RSS
RSS



 
Bonnes fêtes à tous !

Partagez|

Un visiteur inattendu Ft. Kili

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Heroïc fantasy & Histo
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t875-liens-de-thorin-oakenshield

LIEU ORIGINEL : Terre du Milieu
D'OÙ VIENS-TU ? : The Hobbit
AVATAR : Richard Armitage
COPYRIGHT : LILANDIEL
AVENTURES : 261
DATE D'ARRIVEE : 30/08/2018
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Célibataire
METIER : Barman et co-gérant du pub métal médiéval L'ARKEN STONE
STATUT CIVIL : Célibataire
METIER : Barman et co-gérant du pub métal médiéval L'ARKEN STONE/ Traqueur de monstres à ses heures perdues
CAMP : Avec JD the Bourbon Kid ! \m/
LOCALISATION : BRISBANE

Message Sujet: Un visiteur inattendu Ft. Kili 07.09.18 21:38


L'Arken Stone était un pub récent situé au  31 Stanley Street Plaza à Brisbane, dans le quartier de Southbank. Sa devanture en bois noir lui conférait un aspect sobre mais élégant. Lorsque l'on poussait la porte d'entrée, on remarquait à droite Stuart le Troll en bois qui vous regardait d'un air inamical, tenant entre ses grosses mains une pancarte sur laquelle on lisait « Buvez et payez ou je vous bouffe ».  Des chaises et des tables dispatchées ça-et-là accueillaient les fessiers des clients et leurs boissons et sur les murs trônaient fièrement des armes factices, épées et haches entrecroisées qui luisaient sous les lueurs chaudes des lustres aux bougies artificielles qui surplombaient les visages aux yeux vitreux de la clientèle. De la musique rock et métal ponctuaient les rires et discussions animées des piliers de comptoir qui commandaient inlassablement quelque breuvage pour étancher leur soif. Le comptoir se trouvait sur la gauche à quelques mètres de l'entrée, en bois noir également, derrière lequel on pouvait admirer un large étalage sur lequel trônait diverses boissons et sirops servant à faire les cocktails. Une tête de sanglier fixée au-dessus surveillait ce petit monde buvant et gesticulant. Au  fond du bar, une petite scène accueillait régulièrement les groupes locaux qui venaient divertir les clients pour se faire connaître et se voyaient offrir des consommations gratuites en échange de leurs prestations.  L'atmosphère était toujours chaleureuse bien que parfois, quelque éméché tentait de faire entendre sa manière de penser en lançant des bagarres. Si Edward « Eddie » Lehane, co-gérant de l'Arken Stone, un être chétif aux cheveux ébouriffés et dépassant difficilement le mètre soixante-cinq n'osait pas mettre un terme aux rixes par peur de se faire écraser par quelque costaud, personne en tout cas ne rechignait à obéir à la voix tonitruante de l'autre tenancier lorsqu'il décidait de recadrer les choses. Et si par malheur, le soûlard faisait mine de se rebiffer, Thorïn Oakenshield, du haut de son mètre quatre-vingt dix et de sa carrure de rugbyman, s'empressait de l'attraper par la peau du cou et de le jeter sans effort ni ménagement en dehors du bar, non sans lancer un regard bleu glacial d'avertissement à toute autre ivrogne ayant également des idées de rébellion en tête.  

Thorïn était un être dur en apparence qui avait traversé l'enfer avant d'échouer en Australie. À son arrivée sur Terre, il connut la prison  en raison du choc des cultures et pendant un an, il avait côtoyé Eddie Lehane qui y était incarcéré pour vols mineurs. À la mort de la mère d'Eddie, celui-ci s'était retrouvé avec une coquette somme d'argent et les deux compères eurent l'idée de construire une taverne médiévale pour refaire leur vie. Ils aménagèrent le grand appartement au-dessus du pub pour le couper en deux lieux de vie distincts : c'était plus pratique et économique.  

Thorïn était originaire d'un monde médiévale et eût du mal à s'accoutumer à sa nouvelle vie. La perte de tous ses repères et de ceux qu'il chérissait fut un coup dur pour son cœur mais il ne perdait pas espoir quant à les retrouver un jour : si lui, alors qu'il s'était vu mourir sous la lame d'un Orque avait pu survivre en réapparaissant dans ce monde étrange, pourquoi pas d'autres ? Il avait vu Kili, son plus jeune neveu, disparaître sous ses yeux peu de temps avant qu'il ne lui arrive la même chose -du moins, il supposait que c'était le même phénomène- et était persuadé que Gandalf ou quelque autre magicien devait y être pour quelque chose.

Mais malgré ses airs de barbare impitoyable aux cheveux longs en désordre, les habitués savaient que le géant aux yeux bleus avait un cœur en or, qui écoutait les déboires de ses clients lorsque ceux-ci avaient un coup de blues. Il s'efforçait de leur faire relativiser les choses et ne rechignait pas à leur offrir la consommation parfois. Malgré ses sourires, Thorïn ne pouvait cependant pas dissimuler son regard mélancolique, car son esprit était tourné vers un autre monde.
Ce soir était plutôt calme. Les clients se faisaient timides et il ne faisait pas un brouhaha assourdissant comme les soirs de week-end. Il y avait Paul, un homme d'une quarantaine d'années qui venait de se faire quitter par sa femme et qui racontait ses déboires à Thorïn. Celui-ci écoutait, tout en essuyant des chopes en bois et en resservant machinalement des verres à d'autres. Il hochait la tête à intervalles réguliers car il connaissait déjà cette histoire et Paul ne cessait de radoter encore et encore, incapable d'aller de l'avant. Ce soir, Thorïn espérait pouvoir faire courir ses doigts sur la harpe tout en sirotant sa propre bière. Personne ne l'écoutait, lui. Non pas qu'il soit un grand bavard et appréciât se confier à quelqu'un car, qui pourrait le croire ? Même Eddie pensait qu'il affabulait. Et comment leur en vouloir, après tout ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Anim ♚ Heroïc fantasy & Histo
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t498-kili-tous-ceux-qui-errent-ne-sont-pas-perdus
Un prince, en quête de son royaume
LIEU ORIGINEL : Terre du Milieu
D'OÙ VIENS-TU ? : Le Hobbit
AVATAR : Aidan Turner
COPYRIGHT : Heaven
AVENTURES : 345
DATE D'ARRIVEE : 15/06/2018
MULTIFACE : Ianto, Thor & Jim
STATUT RP : Fermé
STATUT CIVIL : Célibataire
METIER : Professeur de tir à l'arc
ZONE LIBRE : Sujets en cours

♚ City (3/3) : Thorïn, Dìs, Fili
♕ Surnaturel (1/2) : EVENT
☣️ Post-apo (0/2)

STATUT CIVIL : Célibataire
METIER : Professeur de tir à l'arc
CAMP : Actuellement solitaire
LOCALISATION : Brisbane

Message Sujet: Re: Un visiteur inattendu Ft. Kili 08.09.18 23:27



Un visiteur inattendu

Je viens de passer une journée particulièrement exécrable. Ce matin, j'ai eu bien du mal à me lever alors que je n'avais pas passé une nuit particulièrement agitée, bien au contraire. Je n'ai donc pas pu me réveiller correctement avant d'aller à la salle de tir et toute la journée j'ai enchaîbé des élèves incompétents, voire inconscients. Mais par Mahal, qu'est-ce qu'ils avaient tous aujourd'hui ? Entre Alice qui s'amuse à tirer sur ses camarades et Jeremy qui se trouve subitement incapable de viser correctement alors que ça fait des mois qu'il vient à mes cours... À croire qu'ils s'étaient tous donné le mot pour rendre ma journée la plus horrible possible. C'est dans ce genre de cas que je regrette vraiment la Terre du Milieu.

Heureusement, même les journées les plus longues ont une fin et à 18h tapante, j'ai fermé le club. D'habitde je reste quelques instant de plus pour discter avec les élèves ou leurs parents, mais là... je n'en peux plus, je veux juste rentrer chez moi et espérer que demain sera meilleur. Ou moins pire, c'est selon. Un fois chez moi je file sous la douche, avant de me dire que je ne veux pas retsre sur une note négative et que la journée n'a pas à se finir bêtement en lisant un mauvais livre tout en buvant un bière seul. Non, je peux sortir en ville et trouver de l'animation et de la joie. Il y en a toujours. Au pire, j'occuperai simplement ma soirée, au mieux je rencontrerai des gens sympathique avec qui passer quelques heures.

Je file en ville sans prendre le temps de manger. Je me contente d'un sandwich acheté au coin d'une rue pour trois fois rien. C'est un des points positifs de ce monde, on peut toujours trouver à manger en suffisance et ce pour quelques piècettes. Évidemment, la nourriture ne me semble pas aussi bonne que chez moi, mais c'est sans doute que je ne suis pas encore habitué. Après des mois de vie ici, on aurait pu croire que je m'habituerais, mais la nourriture est trop importante.

Une fois sustenté, je cherche un endroit où boire. Je ne sais pas si je peux me considérer comme un habitué des débits de boissons, mais j'aime bien m'y poser de temps à autre. On y retrouve toujours une ambiance particulière, à la fois joyeuse et un peu folle, qui me rapelle mes moments de beuverie avec les nains de la Compagnie. Je passe devant un bar à la devanture sombre que je ne connais pas. Sans y réfléchir un instant de plus, j'y entre et me dirige aussitôt vers le bar, où je commande à boire sans attendre.

- Une bière s'il-vous-plaît.

Je me tourne ensuite vers la salle, peu remplie. Mais je ne doute pas qu'au fur et à mesure de la soirée, du monde va arriver. Mon regard se pose alors sur un troll qui somme les voyageurs et buveurs de payer avant de partir. La statue reproduit avec tant de réalisme les trolls que je connais que j'en reste estomaqué et me tourne aussitôt vers le bar, à la recherche d'une réponse. Mon coeur s'arrête un instant de battre et la voix qui passe mes lèvres est sans doute trop faible pour que quiconque l'entende.

- Thorïn... ?

Lilandiel


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Heroïc fantasy & Histo
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t875-liens-de-thorin-oakenshield

LIEU ORIGINEL : Terre du Milieu
D'OÙ VIENS-TU ? : The Hobbit
AVATAR : Richard Armitage
COPYRIGHT : LILANDIEL
AVENTURES : 261
DATE D'ARRIVEE : 30/08/2018
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Célibataire
METIER : Barman et co-gérant du pub métal médiéval L'ARKEN STONE
STATUT CIVIL : Célibataire
METIER : Barman et co-gérant du pub métal médiéval L'ARKEN STONE/ Traqueur de monstres à ses heures perdues
CAMP : Avec JD the Bourbon Kid ! \m/
LOCALISATION : BRISBANE

Message Sujet: Re: Un visiteur inattendu Ft. Kili 09.09.18 15:46

Tandis que Paul continuait de se lamenter, Thorïn s'excusa auprès de lui et interpella Eddie d'un signe de tête. Celui-ci venait de mettre une autre musique qui commençait déjà ses premières notes sur les enceintes.

— Tu veux bien t'occuper de lui ? Murmura le géant à son ami. Je commence à avoir des maux de tête.

Edward Lehane acquiesça et, avec un grand sourire, resservit une bière au quarantenaire déjà bien imbibé pendant que Thorïn s'éclipsait aux toilettes à l'arrière. Il salua le gros David au passage, à la bedaine gonflée de bière -qui n'était pas sans lui rappeler celle de Bombur- et ferma la porte derrière lui, couvrant les notes de musique. Il se dirigea vers les lavabos et se passa un jet d'eau fraîche sur son visage. Il se regarda dans le miroir, les gouttes d'eau tombant de sa barbe et se trouva las. Des cernes commençaient à noircir ses yeux. Son sommeil se faisait agité depuis quelques temps et ses rendez-vous avec la psychiatre Mia Parker l'épuisaient. Il faisait semblant d'avoir repris ses esprits et s'efforçait de lui laisser penser que ce qu'il avait vécu était bien un fantasme. Il lui raconta qu'il avait vécu beaucoup de traumatismes durant son enfance et qu'il ne trouvait la paix qu'en s'imaginant dans une contrée féerique, bien qu'il soit tout à fait conscient de la réalité dans laquelle il se trouvait. Grâce aux informations glanées ça-et-là, il avait découvert que certains humains s'adonnaient à ce qu'ils appelaient « jeu de rôle », une forme de théâtre consistant à incarner un personnage fictif dans un univers fictif et à le faire évoluer avec d'autres joueurs dans un système de dés et de fiches de statistiques. Il avait profité de cette donnée et s'en était servie comme excuse pour son propre cas. Avec de la patience et un peu de chance, le Dr Parker réduirait sa dose d'anxiolytiques et de neuroleptiques -qu'il ne prenait pas, de toute manière- jusqu'à arrêter définitivement le traitement.

Il jouait donc un personnage qu'il n'était pas, celui d'un doux rêveur, par moment un peu trop passionné, ce qui l'avait conduit à un moment d'égarement mais qui avait repris sa vie en main et s'était remis sur le droit chemin. Il s'estimait chanceux en dépit de ses infortunes. Bien qu'il eût de la peine pour Eddie, l'argent qu'il reçut en héritage fut une aubaine pour tous deux. Avant de devenir co-gérant de l'Arken Stone, il eût l'opportunité de travailler comme barman mais peu de monde aurait accepté d'embaucher un ancien détenu. Fonder un pub fut donc une chance inespérée. Grâce aux rentrées d'argent de la taverne, il remboursait progressivement sa dette de 30 000 dollars à Eileen McShane, la jeune femme dont il avait détruit la voiture en arrivant en Australie. En repensant à cette histoire, il se sentait profondément stupide. Il hocha la tête et soupira.  

Eddie, de son côté, tentait de combler le chagrin de Paul en lui servant de l'alcool dès que son verre ou sa chope était vide. Un client aux cheveux longs entra dans l'enceinte du bar et lui commanda  une bière. Avec un sourire enjoué, il essuya une chopine qu'il remplit à ras bord et la posa devant le nouvel arrivant avant de retourner vers Paul qui parlait dans le vide.  Thorïn sortit des toilettes et marcha avec lenteur vers le comptoir. Il attrapa un chiffon et essuya des chopes sans dire un mot. Eddie lui adressa un sourire goguenard.

— Tu en as mis du temps. Tu ne retrouvais plus la sortie ?
— Je me battais avec l'hydre des toilettes, répondit-il.  


Eddie s'esclaffa et Thorïn se tourna en souriant pour observer les clients dans la salle. Tandis que son regard océanique parcourait le bar,  il se posa machinalement sur un homme aux longs cheveux bruns qui l'observait d'un air choqué. Son cœur s'arrêta de battre pour un instant et la chope qu'il tenait vint se briser sur le sol. Eddie pivota sur ses talons en haussant un sourcil et constata que Thorïn regardait fixement le nouvel arrivant, la bouche entrouverte. Il n'arrivait pas à le croire ! Cela ne se pouvait ! Pourtant... Non, il n'y avait pas de doute possible.  Thorïn effectua quelques pas et s'arrêta net de nouveau. Il n'osa pas s'avancer davantage. Son visage était devenu blafard de surprise.

— K... Kili... ? Est-ce bien toi ? Je ne rêve pas ?


Incapable de prononcer un seul mot supplémentaire, il jeta son chiffon et se rua vers celui qui avait disparu sous ses yeux. Il l'enferma dans ses bras puissants et le serra aussi fort qu'il le pouvait contre lui. Les larmes montèrent rapidement et s'écoulèrent en torrent le long de ses joues et les sanglots commencèrent à le secouer. Les quelques clients encore lucides lancèrent des regards surpris mais Thorïn n'en avait cure. Pour lui, plus rien n'existait à ce moment en dehors d'eux seuls, qui s'étaient perdus pendant si longtemps. Thorïn cessa son embrassade et prit le visage de son neveu entre ses mains, caressant sa chevelure et le regardant intensément, comme s'il avait peur de le perdre de nouveau, un large sourire sur ses lèvres.

— Je savais, balbutia-t-il d'une voix éteinte. Je savais que tu étais vivant ! Je savais que si moi, j'avais survécu, toi aussi, tu aurais pu !  Oh, Kili !


Thorïn le reprit dans une forte étreinte. Le fils de sa sœur était bel et bien là dans ses bras. Combien de fois avait-il rêvé ce moment ? Il ne les comptait plus. Ses rêves étaient hantées par le chagrin bien que l'espoir de retrouver les siens se faisait sentir telle une braise ardente dans son cœur. Il ne savait trop ce qu'il ressentait en cet instant car il ne sentait que le chaos dans son esprit. Un chaos fort bienvenue, cela dit et son cœur palpitait à une allure démesurée. Il se défit une nouvelle fois de son étreinte et essuya ses larmes. Il adressa un signe de tête à Eddie.

— Tu veux bien me remplacer ? Il s'agit de mon neveu, Kili.

Edward regarda le jeune Nain et hocha la tête en lui adressant un large sourire.

— Oh ! C'est le fameux Kili ! Thorïn m'a énormément parlé de toi. Ravi de te connaître ! Pour la bière, c'est la maison qui offre !
— Évidemment qu'il ne paiera rien ! S'exclama Thorïn.  

Puis, se tournant vers son neveu, il posa une main sur son épaule.

— Viens, Kili, allons nous asseoir. Il y a tellement de choses dont nous devons discuter. Et tu as certainement des questions, toi aussi. Prend autant de bière que tu le souhaites. Tu as mangé ?

Thorïn s'arma d'une bière et incita Kili à le suivre en direction d'une table, isolée près de la scène. Il s'assit et ne put détacher ses yeux de son neveu. Tout cela était si soudain ! Était-il avec Fili ? Ou avec les autres ? Était-il seul ? Thorïn inspira profondément et se retint de le bombarder d'une batterie de questions, bien que l'envie l'en démangeât. D'une voix posée, il reprit la parole.  

— Kili... Que t'est-il arrivé ? J'imagine que tu as dû être aussi déboussolé que moi de te retrouver dans ce monde étrange... Je... j'ai cru te voir... J'ai... Enfin, j'ai cru t'avoir vu succomber sous les assauts des Orques... Puis, je t'ai vu disparaître sous mes yeux...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Anim ♚ Heroïc fantasy & Histo
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t498-kili-tous-ceux-qui-errent-ne-sont-pas-perdus
Un prince, en quête de son royaume
LIEU ORIGINEL : Terre du Milieu
D'OÙ VIENS-TU ? : Le Hobbit
AVATAR : Aidan Turner
COPYRIGHT : Heaven
AVENTURES : 345
DATE D'ARRIVEE : 15/06/2018
MULTIFACE : Ianto, Thor & Jim
STATUT RP : Fermé
STATUT CIVIL : Célibataire
METIER : Professeur de tir à l'arc
ZONE LIBRE : Sujets en cours

♚ City (3/3) : Thorïn, Dìs, Fili
♕ Surnaturel (1/2) : EVENT
☣️ Post-apo (0/2)

STATUT CIVIL : Célibataire
METIER : Professeur de tir à l'arc
CAMP : Actuellement solitaire
LOCALISATION : Brisbane

Message Sujet: Re: Un visiteur inattendu Ft. Kili 11.09.18 0:38



Un visiteur inattendu

De toute ma vie il ne me semble pas avoir ressenti un jour un plus grand choc qu'en cet instant présent. Même en comptant la fois où Fili s'était amusé – sans moi – à faire plein de jolies tresses sur la tête de notre oncle alors qu'il se reposait. Oncle qui se trouve pile devant moi, j'en ai la confirmation dès que je croise son regard. Ça et le fait qu'il lâche ce qu'il a dans les mains. Et sa voix, que je n'osais plus espérer entendre un jour. Je prends un profonde inspiration et avance vers lui, sans oser croire ce que je vois. J'ai trop peur que ce ne soit qu'un mirage que mon esprit m’envoie.

Je n'ai pas le temps de prononcer un seul mot que je me retrouve pris dans l’étau de ses bras. Je referme les miens autour de lui et niche ma tête dans son cou. Je sens qu'il éclate en sanglots et je ne suis pas dans un meilleur étant que lui. À cet instant précis, j'ai l'impression d'être de nouveau un enfant qui retrouve les bras d'un de ses parents après une trop longue séparation. Ce qui est exactement le cas.

Lorsqu'il me relâche et plonge ses yeux dans les miens, je retrouve ma voix.

- Thorïn ! Je ne pensais pas... Je n'osais espérer... Tu es vivant ! Mais comment...

Avant d'avoir pu ajouter un mot, je me retrouve à nouveau dans les bras de mon oncle. Maintenant que nous nous sommes retrouvés, nous n'avons manifestement plus envie de nous lâcher. Pourtant, nous ne pouvons pas rester ainsi éternellement. Thorïn me relâche et me présente à l'autre homme présent derrière le bar. Je le salue d'un signe de tête.

- Kili, à votre service. Enchanté et merci pour la bière ! Au fait, j'adore votre troll à l'entrée !

Je n'ai pas complètement perdu mes esprits et une bière offerte, ça ne se refuse décidemment pas. Surtout pas dans ces conditions. Je prends ma chope et suit Thorïn vers un endroit plus calme.

- j'ai mangé avant de venir oui, merci.

je reconnais bien mon oncle qui s'inquiète pour moi. J'esquisse un sourire avant de le perdre lorsqu'il me pose des questions par rapport à mon arrivée ici. Je n'aime pas y penser, mais je lui dois bien ça. Il a dû tellement s'inquiéter pour moi. Il m'a vu disparaître ? Cela a du le mettre dans un état impossible.

- Je... Je suis mort, je pense. Je me suis senti mourir avant de voir cette lumière blanche. Un instant plus tard, j'étais ici. Seul. La montagne, le champ de bataille, toi... Fili. Tout avait disparu. J'ai cru devenir fou. Mais j'en rencontré des gens qui m'ont aidé à m'adapter. Et toi ? Et Fili ? Est-il avec toi ? Je vous cherche depuis mon arrivée mais je ne vous trouvais pas... Je n'osais presque plus espérer vous retrouver un jour...

Je murmure difficilement la dernière phrase. Je me rends compte que j'étais presque prêt à perdre espoir. C'est plus facile de ne pas espérer et de ne pas être déçu que de garder cet espoir insensé et de vivre dans les regrets et la tristesse. Quoique, pour ce qui est de vivre dans la tristesse, c'est plus ou moins ce que je fais fais durant tous ces mois passés ici. Seul, sans ma famille ni mes amis, je n'ai plus vraiment de raison d'apprécier la vie, n'est-ce pas ? Surtout dans un monde si étranger au mien.

Lilandiel


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Heroïc fantasy & Histo
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t875-liens-de-thorin-oakenshield

LIEU ORIGINEL : Terre du Milieu
D'OÙ VIENS-TU ? : The Hobbit
AVATAR : Richard Armitage
COPYRIGHT : LILANDIEL
AVENTURES : 261
DATE D'ARRIVEE : 30/08/2018
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Célibataire
METIER : Barman et co-gérant du pub métal médiéval L'ARKEN STONE
STATUT CIVIL : Célibataire
METIER : Barman et co-gérant du pub métal médiéval L'ARKEN STONE/ Traqueur de monstres à ses heures perdues
CAMP : Avec JD the Bourbon Kid ! \m/
LOCALISATION : BRISBANE

Message Sujet: Re: Un visiteur inattendu Ft. Kili 12.09.18 19:09



Encore sous le choc de cette rencontre impromptue avec le cadet des enfants de sa sœur, Thorïn ne pouvait détacher son regard de son jeune neveu. Il maintenait sa chope de bière avec beaucoup de difficulté et ne pouvait s'empêcher de trembler sous les fortes émotions qui le secouaient de l'intérieur. Pendant plus d'un an, il s'était retrouvé isolé de ceux qu'il aimait et voilà qu'aujourd'hui, Mahal répondait enfin à ses prières silencieuses qui le déchiraient quotidiennement. Cette épaisse crinière de cheveux bruns, ses grands yeux espiègles et sa frimousse enfantine lui avaient tant manqué ! Il le dévisageait comme s'il ne l'avait vu depuis une éternité. Lorsque Kili lui annonça qu'il s'était senti mourir, Thorïn sentit son cœur se briser. Il aurait préféré qu'il ne se rende compte de rien, quelle horrible sensation avait-il expérimenté là ! Lui aussi s'était senti partir sous la lame d'un Orque. Il lui apprit que tout s'était évanoui autour de lui et qu'il eût l'impression de perdre l'esprit. Thorïn hocha la tête à ces mots d'un air compréhensif. Son visage se ternit toutefois lorsqu'il mentionna Fili. Non, il n'était pas avec lui et c'est ce que craignait Thorïn. L'ancien Roi sous la Montagne se caressa la barbe et poussa un soupir de lassitude.

— Non, j'ignore où se trouve Fili, répondit-il. À dire vrai, j'espérais que vous soyez ensemble tous les deux... A ma connaissance, nous sommes les seuls qui soyons arrivés en ces lieux.

Il trempa ses lèvres dans le breuvage doré. Il fronça les sourcils et replongea son regard bleu dans ceux de son neveu. Il se remémorait sa chute et son corps transpercé par les lames des Orques. Ce fut sans nul doute l'une des pires scènes qu'il eût contemplé de toute sa vie.

— Mais j'y songe... Nous sommes censés avoir péri sur le champ de bataille, suite à quoi nous nous sommes retrouvés sur cette terre d'Australie, dans un autre monde. Je n'y connais rien en magie mais peut-être seuls ceux qui sont morts se voient transportés ici, pour une autre chance, une nouvelle vie ? Il est donc possible que Fili et les autres soient toujours en vie de l'autre côté ! Du moins, je l'espère. Qu'en penses-tu ?

Thorïn vida sa bière tandis qu'Eddie leur en apportait d'autres après un geste de sa part.

— Quant à moi, hé bien... j'ai également songé que je devenais fou. Je ne connaissais pas les véhicules, ces « voitures », aussi lorsque j'en ai vu une se diriger vers moi, j'ai pensé que c'était une autre créature monstrueuse. Je l'ai donc attaquée et la jeune femme qui la conduisait m'a envoyé un éclair avec un petit objet. Je me suis retrouvé en prison -encore- et j'ai écopé d'une année derrière les barreaux ainsi qu'un suivi psychiatrique régulier. J'y ai rencontré Eddie et nous nous sommes liés d'amitié. À ma sortie, j'ai trouvé un emploi comme barman dans un pub puis Eddie est revenu vers moi pour me proposer de nous associer. C'est ainsi que nous avons monté l'Arken Stone. Je l'ai nommé ainsi car j'avais espoir que toi ou Fili ou n'importe quel autre réagirait à ce nom. Le Troll en bois à l'entrée a été créé dans ce but également.

Thorïn eût un léger sourire en repensant à ces aventures mais revoir son neveu -même sous forme humaine- le remplissait d'un bonheur indescriptible.  

— Et toi ? Que t'est-il arrivé depuis ton entrée dans ce monde ? Tu as un endroit où loger ? Tu as un travail ? As-tu réussi à te faire à cet endroit et toutes ces technologies étranges ?


Des petites rides aux coins de ses yeux trahissait la joie qui habitait Thorïn. Même s'il s'efforçait de ne pas adopter un sourire niais devant son neveu, son regard ne pouvait mentir. S'il s'était écouté, il aurait repris Kili dans ses bras avec l'intention de le garder pour toujours contre lui, à l'instar de ces créatures locales, les kangourous, dont les mères gardent leur petit dans leur poche ventrale. Mais ils étaient tous deux des Nains -enfin humains à présent-, aussi, la dignité l'empêchait de trop s'épancher, bien qu'il en brûlât d'envie.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Anim ♚ Heroïc fantasy & Histo
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t498-kili-tous-ceux-qui-errent-ne-sont-pas-perdus
Un prince, en quête de son royaume
LIEU ORIGINEL : Terre du Milieu
D'OÙ VIENS-TU ? : Le Hobbit
AVATAR : Aidan Turner
COPYRIGHT : Heaven
AVENTURES : 345
DATE D'ARRIVEE : 15/06/2018
MULTIFACE : Ianto, Thor & Jim
STATUT RP : Fermé
STATUT CIVIL : Célibataire
METIER : Professeur de tir à l'arc
ZONE LIBRE : Sujets en cours

♚ City (3/3) : Thorïn, Dìs, Fili
♕ Surnaturel (1/2) : EVENT
☣️ Post-apo (0/2)

STATUT CIVIL : Célibataire
METIER : Professeur de tir à l'arc
CAMP : Actuellement solitaire
LOCALISATION : Brisbane

Message Sujet: Re: Un visiteur inattendu Ft. Kili 30.09.18 0:39



Un visiteur inattendu

Pendant un court moment j'ai l'espoir que mon frère soit avec mon oncle mais le visage de ce dernier m'indique le contraire. Je me renfrogne également. Je suis de nouveau inquiet pour mon aîné et pour tout le reste de la compagnie. Que sont-ils devenus ? Morts ? Disparus ? Dans ce même monde, mais dans un tout autre endroit ? C'est inquiétant, mais ça ne me donne que plus envie de chercher tous ceux que je considère comme des amis ou de la famille.

- Ils sont peut-être juste ailleurs ? Dans une autre ville ou un autre pays, mais dans ce même monde ? Tu penses que c'est possible ? Ou alors ils sont juste restés à Erebor... J'espère qu'ils vont tous bien...

Ses paroles viennent confirmer ce que je pensais. C'était une des pistes que j'avais aussi. Cela me semblait logique puisque j'étais mort. Et ce que Thorin me dit confirme cela. Peut-être que juste les personnes tombées au combat viennent dans ce lieu étrange. Ce n'est pas ce que j'imaginais de la vie après la mort, mais c'est finalement une possibilité comme une autre.

- Oui, j'y avais pensé aussi. Si c'est le cas alors c'est bien. Je préfère que Fili soit vivant.

Ce n'est pas tout à fait exact et mon visage se ferme quand je prononce ces paroles. Certes, je préfère que mon frère soit en vie à Erebor, mais d'un autre côté j'aurais aimé l'avoir avec moi ici. Ce n'est pas que je souhaite sa mort, juste que je ne souhaite pas notre séparation. Mais c'est beaucoup trop enfantin pour un nain de mon âge. Je ne suis plus un enfant, après tout. Et il n'est pas question que je renvoie cette image à mon oncle alors que je me suis tant battu pour qu'il me voit comme un adulte.

Je vide ma bière à mon tour tout en jetant un regard autour de moi. Cet endroit est vraiment accueillant et me rappelle Ered Luin, lorsque nous buvions en famille et avec nos amis. Thorin a su donner à cet endroit quelque chose de chez nous, et ce n'est pas juste dû au trolle qui accueille les arrivants. J'ai à peine le temps de finir ma chope qu'une autre se présente devant moi. Je lance un regard plein de reconnaissance à Thorin, qui se lance dans son histoire. Je ne peux m'empêcher de sourire. Son arrivée fracassante ne m'étonne pas. Nous avons le sang chaud. Heureusement que je n'ai pas rencontré de voiture tout de suite mais d'abord des gens comme moi, venus d'ailleurs, qui ont peu me guider et m'empêcher de faire des idioties.

- Même dans un monde qui n'est pas le tien, tu vis des aventures épiques. Je suis impressionné. Je dois avouer que je suis entré ici sans même regarder l'enseigne, mais il n'y a aucun doute que si je n'étais pas venu ce soir, je t'aurais retrouvé par ce biais à un moment ou à un autre. L'Arken Stone... Si d'autres viennent, ils nous retrouveront.

Je repense à mon arrivée ici avant de la lui raconter.

- Je suis arrivé avec bien moins de fracas que toi, même si ça peut paraître étonnant. Je suis arrivé un peu en dehors de la ville et j'ai eu la chance de rencontrer des gens comme nous, venu d'ailleurs. Pas de chez nous, juste d'ailleurs, d'autres mondes. Ils m'ont aidé et guidé et j'ai pu trouver un logement et un travail. Je donne des cours de tir à l'arc.

Je dis la dernière phrase d'un ton extrêmement fier. Je peux avoir l'air de me vanter, mais c'est simplement de la fierté d'avoir réussi à me débrouiller tout en faisant quelque chose que j'aime et sais faire. Évidemment personne dans ce monde n'a les capacités à l'arc que je connais chez les nains ou les elfes, en Terre du Milieu. Mais enseigner ce que je sais faire de mieux est finalement très plaisant, même en comptant les mauvaises journées. Je rassure mon oncle d'un sourire.

- J'ai sans doute eu moins de mal à m'adapter que toi, la jeunesse oblige...

Mon ton est espiègle et rieur, et je sais que Thorin ne m'en voudra pas de cette petite moquerie concernant son âge.

- Que va-t-on faire à présent, mon oncle ? Chercher nos compagnons, chercher à retourner chez nous ou juste refaire nos vies ici ?

C'est quelque chose qui m'inquiète vraiment. Depuis que je suis ici je me pose ces question régulièrement et je n'y trouve jamais de réponse. J'espère que Thorin pourra m'aider, parce que pour ces interrogations je ne me sens pas adultes du tout, au contraire. J'ai envie qu'on me guide, qu'on me conseille sur ce qui est bien ou pas, quelle est l'attitude la plus sage. Parce que seul, je ne trouve pas ces réponses.

Lilandiel


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Heroïc fantasy & Histo
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t875-liens-de-thorin-oakenshield

LIEU ORIGINEL : Terre du Milieu
D'OÙ VIENS-TU ? : The Hobbit
AVATAR : Richard Armitage
COPYRIGHT : LILANDIEL
AVENTURES : 261
DATE D'ARRIVEE : 30/08/2018
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Célibataire
METIER : Barman et co-gérant du pub métal médiéval L'ARKEN STONE
STATUT CIVIL : Célibataire
METIER : Barman et co-gérant du pub métal médiéval L'ARKEN STONE/ Traqueur de monstres à ses heures perdues
CAMP : Avec JD the Bourbon Kid ! \m/
LOCALISATION : BRISBANE

Message Sujet: Re: Un visiteur inattendu Ft. Kili 12.11.18 18:01

Thorïn approuva les propos de son neveu d'un signe de tête. Oui, il était préférable que Fili et les autres soient certes à Erebor mais en vie. L'ancien Roi sous la Montagne se demandait chaque jour ce qu'il était advenu d'eux. Avaient-ils mis fin à la Bataille des Cinq Armées et repoussé les créatures monstrueuses ? Et l'Arken Stone, était-elle de nouveau en possession des Nains ? Et qui siégeait sur le trône s'ils l'avaient repris ? Probablement Fili.

Le visage de Kili s'était fermé en prononçant le nom de son frère. Thorïn comprenait l'attachement que se portaient ses deux neveux. Depuis leur plus tendre enfance, ils étaient inséparables et faisaient tout ensemble. Thorïn ne pouvait qu'imaginer la douleur que son jeune neveu ressentait en songeant à son frère disparu. Lui-même avait perdu le sien et il avait senti son cœur se briser, pourtant, ils n'entretenaient pas un lien aussi fort que celui qui unissaient Fili et Kili. Il songea également à Dis, leur mère, qui devait apprendre la nouvelle de leur disparition. Quelle douleur elle avait dû ressentir en l'apprenant! S'il ne les avaient pas engagés dans sa compagnie, l'un comme l'autre aurait été épargné par cet étrange destin et ils seraient tous les trois ensemble, mère et fils.  

Il conta la suite de ses aventures à son neveu qui l'observait en souriant et qui lui déclara qu'il trouvait impressionnant qu'il vive des aventures aussi intenses même en étant dans un autre monde. L'Arken Stone était un signe de ralliement et Kili approuva le nom donné à son pub.

— Oui. Espérons-le. Nous devons rester soudés et si d'autres arrivent, nous pourrons les guider dans ce nouveau monde.  

Puis ce fut au tour de Kili de raconter ses aventures. Il lui apprit qu'il avait été guidé par des gens extérieurs à ce monde également. Thorïn fronça les sourcils brièvement à ce propos mais se tut jusqu'à ce que Kili ait terminé.  

— Je suis heureux d'apprendre que tu aies eu des gens pour te tendre la main. C'est bien que tu sois maître d'archerie, tu dois être parfaitement dans ton élément en ce cas ! Tu aurais pu aussi donner des cours de violon, étant donné ton talent.

Thorïn eût un petit rire à la pique lancée par son espiègle neveu et reprit son sérieux en repensant à son entrevue avec le dénommé Steve.

— Cela me revient... J'ai rencontré également quelqu'un venu d'ailleurs... un autre monde, bien que semblable à celui-ci et d'une autre époque... Un homme sympathique. Steve.  Il m'a donné quelques leçons d'adaptation pendant que nous déjeunions.  Il semble que nos manières ne conviennent pas toujours à celles de ce monde.

Thorïn reposa la chope vide sur la table tandis que son neveu lui demanda ce qu'il était plus sage de faire.  Il prit quelques instants avant de répondre.  

—  Je n'y connais rien en magie comme je le disais et il semblerait que ce soit de cette façon que nous sommes arrivés ici, je ne vois pas d'autre explication. En ce qui me concerne, j'ai donc l'intention de refaire ma vie ici. Je considère que nous sommes coincés dans ce nouveau monde et qu'il est préférable d'en tirer parti au mieux.

Thorïn rajusta sa position sur sa chaise.

— N'oublie pas que dans notre monde, nous sommes morts. Il est possible que si nous trouvions le moyen de rentrer, nous reviendrions à l'état de cadavres. Du moins, c'est ce que je pense. Donc il vaut mieux recommencer véritablement nos vies ici et laisser le passé où il est, tout en restant disponibles et alertes si jamais ceux que nous connaissons viennent nous rejoindre.

Thorïn croisa les bras sur sa poitrine en observant pensivement les clients de la taverne. Il avait fait ce qu'il pouvait pour faire en sorte que ceux qui venaient de la Terre du Milieu puissent trouver une aide à l'Arken Stone tout en conservant une situation financière et professionnelle stable de son côté. Car la vie continuait et se laisser submerger par les regrets était inutile et chronophage. Et il y avait encore tant à découvrir sur cette Terre. Il sourit à son neveu.

— Et puis, qui sait ? Peut-être un jour, parviendrons-nous à être heureux ici. Grâce à nos retrouvailles, je le suis déjà davantage que je ne l'étais hier. Tu veux une autre pinte ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Anim ♚ Heroïc fantasy & Histo
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t498-kili-tous-ceux-qui-errent-ne-sont-pas-perdus
Un prince, en quête de son royaume
LIEU ORIGINEL : Terre du Milieu
D'OÙ VIENS-TU ? : Le Hobbit
AVATAR : Aidan Turner
COPYRIGHT : Heaven
AVENTURES : 345
DATE D'ARRIVEE : 15/06/2018
MULTIFACE : Ianto, Thor & Jim
STATUT RP : Fermé
STATUT CIVIL : Célibataire
METIER : Professeur de tir à l'arc
ZONE LIBRE : Sujets en cours

♚ City (3/3) : Thorïn, Dìs, Fili
♕ Surnaturel (1/2) : EVENT
☣️ Post-apo (0/2)

STATUT CIVIL : Célibataire
METIER : Professeur de tir à l'arc
CAMP : Actuellement solitaire
LOCALISATION : Brisbane

Message Sujet: Re: Un visiteur inattendu Ft. Kili 07.01.19 11:48



Un visiteur inattendu

Cette vie est tellement différente de celle que l’on avait en Terre du Milieu qu’il est sans aucun doute préférable que nous retrouvions pas touts nos compagnons. Certains auraient bien trop de mal à s’adapter à cette vie où non seulement la magie n’existe pas, mais où nous sommes désormais humains. Ça n’a l’air de rien dit ainsi, mais c’est tout de même un gros changement avec lequel il faut vivre et ce n’est pas simple tous les jours, loin de là. Je me suis adapté sans trop de difficulté et il semblerait que mon oncle en ait eu la capacité également, mais je pense par exemple à Fili, qui serait vraiment malheureux dans une ville comme celle-ci. Tout est si différent de chez nous, tout est envahi de machine et de poussière. C’est un décor bien lointain de ceux que l’on a pu voir durant nos voyages ou même d’Erebor et de ses environs. Les villes chez nous ne sont certainement pas aussi grandes, ni aussi actives. Pour Fili ce serait bien trop à supporter et je ne suis pas certain que s’il venait il pourrait s’y adapter. Il est loin d’être le seul dans le cas. Cela serait sans doute périlleux pour la plus part d’entre eux. Comme Thorin qui a passé du temps en prison à son arrivée. Mais cela aurait pu être bien pire et cela pourrait l’être pour d’autres.

Je me prends soudainement à penser à notre hobbit, Bilbo. Je me demande si lui aurait pu s’adapter. Je le pense bien? Après tout il s’agit quand même du seul hobbit ayant participé à une si longue aventure, ayant bravé géants de pierre, araignées, elfes et dragon. Sans doute que si nous avions également rencontré un Serpent des Sables ou une pieuvre géante, il se serait dressé face à lui sans peur et nous aurait tiré de cette bien malheureuse situation. Oui, il serait sans doute capable de s’adapter dans ce monde-ci également. Peut-être resterait-il vêtu de la même manière, cela pourrait passer. Je l’imagine bien entrer dans ce café vêtu de son éternel gilet vert et de sa veste rouge. Oh ce serait vraiment bien s’il était là. Mais on en revient au fait que peut-être seulement les morts viennent ici et dans ce cas, je refuse que Bilbo y vienne. Ce serait horrible de penser qu’il est mort à cause de nous, à cause de cette quête dans laquelle nous l’avons entrainé. Je secoue la tête, me reprenant. Notre cambrioleur a assez de ressource pour le pas avoir trouvé la mort. Il y a échappé durant toute notre aventure, il n’y a pas de raison qu’il ne reste pas en vie et qu’il ne rentre pas chez lui, entier et bien vivant.

Je reporte mon attention sur mon oncle qui termine de me raconter ses aventures en ce monde. Il me dirait qu’il a également testé le saute en parachute, à l’élastique ou le parapente que je le croirais. Il n’y a que lui pour avoir une vie aussi remplie en seulement quelques mois. Et il a eu la chance de rencontrer également des personnes qui ont pu l’aider. Cela doit être une caractéristique familiale. Ce n’est pas plus mal.

- Il est heureux que nous nous soyons retrouvés. La vie est bien difficile sans les siens. Je passerai ici régulièrement et parlerai du bar autour de moi. C’est le meilleur moyen pour que son nom tombe dans les bonnes oreilles et que nous retrouvions les nôtres, s’ils sont là.

Lorsque vient mon tour de conter mes aventures, j’ai une pensée particulière pour toutes les personnes que j’ai rencontré en arrivant ici. Des gens, qui comme moi, venaient d’un autre monde. Il est agréable de se dire que les gens s’entraident en arrivant ici et que les plus à l’aise puisse aider ceux qui viennent d’un monde totalement différents. Les destins de chacun ont peut-être décider de s’articuler les uns avec les autres afin que personne ne se retrouvent complètement seul ? C’est sans doute un peu tiré par les cheveux, mais finalement qu’est-ce qui n’est pas possible. Nous avons tous été tiré de notre univers vers un autre, partiellement ou totalement inconnu. À partir de cela, je pense que toute théorie peut être plausible, n’est-ce pas ?

Mon oncle a l’air également fier de moi lorsque je lui parle de mes activités. Je ne doutais pas qu’il le serait, mais ça fait plaisir de le voir de mes propres yeux. Et puis, il est logique de je devienne maître dans un domaine que je maîtrise à la perfection. Il est agréable de penser que les si longues heures d’entrainement que j’ai pu avoir avec Thorin, Kili, Dwalin ou d’autres encore, m’ont mené vers la possibilité de me débrouiller dans n’importe quel monde. Finalement tirer à l’arc n’est pas une discipline si inutile, comme j’ai pu l’entendre marmonner étant plus jeune. Certains nains considéraient cet art comme celui des elfes. De ce point de vue il est compréhensible que ce ne soit pas assez bien pour les nains que nous sommes. Mais je me suis toujours refusé à penser de cette manière. Certes les elfes sont des êtres perfides, pour la plus part, mais ce n’est pas pour autant qu’il ne font de de mauvaises choses. Il n’est pas honteux de dire qu’ils excellent dans la pratique du tir à l’arc, ce n’est que justice. Ce n’est pas parce que l’on aime pas un peuple que l’on ne peut pas en reconnaître ses qualités. Je souris en me rendant compte que c’est une sacrée évolution pour moi de penser cela. Ce n’est pas quelques chose que je pensais au début de la quête d’Erebor. Mais j’étais jeune alors, et je n’avais pas encore affronté ni le champ de bataille, ni la mort.

- Il me semblait logique de faire ce que je fais de mieux. J’ai eu quelques craintes à mon arrivée car comme tu le sais, les gens ici ne se battent pas avec des armes comme les nôtres. J’ai été aidée dans ma recherche et j’ai trouvé cet endroit où les enfants et les adultes viennent apprendre le maniement des armes, dont l’arc. C’était une aubaine, pour eux comme pour moi.

Je souris à la mention de mon instrument. Il est vrai que j’ai également pensé au fait de l’utiliser pour gagner ma vie, mais ce n’était pas quelque chose que je souhaitais vraiment. Je l’explique à mon oncle.

- J’ai des souvenirs trop doux avec le violon. Et je ne connaissais pas encore assez les musiques de ce monde pour pouvoir le enseigner. Mais je me suis bien évidemment procuré un violon et je joue parfois, en rue ou à l’extérieur de la ville. Je joue à la mer aussi, tu l’as déjà vue ? C’est exceptionnellement beau !

Si ce n’est pas cette étendue d’eau dont je rêvais étant enfant, elle n’en est pas moins magnifique. Et jouer du violon en laissant mon regard se perdre par dessus les vagues me rend toujours heureux. Un peu mélancolique, certes, mais heureux. Et puis, le son de mon instrument s’accorde si bien avec le bruit des vagues et du vent. De manière générale, je pense que le son d’n instrument est plus beau accompagné des sons de la nature que dans une ville ou une pièce fermée. Chaque fois que j’ai joué dans la nature, j’ai plus apprécié le moment qu’en jouant en ville. Comme cette fois-là où j’ai joué au milieu d’un champ. Lorsque je me suis arrêté pour boire et observer, j’ai découvert une fleur unique au milieu de ce champs de blé. Une rose si belle qu’elle me rappelait ma mère. Un peu ému je m’étais approché et j’avais pu voir une rangée de coccinelles, sur le pédoncule de la fleur, immobiles et comme écoutant le son de mon violon. Cela m’avait fait sourire et j’avais repris ma musique, tout simplement heureux.

Comme je le pensais mon oncle ne se vexe pas de ma pique concernant son âge. Il a l’habitude de mes espiègleries en tout genre, ce ne sont pas de simples mots comme ceux-là qui vont le fâcher.

- Vraiment ? Je suis heureux que tu aies pu toi aussi rencontrer des personnes venues d’ailleurs. Il est intéressant de voir que les gens viennent à priori de mondes très différents. Est-ce que lui aussi est venu après sa mort ou c’est juste quelque chose qui concerne notre monde ? Je peux effectivement imaginer que les manière d’un nain, aussi royal fut-il, ne correspondent pas exactement à cet monde. J’ai du m’adapter quelque peu aussi.

Je réfléchis à la réponse qu’il me donne à propos de la magie et de la vie que nous menons ici. Il est sans doute sage de considérer qu’effectivement notre vie en Terre du Milieu est belle et bien terminée. Et je n’avais pas pensé au fait que retourner d’où on vient pourrait signifier que nous soyons effectivement morts, mais c’est très logique. Et autant j’aimerais pouvoir retrouver les miens et la vie telle que je la connais, autant je suis heureux d’être en vie et je ne voudrais pour rien au monde perdre ce don si précieux. Il nous a été fait cadeau d’une seconde chance et ce serait stupide de le refuser. Si cela signifie que nous devons nous adapter à cette nouvelle vie et à ce nouveau monde, alors ainsi soit-il.

- Je pense que tu as raison. Je n’avais pas vu les choses sous cet angle, mais à présent que tu le dis, il est effectivement plus sage de conserver la vie que nous avons en ces lieux, aussi dur cela soit-il de dire adieu à notre monde. Il est simplement douloureux de penser au fait que dans ce cas, nous ne reverrons peut-être jamais notre famille, nos amis et tous les lieux que nous avons connus.

Le fait de verbaliser cela amène une fois encore quelques larmes dans mes yeux, mais je les essuie du revers de la main. Pas question de m’apitoyer sur mon sort, qui est mieux que la mort brutale à laquelle nous avons été confronté aux pieds d’Erebor.

- Au moins, nous avons pu nous retrouver. Je ne pense pas que seul j’aurais pu m’adapter et vivre ici. Te savoir présent et t’avoir devant moi me rend plus heureux que je ne l’ai jamais été ces derniers temps. Je bénis la force qui m’a poussé à entrer dans ce bar plus tôt dans la soirée.

Je pense que désormais cet endroit sera celui où je passerai le plus de temps. Mais je garde en tête que si nous voulons avoir la chance de peut-être retrouver d’autres personnes de notre connaissance, je ne vais pas pouvoir être ici tout le temps. D’abord parce que j’ai un travail et une vie que je construit et également parce que le moyen le plus efficace de retrouver du monde est de cherche en ville, de parler de ce bar, voire même de chercher spécifiquement les personnes qui nous sont chères en parlant d’elles autour de nous.

- Je ne peux pas refuser une autre pinte, mon oncle, mais ce sera la dernière. Le fait d’être devenu humain a quelque peu amoindri ma capacité à ingurgiter des quantité énormes de bière, pour mon plus grand malheur. Je l’ai découvert assez rapidement après mon arrivé, à présent je fais un peu plus attention.

J’ai été horrifié lorsque j’ai découvert ce fait. C’était quelques semaines après mon arrivée en ces lieux, et j’avais décidé de sortir boire, pour ne pas rester chez moi à m’apitoyer sur ma vie. J’avais dans l’idée de boire toute la nuit, faisant totalement confiance à mes capacités à boire en grande quantité. J’ai vite déchanté. Après seulement quelques heures de boisson, je me suis senti extrêmement mal. Cela ne m’était pas arrivé depuis la fête marquant mon entrée dans la vie adulte, et j’avais alors bu beaucoup plus que ce soir là. Oh quelle tristesse de ne plus pouvoir boire autant de bière qu’avant !

Lilandiel


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Heroïc fantasy & Histo
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t875-liens-de-thorin-oakenshield

LIEU ORIGINEL : Terre du Milieu
D'OÙ VIENS-TU ? : The Hobbit
AVATAR : Richard Armitage
COPYRIGHT : LILANDIEL
AVENTURES : 261
DATE D'ARRIVEE : 30/08/2018
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Célibataire
METIER : Barman et co-gérant du pub métal médiéval L'ARKEN STONE
STATUT CIVIL : Célibataire
METIER : Barman et co-gérant du pub métal médiéval L'ARKEN STONE/ Traqueur de monstres à ses heures perdues
CAMP : Avec JD the Bourbon Kid ! \m/
LOCALISATION : BRISBANE

Message Sujet: Re: Un visiteur inattendu Ft. Kili 08.01.19 4:59



Un visiteur inattendu

Thorïn avait affronté mille dangers sur le périlleux chemin qu'avait été sa vie. La quête pour Erebor avait été la goutte d'eau qui avait fait déborder le vase et au fond, il était soulagé d'être mort et d'avoir eu une nouvelle chance de refaire sa vie, loin des ennuis et des soucis qui incombait à une personne de son rang. Soulagé d'être délesté d'un tel fardeau. Néanmoins, il eût le cœur brisé en voyant Kili se faire tuer sous ses yeux. Il était comme son propre fils et s'en voulait terriblement qu'il ait eut à subir un tel destin, même si au moins, il était à ses côtés à présent. L'ancien Roi sous la Montagne ignorait ce qu'il était advenu de Fili car la lumière blanche l'avait pris peu après la disparition du plus jeune fils de sa sœur mais il espérait qu'il ait pu reconquérir le trône d'Erebor et y régnait avec droiture et bienveillance sur les siens.  Il aurait été terriblement injuste que lui aussi succombe et que s'éteigne ainsi sa lignée, laissant Dis seule au monde, privée de ses fils. Quelle douleur avait du-t-elle ressentir en apprenant la nouvelle de la mort de Kili ! Thorïn osait à peine imaginer l'état dans lequel elle devait se trouver et cette simple pensée faisait hurler son âme de douleur.  

Mais à présent, il n'y avait que Kili et lui. Ils étaient les seuls à sa connaissance qui s'étaient retrouvés dans ce monde nouveau avec le défi de s'y adapter. Thorïn était heureux d'apprendre que Kili avait plutôt bien roulé sa bosse en devenant un maître d'archerie. Il songea qu'il aurait bien aimé apprendre à des élèves le maniement de l'épée également mais la vie lui avait choisi une autre route qui, finalement, était plutôt convenable et il ne s'en plaignait pas. Malgré quelques soirées difficiles, il s'en sortait plutôt bien avec son ancien codétenu  et les affaires allaient bon train. Il pouvait goûter pleinement à la liberté du commerce et contrairement à la charge du Peuple de Durin, il n'avait pas l'impression de se faire enliser par un Serpent des Sables ou étouffer par les tentacules d'une pieuvre lorsqu'il travaillait au sein de l'Arken Stone. Ils avaient bâti cet endroit qui était le symbole de leur résurrection à la fois symbolique pour Eddie mais aussi littérale en ce qui concernait Thorïn. Ce Joyau du Roi si longuement convoité et dont le pub médiéval portait le nom était ainsi d'une certaine façon avec lui, maintenant. Thorïn acceptait de dire adieu à son passé tout en se remémorant d'où il venait et ses erreurs d'antan. Et désormais qu'il avait retrouvé Kili, il pourrait se rapprocher davantage de lui et être un meilleur père pour lui. Dans les moments sombres, la famille permet de supporter bien des épreuves.  Et constater que son jeune neveu recommençait à s'épanouir malgré l'absence des siens lui mettait un peu de baume au cœur.  

Kili lui expliqua les raisons pour lesquelles il n'était pas devenu violoniste de profession et ce qu'il faisait de son temps libre avec le nouvel instrument qu'il s'était procuré. Thorïn hocha la tête en lançant un sourire à son neveu qui lui demandait s'il avait vu la mer d'un air enthousiaste. Parfois, il redevenait comme un enfant, innocent, espiègle et s'émerveillant de tout ce qui se trouvait autour de lui. Oui, il avait déjà vu la mer et avait apprécier se promener en solitaire sur les plages de sable blanc. Il aimait la sensation du sable chaud sous ses pieds nus alors que le soleil commençait à baisser à l'horizon tout en entendant le chant des vagues. Cela lui apportait une profonde sérénité et allégeait son cœur. Alors, il oubliait. Il oubliait les épreuves, ceux qui étaient restés derrière, ceux qui avaient péri et ce qui aurait pu advenir s'il était encore vivant.  Pour quelques instants alors, il vivait pleinement le moment présent sans plus se soucier de rien. Parfois, il se promenait également sur les marchés et contemplait d'un air distrait les produits innombrables et toute la panoplie de couleurs des nourritures et des fleurs. Il lui arrivait de glaner une rose rouge et d'enfouir son nez dedans, ses larges doigts serrant délicatement le pédoncule comme s'il s'agissait d'un précieux joyau. Puis il la reposait et continuait son chemin parmi les étalages.


— Oui, je l'ai déjà vue, Kili, finit-il par articuler. C'est un spectacle d'une grande beauté. Je m'y promène quelques fois lorsque j'ai besoin de... m'aérer l'esprit.

Car même si Thorïn s'efforçait de profiter de sa nouvelle vie, il était néanmoins difficile de ne pas sombrer de nouveau dans la mélancolie qui caractérisait le roi Nain. Il devait quelques fois se faire violence pour sortir de cet état qui l'empêchait d'avancer et prendre l'air était un bon moyen de combattre cette fâcheuse tendance. Il s'était donc mis au Qi-Gong pour retrouver un certain équilibre intérieur et bien que dubitatif au début, il trouvait que c'était une activité somme toute agréable qu'il pratiquait parfois en extérieur. Eddie, amateur de sensations fortes, lui avait même proposé de faire du parapente une fois mais Thorïn s'y était formellement refusé, ne comprenant pas comme fonctionnait cette chose peu avenante.

Thorïn reporta son attention sur Kili.

— Oui, bonne idée, neveu. Et même sans parler de nos compagnons, promouvoir le bar à ceux que tu connais, ce sera toujours bon pour les affaires et nous permettra de vivre à l'abri du besoin.

Même si Thorïn avait nommé cette taverne Arken Stone pour retrouver leurs congénères, il restait un Nain et comme pour tout fils de Mahal, le commerce était presque érigé au rang de religion.  Ils restaient des accumulateurs de richesses et Thorïn entendait bien éponger rapidement son amende et mettre suffisamment de côté pour faire fructifier son argent par la suite grâce aux nombreuses  méthodes qu'offrait ce magnifique monde capitaliste. Que Mahal soit béni de les avoir envoyé là et non dans une communauté de ces « hippies » qui se prenaient pour des Elfes en chantant niaisement  des "Kumbaya" stupides avec des cinq feuilles dans le bec.


Lorsqu'il évoque sa rencontre avec Steve, Thorïn préféra éviter d'alarmer son neveu sur les théories évoquées avec lui. La possibilité qu'un groupe de divinités de l'Ombre provenant de plusieurs monde se soient associées pour réduire l'ensemble des êtres qui les peuplaient en esclavage et que cette expérience ne soit qu'une mise à l'essai avant la véritable attaque. Le Nain avait laissé son adresse à Steve pour qu'il puisse le contacter en cas de besoin, si une guerre venait à éclater.  Mais son neveu n'avait pas besoin d'en savoir davantage, d'autant que ce n'étaient que des théories pour le moment, rien de plus. Mais Thorïn gardait cette pensée dans un coin de son esprit et serait prêt à répondre à l'appel si quelque chose de ce genre venait à éclater. Il reporta son attention sur son neveu.

— Non, Steve n'est pas mort, contrairement à nous. Il a simplement été transporté ici avec quelqu'un d'autre. Apparemment, cela ne toucherait pas que la Terre du Milieu, les journaux parlent depuis plusieurs mois d'arrivées soudaines et inexpliquées... Cela dit, j'ignore si l'on est obligé de mourir pour quitter la Terre du Milieu et arriver ici. Steve m'a dit qu'il avait lui aussi vu une étrange lumière blanche avant de disparaître de son monde originel.

Thorïn croisa les bras sur sa poitrine, l'air pensif en songeant à sa conversation avec le soldat puis donna son point de vue sur la situation à son neveu qui semblait avoir besoin d'être guidé. Il esquissa un sourire en entendant sa réponse.  Sous ses airs enfantins, Kili semblait devenir plus sage de jour en jour.  Il fut néanmoins attristé d'apercevoir quelques larmes embuer les yeux de son héritier que ce dernier s'empressa de faire disparaître. Thorïn se leva et posa une main sur l'épaule du jeune Nain qui se voulait réconfortante.

— Je pense que tu aurais au contraire su t'adapter, Kili. Preuve en est que tu t'es débrouillé pour te trouver un travail et un logement par tes propres moyens, même si tu as reçu de l'aide. Tu n'as pas eu besoin de moi pour cela. Tu es fort, Kili, et je n'ai aucun doute quant aux ressources que tu possèdes. Tu es un Durin, et nous ne capitulons pas devant les épreuves.

Thorïn se rassit et termina sa pinte de bière. Il devait ralentir lui aussi car en dépit de sa constitution en tant qu'humain, elle était considérablement amoindrie par rapport à ses anciennes capacités de Khazad consistant à ingurgiter une grande quantité de bière sans problème. C'était l'une des choses qu'il n'appréciait pas dans sa nouvelle condition mais il fallait bien faire avec.  Thorïn approuva son neveu avec un petit rire.

— Oui, c'est assez déroutant, effectivement. Surtout lorsque l'on est tenancier d'une taverne et que l'on a de la bière sous les yeux toute la soirée ! Difficile de résister et de fil en aiguille... hé bien ! L'alcool fait son œuvre et l'on ne sait plus compter les pièces. Mais d'un autre côté, cela permet de faire des économies.  

Thorïn s'extirpa de la table en ramassant les deux chopes vides et s'en alla en chercher deux autres bien fraîches derrière le comptoir car Eddie était occuper à gérer les clients. Thorïn l'aida quelques instants à gérer la caisse avant de revenir auprès de son neveu et de déposer la chopine devant lui.

—  Je suis vraiment heureux de t'avoir retrouvé, fils. Si tu as un souci quelconque, si jamais tu as besoin d'un endroit où loger, tu es évidemment le bienvenu, j'habite juste au-dessus. Ah ! Et je ne sais pas si tu as un téléphone mais en cas de besoin, tu peux me joindre à ce numéro... C'est curieux ces petits objets qui permettent de communiquer à distance, n'est-ce pas ? Tout à fait ingénieux...

Thorïn griffonna sur un papier qu'il tendit à son neveu et replongea ses lèvres dans la bière en jetant un œil aux clients. Ce soir, ils se tenaient plutôt bien, ce qui était fort bienvenu étant donné les heureuses circonstances de leurs retrouvailles.  


Code par Heaven


Far over the misty mountains cold, to dungeons deep and caverns old. We must away ere break of day, to find our long-forgotten gold. The pines were roaring on the height, the winds were moaning in the night.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Anim ♚ Heroïc fantasy & Histo
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t498-kili-tous-ceux-qui-errent-ne-sont-pas-perdus
Un prince, en quête de son royaume
LIEU ORIGINEL : Terre du Milieu
D'OÙ VIENS-TU ? : Le Hobbit
AVATAR : Aidan Turner
COPYRIGHT : Heaven
AVENTURES : 345
DATE D'ARRIVEE : 15/06/2018
MULTIFACE : Ianto, Thor & Jim
STATUT RP : Fermé
STATUT CIVIL : Célibataire
METIER : Professeur de tir à l'arc
ZONE LIBRE : Sujets en cours

♚ City (3/3) : Thorïn, Dìs, Fili
♕ Surnaturel (1/2) : EVENT
☣️ Post-apo (0/2)

STATUT CIVIL : Célibataire
METIER : Professeur de tir à l'arc
CAMP : Actuellement solitaire
LOCALISATION : Brisbane

Message Sujet: Re: Un visiteur inattendu Ft. Kili 13.01.19 21:57



Un visiteur inattendu

Je ne peux qu’imaginer que mon oncle comprenne mes raisons pour ne pas avoir fait du violon ma vie professionnelle dans ce monde-ci. Il est peut-être mieux de ne pas faire forcément quelque chose de trop proche de notre vie d’avant, même si en tant que professeur de tir à l’arc je n’en suis pas réellement éloigné. Mais peut-être qu’un jour je ferai autre chose, quelque chose de moins proche du nain que j’étais en terre du Milieu et de plus proche de l’homme que je suis ici. Bien que jamais je ne perdrai mes racines ni ne cesserai d’être un nain, il vaut mieux, d’une certaine manière, s’adapter à ce que l’on a dans ce monde. Que ce soit le simple fait d’être en vie, mais également tout ce qu’on peut apprendre, au contact des autres, au gré de nos rencontres. Sans doute que dans cette optique, je ne serai pas maître d’archerie toute ma vie. Sans compter le fait que je suis toujours épris d’aventure et que je veux tout essayer. Ce monde offre des milliers de possibilités que je n’aurais jamais eue chez moi.

Je sens que Thorin se perd dans ses pensées et je lui laisse cette liberté. Ma capacité à aligner trois cents mots à la minute doit être parfois si épuisant qu’il vaut mieux simplement me répondre par un moment de silence. Cependant, Thorïn finit par me répondre qu’il connaît la mer et cela me fait partir dans un rire joyeux, innocent. Le fait qu’il ait pu voir ce spectacle magique me rend tout simplement heureux. Il faudrait absolument que nous y allions ensemble. Je prendrai sans aucun doute mon instrument, peut-être que mon oncle en fera de même ?

- je comprends, être entouré de nature et assez loin de la ville pour ne plus en entendre son bruit est reposant. J’aime beaucoup le fait d’avoir toujours de l’activité ici, mais c’est épuisant.

Nous en revenons au fait que le bar puisse être un lieu de rencontre et surtout de retrouvailles. Dans un endroit aussi grand, il est bon de savoir qu’il y aura toujours un endroit où non seulement je serais accueilli à bras ouverts, mais également où tous les nôtres pourront se retrouver. Quelle bonne idée mon oncle a-t-il eu eue lorsqu’il a non seulement décidé d’ouvrir le bar, mais également de le nommer comme le joyaux que nous avons si longuement cherché.

- Dans tous les cas, parler du bar sera une bonne chose pour toi. Je vais m’assurer que le plus de monde possible connaisse son existence. Tu n’a pas des… Comment les humains appellent cela… des papiers qui donnent des informations sur l’endroit. De la publicité ? Je sais que nous avons cela pour l’école où je donne cours de tir.

C’est quelque chose que je ne connaissais pas du tout, mais cela a l’air de marcher pour l’école, alors pourquoi pas pour cet endroit ? Les humains semblent avoir besoin de tous ces morceaux de papier pour leur rappeler les endroits qu’ils veulent voir et les gens qu’ils veulent rencontrer. C’est une de ces nombreuses choses humaines que je ne comprends pas, mais que j’accepte comme faisant partie de ce monde. Toutes ce petites choses qu’au final je n’ai pas besoin de comprendre, j’ai juste à les accepter. Heureusement que je suis jeune et que je suis capable de m’adapter à beaucoup de choses.

Thorïn me parle alors un peu plus de sa rencontre avec l’homme nommé Steve. Si je suis conscient que les nouveaux venus dans cette ville viennent de mondes différents, je suis étonné que tous ne soient pas morts dans leur monde d’origine. Il est vrai que jamais je n’ai pensé à poser la question aux gens que j’ai rencontré. Mais ce n’est pas comme si c’était une question simple et normale à poser. Je veux éviter au possible d’être pris pour un fou.

- Je vois, je poserai également la question aux personnes que je rencontre dans le même cas que nous. À plusieurs nous serons sans aucun doute plus forts pour trouver une réponse à nos questions, n’est-ce pas ?

Le fait que Thorin me rassure sur le fait que je puisse me débrouiller même seul me ravit et me rassure et je lui adresse un sourire éclatant. Je suis vraiment heureux de l’avoir retrouver. Sa confiance et son amour sont tout ce qui m’importe vraiment. Et faire sa fierté, également. Lorsqu’il se lève pour nous ramener deux bières, je bois une autre gorgée avec un plaisir non feint. Par Mahal, heureusement que nous sommes arrivés dans un monde où la bière existe, sinon la vie aurait été bien triste. Même en ayant une résistance moindre à l’alcool, cela reste un plaisir auquel nous aurions eu du mal à nous passer.

- J’en suis heureux également. La vie s’annonce bien plus belle lorsqu’on retrouve les siens. Et nul doute que si j’ai un jour un souci, tu seras la première personne à qui je ferai appel. J’ai un téléphone, oui. J’ai eu un peu de mal à ma faire à cela, mais je peux difficilement m’en passer à présent. C’est vraiment pratique !

Je note aussitôt son numéro et lui donne le mien en retour avant de siroter ma bière dans un silence relatif. Comme Thorin, je porte mon regard sur le bar où chacun vaque à ses occupations, que ce soit servir ou être servi. j'ai presque l'impression d'être dans n'importe quelle taverne de la Terre du Milieu, à la différence qu'ici il n'y a que des humains. En apparence du moins. Il y a déjà deux nains, qui sait quelle autre race se cache parmi les humains de ce lieu, de cette ville, de ce monde. Quoi qu'il en soit, je suis bien à présent, juste à ma place, là où j’aurais toujours dû être. Avec ma famille.

Lilandiel


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Un visiteur inattendu Ft. Kili

Revenir en haut Aller en bas

Un visiteur inattendu Ft. Kili

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» V pour Visiteur...
» Kaamelott ft Le Visiteur du Futur
» Surprise inattendu...[PV : Far'jim]
» Retrouvailles joyeuses (kili)
» I solemnly swear that we're up to no good ◊ KILI

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ WE'RE ALL MAD HERE ♚ :: ♚ Brisbane - City Zone ♚ :: Brisbane :: Quartier Sud :: Southbank-