Si énervé soit-il, il préférait partir pour ne pas envenimer la situation déjà chaotique. C'était des années d'amour et de frustration qui leur éclataient à la tronche, il fallait s'y attendre. Odin repartait vers sa voiture, lui qui n'aimait pas être enfermé, avait trouvé réconfort dans sa voiture ces derniers temps et comptait y trouver encore un peu. Il soufflait longuement. Les larmes coulaient, sans qu'il n'ait aucun contrôle dessus et il détestait ça. Il n'y avait qu'Aleks pour le mettre dans cet état, c'était la seconde fois de sa vie qu'il pleurait pour quelque chose. Et c'était arrivé dans la même année. La première fois, c'était la colère et la frustration de ne pas retrouver Aleks alors que Mina semblait avoir quelque informations sur son état mais ne pouvait lui dire. Il lui en aurait bien collé une aussi mais il n'était pas violent envers les femmes. Il était rentré chez lui et avait gueulé de rage et avait fini par en chialer parce que c'était une situation extrêmement frustrante sur laquelle il n'avait absolument aucun pouvoir et ne pouvait rien changer, qu'importe ses suppliques par sms ou par appel. La seconde fois c'était maintenant, colère, tristesse, frustration, tout ce qu'Aleks avait pu lui mettre dans la gueule après la souffrance qu'il lui avait déjà infligé en partant. Le front sur ses mains, mains sur le volant. Il ignorait combien de temps cela pouvait durer, juste que les larmes coulaient jusqu'à ce qu'il n'y en ait plus. Il n'avait pas été tendre mais c'était un mécanisme de défense et Aleks avait été beaucoup trop loin. Odin était pourtant quelqu'un de solide, pour l'atteindre, il fallait y aller. En temps normal il aurait ri et rembarré la personne, c'était quand on l'agressait directement qu'il pouvait jouer des poings. C'était difficile à encaisser quand ça venait de l'homme qu'on aimait. Et, surtout, il y avait la fatigue à prendre en compte. Il était crevé, sur ses réserves, une semaine à conduire comme un furieux sur les routes et dormir à peine quelque heures par nuit, tout ça pour retrouver Aleks coûte que coûte et en arriver finalement là. La déception. Il s'essuyait les yeux quand ses larmes avaient finis de couler mais ses yeux étaient rouges et sa peau avait gonflé. Il soufflait longuement à nouveau puis relever la tête, la posant contre l'appui-tête. Il soufflait encore. Se calmer. Essayer de se raisonner sur ce qu'il se passait, sinon qu'il savait qu'il n'irait pas voir Aleks, il avait été trop loin et vu les pas qu'il avait fait vers lui et pour le résultat qu'il avait eu, il pouvait aller se brosser pour qu'il retente l'expérience. Il ne fallait pas trop pousser. Tout était parti d'un baiser. S'il avait su, il se serait abstenu. Il aurait attendu mais... Non en fait il ne regrettait pas. Il était temps que tout ça sorte et tant pis si c'était sorti de cette façon là.

Combien de temps était passé ? Il aurait du regarder l'heure en venant dans sa voiture pour ça. Aucune idée de combien de temps il s'était écoulé, juste qu'il entendait la porte s'ouvrir et qu'il tournait la tête pour voir de qui ou quoi il s'agissait. Un gaillard comme lui sur les routes ne craignait pas grand chose des autres, en général, il le croyait en tout cas. Un mec de deux mètres qui est une armoire à glace en général, t'évite de trop t'approcher. Mais Aleks ? Dans ses souvenirs il était plus maigre, il était surtout plus petit et presque "passe partout", si on ne parlait pas de beauté mais juste de physique en lui-même. Parce que si on parlait beauté, Odin aurait pu faire une ode à sa gloire. Même là, changé comme il avait changé. Mais là n'était pas le sujet. Aleks, t'es vraiment sûr de ce que tu fais, là ? C'était risqué comme manoeuvre, il était sensé le savoir. Aleks parlait et il avait bien envie de répondre, ça aurait été facile. Il y avait des points auxquels il pouvait rétorquer. Comment aurais-je pu savoir qu'elle me mentait alors que tu semblais plus calme, plus apte à te poser ? Parce que tu étais sensé me connaître mieux que personne. C'était évident qu'elle mentait, un appel aurait suffit, à la limite, pour comprendre. Mais Aleks n'avait pas appelé, n'avait cherché aucune explication, il avait préféré croire cette connasse sortie de nul part pour lui parler de ça. Odin avait acheté une bague de fiançailles, c'était un fait, mais elle était pour Aleks. Pas forcément dans l'idée de lui offrir le soir de son anniversaire mais pour un jour à venir, quand ils seraient ensemble, quitte à l'avoir acheté pour rien. J'étais censé y voir quoi à part une jalousie mal placée, l'amour que je te portais ? L'intérêt que je te portais ? Le fait que ça me bouffait de te voir avec quelqu'un d'autre que moi ? Les trois à la fois ? Sans oublier que de nous deux, c'est toi le fonceur, c'est toi qui n'a jamais eu peur d'embrasser n'importe qui en public parce que la personne te plaisait et moi rien, comment je pouvais deviner ce qu'il en était ? Parce que tu n'es pas n'importe qui ? Que j'ai toujours veillé à ce que tu saches que tu n'étais pas n'importe qui même quand ça t'intimidait ? Parce que je t'ai toujours mis sur un piédestal ? Parce qu'à la seconde où tu avais besoin de moi j'accourais, je laissais tout tomber pour te rejoindre ? Parce que je n'aurai pas pris la peine de t'embrasser n'importe comment en publique sur un coup de tête alors que tu méritais ce qu'il y avait de mieux ? Parce que j'étais ivre à ces moments là et que je voulais voir si tu réagirais et si ça te ferait chier comme moi ça me faisait chier de te voir avec d'autres ?

Je ne voulais pas te montrer une quelconque faiblesse non plus, tu es tellement dur et intransigeant, dès qu'une personne ne répond pas à 100% à tes attentes tu la dégages. Oui, c'était vrai, il le reconnaissait sans mal, et ? Il n'y avait pas de mal à vouloir s'entourer et dégager les inutiles avec qui il savait, qu'il ne s'entendrait pas. Aleks était différent. La faiblesse, il la tolérait avec lui, dans la mesure où il savait qu'il était comme ça mais se rattrapait avec d'autres choses. Oui, Aleks était sensible, c'était un fait qu'il avait encaissé, ils s'étaient connus à un moment de faiblesse de sa part mais Aleks avait eu la bonne idée de répliquer avec intelligence au lieu de la jouer grosse victime alors ça avait joué dans l'intérêt d'Odin. Odin n'aimait pas les victimes, ceux qui se laissaient abattre facilement sans chercher à se battre et se défendre, c'était un fait, il le reconnaissait. J'aime pas les gens faibles. Perte de temps. Point. Trop de choses à se préoccuper dans la vie pour en plus se préoccuper de ça, point. Marche ou crève. Putain Odin, qu'est-ce qu'on fout là à part se faire du mal mutuellement, on est entrain de se détruire...alors qu'on s'aime... J'en sais rien Aleks. T'es parti en live, je suis parti en live. Tu n'as pas voulu m'écouter, j'ai crisé.

Il n'y avait évidemment pas que du mauvais dans ce qu'Aleks disait. Certaines choses étaient plaisantes à entendre mais d'autres piquaient. Odin n'avait rien dit, il aurait pourtant pu mais il n'avait rien dis, réfléchissant à ce qu'il pourrait dire, essayant surtout de garder son calme autant que possible. Il inspirait profondément et sortait de la voiture pour commencer. Il s'approchait d'Aleks. Il prenait son visage entre ses mains, ancrant son regard dans le sien. A cause des larmes, la couleur de ses yeux ressortait davantage. Il lui semblait que c'était pareil chez Aleks, ses yeux semblaient d'un bleu sans pareil.

Ecoute moi bien, car je ne me répéterai pas, Aleks. Tu es le seul que j'ai pu aimer. Le seul que j'ai pu avoir envie d'épouser, le seul avec qui j'ai pu avoir envie de fonder une famille. Tu es le seul qui m'a donné envie de me poser, d'être sérieux. J'ai voulu que tu vois ce sérieux et que ça te fasse réfléchir, oui. Mais pour que tu comprennes une fois que je t'aurai déclaré mon amour de façon claire et nette cette fois, que c'était bien pour toi que je faisais ça. Personne n'a jamais compté comme tu as compté. Je n'ai jamais aimé comme je t'ai aimé. J'ai essayé de t'oublier. J'ai essayé plusieurs fois mais ça n'a jamais fonctionné. Cette année non plus n'a pas fonctionné. Je suis fou de toi depuis qu'on est gosse, Aleks. Je ne me suis jamais moqué de toi. Je t'ai aussi donné mon coeur, je t'ai donné mon corps et mon âme. J'ai tellement voulu que tu le vois et le comprennes. Il n'y a simplement pas de mots pour t'expliquer à quel point je t'aime. A quel point ça peut me faire mal tout ce qu'il se passe là et ce qu'il se passe depuis une année. Tu veux que je te dise, Aleks ? Tu es l'amour de ma vie. Je n'ai pas peur de te le dire. Je n'ai pas peur de le dire aux autres. Oui, j'ai agis de certaines façons avec les autres, mais Aleks, tu n'es pas les autres. Avec toi je voulais que les choses soient bien, se passent bien, je voulais bien faire les choses, que tu te sentes bien. J'ai essayé tant et tant de fois de te le montrer. J'ai fini par croire que tu le savais mais ne voulais pas donner suite. Et notre nuit... ô, cette nuit, Aleks... J'en rêve encore. Mais j'ai cru que tu ne voulais pas en savoir plus à force de t'enfermer chaque fois que je tentais d'en parler. N'importe qui nous connaissant savait que je t'aimais. Ca se voyait à l'instant où je posais mon regard sur toi. Je n'ai jamais cherché à le cacher non plus, je me dis surtout qu'il n'y a bien que toi qui n'a jamais rien vu...

Il voyait bien les besoins d'Aleks. Besoin de s'asseoir et de boire notamment.

On s'aime. On a été idiots, on a pas su le voir mais maintenant on le sait. Je t'aime Aleks. De tout mon coeur. Je t'interdis d'en douter de nouveau un jour. Je t'aime. Cessons de se faire du mal, ce n'est plus le moment pour ces choses là. On aurait pu dans un temps normal mais maintenant avec la mort qui rôde, on n'a plus ce privilège.

Et s'il s'était dit qu'il ne le ferait plus, il déposait pourtant un nouveau baiser contre ses lèvres, plus tendre que le précédent. N'attendant pas la réponse d'Aleks cette fois, il se reculait.

Maintenant, monte dans cette voiture et partons. J'ai de l'eau dans le coffre, tu peux l'attraper depuis ton siège. Tu peux allonger ton siège et dormir si tu en as besoin. Il faut aussi que je regarde ton bras, je vais voir si je ne peux pas te le nettoyer et arranger ça avant que ça s'infecte, c'est vraiment pas le moment pour tomber malade.

Il s'avançait à nouveau pour déposer un baiser contre ses lèvres. Il reprenait les choses en main, songeant qu'il le fallait bien, pour maintenant. Ils verraient bien le reste après.
(c) DΛNDELION


MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
Alekseï Lazarev
Admin ♚ Citizen
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t1238-aleksei-lazarev-i-c
I will always find you. | Thorzarev [flashback] HtgVpDr
D'OÙ VIENS-TU ? : Aucune oeuvre
AVATAR : Sebastian Stan
COPYRIGHT : jenesaispas ( avat) Heaven (signa)
AVENTURES : 186
DOLLARS : 614
DATE D'ARRIVEE : 19/01/2019
MULTIFACE : Steve & Jefferson & Loki & Roman & Ethan & Derek
STATUT RP : Ouvert, mais à discuter
STATUT CIVIL : En couple, follement épris depuis tellement d'années et enfin ils y sont
AVEC : Odin H. Thorson
I will always find you. | Thorzarev [flashback] SHkpOP
STATUT CIVIL : Fiancé à l'unique amour de sa vie
AVEC : Odin H. Thorson

Message Sujet: Re: I will always find you. | Thorzarev [flashback] I will always find you. | Thorzarev [flashback] Empty28.01.19 19:12

I will always find you
Odin & Aleksei

« Cause baby there ain't no mountain high enough. Ain't no valley low enough. Ain't no river wide enough. To keep me from getting to you babe »
Alekseï et malgré son caractère trop sensible, à fleur de peau, trop doux et gentil, n'a pourtant que très rarement versé de larmes. En comptant aujourd'hui, c'est la quatrième fois de toute sa vie. La toute première fois, après la nuit idyllique pour ne pas dire paradisiaque qu'il a pu passer avec Odin et ça parce que le lendemain, il en a eu le coeur brisé en constatant qu'il s'était trompé sur toute la ligne. Est-ce qu'Odin avait trompé sa compagne du moment ou est-ce qu'Odin l'a trompé lui, la question est toujours en suspend même si Alekseï dirait les deux. Il avait eu l'impression qu'Odin s'était amusé avec lui alors qu'il avait cru à ses espoirs et que son meilleur ami l'aimait comme lui l'aimait. La seconde fois, il y a un an de ça quand cette fille que voyait Odin depuis quelques temps est venu lui parler pour lui dire tout ça et oui, Alekseï l'a cru, explosant avant de fuir. La troisième fois, au début de tout ce merdier en constatant l'ampleur de la catastrophe et du comportement humain. La dernière aujourd'hui même avec tout ce qui éclate entre Odin et lui. Quatre fois en une vie, trois fois la raison en est Odin qui est à quelques mètres de lui actuellement.

Et même si Alekseï peut être tout aussi buté que son meilleur ami, il termine pourtant par se lever une fois les larmes taries et par aller jusqu'à la voiture d'Odin. Il le sait que sinon ça peut durer très longtemps comme ça, il le sait que sinon Odin ne bougera pas. Alors malgré les horreurs qu'Odin a pu lui dire, c'est Alekseï qui bouge et ça parce qu'il a réussi à percuter au milieu des vrais propos d'Odin. En allant jusqu'à la voiture d'Odin, il serait même incapable de dire ce qui lui fait le plus mal, son état physique ou émotionnel ou alors l'état dans lequel il a mis Odin. Imbécile heureux qu'il est d'être incapable de rester sourd à la détresse de l'homme qu'il aime, d'être incapable de ne pas s'en vouloir pour lui avoir fait du mal. Odin lui a fait énormément de mal au cours de toutes ces années mais si Alekseï le croit, c'est plus que réciproque. L'idée qu'à cet instant Odin aurait pu jouer sur la corde trop sensible d'Alekseï, ça ne le frôle même pas. Parce que oui, quelque part au fond de lui, il sait qu'Odin ne lui ferait jamais ça, pas à lui, à d'autres peut-être mais pas à lui et puis même s'il ne l'a que peu regardé tout du long, il a bien entendu que derrière la rage d'Odin, il y avait autre chose.

Alekseï sait aussi que c'est très risqué de s'approcher d'Odin alors même qu'il ne sait toujours pas combien de temps a pu passer. Très risqué mais en même temps, il a peur qu'Odin puisse finir par partir et le laisser là. Ce n'est pas tant qu'Odin s'en aille qui lui fait peur, c'est de le perdre tout court, de ne pas avoir le temps de lui dire certaines choses. Aussi bien pour réagir aux reproches d'Odin que pour tenter de lui expliquer pourquoi il a pu agir ainsi toutes ces années. Mais surtout tenter que cette fois il s'entre bien dans le crane qu'Alekseï en est fou amoureux depuis des années. C'est un peu un qui ne tente rien n'a rien. Alors oui, il ouvre la portière et déballe les choses et encore, sa gorge est irritée, l'empêchant de vraiment aller plus loin, il en aurait pour plus longtemps que ça. Il déballe tout le plus vite possible parce qu'il a aussi l'impression qu'il y a cette urgence, qu'il doit retenir Odin d'une manière ou d'une autre. Peut-être que si Alekseï n'avait pas percuté que leurs sentiments sont réciproques, il aurait laissé filer mais certainement pas là.

En terminant, c'est un peu un alea jacta est, n'ayant aucune idée de comment Odin va pouvoir réagir à tout ça. Est-ce un bon ou un mauvais signe qu'Odin l'ait laissé parler sans l'interrompre ? Surtout qu'Alekseï a bien vu que ce n'était pas l'envie qui lui en manquait. Est-ce qu'Alekseï a vu qu'Odin a pleuré ? Oui, comment aurait-il pu louper ça alors qu'Odin a les yeux rouges. Son coeur n'a pu que se serrer davantage en voyant ça, ne l'aidant pas à garder son calme ou à ne pas avoir envie de pleurer de nouveau. Ils se font du mal mutuellement et pas qu'un peu comme il a pu lui dire, ils sont partis en live totalement. Alekseï ne pouvant que reculer de deux pas en voyant Odin sortir de la voiture, déjà parce que bah parce que son meilleur ami est un géant et que forcément, il doit lever le visage vers lui. Parce que qui dit géant, dit qu'Odin est impressionnant, forcément. Et puis parce que même si pour lui, Odin ne lèverait jamais la main sur lui, la colère qu'il a pu prendre sur la gueule tout à l'heure, ne l'incite pas à rester stoïque et lui fait craindre que ça reparte encore de plus belle.

Ce qui n'empêche pas Alekseï de le laisser approcher, de le laisser lui tenir le visage ainsi et de ne pas chercher à décrocher son regard de celui d'Odin. Même là, Odin est magnifique, trop beau pour être réel. Une boule se formant dans sa gorge à mesure qu'Odin peut parler, là aussi ça a un petit côté c'est trop beau pour être réel. Tu es aussi l'amour de ma vie. Oui, ça fait longtemps qu'Alekseï en est sûr et certain et là, il découvre que c'est réciproque. Ils ont été aveugles toutes ces années à ne rien voir alors que pourtant ils se connaissent par coeur. Comment Alekseï a t-il pu ne rien voir, ne pas comprendre ce qu'il en était vraiment alors que toute son attention était focalisée sur Odin. Peut-être parce qu'il était en même trop occupé à faire en sorte qu'Odin ne remarque rien, peut-être parce que la peur de perdre Odin a pris le dessus sur le reste. Ou peut-être parce que quelque part Alekseï a cherché à se protéger pour ne pas souffrir ou ne pas souffrir plus. Il n'y a pas que parce qu'il ne pouvait pas se sortir Odin de la tête qu'il n'est jamais resté en couple mais aussi par peur de souffrir. Notre nuit ensemble a été la plus belle nuit de toute ma vie. Les souvenirs de cette nuit le hante encore malheureusement ce qu'il s'est passé le lendemain, aussi. Comment ça tout le monde le savait à par moi ? Est-ce qu'Odin est entrain de lui dire, que Mina, sa propre soeur le savait aussi ? La boule dans la gorge et l'envie de pleurer de nouveau sont bel et bien là, pourtant aucune larme ne passe ses yeux, sans doute a t-il déjà trop pleuré et vu son état ça ne serait pas étonnant qu'il soit déshydraté finalement.

Puis les choses vont aussi bien trop vite pour lui à cet instant, déjà qu'en temps normal, il a justement besoin de temps pour se faire à une idée...alors là. Alekseï a trop été bousculé en trop peu de temps pour vraiment analyser les choses ou réagir. Bon en même temps, Odin ne lui laisse pas le temps de réagir avec ce nouveau baiser et en se reculant directement. Il entend tout mais surtout Alekseï profite du fait qu'Odin ne revienne l'embrasser pour glisser à toute vitesse la main dans sa nuque. Laisse moi du temps merde. Cherchant à empêcher Odin de se reculer en ayant sa main là, tout en sachant que si Odin veut se reculer, Alekseï ne risque pas de pouvoir l'en empêcher. Faire ceci pour surtout pouvoir enfin répondre au baiser d'Odin, pouvoir l'embrasser en retour. Bien que ça ne doit pas être le baiser du siècle en ayant les lèvres sèches, c'est un baiser quand même, un baiser tendre mais surtout amoureux.

Alekseï ne cherche pas spécialement à le prolonger ce baiser, il n'est pas en état pour ça mais au moins, cette fois il a eu le temps de répondre au baiser d'Odin. Finissant par murmurer contre ses lèvres.

- Je t'aime Odin, je t'aime tellement.

Se reculant pour revenir à plat sur ses pieds parce que oui forcément, vu la taille d'Odin, il ne l'était plus vraiment là.

- Tu m'interdis de douter de ton amour un jour, je t'interdis la même chose, de douter de mon amour un jour.

Il ne cherche pas à dire plus de choses, c'est le principal, c'est cet instinct qui le pousse à se dire que lui assurer son amour est la seule chose qui importe vraiment à cet instant. Qu'ils ont le temps pour le reste à partir là, comme essayer de se pardonner mutuellement ce qui a pu se passer aujourd'hui. Alekseï sait qu'il ne va pas pouvoir pardonner à Odin en cinq minutes tous les reproches et il connait assez Odin pour savoir que c'est réciproque. Qu'ils vont devoir s'apprivoiser de nouveau tous les deux.

Quelque secondes et Alekseï se recule un peu plus encore, vu le ton d'Odin juste avant, cette fois, il vaut mieux qu'il ne cherche pas plus loin. Va pour monter en voiture déjà pour commencer et l'idée de demander à Odin où il compte aller ? Franchement Alekseï s'en fout tant qu'ils sont tous les deux et puis il l'a déjà pensé mais si quelqu'un peut s'en sortir de tout ce bordel c'est bien Odin. Monter en voiture et bordel ce que ça peut faire du bien d'être assis et autre part qu'à même le sol comme tout à l'heure dans la rue. Hum, peut-être au passage qu'il pense à ôter son sac de sur son dos, ça pourrait être une bonne idée aussi.
(c) DΛNDELION





Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.



Chasse aux oeufs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Odin H. Thorson
Admin ♚ Citizen
Voir le profil de l'utilisateur
I will always find you. | Thorzarev [flashback] Tumblr_o3iwsesJhn1qiy32ho1_500
D'OÙ VIENS-TU ? : Nowhere.
AVATAR : Chris Evans.
COPYRIGHT : ichi ♥ (avatar)
AVENTURES : 149
DOLLARS : 585
DATE D'ARRIVEE : 19/01/2019
MULTIFACE : James Barnes, Jon Snow, Adel Avilov, Edrick Harrington, Connor, Clark Kent, Carol Danvers, Draco Malfoy.
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : En couple, curieuse notion pour l'éternel célibataire mais c'est finalement arrivé.
AVEC : Aleksei, son meilleur ami, dont il est fou amoureux depuis toujours.
METIER : Il travaille sur des armes chimiques pour l'armée.
I will always find you. | Thorzarev [flashback] Tumblr_nwfin0fNrm1r9pt1so8_500
STATUT CIVIL : Fiancé à son âme-soeur.
AVEC : Aleksei.
METIER : Chercheur d'armes biologiques pour l'armée.
CAMP : Aucun camp.
LOCALISATION : Proche de Brisbane

Message Sujet: Re: I will always find you. | Thorzarev [flashback] I will always find you. | Thorzarev [flashback] Empty02.02.19 21:49


I will always find you
Aleksei & Odin


Il avait un putain de sale caractère. Il le savait. Aleks était sensé le savoir lui aussi. A quoi s'attendait-il pour leur retrouvailles, le Aleks ? Après avoir fuit pendant une année entière, il croyait quoi, qu'Odin fermerait les yeux et ferait comme s'il était parti juste la veille ? Il était parti de ce principe là lui-même jusqu'à ce qu'Aleks lui sorte ces saloperies. Il n'avait fait que l'embrasser et c'était retrouvé avec ces phrases intolérable. A croire qu'il avait déjà pu abuser de lui, à croire qu'Aleks ne le connaissait plus. Il n'avait jamais abusé de lui, n'avait jamais joué avec lui, le seul jeu qu'il avait pu entreprendre avec lui était un jeu de charme et séduction qui n'avait rien d'anodin, bien au contraire, il avait une idée derrière la tête, par amour surtout. Un jeu pour l'avoir qui n'avait malheureusement pas fonctionné. Il s'y était pris de mille et une façons pour qu'Aleks comprenne et ce n'était jamais arrivé, il ne voyait pas ce qu'il pouvait faire de plus, à force. Même là, il ne voyait pas. Lui dire ? Il l'avait fait et Aleks avait réagi de la pire des manières selon lui, il avait douté de lui.

Odin n'aimait pas qu'on doute de lui, parce qu'il ne disait jamais rien en l'air et se tenait toujours à ce qu'il disait. Il n'était pas un beau parleur, il ne disait pas à quelqu'un ce qu'il voulait entendre pour l'amadouer. Il était bien trop franc pour ça et se fichait bien la plupart du temps que ce qu'il pouvait dire, puisse blesser quelqu'un, il dirait à cette personne de se sortir les doigts du cul, de devenir plus solide, parce qu'être un putain de fragile dans ce monde, c'était voué à se faire bouffer. Il n'avait jamais agi comme ça avec quelqu'un, à lui sortir de belles et vaines paroles. Se recevoir ça, il ne pouvait pas réagir autrement que comme il avait agit, même avec tout le recule du monde.

Venir dans sa voiture pour souffler, pas forcément dans l'idée de s'en aller mais il préférait rester là pour l'instant. Cette ville, il ne la sentait pas, il y avait quelque chose dans l'air qui l'inquiétait presque, même. Un je-ne-sais-quoi, une odeur de cadavre, comme si des immeubles pouvaient surgir des hordes à tout instant. Et vu comme il avait gueulé, c'était fort probable que ça finisse par arriver. Qu'Aleks débarque et vienne le voir et lui parler était surprenant, vu comme Odin était impulsif et pouvait avoir besoin de temps pour se calmer, c'était presque suicidaire d'agir ainsi. Il le regardait, l'écoutait. Des paroles qu'ils finissaient par s'échanger, à croire qu'Aleks ne le croyait pas capable d'aimer quelqu'un alors que ça crevait les yeux. Il en était fou depuis si longtemps qu'il s'en souvienne, depuis qu'ils se connaissaient, surtout. Un amour fou, sans limite. Rien n'avait pu empêcher ça, pas même le fait qu'il soit parti pendant un an.

De belles paroles, des baisers qu'il ne pouvait se retenir de déposer sur ses lèvres et ils y étaient, l'orage semblait passer. Surtout quand Aleks répondait à son second baiser, il n'allait certainement pas l'en empêcher. Qu'importe ses lèvres sèches. Un baiser tendre, c'était agréable. Qu'Aleks réponde enfin était agréable. Encore plus quand ce baiser était rompu pour de si belles paroles. Il murmurait un "je t'aime" en retour. Beau et émouvant à la fois alors qu'il y a à peine quelque minutes ils s'engueulaient.

Chacun dans la voiture, il attendait qu'Aleks soit bien installé sur son siège pour fermer les portes à clé et tendre le bras vers l'arrière pour lui prendre une bouteille du pack. Bouteille qu'il déposait sur ses jambes. Il regardait autour d'eux et voyait un signe de vie, cinq cadavres qui marchaient jusqu'à eux. Il soupirait, s'attachait et démarrait, il n'allait pas perdre plus de temps. Il démarrait, prêt à sortir de la ville, ce qu'il ne tardait pas à faire. Il roulait, tout simplement. Moins pressé que ces derniers jours mais encore un peu à vif de cette semaine des plus difficiles pour retrouver Aleks, retrouver un rythme normal était difficile, au début.

J'ai été tellement vite ces derniers jours, pour te retrouver, tu n'imagines pas. J'ai prié les dieux, me donner la force de continuer. Je ne te laisserai plus t'en aller Aleks. Je t'interdis de me quitter à nouveau. Ca a été la pire année de toute ma vie, sans toi.

Petites confidences parce qu'il craquait et s'ouvrait d'une autre façon. Il était crevé et s'ouvrait à Aleks en espérant ne pas être jugé trop durement à ce sujet.

Je me suis demandé si j'y parviendrai. Avec tout ce qu'il s'est passé et ce que j'ai pu voir sur la route. Des femmes, des enfants. Et même avant tout ça, je ne savais pas si je pourrais tenir encore. Je t'ai cherché, longtemps. J'ai cherché à peu près partout, ta soeur m'assurait que tu étais resté en Australie. Ne me fais plus jamais subir une chose pareille Aleks.

Que les dieux lui pardonnent d'avoir failli la frapper, d'ailleurs, quand elle lui avait dit savoir qu'il était en Australie et allait bien mais ne voulait rien lui dire de plus alors qu'elle en savait justement plus que ça. Il avait levé la main, l'avait si tôt rabaissée. Il n'était pas violent avec les femmes à moins qu'elles ne le soient avec lui et Mina avait été violente à sa façon cette fois là. Il ne voulait plus jamais avoir à subir tout ce qu'il avait pu subir cette année, il ne le souhaitait à personne. Il inspirait profondément et quand il voyait qu'ils étaient sur une route des plus désertiques avec rien sinon du sable autour d'eux, il s'arrêtait. Il retirait sa ceinture et tapotait autour de lui pour trouver la boîte rouge qu'il cherchait, métallique, avec des produits désinfectant, des pansements, de l'anti-venin et tout un tas d'instruments, sait-on jamais.

Montre moi ton bras.
(c) DΛNDELION


MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
Alekseï Lazarev
Admin ♚ Citizen
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t1238-aleksei-lazarev-i-c
I will always find you. | Thorzarev [flashback] HtgVpDr
D'OÙ VIENS-TU ? : Aucune oeuvre
AVATAR : Sebastian Stan
COPYRIGHT : jenesaispas ( avat) Heaven (signa)
AVENTURES : 186
DOLLARS : 614
DATE D'ARRIVEE : 19/01/2019
MULTIFACE : Steve & Jefferson & Loki & Roman & Ethan & Derek
STATUT RP : Ouvert, mais à discuter
STATUT CIVIL : En couple, follement épris depuis tellement d'années et enfin ils y sont
AVEC : Odin H. Thorson
I will always find you. | Thorzarev [flashback] SHkpOP
STATUT CIVIL : Fiancé à l'unique amour de sa vie
AVEC : Odin H. Thorson

Message Sujet: Re: I will always find you. | Thorzarev [flashback] I will always find you. | Thorzarev [flashback] Empty05.02.19 17:54

I will always find you
Odin & Aleksei

« Cause baby there ain't no mountain high enough. Ain't no valley low enough. Ain't no river wide enough. To keep me from getting to you babe »
Côtoyer Odin n'a rien de facile par instant, c'est éprouvant physiquement et mentalement, pourtant Alekseï n'aurait jamais pu songer en venir à s'éloigner de lui. Il a fallu qu'il soit poussé à bout ce soir là il y a un an pour que ça se produise, même après leur nuit ensemble, il n'y avait pas songé. Il avait eu du mal à pardonner à Odin et se pardonner à lui-même mais songer à s'éloigner de lui, à ne plus le voir ? Au dessus de ses forces. Côtoyer Odin, c'est un peu comme frôler le soleil de trop près et trop longtemps, on s'y brûle mais on y reste malgré tout. Enfin pour certains, parce que pour d'autres ce n'est pas le cas. Odin ne peut laisser personne indifférent et quelque part pour Alekseï c'est bien ça le souci, son meilleur ami a toujours attiré trop de monde. Et il a souvent eu l'impression que lui-même était dans l'ombre alors qu'Odin brillait de mille feux. Il ne dirait pas dans l'ombre d'Odin mais des fois, certaines personnes ont pu le lui faire ressentir, invisible alors même qu'il était à côté d'Odin pour ne pas dire collé à lui. Est-ce que Odin s'en est déjà rendu compte de ça ou non ? Est-ce que Odin est capable de comprendre à quel point cela a pu être douloureux pour Alekseï de le voir enchaîner les conquêtes ainsi ? Combien de fois, Odin a pu lui sourire au point qu'il en ait physiquement mal au coeur pour le voir aller draguer le premier ou la première venu.e quelques secondes après. Odin qui lui dit que c'était pour voir s'il était jaloux, bien sûr que oui il l'était, Aleks ne supportait pas. Comment Odin a pu ne pas le voir ou voir que les trois quart du temps Alekseï partait tout simplement. Certes en prétextant être claqué mais il partait quand même, le coeur en miettes. Il veut bien croire que lui n'a rien vu mais Odin non plus n'a rien vu alors que pourtant, malgré tous ses efforts, Alekseï est sûr que ça se voyait. C'est même sûr que ça se voyait, sinon comment cette salope a pu venir lui dire qu'elle le savait.

Retenant ses larmes comme il le peut alors que finalement, il percute vraiment que ses sentiments sont plus que réciproques. Il percute aussi du fait qu'ils ont vraiment morflés tous les deux au fil des années, deux idiots, deux aveugles qui se connaissent pourtant par coeur mais qui, oui, n'ont rien vu. Un énorme gâchis. Et si...Alekseï avait accepté de reparler de leur nuit ensemble comme Odin lui dit, est-ce que ça aurait vraiment tout changé ? Possiblement oui, ils ont perdus des années si on ne compte que depuis ces années. Mais en même temps il a dû mal à voir comment il aurait pu le laisser faire, alors qu'Odin proclamait à qui voulait l'entendre que jamais il ne se poserait avec qui que ce soit, que jamais il ne pourrait être vraiment amoureux. Cela Odin l'a souvent dit à Aleks comme prétexte pour rompre ses quelques relations pouvant être sérieuses ; je ne l'aime pas, je ne veux pas me poser. Alors que lui-même n'attendait que ça, une relation vraiment sérieuse dans laquelle se poser. Une relation sérieuse avec Odin s'entend puisque ses autres relations comme il l'a dit, ça n'aurait jamais mené à rien, ils n'étaient pas Odin. Alekseï mentirait s'il disait et malgré ses résolutions de ne pas rêver, de ne pas se faire de faux espoirs...qu'il n'a pas justement souvent rêvé d'être en couple avec Odin, vraiment en couple, à aller jusqu'au mariage et avoir des enfants.

Aussi claqué qu'il peut l'être, aussi intense que ce soit ces retrouvailles, Alekseï ne peut que finir par rendre son baiser à Odin. Il en crève d'envie depuis si longtemps, même s'il se dit qu'il ne lui pardonnera pas tout de suite, c'est presque fait malgré tout. Incapable d'en vouloir réellement à Odin pendant trop longtemps, cela pourrait le perdre un jour mais, eh, il est foutu depuis le collège donc un peu plus ou un peu moins. Disons que sur le moment, il y a plus urgent, plus important que de la rancune ou de plus longues explications. Ils sont surtout besoin de se retrouver ou plutôt de se trouver vraiment, le temps de parler viendra plus tard. Aussi caractériel que soit Odin, Alekseï sait qu'il y a moyen qu'il soit vraiment écouté et compris quand il parlera mais pas tout de suite. Lui rendre son baiser et lui assurer son amour, c'est la seule chose qui importe et la seule chose qu'il fait. Que c'est émouvant d'entendre Odin lui retourner ses mots, entendre Odin dire ce "je t'aime" est la plus belle chose qui soit et qu'il puisse entendre. Même si Odin ne devait jamais le lui redire.

Finissant pourtant par aller dans la voiture, essuyant ses joues au passage, la sensation qu'il a encore des larmes qui coulent alors que non pas du tout. Songeant à ôter son sac de sur son dos, le calant entre ses jambes sur le plancher de la voiture. Suivant Odin des yeux alors qu'il prend place à son tour mais pourquoi fermer les portières ainsi ? Les morts-vivants ne peuvent pas entrer ainsi et lui n'a pas du tout l'intention d'aller autre part. Pour d'éventuels vivants peut-être ? Boarf. Alekseï s'attache par réflexe, sait-on jamais si pour une raison X, Odin sort de la route. Attrapant surtout la bouteille, lâchant un "Merci", sa voix toujours cassée. Dite bouteille qu'il ouvre pour boire et ce que ça peut faire du bien, de quoi apaiser un peu le feu dans sa gorge.

Reportant son attention sur Odin dès qu'il a fini de boire pour finalement abaisser un peu son siège et se caler sur le côté tant bien que mal. Ses yeux parcourant la silhouette d'Odin, un "il est vraiment mien ?" trottant dans sa tête, un bref instant de doute à se dire qu'en fait il est mort sur la route et que c'est son paradis là. Pourtant tout est bien vrai, il ne peut pas en être autrement. Odin qui prend la parole et le coupe de ses pensées, Aleks en déglutit difficilement de ce qu'il peut entendre. N'importe qui pourrait avoir peur d'ailleurs devant de telles paroles surtout cette possessivité qu'Odin ne cache pas, ne cache plus, sauf que lui, ça le rassure en fait. S'il ne répond rien sur le coup, ça n'empêche pas Aleks de venir poser sa main sur la nuque d'Odin, quitte à devoir se redresser, redresser son siège pour le faire. Poser sa main sur sa nuque et la lui caresser du bout des doigts. Je suis là Odin. Je n'irai nul part. C'est fini mon amour.

Il ne dit rien tout court, sachant qu'Odin a juste besoin de se confier, le connaissant assez pour savoir que quand c'est ainsi, il faut le laisser faire, il faut simplement l'écouter. Aleks sait aussi que là sur le coup tout ce qu'il pourrait vraiment lui dire ça serait des excuses et il n'est pas sûr qu'Odin soit apte à les accepter à cet instant. Peut-être aussi qu'il a déjà trop joué avec le feu et le caractère explosif d'Odin pour s'y risquer. Il ne dit rien mais, oui, il ne cesse pas ses caresses, du moins pas tant qu'Odin roule, retirant sa main quand il s'arrête. Qu'est-ce que tu fais ? Ah.

- C'est juste une coupure un peu profonde, obtenue sur une pierre.

Autant le rassurer directement et lui dire que ce n'est pas une morsure ou griffure d'un de ces mort-vivant. Juste une pierre. Même si ça ne veut pas dire que ça ne peut pas s'infecter et sa trousse de soins est bien trop petite pour qu'il ait pu faire les choses correctement. Le lui disant, en lui montrant son bras comme demandé. Laissant Odin regarder par lui-même, le laissant faire avant de finalement revenir sur autre chose, sur ce qu'il a pu dire à Alekseï quelques instants plus tôt.

- J'ai pas vécu cette année, j'ai à peine survécu sans toi, ça se voit je pense...Et ce n'est pas qu'à cause de ce que l'autre a pu me dire, c'est surtout parce que je ne peux pas vivre sans toi. Jamais je n'aurai pu t'oublier Odin, jamais je n'aurai pu passer à autre chose ou tourner la page comme les gens le disent.

Est-ce qu'il regrette d'être parti ainsi ? Oui et non. Il le regrette maintenant qu'il sait ce qu'Odin peut ressentir mais à l'époque, c'était la seule solution pour lui. S'éloigner d'Odin avant d'être encore plus détruit, quand bien même ça n'a rien changé.

- Je le sais depuis longtemps que tu es l'homme de ma vie, le seul que je sois capable de vraiment aimer, le seul dont je suis amoureux. Je t'aime depuis le collège Odin et rien ne pourra jamais changer cela, que ça soit la distance ou le temps, ça ne changera jamais. Il n'y a que toi et il n'y aura jamais que toi.


Tout ça pour en arriver au plus important, enfin tout l'est mais.

- Tu ne me perdras jamais Odin, je te le promets.

Même si Alekseï sait qu'Odin va surtout avoir besoin de preuves, sachant qu'il préfère les actes aux mots mais pour le moment, il ne peut que lui donner sa parole, lui en faire la promesse.
(c) DΛNDELION





Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.



Chasse aux oeufs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Odin H. Thorson
Admin ♚ Citizen
Voir le profil de l'utilisateur
I will always find you. | Thorzarev [flashback] Tumblr_o3iwsesJhn1qiy32ho1_500
D'OÙ VIENS-TU ? : Nowhere.
AVATAR : Chris Evans.
COPYRIGHT : ichi ♥ (avatar)
AVENTURES : 149
DOLLARS : 585
DATE D'ARRIVEE : 19/01/2019
MULTIFACE : James Barnes, Jon Snow, Adel Avilov, Edrick Harrington, Connor, Clark Kent, Carol Danvers, Draco Malfoy.
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : En couple, curieuse notion pour l'éternel célibataire mais c'est finalement arrivé.
AVEC : Aleksei, son meilleur ami, dont il est fou amoureux depuis toujours.
METIER : Il travaille sur des armes chimiques pour l'armée.
I will always find you. | Thorzarev [flashback] Tumblr_nwfin0fNrm1r9pt1so8_500
STATUT CIVIL : Fiancé à son âme-soeur.
AVEC : Aleksei.
METIER : Chercheur d'armes biologiques pour l'armée.
CAMP : Aucun camp.
LOCALISATION : Proche de Brisbane

Message Sujet: Re: I will always find you. | Thorzarev [flashback] I will always find you. | Thorzarev [flashback] Empty11.02.19 1:36


I will always find you
Aleksei & Odin


Des hurlements, des larmes, des baisers plus tard et les voilà enfin où il voulait être, dans la voiture. Il l'aimait cette voiture, la trouvait sécuritaire. Il l'utilisait de base pour voyager en Australie, une voiture tout-terrain ça valait mieux, le paysage changeant vite et malgré ce qu'on pouvait dire de la taille du pays, ils avaient de tout, du désert aux montagnes enneigés.

Comme quoi, Odin avait toujours gain de cause quoi qu'il arrive. Il faut dire qu'Odin était du genre à prendre les choses en main, sachant que s'il attendait qu'on le fasse pour lui... il n'aurait pas fini d'attendre. Et s'il attendait qu'Aleks donne son feu vert ou se décide, ils seraient sûrement encore sur place. Alors il lui donnait la bouteille d'eau et il roulait rapidement pour sortir de là. Il avait quelque cartes des lieux dans la boîte à gant, qu'il avait piqué en faisant le plein sur la route, pour se repérer, puisque les gps ne semblaient pas fonctionner, du moins celui de son portable c'était évident et celui de sa voiture qui fonctionnait automatiquement, semblait perturbé. Donc comme il ne voulait pas user sa batterie, il avait été à la confiance et ça avait bien marché, les dieux le récompensaient sûrement.

Il finissait par lui confier ses craintes. Il n'avait pas peur de dire ce qu'il pensait et ressentait de manière générale mais il fallait avouer que c'était intimidant quand même, quelque part, d'enfin pouvoir parler de tout ça si soudainement. Il lui aurait dit même sans lui avoir dit qu'il l'aimait vraiment mais cela n'aurait pas été pareil, il aurait du, comme d'habitude, contrôler ses mots, ce qu'il n'avait plus du tout envie de faire. La main d'Aleks sur sa nuque, c'était curieux. Une année sans affection de sa part alors qu'ils étaient toujours collés l'un à l'autre, ça marquait forcément, tous ceux dans sa situation seraient tout aussi ému qu'il l'était. Un vrai contact physique, affectueux, ça faisait un bien fou.

Il finissait par s'arrêter, maintenant qu'il n'y avait plus rien. Ah ? Une pierre ? Il préférait vérifier quand même et soigner la plaie, ne rien négliger, qu'importe ce qu'Aleks pouvait raconter pour minimiser les faits. Il prenait sa main, s'il pouvait être naturellement brusque dans ses gestes, il contrôlait toute fois ses gestes envers Aleks pour être plus doux et éviter de lui faire plus mal qu'il ne devait déjà avoir. Il prenait son bras pour l'observer, remontant un peu sa manche et retirant le bandage qui tenait par miracle. Il soupirait. Ce n'était effectivement pas grand chose mais au vue de leur métier respectifs et leur études, ils étaient bien placés pour savoir ce que les infections pouvaient causer, Odin travaillait quand même pour créer de nouvelles armes bactériologiques, chimiques, donc c'était la base. Il regardait le bras d'Aleks et prenait la boîte de secours pour l'ouvrir, sortir du désinfectant et un coton. Aleks lui parlait mais il préférait s'occuper de nettoyer sa plaie et la désinfecter que réagir. Il entendait ce qu'il disait, mais il préférait ne pas réagir. Il ne savait surtout pas comment il pouvait réagir, surtout. Il préférait d'abord nettoyer sa plaie et lui faire un bandage plus serré et propre et jeter l'autre par la fenêtre - pour maintenant, hein, la nature, et les poubelles ne couraient pas les rues - avant de chercher à réagir. S'occuper aussi de sa tempe, par sécurité, surtout avec le vent et la poussière et sans savoir d'où venait cette maladie ou cette infection, avant de jeter les cotons dehors et tout ranger minutieusement dans sa boîte. Boîte qu'il rangeait, prenant ainsi le temps de réfléchir aux mots à employer pour ne pas s'énerver ou s'emballer. Aleks n'avait aucune idée de ce qu'il avait infligé à Odin. Odin n'aimait pas parler de choses négatives le concernant comme la douleur qu'il pouvait ressentir. Confier ses sentiments était une chose, il fallait assumer aussi ses craintes pour pouvoir les affronter. Mais comment dire à Aleks qu'il l'avait blessé au plus profond de lui ? Tant son coeur que la confiance qu'il avait placé en lui ?

De toutes les personnes au monde, s'il y en a bien une seule que je pensais incapable de me trahir, Aleks, c'était toi. J'avais une confiance aveugle en toi, je t'ai tout dis, tout confié de ma vie. Je ne sais pas ce qui a pu te prendre ce jour là pour que tu t'enfuies alors que tu étais celui qui me connaissait le mieux et que tu aurais du savoir que je ne t'aurais jamais fais une chose pareil. Le fait est que tu as brisé la confiance que j'avais en toi, quand tu es parti, quand tu m'as abandonné. Je vais mettre un moment, j'ignore combien de temps, pour pouvoir te pardonner et te faire confiance à nouveau.

Il inspirait profondément. Ses mots étaient durs et pourtant il essayait d'être le plus doux possible dans son ton, compte tenu de ce qu'il pouvait lui avouer.

C'est facile, maintenant que c'est la fin du monde, ou du moins de notre monde, de me dire tout ça. C'est facile de se dire ça y est le monde est fini, autant dire ce que je n'ai jamais pu dire. Mais sans ça, tu serais seulement revenu me voir, Aleks ? Ou tu n'aurais pas fini par refaire ta vie ? Je t'aime de tout mon coeur, Aleks. Mais ça n'excuse pas tout. J'ai beau t'aimer, ça ne t'aidera pas pour que j'arrive à te pardonner.

Il savait qu'il avait été celui qui l'avait appelé ce fameux jour où tout avait dégénéré, vouloir le retrouver et s'assurer que tout irait bien. Mais Aleks aurait pu ne pas lui répondre. Et si tout ça n'était pas arrivé, pendant combien de temps encore il aurait continué à jouer jeu du silence ?

C'était incroyablement frustrant, c'était sûrement ça, le pire. La frustration. Savoir que tu étais là quelque part mais l'incapacité de t'atteindre. Tu as beau être là, je ressens encore toute cette année dans mes tripes et j'en suis encore lessivé, Aleks. J'aimerais te dire que tout est pardonné parce que je t'aime et qu'avec tout ce qu'on a traversé cette semaine, il faut relativiser. Mais je ne peux pas. Je ne suis pas un menteur et je préfère que les choses soient claires dès à présent. Tu dis que je ne te perdrai plus, mais qu'est-ce qui m'assure que tu ne t'enfuiras pas à nouveau, à la première occasion ? Qu'est-ce qui m'assure que tu resteras à mes côtés et que, pour une putain de fois, tu me laisseras faire ? M'écouteras ?

C'était un gros problème que celui-ci, Aleks qui ne l'écoutait pas. Il s'enfermait dans sa bulle et Odin ne pouvait plus rien en tirer. Il faisait évidemment référence à leur nuit idyllique où Aleks avait fini par fuir au lieu de l'écouter mais il y avait eu d'autres fois comme ça, où Aleks s'était tiré au lieu de l'écouter. Aleks avait brisé sa confiance et allait devoir recoller les morceaux lui-même, il n'allait pas lui pardonner comme ça et passer facilement à autre chose. Il n'était pas sourd pour autant à ce qu'il lui disait, il voulait juste être le plus transparent possible à ce sujet. Qu'Odin allait encore faire la gueule un bon moment. Mais il n'allait pas le pousser non plus vers la sortie alors qu'il l'avait enfin retrouvé, il fallait juste aller de l'avant à deux et se reconstruire tous les deux, il savait qu'il n'était pas un cadeau non plus et sûrement qu'Aleks lui dirait ce qu'il lui reproche dans les minutes, heures ou jours à venir, en attendant, lui, en parlait maintenant pour que ce soit dit, posé, clair.

Tu ne me perdras pas non plus. Je veillerai sur toi. Je te protégerai. On a à manger et à boire dans cette voiture, on a des couvertures, des médicaments, de quoi tenir quelque jours si on fait bien attention à ce qu'on mange et boit. Je vais nous emmener vers le Sud, vers les forêts. Mon père a une villa de vacances dans le Sud, protégée par les arbres et rivières. On y sera bien. On aura à manger et à boire à profusion et pour l'électricité on aura de quoi aussi, la villa est indépendante.

C'était surtout beaucoup de nuances qu'il fallait savoir voir au lieu de tout prendre au premier degré. Il fallait écouter ce qu'il disait et savoir l'interpréter. Sinon, ils étaient foutus. Puis il reprenait l'air de rien son rôle de leader parce qu'il fallait bien le faire à un moment mais aussi parce qu'il ne voulait pas insister encore plus sur ce qu'il disait. Ce n'était pas un concours de qui avait le plus souffert, Aleks avait sûrement compris une bonne partie de ce qu'il s'était passé pour lui et il fallait aussi le laisser réfléchir à tout ça. Odin reprenait la route une fois tout cela fait. Aucun cadavre ambulant par ici. Il voulait aussi exprimer à Aleks certaines choses, qu'il devait sûrement déjà savoir de lui-même, notamment que niveau confiance, ce n'était plus tout à fait ça et d'autres sous-entendus comme le fait qu'il n'allait pas le lâcher d'une semelle et qu'Aleks devrait s'attendre à avoir un Odin sur le dos, plus qu'à l'accoutumer, vu les créatures qui rôdaient. Donc ce serait par possessivité et protection, un combo entre "je te protège" et "je veille à ce que tu ne te barres pas à nouveau". Aleks lui avait promis, mais il lui avait dit que la confiance ce n'était plus ça, ça passait aussi parce qu'Aleks pouvait lui dire ou promettre. Tu m'avais promis bien des choses et tu les as brisées en partant. Il avait la rancune tenace et si ce n'était pas par amour, il serait parti. Ou ne serait, plus simplement, jamais venu le chercher. Sorte de "tu voulais être mieux sans moi ? Bah démerde toi et crève la gueule ouverte". Mais c'était Aleks donc il était venu.
(c) DΛNDELION


MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
Alekseï Lazarev
Admin ♚ Citizen
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t1238-aleksei-lazarev-i-c
I will always find you. | Thorzarev [flashback] HtgVpDr
D'OÙ VIENS-TU ? : Aucune oeuvre
AVATAR : Sebastian Stan
COPYRIGHT : jenesaispas ( avat) Heaven (signa)
AVENTURES : 186
DOLLARS : 614
DATE D'ARRIVEE : 19/01/2019
MULTIFACE : Steve & Jefferson & Loki & Roman & Ethan & Derek
STATUT RP : Ouvert, mais à discuter
STATUT CIVIL : En couple, follement épris depuis tellement d'années et enfin ils y sont
AVEC : Odin H. Thorson
I will always find you. | Thorzarev [flashback] SHkpOP
STATUT CIVIL : Fiancé à l'unique amour de sa vie
AVEC : Odin H. Thorson

Message Sujet: Re: I will always find you. | Thorzarev [flashback] I will always find you. | Thorzarev [flashback] Empty13.02.19 19:49

I will always find you
Odin & Aleksei

« Cause baby there ain't no mountain high enough. Ain't no valley low enough. Ain't no river wide enough. To keep me from getting to you babe »
Aleksï ne dit rien sur le coup, laissant Odin s'exprimer, se contentant de lui caresser la nuque en le regardant. Un geste naturel qui revient au triple galop, combien de fois a t-il pu faire ça ? Tellement souvent qu'il est impossible de les compter. Rien que ça, comment Odin a pu ne jamais rien comprendre ? Ce n'est pas comme si Alekseï agissait ainsi avec tout le monde, il n'y avait que lui qui avait le droit à ces câlins, cette tendresse. Pourtant, Odin n'a jamais rien vu et il a cru que du coup ce n'était pas si flagrant que ça à quel point il pouvait l'aimer. Ou alors que son meilleur ami en avait tellement pris l'habitude, très tôt, qu'il prenait ça pour quelque chose de logique et normal entre eux.

Essayant de réfléchir en même temps, avant qu'Odin ne s'arrête et veuille voir son bras. Ce n'est rien du tout et Alekseï s'empresse de le lui dire, le rassurer, bien que c'est à croire qu'Odin ne le croit pas. Je sais quand même ce que je dis. Même s'il est vrai qu'il n'avait pas grand chose sous la main et qu'il n'est, hélas, pas à l'abri d'une infection. Se confiant un peu, voulant expliquer à Odin que jamais il n'aurait pu l'oublier, il l'a voulu à un moment pourtant, ça faisait si mal mais il a surtout compris que ça n'aurait jamais été possible. Suivant les mouvements d'Odin dans le même temps, il a confiance en lui mais oui, il surveille ce qu'Odin peut faire et comment il le fait. Tout en se disant un "Tu pourrais réagir tout de même" ou alors Odin en a rien à foutre de ce qu'Alekseï peut lui confier. Ou il prend juste son temps pour répliquer, pourquoi Alekseï a l'impression que si c'est bien le cas, ça va encore faire mal ?

Les secondes qui s'égrènent sans réaction de la part d'Odin, il le le sent de plus en plus mal, surtout en le voyant tout ranger ainsi. Alekseï sait bien qu'il est maniaque mais, Odin pourrait ordonner les choses tout en parlant. Comme quoi, il avait raison de ne pas le sentir quand finalement Odin se décide à prendre la parole...pour lui parler de trahison...Pour lui, ce mot est largement trop fort, Aleks pourrait le lui dire d'ailleurs mais soit, si Odin a ressenti les chose ainsi. Ne pas me faire ça ? Tu te fous de ma gueule là ? Odin a beau tenter d'y mettre un ton doux, rien y fait, cela fait mal à entendre tout en énervant un brin Alekseï. Vraiment ? Je viens de te dire que je n'aurais jamais pu refaire ma vie et tu oses me dire ça. Plus Odin parle et moins ça le fait, Alekseï ayant deux manières de réagir avec une qui domine plus souvent. C'est à dire se casser et se refermer sur lui-même pour ne plus rien écouter ou dire. La seconde, rentrer dans le lard de la personne, sauf qu'il s'agit d'Odin là et c'est bien ça le problème. C'est un souci parce que d'un côté, Aleks ne veut pas lui faire du mal, même si à en croire Odin, il n'a fait que ça toutes ces années. Et de l'autre côté, aller à l'affront direct avec Odin, c'est la pire idée de la terre même si Aleks l'a déjà envoyé bouler, ce n'était jamais vraiment méchant ou violent. Disons qu'avec leur état de nerfs à tous les deux, ça ne ferait que partir en escalade. La maison dans le sud, fais ce que tu veux pour ce que j'en ai à foutre à cet instant. S'il ne peut pas se casser pour ne plus rien écouter, Alekseï est vraiment à deux doigts de se refermer sur lui-même et bonne chance à Odin pour parvenir à lui soutirer ne serait-ce qu'un seul mot. Mais en même temps, c'est peut-être le bon moment pour lui dire ce qu'il en est pour lui.

Mettant peut-être deux ou trois minutes à se décider avec lui-même, le temps nécessaire à Odin pour reprendre la route.

- Tu t'attends à quoi Odin ? À ce que je m'aplatisse devant toi ? Je ne suis pas tous ces autres et cela n'a jamais marché ainsi entre nous. Visiblement tu ne me crois pas, quand je te parle, rien que lorsque je te dis que jamais je n'aurais pu refaire ma vie. Je sais encore moins ce que tu attends, à part du temps pour te prouver les choses...Mais oui, je suis désolé que tu aies ressenti ça ainsi. J'ai mes torts dans notre histoire, je le reconnais mais tu n'es pas le seul à t'être senti trahi ou abandonné.

Le ton d'Alekseï ? Fatigué au possible et pourtant il ne hausse pas le ton, au contraire même, il lui dit tout ça calmement avec douceur. Tout comme la suite d'ailleurs.

- Tu dis que je suis censé savoir que tu ne m'aurais pas fait ça, mais comment Odin ? Tu as passé ton temps à clamer tu ne voulais pas te poser, que tu tenais à ta liberté. Tu as passé ton temps à enchaîner les conquêtes. À chaque fois qu'on a pu en parler, tu m'as dit la même chose, limite si tu ne me riais pas au nez quand je te disais que ça arriverait un jour quand même. Je ne veux pas me poser, je ne veux pas me marier, je ne veux pas avoir d'enfants. Je ne compte plus le nombre de fois où tu me l'as dit tout ça. Et là cette fille arrive et d'un coup tu te calmes, tu commences à te poser alors c'est facile de me dire que tu l'as fait pour moi pour tout me dire après mais comment j'aurais pu deviner alors que la logique voulait que ça soit pour elle. Comment je pourrais vraiment te croire Odin quand tu me dis que c'est pour moi que tu l'as fait ? D'accord, tu l'as dit et je le sais que tu n'es pas un menteur mais ça reste énorme à avaler.

C'est difficile pour Alekseï de garder un ton calme alors qu'il revit presque cette soirée là, quand l'autre a débarqué.

- Pourtant avant ça...j'ai cru une fois que mes sentiments étaient réciproques et qu'on serait enfin ensemble...notre nuit, la plus belle nuit de ma vie. Tu me voyais enfin, tu m'aimais enfin, tous tes gestes me montraient ça. Je me suis donné à toi entièrement Odin, je me suis enfin senti libre de te montrer à quel point je peux tenir à toi, à quel point je t'aime. Tu crois que je l'ai vécu comment le lendemain quand elle a débarqué ? Quand j'ai compris que tu était en couple avec elle et qu'elle vivait chez toi ? Je me suis senti sali, trahi, abandonné Odin, j'ai eu énormément de mal à te pardonner et à me pardonner aussi. Tu ne le sais peut-être pas, mais ce jour là, c'est la première fois de ma vie que j'ai pu pleurer, Mina m'a récupéré en miettes. Je ne sais même pas comment elle pu résister à l'envie de te voler dans les plumes...

En miettes et c'est peu de le dire alors qu'Alekseï a pu sangloter quasiment non stop de la journée. Qu'il en a pris dix douches pour tenter de virer l'odeur d'Odin de sur lui, en vain.

- Cela a pourtant fini par revenir à la normale. Mais oui, l'année dernière, la même chose, sauf que pour une fois j'ai décidé de me protéger, je n'aurais jamais pu m'en remettre surtout si j'avais dû supporter de te voir heureux avec quelqu'un d'autre que moi. Je t'ai tout donné Odin, tout, je te l'ai dit tout à l'heure et ça reste valable, je ne pouvais juste plus faire comme avant et continuer à tout te donner comme ça, tout en t'ayant perdu. Donc oui, pour une fois dans ma vie, j'ai pensé un peu à moi tout seul au lieu de penser "nous" comme toujours. J'ai voulu me protéger mais aussi tenter de me remettre de ta perte alors même que je ne t'ai jamais vraiment eu.

Rien que ça, je ne te l'ai pas encore pardonné malgré tout ce que tu m'as dit et ne parlons pas de tes reproches de tout à l'heure. J'entends tout et je comprends tout ce que tu me dis mais ça ne va pas être aussi simple que ça, d'oublier assez pour que je te pardonne. Même si je t'aime à en crever et que rien ne pourra changer ça.


S'il a quand même regardé Odin tout du long, cette fois Alekseï se met à fixer le paysage par la fenêtre. Autant dire, qu'à faire ça, il montre qu'il n'a pas envie que la conversation se poursuive, il a écouté Odin, il espère avoir eu la même chose mais poursuivre, non.
(c) DΛNDELION





Tonight I want to see it in your eyes. Feel the magic. There's something that drives me wild and tonight we're gonna make it all come true. Cause baby, you were made for me and I was made for you. I was made for lovin' you baby. You were made for lovin' me. And I can't get enough of you baby.



Chasse aux oeufs:
 
Revenir en haut Aller en bas
Odin H. Thorson
Admin ♚ Citizen
Voir le profil de l'utilisateur
I will always find you. | Thorzarev [flashback] Tumblr_o3iwsesJhn1qiy32ho1_500
D'OÙ VIENS-TU ? : Nowhere.
AVATAR : Chris Evans.
COPYRIGHT : ichi ♥ (avatar)
AVENTURES : 149
DOLLARS : 585
DATE D'ARRIVEE : 19/01/2019
MULTIFACE : James Barnes, Jon Snow, Adel Avilov, Edrick Harrington, Connor, Clark Kent, Carol Danvers, Draco Malfoy.
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : En couple, curieuse notion pour l'éternel célibataire mais c'est finalement arrivé.
AVEC : Aleksei, son meilleur ami, dont il est fou amoureux depuis toujours.
METIER : Il travaille sur des armes chimiques pour l'armée.
I will always find you. | Thorzarev [flashback] Tumblr_nwfin0fNrm1r9pt1so8_500
STATUT CIVIL : Fiancé à son âme-soeur.
AVEC : Aleksei.
METIER : Chercheur d'armes biologiques pour l'armée.
CAMP : Aucun camp.
LOCALISATION : Proche de Brisbane

Message Sujet: Re: I will always find you. | Thorzarev [flashback] I will always find you. | Thorzarev [flashback] Empty20.03.19 23:05


I will always find you
Aleksei & Odin


Il voulait être doux dans ses intonations pour contraster avec ce qu'il avait à dire, qu'Aleks comprenne qu'il ne cherchait pas à l'engueuler mais plutôt à lui expliquer clairement et de façon posée ce qu'il en était entre eux en ce moment. Ce qu'il en était pour lui et il parlait bien de trahison car c'en était clairement une de la part d'Aleksei que s'enfuir à l'autre bout de l'Australie sans un mot, se détourner de lui du jour au lendemain alors qu'Odin avait tout préparé pour son anniversaire et pour lui demander à ce qu'ils soient enfin ensemble. Une déclaration d'amour qu'il voulait lui faire ce soir là et qu'il n'avait pas pu faire et cela avait été un regret qu'il avait. Il l'avait sur la conscience et s'en voulait pour avoir autant retardé l'échéance, autant qu'il en voulait à Aleks d'être parti après tout ce qu'ils avaient traversés et tout ce qu'ils étaient l'un pour l'autre.

Aleks n'avait rien dit mais il l'avait vu se renfermer sur lui-même et... Aleks se mettait à parler à son tour et Odin gardait son regard sur la route. C'était difficile de ne pas l'interrompre, il aurait aimé le faire à de très nombreuses reprises. Odin avait ouvert son coeur, s'était confié mais il avait l'impression qu'Aleks était borné à ne pas vouloir écouter. Lui, l'avait écouté, mais il avait l'impression que ce n'était pas réciproque. Etait-ce l'homme qu'il avait aimé, qui était à côté de lui ? Aleks avait changé. Il n'était plus la boule de douceur et d'amour qu'il avait toujours connu. L'impression d'en prendre plein la gueule sans savoir pourquoi, il avait beau écouter ce qu'Aleks lui disait, Odin avait déjà répondu à pas mal de choses et Odin ne parlait jamais dans le vent, surtout à Aleks.

Autant s'arrêter là. Odin aurait, normalement, été du style à argumenter jusqu'à ce que l'autre la ferme pour de bon, il aurait été du genre à tenir la conversation même si elle n'allait nul part, juste par principe que l'autre la ferme avant lui. Ca n'aurait rien eu de constructif mais il aurait eu le dernier mot. Sauf que là c'était vraiment beaucoup d'un coup à encaisser et qu'il voyait qu'à peine commencée, la conversation n'avait déjà plus rien de constructif. C'était à qui était le plus blessé, à qui gueulerait le plus ce qui l'avait blessé. Autant qu'il s'arrête là. C'était bien parce que c'était Aleks qu'il n'insistait pas. Qu'il ne le regardait pas, même s'il sentait le regard d'Aleks sur lui. Odin regardait la route, se contentait de serrer son volant sans rien dire, de serrer la mâchoire, on pouvait voir facilement le mouvement de celle-ci sur ses joues. Signe qu'il était stressé mais qu'il prenait sur lui. Il regardait la route, mille et une envie passant dans son esprit à cet instant. Ca aurait été simple de quitter la voiture, prendre un sac et se casser. Ou demander à Aleks de se casser. Il ne voyait pas où ils allaient, comme ça.

Il savait une chose, toute fois. Il ne ferait plus aucun effort. Odin n'était pas du genre à confier ses douleurs, il lui avait ouvert son coeur, avait essayé de s'expliquer et ça n'avait rien donné, Aleks avait juste répondu par ses propres douleurs, déjà exprimées, déjà entendues, déjà répondues. C'était un dialogue de sourd. Autant l'arrêter là pour ne pas envenimer davantage la situation. Il ne le regardait pas. A aucun moment il ne tournait la tête pour l'observer. Aleks était là, il l'entendait, le sentait et il restait sur cette idée. Il ne tournait pas la tête vers lui. Démerde toi.

Il ne voulait pas lire la douleur sur son visage, ne voulait pas lui pardonner ou chercher le compromis alors qu'il restait, là, dans l'idée que c'était Aleks qui avait provoqué tout ça. Qu'Odin ne pouvait pas avoir tous les torts du monde alors que c'était Aleks qui, comme un lâche, avait fuit plutôt que cherché à lui parler. C'était Aleks qui l'avait abandonné, Aleks qui était parti, Aleks qui n'avait jamais répondu à ses messages et ses appels. Aleks qui avait pourtant répondu à Mina, le flinguant sur place parce que si Odin avait cru que ce serait une bonne chose qu'Aleks répondait, savoir qu'il allait parfaitement bien à l'autre bout de l'Australie lui avait foutu la rage. Ils avaient grandis ensemble, ils avaient passés leur vies ensemble et Aleks avait tout jeter à la poubelle pour partir pour quelque chose qu'il s'était imaginé. Il n'avait pas cru en Odin, n'avait pas cru en eux non plus, il avait juste fuis. Pas un mot, rien. Et il s'attendait à quoi ? Qu'en beuglant ça, Odin le prendrait dans ses bras et qu'il ferait comme si rien ne s'était jamais passé ? Hors de question que ça se passe comme ça. Aleks allait morfler et ça, Odin y comptait bien, il n'allait pas l'épargner. Mais d'une manière dont Aleks ne s'y attendrait pas. Odin avait l'habitude de piquer une crise, de gueuler puis passer à autre chose ensuite. Il n'accorderait pas ça à Aleks. Il ne lui accorderait pas de piquer une beuglante et ensuite passer à autre chose. Non. Odin lui avait ouvert son coeur et Aleks avait voulu jouer au con, il allait devoir assumer comme un grand.

Il conduisait sans dire un seul mot jusqu'à ce que la nuit tombe et qu'ils arrivent sur une maison. Visiblement vide. Une maison au milieu de nul part, ça arrivait souvent en Australie. Il se garait derrière la maison, prenait ses clés, sortait de la voiture. Il allait vers la maison, tapant à la fenêtre. Il n'y avait rien ni personne pour l'instant. Il rentrait dans la maison, sifflait. Mais rien. Il fouillait la maison. Il avait pris une batte de baseball, qui était dans l'entrée, près de la porte.

Ce n'est qu'à l'une des chambre, qu'il tombait sur une gamine, qui devait avoir 14, 15 ans à tout casser, une balle dans la tête. Puis finalement, un homme, la cinquantaine. Le visage en lambeau, le bras droit complètement brisé. Se trouvant heureux de faire cette taille et ce poids pour pouvoir repousser le mastodonte d'un coup de pied, un kick par réflexe qui faisait tomber l'homme qui, visiblement, n'avait plus aucun réflexe, lui. Son sang ne faisait qu'un tour. Il aurait aimé pouvoir juste le repousser mais il avait vu les dégâts que ça faisait en ville. Il savait à l'odeur que ça n'avait rien d'une blague non plus ou alors c'était bien fait, pour qu'il y ait autant de mouches, de vers et, ouais, toujours cette odeur horrible. Il aurait pu en gerber, s'il ne se disait pas qu'il y avait Aleks là-dehors et qu'Aleks ne pourrait jamais gérer un truc pareil, alors plusieurs ?

La batte de baseball en mains, la chose qui fonçait sur lui après s'être relevée, Odin n'y allait pas avec les poings mais avec cette batte, comme on aurait cherché à frapper une balle de baseball pour faire son meilleur swing, il avait entendu les os craquer, les avait presque senti craquer à travers la batte. Pourtant la chose, malgré la tête déformée - entre adrénaline et la force naturelle d'Odin - continuait à bouger. Trois coups de batte dans le crâne et le zombie se retrouvait le crâne complètement fracassé. Du sang sur ses fringues. L'envie de dégueuler parce que... putain. C'était un être humain qu'il venait de frapper à mort. Mais le crâne fendu et la chose s'était relevée et avait cherché à l'attaquer, il n'avait pas eu le choix. Il l'avait fracassé en trois coups et c'était peut-être aussi un moyen pour lui de relâcher la pression accumulée, c'était le zombie qui avait tout pris dans la gueule. Il lui bougeait la jambe pour s'assurer qu'il ne se relèverait pas mais, non. Il vérifiait qu'il n'ait pas été mordu ou griffé mais c'était juste ses fringues qui avaient été tirés avant qu'Odin ne le décalque pour de bon. Il aurait presque pu paraître sans émotions ou états d'âme alors qu'il recherchait dans les chambres s'il n'y avait personne d'autre. En même temps, il n'allait pas prendre le risque de laisser des zombies encore en vie et dans un autre sens, s'il ne le faisait pas maintenant, pas sûr qu'il ait la force après de le faire. C'était aussi pour s'empêcher de dégueuler après ce qu'il venait de voir, sentir et faire. Ca allait le marquer un bon moment. Il finissait de vérifier le rez-de-chaussée mais il n'y avait plus personne. Les photos de famille suffisaient, un père et sa fille, personne de plus. Si bien qu'il s'adossait contre un mur et se laissait tomber sur les fesses, la batte étant tombée dans le même temps. Se prendre la tête entre ses mains, le temps de respirer. Première fois qu'il tuait vraiment une de ces choses. Il devait être fort, il le savait. Mais tuer quelqu'un ? Si ce quelqu'un c'était trop approché d'Aleks et qu'Aleks avait été touché ? Il ne l'aurait jamais pardonné. Il devait protéger Aleks, qu'importe leur conflits. Il devait le protéger de ce monde. Ca allait être dur, vraiment dur. Mais il en valait la peine. Si seulement Aleks arrêtait d'être si froid, si distant avec lui, si méchant, même. Si Aleks pouvait juste redevenir celui qu'il avait tant aimé. Ca faciliterait les choses. Il inspirait profondément.
(c) DΛNDELION


MOON OF MY LIFE
REMEMBER THOSE WALLS I BUILT ? WELL, BABY, THEY'RE TUMBLING DOWN. AND THEY DIDN'T EVEN PUT UP A FIGHT, THEY DIDN'T EVEN MAKE A SOUND. I FOUND A WAY TO LET YOU WIN BUT I NEVER REALLY HAD A DOUBT, STANDING IN THE LIGHT OF YOUR HALO, I GOT MY ANGEL NOW. IT'S LIKE I'VE BEEN AWAKENED, EVERY RULE I HAD YOU BREAK IT. IT'S THE RISK THAT I'M TAKING, I AIN'T NEVER GONNA SHUT YOU OUT. EVERYWHERE I'M LOOKING NOW, I'M SURROUNDED BY YOUR EMBRACE. YOU'RE MY SAVING GRACE, YOU'RE EVERYTHING I NEED AND MORE. HIT ME LIKE A RAY OF SUN, BURNING THROUGH MY DARKEST NIGHT. YOU'RE THE ONLY ONE THAT I WANT.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: I will always find you. | Thorzarev [flashback] I will always find you. | Thorzarev [flashback] Empty

Revenir en haut Aller en bas

I will always find you. | Thorzarev [flashback]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Sujets similaires

-
» RP flashback en 1623
» (akhésa) ✚ those who don't believe in magic will never find it.
» Entraînement magique [FLASHBACK avec Morrigan et Myrdhinn]
» [Flashback] Être et devenir.
» Qui mordra le plus fort ? [Flashback]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ WE'RE ALL MAD HERE ♚ :: ☣ Australie - Post-apo Zone ☣ :: Australie-