RSS
RSS



 

Partagez|

Un repas bien mérité - Pv Leonardo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

D'OÙ VIENS-TU ? : Doctor Who
AVATAR : Maisie Williams
COPYRIGHT : Schizophrenic
AVENTURES : 88
DATE D'ARRIVEE : 01/04/2018

Message Sujet: Un repas bien mérité - Pv Leonardo 08.04.18 14:20



Un repas bien mérité

Leonardo & Ashildr
Voilà un peu plus d'une semaine que j'étais arrivé dans cette ville. Les premiers jours avaient étaient des plus étranges, puis j'avais du me résoudre à l'idée que Clara n'était pas dans les parages immédiat et je devais comme toujours me débrouillait par mes propres moyens. J'aimais cette idées de partir à l'aventure de découvrir de nouvelles contrées. Ma seule certitude à l'heure actuelle était d'être sur Terre, en Australie, dans une ville du nom de Brisbane. Je n'avais jamais vu ce pays, malgré tout ce temps passé sur Terre, pourquoi? Pas la moindre idée. J'avais donc du me nourrir, et l'odeur d'un restaurant m'avait attiré à l'arrière des cuisines, et m'était introduite par la morte arrière, mais je m'étais faite attrapé la main dans le sac par la propriétaire des lieux, qui après avoir discuté m'accorda un emploi dans son restaurant. Je serais donc serveuse pour elle. je lui avait dit que je cesserais de voler, mais c'était plus fort que moi, l'adrénaline que cela m'apportait était plus enivrant que n'importe quel boisson, j'aimais ressentir cela et rien ne m'arrêterait. Beaucoup si était essayé, tous s'en étaient mordu les doigts. J'avais fait mon premier jours, le lendemain même. Elle avait passé la première heure à me faire visiter, à m'expliquer le b.a-ba et finalement m'avait laissé essayer. Evidemment, n'en étant pas à ma première fois en tant que serveuse, c'était allé assez vite.

Aujourd'hui était donc mon deuxième jours en tant que serveuse dans ce restaurant. J'étais arrivé il y a environ une heure. Je m'occupais d'un couple à une table, lorsqu'il entra dans la pièce. Un homme seul, il alla s'asseoir à une table. Mon regard ne pouvait s'empêcher d'aller vers lui de temps à autre alors que je prenais la commande du couple. Une fois fais je les remerciais tout en reprenant les cartes et je me dirigeais vers la cuisine, ou une fois la commande laissé, je pris une seconde pour respirer. Je ne pouvais m'empêcher de tourner régulièrement la tête vers cet homme. Je le connaissais, j'en était persuadée, mais j'étais incapable de me souvenir qui il était et pourquoi je le connaissais. Je détestais ne pas me souvenir de tout, mais mon cerveau n'avais jamais pu retenir toutes les informations accumulés avec les siècles se qui était bien naturel, alors je m'y étais faites, mais jusqu'à présent, je n'avait pas eu à me souvenir de mon passé. le Docteur était une exception, mais lui jamais je ne pourrais l'oublier, impossible; il était comme ancré dans mon ADN, peut-être à cause de se qu'il m'avait fait.

Je ne pouvais pas réfléchir plus longtemps, je devais aller voir cet homme, en avoir le cœur net et surtout m'occuper de sa commande. je me dirige donc vers lui d'un pas léger, pour essayer de ne pas montrer mon désarroi devant cet homme. Il me perturbait, je voulais me souvenir, je le devais. Peut-être est-ce lui qui m'éclairerait, si il se souvenait de moi, c'était à espérer.


- Bonjour monsieur, avait vous fait votre choix ? Puis-je prendre votre commande?

J'avais prit mon petit calepin, et mon stylo prête à dégainer quand il me donnerait sa réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Florence, Italie
D'OÙ VIENS-TU ? : Da Vinci's Demons
AVATAR : Tom Riley
COPYRIGHT : c'est écrit dessus
STATUT CIVIL : célibataire
AVENTURES : 53
DATE D'ARRIVEE : 31/03/2018
METIER : Artiste, inventeur, ingénieur militaire, peintre


Message Sujet: Re: Un repas bien mérité - Pv Leonardo 09.04.18 17:14

Un repas bien mérité
Cela fait moins d'une dizaine que nous avons atterri ici, sans explication plausible à cette arrivée inopinée en territoire inconnu. Et c'est justement ce qui me chagrine, de ne trouver aucun explication à ce phénomène. Mais je suis plus têtu qu'une mule, et je trouverai.
En attendant, j'ai fait le tour des priorités. A savoir, trouver un local où installer mon atelier. Plus important qu'une chambre dans laquelle on ne me trouve jamais. Prospecter n'a pas été dur. J'ai envoyé Zoroaster s'occuper de ça, juste après qu'il m'ait empêché de me faire renverser par l'un de ces étranges chars sans chevaux. Chars dont j'ai déjà plusieurs modèles dessinés sur mon bloc à dessins, et dont je songe à me procurer un exemplaire pour en étudier le mécanisme de plus près. Enfin, Sofia n'a pas tord, vu la taille du local que nous a dégotté Zo, on attendra un peu avant d'y caser une carriole. Un "carage", d'après lui. Bop, ce monde semble recéler d'assez de mystères pour nous occuper un bon moment.

Et autant vous dire qu'occupé, je le suis à peu près du lever au coucher du soleil, et du lever au  coucher de la nuit. Dormir? Ça m'arrive. Parfois. Rarement quand je suis excité de tant de découvertes, comme c'est le cas actuellement. Et quand la fatigue me guette, un peu d'opium et me voilà reparti de plus belle. Enfin, un truc contre lequel même l'opium ne peut rien, c'est la faim. Surtout quand j'ai sauté le diner hier soir à aller observer les kangourous et leur incroyable façon de porter leurs petits dans leur poche ventrale - de quoi me donner quelques idées d'inventions pour lesquelles les femmes florentines me remercieront quand je serai de retour au pays. Et n'ai pas songé à déjeuner ce matin avant de reprendre mon observation des "voitures" qui passent dans la rue face à nous. Le vocabulaire de la région, un autre domaine à étudier. Je suis multilingue, y compris auprès de quelques langues anciennes qui ne sont plus guère usitées aujourd'hui, et m'adapte assez bien à la compréhension d'un nouveau dialecte. Mais je ne cacherais pas prendre quelques notes sur la dernière page d'un calepin semblant trop petit pour tout ce que j'ai à y inscrire.

Enfin, c'est davantage à l'odorat qu'à l'aide de l'enseigne que je trouve de quoi me sustenter, comptant sur les quelques pièces apparemment locales que Zo a récupéré de façon aussi honnête qu'il sait le faire, soit, surement de la bourse d'une damoiselle trop occupée à écouter son baratin pour regarder où il met ses mains. Ok, donc, un "restaurant", c'est une auberge. Décidant d'adopter la culture locale, je préfère m'installer à une table et attendre qu'on vienne à moi plutôt que suivre mon idée première d'aller passer commande directement au comptoir, bien que les noms des plats figurant sur le menu ne m'éclairent pas beaucoup sur leur contenu. Une voix que j'ai déjà entendu me tire cependant de cette situation compliquée, et je relève la tête pour me retrouver face à un visage que j'ai déjà vu sans arriver à mettre le doigt dessus.

J'abandonne donc le menu en pensant que la serveuse me serait plus utile qu'une feuille et des mots; quoique je grimace volontiers à son utilisation de "monsieur".
"Réservez ça pour quand j'aurai trente ans de plus. Sinon, vous avez quelque chose qui ne contienne pas de viande, dans votre menu?"
Je la regarde à peine à présent, tentant de me rappeler où j'ai pu croiser quelqu'un à qui elle me ferai penser, avant de décrocher mon calepin de ma ceinture, laissant le cuir le recouvrant se dérouler sur vingt ou trente centimètres avant de jeter un oeil sur les premières pages.
"Oubliez les pommes de terre, également. L'un de mes amis affirme qu'elles ont des yeux."
Et il m'est déjà assez difficile d'admettre que les plantes n'ont pas assez de vie propre pour tolérer de les manger. Les animaux, n'en parlons pas. Je les dissèque, certes, mais je ne les tue ni ne les mange pas. Quand à cette histoire d'yeux? Les animaux ont des yeux.

Bref. Si j'ai une manie, c'est de ne jamais remplir mes calepins du premier coup, les laissant à moitié inachevés en avril pour ne les réutiliser qu'en octobre. Autant dire que dans celui là, il doit y avoir des trucs datant d'y a trois ans. Aucune idée, je ne reviens que rarement sur les anciennes pages. Seulement là, j'ai tiqué sur un dessin que j'ai croisé avant-hier, alors que Zo s'était mis en tête de fouiner dans mes affaires juste sous mon nez, sachant que cela me déconcentrerait assez de mon travail pour accepter de prendre deux minutes de pause en sa compagnie. Et voilà, c'est cui-là.

"J'ai la manie de dessiner le portrait de certaines personnes que je croise. Bien qu'elles n'en sachent rien, en général. Et je trouve que vous ressemblez énormément à celle-ci. Je me trompe, ou vous n'étiez pas plus ici que moi la semaine passée?"
avengedinchains

~~~

I'm my own master. No one defines me.
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

D'OÙ VIENS-TU ? : Doctor Who
AVATAR : Maisie Williams
COPYRIGHT : Schizophrenic
AVENTURES : 88
DATE D'ARRIVEE : 01/04/2018

Message Sujet: Re: Un repas bien mérité - Pv Leonardo 19.04.18 14:14



Un repas bien mérité

Leonardo & Ashildr
Je l'aperçois qui rentre dans le restaurant alors que je suis avec un couple. Il va s'asseoir à une table, il a une carte sur celle-ci qu'il regarde un peu dans tous les sens, avant de ce décidé pour un sens de lecture qui me semble de plus être le bon. Ah lui il est pas du coin, ou alors c'est encore l'un de ses mecs complètement barges, c'est surement ça! Je valide la deuxième théorie lorsque je m'approche de lui pour prendre sa commande. Ce n'est pas le fait qu'il soit végétarien qui m'inquiète, y en a pas mal des gens comme lui dans le coin, y en avait nettement moins il y a quelques années, ou alors ils étaient plus discrets peut-être... Il me demande de ne pas l'appeler monsieur avant au moins trente ans, ça encore rien de dramatique, mais alors quand il se met à me parler de ses pommes de terre qu'on des yeux, là je tique sérieusement! Mais c'est qui ce barjot ? Il a un calepin près de lui, mais je ne m'en préoccupe pas tout de suite, seulement lorsque lui jette un œil dessus, je le perd quelques instants, il est en pleine réflexion et je n'ose l'arrêter. Ainsi, il me fait un peu penser au Docteur. Je ne peux m'empêcher de sourire. Il a enfin trouver se qu'il cherche visiblement, puisqu'il me montre un portrait qu'il a fait d'après ses dires : *Oh bon sang, mais c'est moi la dessus!* Mais qui est ce mec pour avoir pu faire un portrait de moi? Puis il est vachement ressemblant en plus, drôlement bien fait! Il me demande où j'étais il y a 3 semaines et là je ne sais pas quoi lui répondre. Je n'étais jamais au même endroit bien longtemps et puisque j'ignore où lui était il y a trois semaines, autant y aller tranquille, parce que moi y a trois semaines, j'étais à l'autre bout de la galaxie, en l'an 12365 alors comment vous dire que lui je doute qu'il en vienne, vive les voyages temporels.

- Non effectivement, je n'étais pas ici. Je ne me souviens pas de grand chose à vrai dire, excepté cette lumière blanche et hop direction cette ville...

Il n'y avait qu'une part de vérité dans mon discours, mais je n'avais pas vraiment le choix, comment lui dire où j'étais véritablement, surtout que visiblement dans son temps à lui il m'avait croisé à ce moment là, donc compliqué à expliquer et je manquais cruellement de temps, je bossais pendant que d'autre dessinait et manger.

- Vous pourriez peut-être m'éclairer un peu sur là où vous étiez, cela m'aiderait surement à savoir où j'étais moi et ce que je faisais.

J'étais devenue une experte dans l'art du mensonge après tant d'années à le faire sans plus vraiment m'en rendre compte. Je réfléchis en même temps à ce que je peux lui proposer sans viande et sans pommes de terre.  Je réfléchis dans ma petite tête, essayant moi-même de me refaire la carte dans la tête, n'ayant pas encore tout enregistré.

- Du coup, je peux vous proposer les pâtes au saumon, la salade végétarienne et on vous met pas de pommes de terre, ou encore le fish & chips.


Je sais pas se qu'elle a comme resto la dame Halliwell alors je te fais pas un truc trop gastro'^^
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Florence, Italie
D'OÙ VIENS-TU ? : Da Vinci's Demons
AVATAR : Tom Riley
COPYRIGHT : c'est écrit dessus
STATUT CIVIL : célibataire
AVENTURES : 53
DATE D'ARRIVEE : 31/03/2018
METIER : Artiste, inventeur, ingénieur militaire, peintre


Message Sujet: Re: Un repas bien mérité - Pv Leonardo 25.04.18 9:52

Un repas bien mérité
J'avais bien dit à Zo que je l'avais bien vue, cette lumière blanche. Pas une invention de mon esprit embrumé à l'opium comme j'ai pu en avoir d'autres par le passé. Les inventions de mon esprit, le meilleur de moi-même. Mais cette lumière était bien réelle, je le savais.

"Lumière blanche aveuglante et fiou, arrivée dans cette ville étrange? Ca fait plaisir de parler à quelqu'un qui ne pense pas que c'est du uniquement à mon imagination."

Et comment cela se fait-il que Zo n'en ai rien vu? Il a tenté de battre Amerigo à un concours de boissons. Et vous savez quoi? Zo est littéralement lourd quand il se laisse porter. Ce qu'on ne ferait pas pour nos amis parfois...Hum, faudra que je pense que je lui dois toujours un bateau, d'ailleurs.

"Vous êtes une voyageuse, n'est-ce pas? Et bien, j'étais à Florence, en Italie. Vous ne vous rappelez probablement pas de moi. La plupart des florentins eux-mêmes m'ignorent volontiers, alors je ne vais pas demander aux étrangers de me remarquer. Leonardo. "

Je la salue rapidement avant de reporter mon attention sur mon croquis et de la regarder de nouveau. Oui, bon, il n'est pas parfait, mais pour un dessin fait à la sauvette, il n'est pas si mal fait. Je tourne la page pour vérifier que je n'ai rien noté d'important derrière avant de la séparer de mon cahier pour la lui tendre.

"Tenez."

Elle semble véritablement se casser la tête pour trouver quelque chose à me servir. Je ne suis pourtant pas compliqué. De quoi me remplir un peu l'estomac, c'est tout ce que je demande. Pas besoin de fignoleries et autres sauces au gout étrange. Juste de quoi manger. Et ce qu'elle me propose sort un peu de l'ordinaire. Des pâtes, bon, bah ça je connais, je suis italien après tout. Le saumon, ça doit être du poisson, salade je vois merci, quand au "fish & chips", j'ai un problème de traduction du "chips". On va faire simple.

"La salade c'est bien. Pas la peine de se casser la tête davantage."

Ce n'est pas comme si j'avais quelqu'un avec qui partager ce repas. Ma sœur et mon meilleur ami sont partis explorer la ville de leur coté, et il n'y a plus franchement personne qui fasse battre mon cœur actuellement. Non, je ne me plains pas, Lucrezia m'a demandé de continuer à vivre sans elle, et je le ferai. Mais j'ai besoin de temps.
Et puis, j'ai un atelier qui m'attends, alors plus vite je passerais commande, plus vite le serais rentré.
avengedinchains

~~~

I'm my own master. No one defines me.
⊹ lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Un repas bien mérité - Pv Leonardo

Revenir en haut Aller en bas

Un repas bien mérité - Pv Leonardo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ WE'RE ALL MAD HERE ♚ :: ♚ Brisbane ♚ :: Quartiers Centraux-