RSS
RSS



 

Partagez|

So, you're looking for a job ? Ft. Arya Stark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Terre du Milieu
D'OÙ VIENS-TU ? : The Hobbit
AVATAR : Richard Armitage
COPYRIGHT : LILANDIEL
STATUT CIVIL : Célibataire
AVENTURES : 70
DATE D'ARRIVEE : 30/08/2018
LOCALISATION : BRISBANE
METIER : Barman et co-gérant du pub métal médiéval L'ARKEN STONE

Message Sujet: So, you're looking for a job ? Ft. Arya Stark 12.09.18 20:52



La pendule sur le mur indiquait dix-sept heures moins le quart. Thorïn, qui s'était autorisé une sieste après une promenade dans les rues de Brisbane, ouvrit ses yeux bleus et les riva sur la pendule. En grommelant, il enfila un « T-shirt » comme les humains appelait ces pièces de tissus, noir, marqué du logo du groupe Motörhead ainsi qu'un jean troué par endroits et une paire de chaussures de sécurité. Il fit un passage express dans sa salle de bain afin d'asperger son visage barbu d'eau fraîche puis sortit de l'appartement. Il frappa à la porte de celui d'à côté et informa son ami et voisin qu'il était l'heure.

Dévalant les escaliers qui donnaient directement sur le bar, le géant à l'épaisse et longue chevelure brune ouvrit la porte et s'avança dans l'enceinte de son lieu de travail : il était l'heure d'ouvrir et d'accueillir les clients. Il entreprit de descendre les chaises des tables, passa rapidement le balai et chargea la machine à pression du précieux liquide doré et amer qu'il chérissait tant. Edward « Eddie » Lehane descendait à son tour et salua Thorïn avant de se diriger vers les portes qu'il ouvrit. Il jeta un œil pour s'assurer que personne n'avait sali les sobres portes noires avec des graffiti pendant la nuit et revint dans l'enceinte de l'Arken Stone. Il épousseta Stuart le Troll en bois qui observait l'entrée et sa pancarte « Buvez et payez ou je vous bouffe » et se dirigea vers le comptoir sur lequel Thorïn avait déjà placé deux chopes bien pleines. Les deux amis trinquèrent et comme à leur habitude, burent leur première bière avant l'arrivée des clients, marquant officiellement le début de la soirée. Ensuite, Eddie mit en route l'ordinateur et sélectionna une playlist pour animer le pub.

On était vendredi et c'était les trois derniers jours de la semaine que les clients emplissaient en grand nombre le pub métal médiéval que Thorïn et Eddie avait installé dans le Southbank. Cela faisait cinq mois depuis leur sortie de prison que l'Arken Stone était à flots et proposait aux groupes locaux de jouer une à deux fois par semaine sur la petite estrade installée au fond du bar. Les recettes étant fort satisfaisantes, Thorïn pouvait, à son rythme, rembourser sa dette de 30 000 dollars à Eileen McShane tout en vivant confortablement. Cependant, les deux ex-détenus s'étaient vite rendus compte qu'il leur devenait difficile de gérer tout ce monde qui affluait et qu'un troisième membre leur serait fort utile. Ainsi, Thorïn avait placé dans la ville plusieurs offres d'emploi pour assurer le service au sein de son établissement.

Il était dix-sept heures trente et déjà, les premières têtes franchissaient le seuil et commençaient à s'installer au comptoir ou aux tables, non sans saluer chaleureusement les deux tenanciers. Les bières et les cocktails se mettaient en route vers leurs destinataires et les deux hommes s'affairaient derrière le comptoir en bois noir, tout en prenant le temps de discuter avec ceux qui étaient d'humeur bavarde. Comme à l'accoutumée, Paul, un habitué fraîchement divorcé, vint s'asseoir au comptoir, commander sa bière pression et se plaindre de son sort auprès de Thorïn en qui il voyait une oreille attentive et empathique. Thorïn soupira et Eddie lui lança un sourire goguenard. Le géant aux cheveux longs se résigna et entreprit d'essuyer les chopes en écoutant à moitié les lamentations de l'un de leurs meilleurs clients. C'était l'une des choses qui lui déplaisait dans ce rôle de tavernier, car au fond, il se fichait pas mal que Sandy l'ex-femme de Paul, ait décidé de jeter son dévolu sur le séduisant Michael, tellement plus beau, plus aisé que lui qui ne serait jamais qu'un pilier de comptoir destiné à faire fuir les femmes et à errer dans la solitude. Thorïn s'approcha d'Eddie et profita qu'un client ait commandé un café pour actionner la machine en se plaçant près de son ex codétenu.

— On vient à peine de commencer et j'ai déjà envie de lui fracasser une chope sur la tête, lui marmonna Thorïn.
— Les barman font souvent office de psy, répondit Eddie d'un air moqueur. Encaisse, mon vieux ! Tu finiras pas t'y faire.

Thorïn leva les yeux au ciel et servit le café au client avant de revenir vers Paul qui parlait toujours dans le vide. Le Nain géant jeta un regard vers les portes tandis que d'autres personnes entraient et le saluait tout en espérant que le dépressif qui lui pompait l'énergie finirait rapidement dans un état tel qu'il ne serait plus capable d'aligner trois mots. Son regard bleu s'arrêta sur une jeune femme qui l'observait. Avec un sourire, il s'approcha d'elle.

— Bonjour, que prendrez-vous ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Winterfell était ma patrie sur le continent de Westeros
D'OÙ VIENS-TU ? : Game of Thrones
AVATAR : MaisietoutechoupieWilliams
COPYRIGHT : Zuz
STATUT CIVIL : Célibataire
AVENTURES : 22
DATE D'ARRIVEE : 10/09/2018


Message Sujet: Re: So, you're looking for a job ? Ft. Arya Stark 12.09.18 22:28

Je passais mes journées dehors et mes nuits parfois dehors, parfois dans des abri bus, parfois dans un garage. Je volais des porte feuilles pour pouvoir manger et boire. Quand a l'hygiène, il y a le fleuve, les fontaine et les toilette publique, oh joie. Un soir je suis entrée dans le pub Arken Stone, la musique était sympa et la bière pas trop cher. En plus la bière nourris. J'y étais retournée plusieurs fois par la suite, tout en restant toujours dans le fond, discrète comme une ombre. C'est idiot mais il me fallut un certain temps pour comprendre que pour avoir une demeure, enfin un appartement, il fallait que je travaille pour avoir de l'argent. Ce monde est tellement plus complexe que le miens. En plus apprendre que je ne suis qu'un objet de divertissement, cela n'avais pas aider pour mon intégration.

Aujourd'hui, je sortais de la bibliothèque, avec le tome deux de Song of Ice and Fire et c'est en marchant en direction de l'Arken Stone que je vis l'affiche. Je n'y avais jamais fait attention avant, Ils cherchaient une "serveuse". Je lisais l'affiche. "CV et lettre de motivation a déposer au bar" c'est quoi un CV ? Lettre de motivation, cela semble plus ou moins compréhensible quoi que je n'en ai pas mais CV ?! Je haussais les épaules, on verra bien le tavernier semblait être plutôt sympathique. Je rangeais donc mon livre dans mon sac que j'avais fait avec un vieux t-shirt, on dirais plus un baluchon en fait, et me mis en route pour le bar dans lequel je rentrais. Il n'y avait qu'un seul client et deux hommes derrière le comptoir. Quand le barbue, celui qui m'a toujours semblé sympathique (quoique l'autre aussi) m'adressa la parole je secoua la tête et m'avança, posant l'affichette sur le bois du bar.

« Bonjour, euh rien enfin si mais j'ai vu votre affiche et je voudrais travailler chez vous »

Je lui offris un sourire. Je n'avais aucune idée de comment se passait un entretien d'embauche, enfin a Westeros c'est très simple du entre dans une auberge et soi on t'engage soit on de met à la porte. Mais ici ça me semble beaucoup plus compliqué. Le barbue me regardais, comme s'il en attendait davantage...

« Je m'appelle Arya de la mai...» Je m'interrompis, les vieux réflexes ont la peau dure. « Je suis Arya Stark. J'ai dix-huit ans, je suis habile et rapide et j'ai une bonne mémoire. Je suis aussi douée en calculs mental »

Je vous pas ce qu'il fallait de plus pour être une serveuse en fait. Je suis sûr que pas la moitié des serveuse de Westeros ont toutes ses qualités en plus.




Everything could happen between now and never. + N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Terre du Milieu
D'OÙ VIENS-TU ? : The Hobbit
AVATAR : Richard Armitage
COPYRIGHT : LILANDIEL
STATUT CIVIL : Célibataire
AVENTURES : 70
DATE D'ARRIVEE : 30/08/2018
LOCALISATION : BRISBANE
METIER : Barman et co-gérant du pub métal médiéval L'ARKEN STONE

Message Sujet: Re: So, you're looking for a job ? Ft. Arya Stark 13.09.18 20:19

En observant plus attentivement la jeune fille, Thorïn se remémora son visage. Elle venait depuis quelques temps à l'Arken Stone et se trouvait toujours une table en retrait dans l'ombre. Celle-ci disait se nommer Arya Stark et désirait travailler au sein du pub. Elle lui fit part de ses compétences et Thorïn sourit en l'écoutant. Elle paraissait faire preuve de bonne volonté bien qu'il devinât qu'elle ne devait pas mener une vie facile. Un vieux T-shirt faisait office de baluchon et ses traits paraissaient fatigués comme si elle n'avait pas bénéficié d'un véritable sommeil réparateur depuis un long moment. Elle lui parut également sous alimentée, à moins qu'elle ne fut naturellement maigre. Il jeta un œil à Eddie qui était plus regardant sur la façon d'embaucher les employés -il en avait déjà refusé cinq- et qui avait rédigé les offres d'emploi puisque Thorïn ne savait pas réellement se servir de ces engins curieux qu'étaient les ordinateurs, puis se tourna de nouveau vers Arya.

— Avez-vous une lettre de motivation et un curricul... enfin un historique de vos anciennes activités ?

Curriculum vitae, quel nom barbare et difficile à prononcer ! Eddie avait appris à Thorïn que c'était du latin, une langue ancienne de ce monde et qu'il était nécessaire d'en avoir un pour espérer obtenir un emploi -et encore, ce n'était pas toujours suffisant!-. Thorïn avait trouvé cette façon de procéder complètement stupide. Il s'en était créé un faux pour trouver du travail comme barman avant l'Arken Stone et s'était trituré les méninges pour écrire cette idiotie de lettre de motivation. La motivation de gagner de l'argent pour subvenir à ses besoins lui paraissait être suffisamment justifiée mais les règles de ce monde était différentes et les employeurs s'attendaient à quelque chose de plus élaboré. La jeune fille ne possédait rien de tel, aussi il prit Eddie en aparté pour lui annoncer qu'il se chargeait de l'entretien d'Arya Stark, afin d'éviter à cette dernière un refus immédiat de la part d'Eddie. Son ami acquiesça en haussant les épaules. Thorïn revint vers Arya en lui souriant de nouveau.

— Normalement, c'est Eddie qui se charge de cela puisque dans mon mon.. enfin là d'où je viens, les choses se font plus simplement. Mais je pense que nous pouvons avoir un entretien, une discussion simple. Venez avec moi, je vous offre une bière.

Thorïn remplit deux chopes dont une qu'il tendit à la jeune humaine, l'autre pour lui-même et l'incita à l'accompagner à une table en retrait. Il l'invita à prendre place sur une chaise et la jaugea du regard avant de prendre une grande rasade de bière pression.

— Donc, vous cherchez du travail. Vous disiez être rapide, douée en calcul et dotée d'une bonne mémoire ? Ce me semble être un bon point de départ. Avez-vous déjà travaillé comme serveuse ? Que feriez-vous si un client quelque peu éméché tenait des propos déplacés à votre égard ?

Thorïn savait à quel point les entretiens pouvaient être stressants. Avant d'atterrir dans ce monde étrange, il était un roi Nain respecté et aimé des siens, qui avait leur bien-être à cœur et s'était efforcé de prendre soin de son peuple du mieux qu'il pouvait, en étant aussi juste que possible. Lorsque le Dragon les avait chassés d'Erebor, les Nains s'étaient retrouvés exilés, peuple errant réduit à accepter les bases besognes dans les villages des Hommes, avant de retrouver une accalmie en s'établissant dans les Montagnes Bleues. Et à sa sortie de prison sur Terre, Thorïn avait retrouvé cette désagréable sensation de devoir quémander du travail pour subvenir à ses besoins. Aussi, il espérait que cet entretien serait aussi détendu que possible pour la jeune fille qui se retrouvait à cette place si peu enviable.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Winterfell était ma patrie sur le continent de Westeros
D'OÙ VIENS-TU ? : Game of Thrones
AVATAR : MaisietoutechoupieWilliams
COPYRIGHT : Zuz
STATUT CIVIL : Célibataire
AVENTURES : 22
DATE D'ARRIVEE : 10/09/2018


Message Sujet: Re: So, you're looking for a job ? Ft. Arya Stark 13.09.18 21:30

Je voulais juste un travail pour avoir un toit au dessus de ma tête un matelas (même de paille) m'irait bien. Voilà ma motivation J'ignorais qu'il en fallait davantage. Enfin je ne sais pas mais chez moi, on travail pour vivre et pour ne pas avoir a mendier ou à voler. Du coup je reconnais que lorsqu'il me demanda si j'avais apporté cette fameuse lettre de motivation et ce cu...cu quoi ? Il avais dit quoi ? Bon apparemment mais ici les gens semble avoir du mal avec cet étrange mot. Historique de mes anciennes activités... Je suis la fille d'un Seigneur et j'ai décidé pour venger ma famille de devenir un assassin. Je me mordis la lèvre, je ne suis pas certaines que ce sont des choses à dire. Je secouais donc négativement la tête.

« Désolée mais... non »

A quoi bon essayer de trouver des excuses au fait que je ne sais pas faire une lettre de motivation et que je ne saurais pas quoi écrire sur un cu... ouais un historique quoi. Je veux juste pouvoir travailler ! A Westeros l'histoire serait déjà pliée. L'homme s'éloigna vers son collègue. Parlant de façon à ce que je n'entende rien. leurs voix étant masquées par la musique.

« Ah oui je suis ici depuis peu et la culture m'est encore un peu étrangère. Merci de me laisser une chance. »

Il était revenu et tirait déjà deux pressions. Peut être que lui aussi venais de Westeros ? Non ce serait fous mais après tout pourquoi pas c'est un pays immense. Je ne peux pas connaitre tout le monde. Cela dit s'il venait de Westeros, lui me connaitrait peut être, je possède un patronyme plutôt célèbre sur le continent. Je m'installais en face de lui et hochai la tête pour le remercier lorsqu'il me tendis la chope. Je la fit tourner quelques secondes entre mes mains tout en l'écoutant.

« Franchement non je n'en ai jamais eu l'occasion, ma vie était bien différent avant mon arrivée ici. » Mais j'avais servis d'échanson à Lord Tywin Lannister pour un temps. Comment je pourrais décrire ça ? « Mais j'ai déjà travailler dans le service dans une moindre mesure » C'était pas mal pas parfait mais comment décrire un travail qui apparemment n'existe pas ici. je bus une gorgée. Dans le fond je suppose que si j'étais encore chez moi je couperais la main du premier qui se montrerais déplacer, mais ici encore une fois tout est si différent. « Je suppose que je lui demanderais d'arrêter s'il ne le fait pas, même si je sais me défendre je suppose que j'aurais tout intérêt a faire appel à vous car c'est vous qui dirigez l'établissement ? »

Et bien oui je tenais tout de même a précisé que je n'étais pas une demoiselle sans défense et que tout ce que disais était contraire a ce que je ferais réellement c'est pourquoi mes réponses étaient quelques peu interrogatives.

« Ecoutez, je suis pas du genre à me plaindre ou à demander la charité j'ai pas été élevée comme ça. J'ai jamais travaillé dans une taverne, je veux dire, un bar, c'est vrai mais je suis débrouillarde et j'apprends vite. Et si je souhaite travailler c'est pour subvenir à mes besoins. »

Je n'aimais pas trop ne pas savoir donc je préférais dire tout tout de suite en espérant qu'il me réponde oui, ou non mais qu'il me donner une réponse




Everything could happen between now and never. + N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Terre du Milieu
D'OÙ VIENS-TU ? : The Hobbit
AVATAR : Richard Armitage
COPYRIGHT : LILANDIEL
STATUT CIVIL : Célibataire
AVENTURES : 70
DATE D'ARRIVEE : 30/08/2018
LOCALISATION : BRISBANE
METIER : Barman et co-gérant du pub métal médiéval L'ARKEN STONE

Message Sujet: Re: So, you're looking for a job ? Ft. Arya Stark 14.09.18 15:06

Thorïn écoutait la jeune Arya en terminant sa bière. Ainsi, elle n'était donc pas d'ici, elle non plus ? Peut-être venait-elle d'un autre endroit de ce monde étrange ou avait elle-même été transférée ici par cette même lumière intense. Elle lui répondit qu'elle n'avait jamais été serveuse à proprement parler bien qu'il lui soit arrivé de travailler dans ce genre de domaine. Au fond, Thorïn se fichait de ce qu'elle avait fait ou de son inexpérience, du moment qu'elle était travailleuse et qu'elle se montrait compétente. Lorsqu'elle lui fit part de sa réponse interrogative, il hocha la tête.

— En effet, ce serait plus sage, répondit-il avec un sourire. Avec cette taverne, Eddie et moi cherchions à créer un endroit convivial. De temps en temps, il y a du débordement mais je m'occupe de mettre à la porte ceux qui cherchent les problèmes. Si on se montre trop... ferme, disons, cela peut se retourner contre nous.

Les lois étaient ainsi faites et Thorïn n'avait guère envie de se retrouver une fois de plus derrière les barreaux. La compagnie y était peu recommandable, sans parler de la nourriture qui elle, y était exécrable. Malgré des débuts difficiles, il s'était cependant rapidement adapté en créant de l'alcool en douce à base de fruits, ce qui lui avait attiré la sympathie de la plupart des autres détenus. Cependant, être tenancier d'un bar médiéval lui convenait davantage que croupir dans des geôles avec des brutes et des déséquilibrés. Il avait retrouvé un certain équilibre et il commençait à apprécier sa nouvelle vie, d'autant plus que le retour de son neveu Kili fut une nouvelle lueur de joie dans sa vie. Il entendait bien que les choses continuent d'évoluer d'une façon positive.

La jeune femme n'avait certes pas un historique de serveuse qui aurait convenu à Eddie ou à tout autre employeur mais Thorïn la sentit hésiter lorsqu'elle lui répondait. Compréhensif, il évita de se montrer trop intrusif et écouta ses dernières paroles. Elle paraissait avoir du caractère et désirait simplement survivre, ce qu'il pouvait tout à fait comprendre. En se promenant dans les rues, il avait été étonné de voir autant de mendiants et s'il n'était pas passé par la case prison, il aurait très bien pu errer pendant un certain temps, affamé et démuni.  Il se caressa la barbe, pensif et finit par acquiescer à ses propos.

— Oui, les temps sont difficiles, surtout lorsqu'on est étranger, j'en sais quelque chose. Aussi, j'accepte de vous donner la place de serveuse. Il serait préférable que vous évitiez de dire à mon associé que vous n'avez pas d'expérience en tant que telle : Eddie est sympathique mais il peut se montrer un peu trop à cheval sur certaines choses. J'espère que vous dites vrai et que vous apprenez vite. Mais ce n'est pas une tâche compliquée. Le client commande, vous venez nous dire ce qu'il veut, on prépare la boisson, vous le servez et vous assurez qu'il paie et vous lui rendez la monnaie en trop. Il est coutume que les clients laissent un pourboire : plus vous vous montrerez avenante et assurez un service de qualité, plus vous aurez de chance de voir ce pourboire augmenter, bien que ce ne soit pas systématique. Si jamais on s'adresse à vous d'une façon irrespectueuse, vous recadrez la personne verbalement. Si les choses s'enveniment, vous venez me voir et je me charge des importuns.

Avec une carrure comme celle de l'ancien Roi sous la Montagne, les clients rebelles et ivres se calmaient plutôt rapidement lorsqu'il se mettait en rogne. Il lui suffisait souvent de faire résonner sa voix tonitruante et d'empoigner les querelleurs avant de les jeter hors de l'Arken Stone pour que les autres âmes éméchées s'apaisent et se replongent dans les breuvages.

— Hé bien ! Désormais, il faut officialiser la chose, ajouta-t-il. Je m'en vais chercher un contrat de travail, je n'en ai pas pour longtemps.

Thorïn se remit sur ses pieds et repartit en direction d'Eddie pour lui demander le papier. Celui-ci lui donna les clés de son appartement et Thorïn se dirigea vers la porte adjacente aux toilettes qui menait vers les escaliers et leurs deux appartements. Il redescendit quelques minutes plus tard avec un feuillet dans la main et attrapa deux autres bières dans l'autre. Il reprit sa place initiale en face d'Arya et entreprit de noter son prénom, son nom et lui demanda sa date de naissance. Lui-même avait été bien embêté lorsqu'on lui demanda la sienne pour la première fois. Né à Erebor en 2746 du Troisième Âge, il était âgé de cent quatre-vingt quinze ans en réalité. C'était sa psychiatre qui avait voulu la connaître, aussi cette information ne l'avait guère aidé à passer pour quelqu'un de sain d'esprit, la suite ayant empiré les choses. Il s'était adapté à sa nouvelle condition d'humain ordinaire dans un monde ordinaire et s'était déclaré né le 17 janvier 1976, affichant l'âge de quarante-deux ans, ce qui était déjà plus raisonnable.  

— Avez-vous un numéro de téléphone pour vous contacter ? Une adresse où vous logez ?

Une autre technologie étrange que les téléphones ! Lorsqu'il avait commandé le sien à la boutique, Thorïn eût l'impression de passer pour un imbécile car ne comprenant pas la moitié de ce que lui disait le vendeur. Tous ces termes techniques et étrangers l'avaient grandement perturbé, quant à l'utilisation, elle s'était avéré plus compliquée encore. Mais malgré toutes ces étrangetés, Thorïn s'y était progressivement fait, à son rythme. Il avait du mal à comprendre la magie ou la science qui permettait aux gens de se parler à distance grâce à ces petits boîtiers munis de touches et de chiffres. Il attendit, stylo en suspension, que la jeune femme lui donne les réponses attendues.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Winterfell était ma patrie sur le continent de Westeros
D'OÙ VIENS-TU ? : Game of Thrones
AVATAR : MaisietoutechoupieWilliams
COPYRIGHT : Zuz
STATUT CIVIL : Célibataire
AVENTURES : 22
DATE D'ARRIVEE : 10/09/2018


Message Sujet: Re: So, you're looking for a job ? Ft. Arya Stark 14.09.18 19:17

Travailler dans une taverne et pas pouvoir castagner ceux qui se montrent inconvenant, en voilà une époque pourrie, tout comme le fait de ne plus être une sans visage.J'avais travaillé si dur, si longtemps et tout cela, envoler dans cette lumière aveuglante. Je n'était plus que Arya Stark une sans le sous qui pour ne pas crever de faim tente tant bien que mal de se faire engager dans un bar. Je buvais ma bière, pas aussi vite que lui mais à un rythme plutôt rapide au vu de ma carrure.

« Alors j'éviterais de leur couper un membre dans ce cas je n'ai pas envie de vous attirer des problème »

Immédiatement je souris après avoir dit cela. Même si j'étais on ne peut plus sérieuse je ne voulais pas que l'homme qui était sur le point de m'engager me prenne pour une déséquilibrée. Mais bon chez moi , une main mal placée ou un mot de travers peu s'avérer bien dangereux. le régicide par exemple on lui a coupé la main pour avoir déplut à Bolton ! On parle là tout de même de Jaime Lannister ce n'était pas un simple manant. Enfin tout cela pour dire que personne n'était à l'abri et qu'il fallait toujours mesurer ses paroles avec des étrangers par chez moi. Je terminais ma pinte lorsque l'homme m'annonça qu'il acceptait de m'engager. Je n'étais pas très expressive gestuellement parlant mais mon regarde savait montrer toute la gratitude que je ressentais en cet instant.

« Merci vraiment ! Je ne vous décevrais pas » Je hochais la tête à ses recommandation, effectivement cela n'était pas très sorcier je devrais m'en sortir ce d'autant que l'endroit n'est pas no plus gigantesque.

Lorsqu'il s'éloigna pour aller chercher le contrat, chez moi un contrat c'est plus un contrat de mariage mais après tout pourquoi pas. C'est alors que je réfléchissais sur un contrat de mariage il y avait la date de naissance des époux et si sur son contrat il y avais aussi cela ?! Je suis née à la 9ème lunes de l'an 287 ici je crois que nous somme en 2018 ce qui me ferais 1731 ans pas vraiment crédible à mon avis. La 9ème lune correspond on 9ème mois ici donc septembre. Nous somme en septembre. Quel jour sommes nous déjà ?! Ah oui le 14. 2018 moins 18 2000, bon on est pas à un an près... donc 1999. 13 septembre 1999. Je venais de me créer une date de naissance au moment ou l'homme revenais avec des papiers et un stylo, oui les plumes c'est dépassé apparemment.

Je le voyais écrire mon nom, mon prénom et releva la tête me posant plusieurs questions. L'une ma date de naissance, je me senti soulagée d'y avoir pensé mais alors les deux autres... Ah oui le téléphone c'est ce petit engin qu'on met contre son oreille et on parle tout seul et une adresse et bien nom. Je bus une gorgée de la seconde bière qu'il avais amener pour me donner un peu de courage.

« 13 septembre 1999 » C'était bizarre cette façon de compter à quoi correspondait le 2018 d'ailleurs ?! Chez moi c'est facile on compte à partir de la conquête d'Aegon celui qui forgea les sept couronnes. « Mais je n'ai ni téléphone ni adresse vraiment fixe en fait, je n'ai pas trop eu le temps comme je vous l'ai dit mon arrivée ici a Brisbane n'était vraiment pas prévue. »

Bon il avait dit oui pour m'engager donc comme je l'imagine étant un homme de parole (il en à l'air en tout cas). Il ferait presque penser à un Seigneur d'une place forte. Il ne va pas revenir sur ce qu'il à dit je l'espère en tout cas. Un de mes main glissa dans mon sac effleurant ma lame bien emballée dans des vêtements, seul vestige de ma vie passée. C'était une sorte de soutien moral pour me rappeler que avant j'était quelqu'un.




Everything could happen between now and never. + N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Terre du Milieu
D'OÙ VIENS-TU ? : The Hobbit
AVATAR : Richard Armitage
COPYRIGHT : LILANDIEL
STATUT CIVIL : Célibataire
AVENTURES : 70
DATE D'ARRIVEE : 30/08/2018
LOCALISATION : BRISBANE
METIER : Barman et co-gérant du pub métal médiéval L'ARKEN STONE

Message Sujet: Re: So, you're looking for a job ? Ft. Arya Stark 15.09.18 21:02

— Alors j'éviterais de leur couper un membre dans ce cas, je ne veux pas vous attirer des problèmes.

Thorïn ne put s'empêcher de sourire en entendant cette réponse inattendue. Elle avait dit cela sur un ton tellement naturel que c'en était décalé avec la situation. Bien qu'elle affichait un sourire pour ponctuer sa plaisanterie, il eût la curieuse impression qu'il y avait davantage qu'une simple forme d'humour dans ses propos.

— Certes, laisser les clients en un seul morceau est gage de prospérité pour l'Arken Stone.

Elle parut reconnaissante envers Thorïn et lui assura qu'il ne serait pas déçu. Il hocha la tête d'un air entendu. Il savait d'expérience que les gens pouvaient réserver de bonnes surprises bien que partant d'un mauvais pied de prime abord. Lorsqu'il avait rencontré le Hobbit Bilbo Baggins la première fois, il en avait eu une opinion peu élevée. Qui aurait pu songer qu'un Semi-Homme, accoutumé à passer ses journées à lire, à manger et à vivre dans l'opulence pouvait s'avérer être un aventurier digne de ce nom et survivre aux combats, à la faim et à l'insécurité lors de leur quête pour la reconquête du Mont Solitaire ? Personne, à part Gandalf peut-être qui avait insisté pour engager Bilbo. Dans tous les cas, même les personnes les plus ordinaires d'apparence pouvaient être pleines de ressources. Bien sûr, cela n'avait rien à voir avec la situation puisqu'il s'agissait simplement d'un emploi de taverne mais Thorïn avait décidé de faire confiance à cette jeune femme malgré un historique assez évasif.  

Lorsqu'il revint avec le contrat de travail afin d'officialiser son entrée comme serveuse dans l'Arken Stone, il fut quelque peu étonné quand elle lui annonça qu'elle n'avait pas de téléphone ni d'adresse fixe. De ce qu'il en avait vu en se promenant ou en prenant son déjeuner dans les diverses enseignes de Brisbane, tous ces gens si différents avaient une chose en commun : leurs yeux paraissaient irrémédiablement attirés par leurs écrans et ils ne relevaient que rarement la tête de leurs engins technologiques. Cela se remarquait surtout chez les jeunes et Thorïn ne comprenait pas comment ils pouvaient volontairement s'aveugler à tout ce qui les entourait. Aussi, fut-il surpris par la réponse de la jeune Arya Stark. Il se caressa la barbe pensivement avant de hocher la tête.

— Hum. Je vois. Cela risque de poser problème à l'avenir si nous avons besoin de vous contacter pour une raison ou une autre. Pour le moment,  nous ferons sans mais pensez à vous en procurer un rapidement. Vous n'avez pas d'adresse fixe, dites-vous ? Cela est un autre problème...

Le regard azur de Thorïn se perdit sur les lignes du contrat de travail. Était-elle comme ces innombrables personnes privées de toit qui dormaient à même les rues ? Elle était jeune et isolée et bien que, selon ses dires, elle sache se défendre, elle devait se sentir déboussolée. Elle avait également déclaré que son arrivée à Brisbane n'était pas prévue. Fronçant les sourcils tout en se caressant de nouveau la barbe, il songeait de plus en plus qu'elle avait véritablement dû expérimenté cette même lumière qui l'avait lui-même transporté ici. Pourquoi serait-elle sans téléphone, sans adresse et sans cur... historique de travail ? Dans tous les cas, il ne pouvait la laisser errer en solitaire. Cela ne serait en aucun cas correct et il ferait preuve d'un manque d'empathie à son égard. Lui-même avait été exilé de force à deux reprises : par Smaug en Terre du Milieu et en arrivant ici en Australie. Il releva les yeux et plongea son regard limpide dans le sien.

— Je vois bien que vous êtes dans une situation délicate. Voici ce que je vous propose : vous pouvez loger chez moi en attendant d'avoir économisé suffisamment pour vous prendre votre propre demeure. Quand vous aurez votre première paie, vous commencerez par vous procurer un téléphone, ce sera plus pratique. En attendant, vous aurez un toit sur la tête, de l'eau chaude, de la nourriture et tout le confort requis afin de retrouver votre équilibre.

Thorïn attrapa la chope de bière et en but quelques gorgées avant de reprendre avec un sourire.  

— De plus, vous ne risquerez pas d'arriver en retard puisque je vis au-dessus de l'Arken Stone. Je demande simplement votre participation aux tâches ménagères et que vous fassiez de votre mieux en tant que serveuse. Qu'en dites-vous ?  

Thorïn reprit sa pinte et vida ce qu'il en restait d'un trait. En tant qu'humain, il s'était rendu compte qu'il était devenu plus sensible à l'alcool que lorsqu'il était un Nain mais il en appréciait toujours autant la saveur fraîche et amère. Il se dit qu'il valait toutefois mieux ralentir afin de pouvoir assurer le service. Il essuya sa barbe.

— Vous pouvez commencer ce soir, nous verrons bien comment vous vous en sortirez. Nous ouvrons le pub à dix-sept heures jusqu'à deux heures du matin, parfois deux heures trente. Pensez-vous être capable de travailler de cette façon ?  

Il espérait sincèrement qu'elle pourrait se remettre sur pieds, d'où qu'elle vienne et quelle que soit son histoire. Peut-être se confierait-elle à lui et lui révélerait le fin mot de cette affaire. Thorïn se disait ainsi qu'il ne serait pas les seuls avec son neveu à avoir atterri dans ce monde mystérieux et que l'entraide était toujours une valeur sûre. Survivre coûte que coûte puis dans un second temps, réellement vivre et apprécier cette nouvelle chance.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Winterfell était ma patrie sur le continent de Westeros
D'OÙ VIENS-TU ? : Game of Thrones
AVATAR : MaisietoutechoupieWilliams
COPYRIGHT : Zuz
STATUT CIVIL : Célibataire
AVENTURES : 22
DATE D'ARRIVEE : 10/09/2018


Message Sujet: Re: So, you're looking for a job ? Ft. Arya Stark 15.09.18 22:44

Effectivement du peu que j'avais vu les gens d'ici tous étaient river sur cet engin étrange ils parlaient même contre ou alors pianotaient dessus. C'était donc un moyen de communication , plutôt ingénieux effectivement si il ne faut pas attendre un corbeau. Il est vrai que chez moi les choses prenne plus de temps tout semble vouloir aller si vite dans ce monde tout le monde veux tout et tout de suite. Si cet homme dont je ne connaissait toujours pas le nom, je venais de m'en rendre compte, finissait par revenir sur sa parole sincèrement je ne sais pas ce que je ferais. J'était forte je ne pleurerauis pas, enfin j'espère mais je serait très très ennuyée voir totalement perdue car j'ignorait comment fonctionnait un "ordinateur" ou un "smartphone" je serais incapable de faire un cur... un historique de vie ni même une lettre de motivation. Je ne saurais pas quoi y mettre. Je reconnais qu'une foule d'émotion m'envahissait. J'avais vécu la faim et le manque de confort, d'amour familiale, le manque de sécurité aussi mais ici c'était différent. La violence était plus violante et même si je ne voulais pas l'admettre j'avais peur de rester toute seule ici, sans famille, sans amis, sans soutien en fait. Sa phrase d'ailleurs ne me rassura absolument pas je hochais docilement la tête pour le téléphone continuant a effleurer la garde de ma partenaire favorite. S'il le voulais j'allais en acheter un de ce engins bizarre de communication dès que j'en aurais les moyens. Mais le coup de la demeure. En fait j'étais une mendiante me dire que moi Arya Stark de Winterfell fille du gouverneur Eddard Stark soeur du Roi du Nord, je sous sans le sous et une crève la faim alors que j'avais retrouvé la chaleur douce de ma demeure me minait le moral.

En réalité, j'étais à deux doigts de partir en courant par honte et parce que j'avais l'impression que c'était fichu, je me mordillais furieusement la la lèvre, hésitante. C'était lâche de partir, certes, mais je n'avais pas envie d'essuyer un refus. Partir ou rester. Sa réponse cependant me surpris, ce n'était pas la réponse habituelle d'une personne vivant ici. Les gens ici son centré sur eux-même et n'aident pas les autres de plus il a utilisé un terme qu'il m'était familier, une demeure. Cependant il ne me connaissait pas je suppose donc qu'il n'était pas westerosi il venait peut-être de Braavos. Lu aussi avait peut être vu la lumière aveuglante. Cela dit si ce n'est pas le cas et qu'il est simplement gentil et généreux, si je lui demande il pourrais réellement me prendre pour une folle, ce n'est peut être pas une excellente idée.

« Je... Merci c'est plus que honnête comme marché ! »

Affirmais-je en me détendant un petit peu. S'il avait une cheminée et que j'arrivais à chasser un lapin ou du poisson dans la rivière je pourrais sans doute lui faire à mangé Gendry trouvait que je ne me débrouillait pas trop mal quand il s'agissait de faire à manger.

« C'est pratique effectivement surtout si je n'ai pas de téléphone pour le moment »

Répondis-je en finissant ma seconde bière, me disant que j'allais m'arrêter s'il fallait que je travaille après. Il me tendis sa plume nouvelle génération afin que j'appose ma signature en bat du contrat. J'avais déjà du signer des choses pour la bibliothèque donc je n'était pas trop inquiète. Evidement ma signature était assez différente des autres, pas très belle, c'était Sansa qui avait une belle écriture et penchée et pas actuelle du tout. Je devrais penser à m'entrainer.

« Tout ce que vous voudrez c'est pas ça qui va me faire peur et je peux commencer tout de suite enfin si vous voulez. Cela dit, excusez moi mais si je travaille ici et que j'ai la possibilité de dormir sous votre toit oserais-je vous demander comment vous vous appelez ? »

Il est vrai que si nous vivions ensemble quelques temps je suppose que cela s'imposait histoire que je pousse au moins le remercier en le nommant.




Everything could happen between now and never. + N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Terre du Milieu
D'OÙ VIENS-TU ? : The Hobbit
AVATAR : Richard Armitage
COPYRIGHT : LILANDIEL
STATUT CIVIL : Célibataire
AVENTURES : 70
DATE D'ARRIVEE : 30/08/2018
LOCALISATION : BRISBANE
METIER : Barman et co-gérant du pub métal médiéval L'ARKEN STONE

Message Sujet: Re: So, you're looking for a job ? Ft. Arya Stark 16.09.18 0:40

Thorïn vit Arya se détendre en entendant sa proposition. Elle paraissait de bonne volonté puisqu'elle acceptait de se mettre au travail dès à présent. Il appréciait les gens volontaires désireux de faire leurs preuves. C'était une valeur qui lui tenait à cœur. Bien qu'il appréciât les moments de répit, il ne portait pas les traînes-savates et autres fainéants dans son cœur, qui rechignaient au moindre effort. Elle semblait avoir plus de courage que les autres jeunes qu'il voyait passer leurs journées à ne rien faire. Le courage, la force de travail et la persévérance étaient les piliers de la réussite selon lui et il sentait que la jeune femme possédait ces valeurs en elle. C'est pourquoi il lui tendit finalement le stylo pour qu'elle apposât sa signature sur le contrat de travail. Il remplirait le reste plus tard. Il détacha le double, plia le document et le lui tendit, gardant l'autre exemplaire pour lui. Il lui lança un sourire chaleureux.

— Et voilà, vous êtes officiellement notre serveuse, dit-il. Bienvenue à l'Arken Stone ! Je m'appelle Thorïn, Thorïn Oakenshield. Et lui là bas, c'est Edward Lehane, mais tout le monde l'appelle Eddie.

Thorïn s'extirpa de sa chaise et se redressa de toute sa hauteur. Il désigna du menton le baluchon improvisé d'Arya et reprit la parole de sa voix caverneuse.

— Sont-ce là toutes vos possessions ? Vous pouvez d'ors et déjà les monter chez moi, cela vous évitera d'être encombrée et vous pourrez voir les lieux. Venez.

Thorïn pivota sur ses talons et passa la lourde porte arrière qui conduisait directement aux deux appartements. Il monta l'escalier en colimaçon et s'arrêta sur le palier de la porte gauche. Il glissa les clés dans la serrure et ouvrit la porte sur son appartement. Au centre de la pièce, une simple table ronde en bois de petite envergure entourée de deux chaises sous un luminaire. Derrière elle, un canapé en tissu rouge devant une table basse en bois également, sur laquelle traînait des bouteilles de bière. Les grandes fenêtres sur le fond donnaient directement sur la rue face à l'Arken Stone. Sur la gauche se trouvait le réfrigérateur, des placards, un évier, un plan de travail et des plaques de cuisson électriques. Au fond à gauche se trouvait une bibliothèque emplie de livres d'histoire, de géographie, de commerce et autres livres de fiction. Sur la droite, la première porte donnait sur la salle de bain, munie d'un miroir au-dessus d'un lavabo blanc sous lequel se trouvait un placard, d'une baignoire, des toilettes, une machine à laver et un panier à linge. La deuxième pièce à côté de la salle de bain était consacrée à la musique : une batterie trônait dans le fond ainsi qu'une guitare classique et une harpe.  

L'ancien Roi sous la Montagne l'invita dans la dernière et troisième pièce sur la droite, sa chambre personnelle. Lorsqu'il ouvrit la porte, un large lit se dressait face à eux, sous une fenêtre, équipé d'une table de chevet et d'une lampe. Au fond, un simple dressing où se trouvaient les vêtements quotidiens de Thorïn et à côté, empilés, ceux de la Terre du Milieu : son manteau de cuir au col de fourrure, ses bottes, sa cotte de maille, chemise de lin, ceinture gravée d'une rune, ses gantelets de protection, son pantalon usé par les voyages. Sur la droite se trouvait un bureau sur lequel se trouvaient diverses feuilles et rendez-vous administratifs. Au-dessus enfin, reposait une épée sur un socle. Contrairement aux armes factices de la taverne, celle-ci était en acier forgé, véritable lame de fabrication Naine, gravée de runes.

Thorïn se retourna vers Arya.

— Vous pouvez loger dans ma chambre. Je dormirai dans la pièce principale. Vous devez avoir faim, je suppose ? Je vous prépare quelque chose à vous mettre dans l'estomac avant de travailler. On n'est jamais efficace avec un ventre vide. Faites comme chez vous.  

Il s'éclipsa dans la cuisine et ouvrit le réfrigérateur. C'était la première fois qu'il en possédait un et il trouvait que c'était là l'une des plus belles inventions des Hommes de ce monde. Bombur, qui aimait tant manger, aurait été heureux de constater tout ce que l'on pouvait y stocker. Thorïn sortit une pièce de viande de bœuf, des œufs, du beurre et du fromage qu'il posa sur le plan de travail. D'une main désormais habile, il programma la cafetière après y avoir déversé l'eau et le café et sortit des ustensiles de cuisine. Il fit revenir la viande à la poêle dans  le beurre en la saupoudrant d’aromates et entreprit de cuire les œufs au plat. Il sortit une large assiette et y déposa quelques tomates cerises. Lorsque la nourriture fut cuite, il la disposa dans l'assiette et sortit un pain qu'il posa sur la table. Enfin, il attrapa deux tasses et y déversa le breuvage noir et amer.  

— Voilà, votre repas est prêt, annonça-t-il.  Si vous avez besoin ou envie de quoi que ce soit, n'hésitez pas à m'en faire part.

Thorïn plongea ses lèvres dans le liquide noir. Depuis qu'il était ici et avait découvert le café, il en était devenu accro. Il sortit sa pipe qu'il fourra de tabac -comme il était heureux qu'il y en ait également dans ce monde, bien qu'il fût différent en saveur et en composition- et craqua une allumette pour embraser le tout, se délectant de cette sensation forte dans sa gorge.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Winterfell était ma patrie sur le continent de Westeros
D'OÙ VIENS-TU ? : Game of Thrones
AVATAR : MaisietoutechoupieWilliams
COPYRIGHT : Zuz
STATUT CIVIL : Célibataire
AVENTURES : 22
DATE D'ARRIVEE : 10/09/2018


Message Sujet: Re: So, you're looking for a job ? Ft. Arya Stark 16.09.18 11:43

J'eu un e sourire plus franc lorsqu'il me tendit la copie de mon contrat de travail et se présenta. Thorïn Oakenshild, voilà un nom étrange Je hoche la tête signe que j'était heureuse de le connaitre et fit un signe a Eddie qui était derrière le comptoir. si c'était lui qui gérait les entretiens il doit surement se demandé ce qu'était passé par la tête de Thorïn d'engager une souillon comme moi. Il me demanda par la suite si mon sac improvisé était là toutes mes possessions. je hochais de nouveau la tête, effectivement c'était plutôt maigre mais la chose la plus importante s'y trouvait. Aiguille. la toute petite épée que Jon a fait forgé pour moi tout spécialement quand il est parti pour le mur. Souvent mon épée a inspiré la moquerie car trop petite trop fine, en attendant elle tue aussi bien que les autres et je l'ai prouvé à plusieurs reprise.

Je le suivi et entrait dans sa demeure. C'était grand et chaleureux., cela semblait même très confortable. Je le suivis alors qu'il me montrais chaque pièce cuisine, salle d'eau et salle de musique. Les instuments d'ici sont particuliers mais je reconnu néanmoins des instruments de musique.

« Oh vous savez jouer de la musique ? Ma mère et ma septa ont toujours tenté de m'apprendre mais j'ai toujours été très mauvaise, contrairement à ma soeur, oh elle elle savait tout ce qu'il fallait faire pour être une lady de ce nom. »

ARYA ! pensais-je, ce pauvre homme ne doit surement pas savoir de quoi je parle. Je sais chanter un peu par contre mais je ne pourrait pas chanter ici car je ne connais que La Belle et l'ours ou les pluies de Castamère ou encore des chant nordiens. Je le suivis ensuite dans sa chambre qu'il me proposait. C'était trop ! enfin limite je pourrais dormir dans la baignoire vu ma taille et y être bien. Du coup je me sentais gênée, mais cela ne semblait pas lui poser l'ombre d'un problème. Mais il est vrai aussi que en entrant mon regard vu attiré par une arme accrochée au mur, énorme mais brillante c'était une vraie pas une de ses copies qu'on trouve en magasin. Je me retournais quand il parla à nouveau de manger. et mon estomac fit un bruit du tonnerre. Je me mis a rire.

« Je crois que oui merci... beaucoup pour votre générosité, c'est vraiment.. enfin merci »

Que dire de plus après tout. Il me laissa seule je sortis Aiguille que je posais sur le lit puis au fond j'avais un pull crop top noir, les fille mettaient beaucoup cela dans la rue. Je vidais mon sac dans lequel j'avais deux autre t-shirt un pantalon ultra élatique et moulant, un legging je crois. Tout au fond, j'avais ma cape en fourrure aussi et quelques babioles qui avais voyagé avec moi, car dire que seule aiguille était venue était faux. C'était la seule chose qui importait mais pas le seule chose qui avait traverser. Ma tenue était venue avec moi. Sinon je me serait retrouvée nue comme un ver au milieu de Brisbane. Il y avais aussi le livre que j'avais pris à la bibliothèque.

Le crop top, c'était la seule chose que j'avais achetée dans un magasin et c'était mon plus joli vêtement. Les autres, je les avaient volé sur la plage pendant que les gens se baignaient. J'attachait mes cheveux en queue de cheval avec un élastique, très ingénieux d'ailleurs car les lanière de cuir c'est moins évident. Un fois changée, cependant je l'avoue j'au commencé à fouiner j'ai effleuré l'épée encore tranchante. J'ouvris le dressing en toute discrétion et ce que j'y trouva me laissa pensive. Des cotte de mailles des doublets, gantelets, haut de chausse, tunique et c'était du vrai. en effleurant les vêtements qui certes ne venait pas de Westeros je pouvais immédiatement dire que les vêtement avaient été cousu main et les mailles avaient été assemblée à la main aussi. Je devais lui demander. Il fallait que je lui demande s'il avait aussi vu la lumière. Je sursautai en l'entendant m'appeler et referma la penderie je pris mon livre avec moi et le rejoignit.

« ça sent vraiment très bon merci ! »

Affirmais-je ne m'asseyant devant mon assiette. Au moins se repas me faisait pensé a ce que je mangeais avant pas comme les frites et les hamburgers. Bon j'adore cela aussi mais cela ne me rappelait rien.

« Thorïn, excusez moi, mais j'aurais une question à vous poser... » je pris une profonde inspiration « Un jour dans votre vie, est-ce que vous avez vu une lumière blanche aveuglante ? Ça peut paraitre idiot comme question j'en suis consciente mais je l'ai vue... »

De deux choses l'une soit effectivement j'avais raison et cet homme venait comme moi d'un univers fictif, soit j'avais faux sur toute la ligne et il me prendrait pour une illuminée toquée. Dans tout les cas je devais manger sans trop trainer car le travail nous attendait. Je bu une gorgée de café. Le goût me surpris au début mais ce n'était pas désagréable




Everything could happen between now and never. + N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Terre du Milieu
D'OÙ VIENS-TU ? : The Hobbit
AVATAR : Richard Armitage
COPYRIGHT : LILANDIEL
STATUT CIVIL : Célibataire
AVENTURES : 70
DATE D'ARRIVEE : 30/08/2018
LOCALISATION : BRISBANE
METIER : Barman et co-gérant du pub métal médiéval L'ARKEN STONE

Message Sujet: Re: So, you're looking for a job ? Ft. Arya Stark 16.09.18 21:12

Thorïn ignorait ce que signifiait le mot septa. Il ne connaissait pas les termes humains mais puisqu'elle mentionna sa mère en même temps, il supposa que ce devait être une sorte de nourrice qui élevait et éduquait les enfants. Une lady, une dame ? Cette jeune femme était donc de noble lignée ? Son apparence et ses expressions n'en montraient toutefois rien. Les nobles humains se drapaient de beaux vêtements et s'exprimaient d'une façon particulière. Mais encore une fois, les aléas de la vie ont pu jouer de sorte qu'elle se soit éloignée d'une éducation à l'origine stricte et destinée à faire d'elle une « lady » comme elle le disait.  

Alors qu'il appréciait les longues bouffées de tabac pendant qu'elle se restaurait, la jeune femme lui demanda soudainement s'il avait vu la lumière blanche. Il toussa après avoir entendu la question et se soulagea en prenant quelques lampées de café. Il s'éclaircit la gorge avant de plonger son regard dans le sien. Ainsi donc, ses interrogations à son sujet se confirmaient bien qu'il ne s'était pas attendu à ce qu'elle lui pose la question d'une manière aussi franche. Il la jaugea pendant quelques instants puis acquiesça.

— Cela se pourrait bien, répondit-il. En effet je...

Thorïn poussa un profond soupir et posa sa pipe et sa tasse sur la table. Cela faisait longtemps qu'il n'avait pas raconté cette histoire à un inconnu. La dernière fois qu'il s'était confié, c'était à celle qui allait devenir par la suite sa psychiatre, le Dr Mia Parker. Lui ayant posé une batterie de questions en lui demandant d'être honnête, il avait cédé et raconté toute son histoire. Bien sûr, pour quelqu'un de ce monde, il s'agissait d'un récit loufoque et impossible. Aussi, on lui avait prescrit des médicaments et un suivi psychiatrique régulier. L'autre personne était Eddie, mais celui-ci sachant que Thorïn voyait une psychiatre et prenait des anxiolytiques et des neuroleptiques pour sa « personnalité schizotypique » diagnostiquée par le Dr Parker, il avait plus ou moins accepté ces sornettes et avait décidé de se focaliser sur la personnalité de Thorïn plutôt que sur son histoire rocambolesque.  Au fond, il se demandait quelques fois si ce que lui avait conté Thorïn était véridique tant on eût dit qu'il avait réellement vécu toutes ces choses, ce qui était bien sûr le cas.  

Thorïn reprit une gorgée de café avant de reprendre, hésitant. Il prit une profonde inspiration.

— Puisque cela semble vous être arrivé à vous aussi, je pense que je peux vous raconter. Mon arrivée ici à Brisbane n'était également pas prévue. Pour dire vrai, j'aurais dû mourir là où j'étais et j'étais bien différent en apparence par rapport à aujourd'hui. Avec mes compagnons nous nous trouvions en plein milieu d'un champ de bataille pour reconquérir mon royaume et repousser les lignes ennemies. Nous étions en désavantage car nos adversaires étaient la haine incarnée et étaient d'une grande puissance. Les Orques, des créatures monstrueuses nous acculaient. J'ai vu mon jeune neveu Kili succomber sous leurs traits et disparaître sous mes yeux, comme par magie. Ensuite, ce fut mon tour. J'ai vu la lame d'une de ces créatures s'abattre sur moi tandis que je sentais une chaleur intérieure et l'impression que mon corps vibrait de toutes parts. Puis, j'ai été aveuglé par cette lumière, comme si j'avais regardé le soleil pendant trop longtemps.

Thorïn fronça les sourcils en se remémorant ce passage, incompréhensible et douloureux. Il s'était senti tellement perdu. Il reprit une bouffée de tabac avant de poursuivre.

— Puis je me suis retrouvé sur une route. Rien à voir avec les sentiers de terre, une matière brûlante sous le soleil et noire comme l'encre. J'ai d'abord pensé que j'étais mort mais je me suis rendu compte que mon cœur battait toujours. J'ai ensuite vu cette bête monstrueuse foncer vers moi, rouge comme le rubis et paraissant maintenir une femme prisonnière. J'ignorai alors que c'était l'un de ces véhicules que les humains utilisent ici, une voiture, aussi me suis-je rué sur elle et l'ai frappé de ma lame. La femme à l'intérieur était effrayée et elle m'a donné un choc électrique. Je me suis réveillé dans une geôle ensuite.  Les événements s'enchaînant, j'ai été condamné à un an de prison. C'est là que j'ai rencontré Eddie, d'ailleurs, avec lequel je me suis lié d'amitié. Puis, lorsque nous sommes sortis, nous avons créé ce pub, l'Arken Stone.

Thorïn se caressa la barbe et reprit une bouffée.  

— Voilà ce qui s'est passé pour moi, à peu de chose près. Et vous, que vous est-il arrivé ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Winterfell était ma patrie sur le continent de Westeros
D'OÙ VIENS-TU ? : Game of Thrones
AVATAR : MaisietoutechoupieWilliams
COPYRIGHT : Zuz
STATUT CIVIL : Célibataire
AVENTURES : 22
DATE D'ARRIVEE : 10/09/2018


Message Sujet: Re: So, you're looking for a job ? Ft. Arya Stark 17.09.18 11:00

Oh bien sûr il résidait en moi une part d'incertitude mais mon instinct me hurlait de lui demander. J'étais presque sûre, pourquoi autrement un homme aurait chez lui une vraie épée et des vêtement de guerre fait de façon si artisanale. Il viens d'un autre temps tout comme moi et j'avoue que si je trouvais en plus d'un travail une certaine "aide" pour découvrir ce monde si différent que le mien, je ne serais vraiment pas contre, même si j'aime faire mes expériences, ce monde semble impitoyable à un degré différent du mien. La différence étant que le mien je savais comment il fonctionnait voilà pourquoi je n'ai pas été tuée, ici, je ne connais pas les règles du jeu.

J'ai donc posé la question le plus franchement possible au risque de passé pour une folle à lier. Il eut un air surpris d'abord mais pas incompréhensif il voyait très bien de quoi je parlais. Je n'oubliais pas de manger en attendant qu'il me raconte car je suppose que c'était la suite logique. VIent-il comme moi d'un livre ? Sans doute, pusique que nous avons tous les deux vu la lumière. Mais ça par contre je e sais pas s'il le sait et je ne suis pas certaine de savoir comment le lui dire surtout si je ne sais pas de quelle histoire il vient. Car je sais maintenant qu'il n'est pas westerosi. J'ignorais ce qu'était des orques, des créature monstrueuse apparemment. Je buvais littéralement ses paroles ayant ralenti mon rythme sur la nourriture. Il aurait du mourir et moi je venais de tuer y avait-il un lien ? Peut-être.

« Je suis contante que vous ne soyez par mort alors »

DIs-je pour ponctué la fin de son histoire. Cela avait du être très dur arrivé et directement se retrouver dans une geôle. Je terminais mon assiette et bu une gorgée de café, c'était mon tour, mais par ou commencer...

« Avant de commencer ma patrie est composée de sept Royaume qui cherchent pour certain leur indépendance. Il y a donc plusieurs Rois et je suis la soeur de l'un d'entre eux, le Roi du Nord. Lors que j'ai été arrachée à ma maison j'avais 10 ans. Je suis partie avec tous mes gens, ma soeur et mon père pour la capitale ma soeur était propose au futur roi "légitime". A l'époque il faut dire que le loup et le cerf étaient amis au grand damne du Lion... » En voyant ses yeux rond j'eu un léger rire « Navrée je veux dire que les grandes famille chez moi ont une maxime et un emblême les Stark ont le loup géant. Le roi avait le cerf, Baratheon et sa femme la reine était Lannister, lion. »

Je pris une gorgée de café me disant que je devrais peut être abréger un peu.

« Alors, pour résumé à la mort du roi, mon père se fit couper la tête sous les yeux de ma soeur, je ne vis rien mais j'étais là. J'ai pu m'enfuir de la capitale en me coupant les cheveux et en me faisant passé pour un garçon alors que ma soeur était restée prisonnière. A plusieurs reprise j'ai été très proche de retrouver ma famille mais a chaque fois j'arrivait trop tard. Mon frère ainé, Robb et ma mère se trouvait ses l'un de ses bannerets quand celui-ci c'est retourné et les a massacré, j'ai vu le corps de mon frère sur lequel on avait cousu la tête de son loup géant. C'était le premier roi du Nord. Après cela j'ai compris que je me vengerais cela prendrais le temps qu'il faudra mais je me vengerais. Je suis partie, j'ai appris a devenir un assassin sans visage.Le principe étant que je pouvais prendre le visage de mes victime et me fait passer pour elles. J'ai vengé mon frère et ma mère et j'ai appris que Jon mon autre frère était devenue roi et que ma soeur était de retour a Winterfell (ma maison). Je les ai donc rejoins. C'est juste après avoir exécuté la sentence de ma soeur sur un homme qui l'avait trahie que j'ai vu la lumière. »

Je fit une pause finissant ma tasse de café. J'ai pas parlé de Bran ni de Syrio Forel mon maitre à danser ni du limier ni de la mort de Joffrey. Mais il y a trop a dire.

« Je me suis retrouvée ici au bord du fleuve. Il y a une ou deux lunes de cela, enfin un ou deux mois. Je erre depuis essayant de comprendre comment tout cela fonctionne »

Je m'appuyais contre le dossier de la chaise, je ne perdais jamais la nord car j'avais à faire à un guerrier et je ne manquait jamais une occasion de vouloir m'entrainer.

« J'ignore si vous seriez d'accord mais j'ai vu votre épée dans votre chambre et si un jour vous avez le temps et l'envie ça m'intéresserais beaucoup de m'entrainer afin de ne pas perdre la seule chose qui fait de moi qui je suis. Evidemment je ne voudrais pas abusée de votre générosité vous avez déjà été très gentil au delà de ce que j'aurais pu envisager. »




Everything could happen between now and never. + N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Terre du Milieu
D'OÙ VIENS-TU ? : The Hobbit
AVATAR : Richard Armitage
COPYRIGHT : LILANDIEL
STATUT CIVIL : Célibataire
AVENTURES : 70
DATE D'ARRIVEE : 30/08/2018
LOCALISATION : BRISBANE
METIER : Barman et co-gérant du pub métal médiéval L'ARKEN STONE

Message Sujet: Re: So, you're looking for a job ? Ft. Arya Stark 18.09.18 17:33

Il sourit lorsqu'à la fin de son récit, elle lui déclara être contente qu'il soit toujours en vie. Thorïn en était heureux également bien qu'il ait dû faire face à des choses qu'il ne comprenait pas de prime abord. Il reprit une bouffée de tabac tandis qu'elle terminait son repas et entreprit de conter sa propre histoire. Elle déclara venir d'un endroit constitué de sept royaumes et être la sœur de l'un des rois qui peuplaient son monde. Elle lui raconta comment comment en premier lieu sa sœur fut promise à celui qui était le roi légitime en racontant l'alliance du loup et du cerf au dam du lion. Thorïn fronça les sourcils mais elle s'empressa de lui expliquer brièvement l'origine de ces noms d'animaux qui représentaient les bannières respectives de sa famille, du roi légitime Barathéon et de son épouse Lannister. Il hocha la tête pour signifier qu'il comprenait mais demeura silencieux pour qu'elle poursuive son récit. Elle continua en déclarant que son père fut assassiné, sa fuite en se déguisant en garçon, comment elle manquait de peu de retrouver sa famille dont son frère, le Roi du  Nord et sa mère furent assassinés lâchement après la traîtrise de leur banneret. Elle lui avoua avoir vu les gens de ce dernier coudre la tête du loup géant de son frère sur son corps. Il fronça les sourcils en libérant la fumée de sa gorge. Elle avait dû être horrifiée d'assister à un spectacle aussi macabre. Quel genre d'hommes pouvaient se montrer aussi barbares et cruels ? Ils ne valaient pas mieux que les Orques de la Terre du Milieu.

— Je suis navré pour vous. Cette perte a sans nul doute été extrêmement cruelle et douloureuse pour vous. Je compatis sincèrement à votre souffrance, Arya.  

Puis elle continua en lui racontant son périple et sa formation à devenir ce qu'elle appelait un Assassin Sans Visage, des tueurs qui prenaient le visage de leurs victimes et pouvaient se faire passer pour elles en entrant dans leur peau. Ce devait être là une magie bien étrange.  Enfin, elle termina en lui annonçant qu'elle avait vengé les siens, que son autre frère Jon était devenu Roi du Nord et que sa sœur Sansa était rentrée dans leur demeure de Winterfell, qu'elle était revenue également et qu'elle avait disparu après avoir tué un homme sur ordre de sa sœur et avoir atterri à Brisbane deux mois de cela.

Thorïn prit quelques instants pour intégrer tout ce qu'elle venait de dire et reprit sa pipe en main. Il lui adressa un sourire compatissant.

— Hé bien... On peut dire que vous avez vécu des moments intenses vous aussi, Arya et je suis heureux que vous m'ayez fait confiance pour les partager.  Vos secrets seront bien gardés en ces lieux, vous avez ma parole.

Il termina sa propre tasse de café en même temps qu'elle et la reposa sur la table tandis qu'elle s'adossait à sa chaise. Il la regarda de nouveau.

— Quant à comprendre comment les choses fonctionnent ici, reprit-il, cela viendra avec le temps. Je suis sur ces terres depuis presque deux ans et je n'ai pas encore fait le tour de la question. J'ignore même si cela serait possible en une vie tant elles sont différentes ! Mais j'ai appris à me servir de certains appareils étranges et lu quelques documents sur ce monde.

D'un geste ample de la main, il désigna la bibliothèque qui se trouvait sur sa droite à quelques mètres derrière lui.  Enfin, elle lui fit une demande qui le surprit. S'entraîner ? Elle voulait croiser le fer avec lui ? Thorïn eût un petit rire et hocha la tête.

— Cela fait bien longtemps que je n'ai pas eu ce plaisir également. Lorsque le moment s'y prêtera, je serai ravi que nous fassions quelques joutes amicales. Il ne s'agirait pas de se ramollir et d'oublier nos anciens réflexes, n'est-ce pas ? Et, qui sait ? Peut-être en aurons-nous besoin si d'aventure, la magie qui nous a amené ici nous ramène là d'où nous venons...

Il prononça ces derniers mots d'une voix lasse. Désormais qu'il vivait ici, il espérait que cette lumière ne le ramènerait pas en Terre du Milieu à l'instant où il était censé mourir. Il appréciait de plus en plus ces terres étranges et souhaitait les découvrir autant que faire se peut. Mais il n'était pas le maître de la destinée et ne pouvait que vivre au jour le jour  en espérant que cela serait suffisant. Il jeta un œil à la pendule sur le mur et replongea son regard intense dans celui d'Arya. Il la gratifia d'un sourire.

— Mais pour le moment, il nous faut travailler. Nous avons abandonné Eddie depuis assez longtemps, je pense qu'il serait de bon aloi d'aller lui prêter main forte, qu'en dites-vous, Arya ? Nous aurons bien assez de temps pour parler de nos terres et vies respectives lorsque l'heure y sera plus propice.  Êtes-vous prête ?  

Thorïn se redressa de son mètre quatre-vingt dix et entreprit de débarrasser la table en mettant l'assiette et les tasses dans l'évier. Il adressa un signe de tête encourageant à la jeune Stark et sortit de l'appartement qu'il verrouilla. Il redescendit les marches, Arya sur ses talons et pénétra dans l'Arken Stone qui était bien pleine à présent. Il était dix-neuf heures et lorsqu'il se dirigea vers le comptoir, Eddie le remarqua et lui lança un regard avec des yeux ronds de reproches.

— Mec ! S'écria-t-il. Sans déconner, ça fait plus d'une heure que tu m'as lâché ! Qu'est-ce que tu -il remarqua Arya- vous foutiez ?  

Thorïn leva les mains et les posa sur les épaules d'Eddie dans un geste qui se voulait apaisant.  

— Du calme, Eddie, il n'y a pas lieu de s'énerver. Voici Arya Stark, elle est notre nouvelle serveuse. Elle est très habile et brave, elle sera d'un grand secours. Je lui faisais signer les derniers papiers. Elle peut travailler dès à présent, je me porte garant d'elle.

Ce faisant, Thorïn adressa un signe de tête respectueux à la jeune Stark. Même si Eddie découvrait d'une façon ou d'une autre qu'elle venait d'un autre monde, sans expérience dans le service et qu'elle n'était présente sur Terre que depuis deux mois, Thorïn s'assurerait qu'elle reste à l'Arken Stone et ce n'était pas Eddie qui oserait contester le géant à la longue crinière et au regard perçant.  Eddie soupira en cédant à son ami et salua Arya en lui tendant une main et la gratifiant d'un sourire rassuré et plus amical.

— Oh... bon ben, salut Arya et bienvenue parmi nous ! J'espère que tu te plairas ici. Tu peux m'appeler Eddie et me tutoyer si tu veux. Allez, maintenant, on s'active vous deux ! Les boissons ne vont pas se faire toutes seules !

Thorïn se tourna vers Arya et posa une main sur son épaule en penchant vers elle. Il désigna les clients du menton.

— Allez vers eux et demandez-leur ce qu'ils veulent. Revenez ensuite nous en informer et... nous pouvons nous tutoyer si vous le désirez. Eddie a déjà pris les devants à ce sujet mais les mœurs de ce monde sont bien différentes.  

Thorïn la gratifia d'un sourire encourageant et s'activa aux côtés d'Eddie derrière le comptoir en servant ceux qui y étaient assis et Thorïn remarqua avec soulagement que Paul le divorcé dépressif qui aimait tant raconter ses déboires à l'ancien Roi sous la Montagne était parti. Thorïn soupira de soulagement en attrapant un torchon et une pinte vide, non sans lancer des sourires amicaux à Arya de temps à autre. Il espérait qu'elle saurait se faire à ce travail et qu'elle pourrait se débrouiller.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Winterfell était ma patrie sur le continent de Westeros
D'OÙ VIENS-TU ? : Game of Thrones
AVATAR : MaisietoutechoupieWilliams
COPYRIGHT : Zuz
STATUT CIVIL : Célibataire
AVENTURES : 22
DATE D'ARRIVEE : 10/09/2018


Message Sujet: Re: So, you're looking for a job ? Ft. Arya Stark 19.09.18 21:28

Effectivement, je crois que voir Robb enfin son corps traité de la sorte m'avait brisée, c'est depuis ce moment que j'avais chercher à me venger, même si j'avais une liste de nom depuis la mort de mon père. Mais c'est Robb et Mère, enfin leur mort tragique, cette trahison infâme qui m'a poussé à devenir Personne. J'ai ainsi rappeler au monde que la maison Stark survivait à l'hiver, car là était notre saison. En parlant de saison, ici il fait une de ces chaleurs ! Comme à Braavos. L?avantage étant que apparemment les femmes ont le droit de se promener à moitié nue, cela ne semble choqué absolument personne. Je reconnais que mon pull, j'ai encore du mal à m'y habitué dès que je me baisse j'es l'impression qu'on voit l'intégralité de mon dos meurtri par les divers coups de bâton de l'entrainement. Une seule chose à faire dès lors, ne pas me baisser.

J'eu un sourire compatissant alors qu'il me remerciait de lui faire confiance, c'est lui qui avait commencé en plus de m'engager il m'accueil chez lui sans me connaitre et il m'a raconté son histoire également, c'était la moindre des choses que de lu rendre la pareille comme je le pouvais. Et pour l'instant c'était en lui racontant qui j'étais et d'où je venais. Je l'écoutais ensuite parler de ce monde et suivi sa main du regarde observant la bibliothèque. ça au moins, s'instruire dans les livres étaient quelque chose de connus et je n'aurais pas trop de mal à le faire. Je suppose aussi qu'à force de vivre ici je vais m'habitué comme je me suis déjà habituée à la chasse d'eau, au robinets et au vêtements.

« Au moins j'aurais de quoi faire lorsque je ne travaillerais pas ! »

Certains livres étaient gros d'autre plus petits. J'avais bien envie de savoir comment fonctionnait un ordi..ordi-na-deur. Cela à l'air bien utile. En fait j'étais réfractaire à toutes ces étranges choses, jusqu'à maintenant, jusqu'à ce que je l'ai rencontré, lui. Il était la preuve que l'adaptation était possible et même que c'était plutôt sympa. Alors oui ça me donnait envie d'essayer aussi.

Je riais légèrement en entendant sa réponse concernant nos futures joutes amicales, effectivement je ne voulais pas perdre la main dans le cas où j'étais renvoyée chez moi, mais aussi pour autre chose. Si nos ennemis étaient envoyé ici ? Si la Reine Cersei arrivait dans se monde je la tuerais sans la moindre hésitation et si ces étranges "orques" arrivaient aussi je suis certaine que Thorïn ne se laisserait pas faire.

« Oui et dans le cas où nos ennemis venaient à apparaitre eux aussi, on ne sait jamais »

Affirmais-je avant de me lever d'un bon lorsqu'il me dis qu'il était tant d'aller travaillé. Je l'observait faire, ainsi les autre jours je le ferais de moi-même, puis nous regagnâmes le bar qui était bondé et je reconnais que j'ai eus un très léger coup de stresse. Surtout en entendant le dénommé Eddie, mais en me voyant et surtout en comprenant qui j'étais il se radouci

« Enchantée merci ! C'est très gentil ! »

Je me tournais ensuite vers la salle hochant la tête au indication de Thorïn. Je pris une profonde inspiration tira nerveusement sur les manches de mon pull puis avançait vers la table.

« Bonsoir, Bienvenue à l'Arken Stone qu'est-ce que je vous sers ? »

Ainsi débuta ma nouvelle vie à Brisbane. Dans un pub médiéval.




Everything could happen between now and never. + N’oublies jamais ce que tu es, car le monde ne l’oubliera pas. Puise là ta force, ou tu t’en repentiras comme d’une faiblesse. Fais-t-en une armure, et nul ne pourras l’utiliser pour te blesser.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: So, you're looking for a job ? Ft. Arya Stark

Revenir en haut Aller en bas

So, you're looking for a job ? Ft. Arya Stark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Arya Ombrelune
» Mister Stark
» Arya Black
» Arya's World Creations
» Stark Lawcoe et sa renommée !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ WE'RE ALL MAD HERE ♚ :: ♚ Brisbane ♚ :: Quartier Sud :: Southbank-