RSS
RSS



 

Partagez|

Kanon - Au final, les hommes sont tous les mêmes, ils aiment soumettre les autres à leur pouvoir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t996-kanon-pour-vous-servir

LIEU ORIGINEL : Terre dans la boutique Eden
D'OÙ VIENS-TU ? : Du manga Diabolic Garden
AVATAR : Min Yoon-gi
COPYRIGHT : @Loki
AVENTURES : 18
DATE D'ARRIVEE : 09/10/2018
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Célibataire
LOCALISATION : Brisbane, quartier nord
METIER : Homme à tout faire dans le bars/café de maître Tsukasa, étant toujours considéré comme un esclave par ce dernier, il n'est pas payé.

Message Sujet: Kanon - Au final, les hommes sont tous les mêmes, ils aiment soumettre les autres à leur pouvoir. 09.10.18 17:40




Kanon

Mon existence est vouer à la servitude.

Salut à toi lecteur, je me nomme Kanon, mais on me surnomme parfois le serviteur, l'esclave des humains, le clown arrogant, jouet ou le traitre. Je viens de Diabolic Garden, je suis un démon de compagnie ou démon-jouet et j'ai choisi la version manga, car c'est la seule version J'ai plus de 500 ans et je suis né le 11/08/1515 à la cage de Kreuz, je suis originaire de cette même cage qui est un manoir. Je suis actuellement célibataire et je suis gay, je me considère comme homme et mon pronom est il. Si tu me cherches, tu peux me trouver à Brisbane dans le quartier Nord. Je travaille comme homme à tout faire dans le bars/café de maître Tsukasa, mais aussi l'esclave de ce dernier. L'Australie, je ne connais pas. Je suis de ce groupe COMICS & MANGA. Ne te fie pas à mes airs, j'ai quelque compétences et pas des moindres, je suis un serviteur loyal et obéissant, mais je ne suis pas parfait alors j'ai aussi mes faiblesses, qui sont docile et renfermé. Ma plus grosse phobie est le sang mais je tire ma force de mon minois. J'ai quelque particularités qui font de moi quelqu'un de différents, comme un agréable accent quand je parle en anglais.

Si tu te demandes qui est mon avatar, il s'agit de Min Yoon-gi et il a été crée par moi-même.
Caractère
Kanon est quelqu'un de mystérieux, dans le sens où sa bouche reste continuellement clause quand on lui demande des détails sur son passé avant Tsukasa. Il reste évasif et le mensonge fait rouler sa langue.

Il est toujours souriant, mais des fois ce sourire deviens forcé, en fait c'est presque tout le temps un sourire forcé, mais les gens ne le remarquent pas. Kanon n'est pas heureux, il ne l'a jamais été, il ignore ce que c'est d'être heureux tout comme il ignore ce que cela fait de faire quelque chose que l'on aime ou de juste être au repos.

Il est docile avec la plupart des personnes, excepté avec Kotone et Geshtalt. Il se laisse marcher dessus sauf si cela atteint d'une quelconque façon son maître. Kanon a l'habitude d'être rabaisser par Tsukasa. Il ne sait pas que son statut d'esclave est illégal et il reste loyal à son maître. Il se sous-estime beaucoup et se trouve non important ainsi que dénué d'intérêt, pour lui, il est aussi bas que le sol.

Il évite les contacts physiques, les gestes rapides à son encontre le fait reculer ou se protéger de coups imaginaires. En d'autres termes il a un comportement de personne battu.

Anecdotes
- La seule chose que Tsukasa laisse passé comme activité extérieure, c'est le fait que Kanon se colorie les cheveux et les yeux. Les couleurs sont des fois passe-partout comme le roux ou le blond et d'autres sont très exubérants notamment le vert ou encore le bleu. C'est Tsukasa qui choisit les couleurs à acheter.

- Kanon ignore l'existence et l'utilisation de la plupart des objets technologiques des humains. Cela ne le perturbe pas, il se montre très curieux là-dessus, mais aussi assez méfiant.

- Avant la transition, Kanon avait pour habitude de manger des sucreries qu'il obtenait via Luna parce qu'il aimait le goût. Maintenant, il ne peut plus en manger puisqu'il est très restreint niveau aliment.

- Il est le goûteur officiel de Tsukasa, c'est lui qui doit goûter tous les thés qu'il invente ou les plats à l'allure très suspect.

- Il ignore pratiquement tout ce qu'il aime et ce qu'il déteste parce qu'il n'a jamais été libre au point d'avoir des activités choisies par ses soins.

Comment je vis ma transition
Le changement avait été un sacré choc pour Kanon. Son nouveau statut d'humain lui avait fait découvrir des besoins dont il avait été dispenser jusque-là. Le maître avait dû lui expliquer le fait d'aller aux toilettes. Cela avait été assez fastidieux, il était un enfant que l'on devait apprendre à être propre. Heureusement, il avait vite passé le cap. Devoir se nourrir avait posé des problèmes, non pas pour lui, mais pour son maître qui devait donc lui donner à manger. Cela ne lui paraissait pas bizarre d'avoir le droit à un seul repas, celui du midi. Après tout, il était toujours un esclave et il n'avait pas les mêmes droits, son maître le lui avait expliqué. Alors ce n'était pas grave s'il avait des crampes d'estomac en pleine nuit. D'ailleurs le maître fermait les cuisines à clef et puis, Kanon n'aurait jamais voler le maître. Il avait tout de suite aimer le principe de dormir, malheureusement, ses rêves se transformaient pratiquement tout le temps en cauchemars ou plutôt en souvenirs. Kanon se réveillait donc souvent en cris et en pleurs, revoyant des passages de tortures entre les mains de Kreuz ou de Miku, des fois c'était même les punitions de Tsukasa qui lui venait en tête.

Il s'était rendu compte d'un autre détail. Juste après une gifle de Tsukasa, Kanon avait sentis sa lèvre saigner et ne pas se refermer toute seule en quelques secondes. Il était devenu fragile et sa régénération était identique à celle des humains. Ce qui voulait dire que les bleus ne disparaissaient plus aussi vite qu'avant. Et que les marques pouvaient se voir. La prudence était de mise si son maître voulait le punir.

Il n'avait pas pu être choqué en apprenant l'existence du manga Diabolic Garden. Kanon avait été rassuré en comprenant que son passé restait des pages oubliés car la mangaka n'avait pas tout mit dans ses mangas, certaines choses écrites avaient été laissé de côté car c'était trop sombre, trop triste.


Loki
Je suis Sam, utilisant le pseudo Loki. J'ai 19 ans et je fais du rp depuis plus de 5-6 ans. Je suis actuellement en train de relire les mangas Diabolic Garden que je possède (il y a juste 3 volumes) pour ainsi ne pas faire d'erreur dans la chronologie. Kanon est un personnage assez floue, on ne connait pas grand chose de son passé, donc j'ai déduit le passé d'après les passages parlant de lui, de sa façon d'être avec certaines personnes tout simplement. Normalement, Kanon est blond aux yeux bleu et possède des tatouags près des yeux, des points et une larme. Seulement, trouver un avatar correspondant avec des origines assiatique est mission impossible, de ce fait j'ai passé sous silence les tatouages (donc en gros il en as jamais eu) et pour sa couleur de yeux et de cheveux, je vais mettre qu'il aime bien utiliser des bombes de colorations temporaire sur ses cheveux et des lentilles de couleurs.

J'ai eu un petit problème à l'inscription, le formulaire à refuser le pseudo "Kanon", donc j'ai dû lui mettre le nom de famille de son maître. Ce n'est pas gênant en soit, mais le personnage n'a pas de nom de famille, donc est-ce qu'un admin peut retirer le nom de famille ?
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t996-kanon-pour-vous-servir

LIEU ORIGINEL : Terre dans la boutique Eden
D'OÙ VIENS-TU ? : Du manga Diabolic Garden
AVATAR : Min Yoon-gi
COPYRIGHT : @Loki
AVENTURES : 18
DATE D'ARRIVEE : 09/10/2018
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Célibataire
LOCALISATION : Brisbane, quartier nord
METIER : Homme à tout faire dans le bars/café de maître Tsukasa, étant toujours considéré comme un esclave par ce dernier, il n'est pas payé.

Message Sujet: Re: Kanon - Au final, les hommes sont tous les mêmes, ils aiment soumettre les autres à leur pouvoir. 09.10.18 17:41


Histoire

This world is so blind, cold as ice.



Une étrange naissance
Normalement, une naissance devait se faire avec l'aide de deux individus de genre différents. Sauf que pour Kanon ce n'était pas la même chose. Il n'avait pas de parents, il n'était pas né par la voie normale. Il avait été fabriqué de toutes pièces. Qu'importe comment, même si les questions avaient été nombreuses dans sa tête.

Messire Kreuz était un démon avide de pouvoir et de puissance. Il rêvait à une seule chose, tout diriger. Il voulait devenir le roi des enfers et le roi de la terre. Pour cela, il devait gober tout un tas d'âmes humaines. Les deux mondes qui pourtant n'avaient pas les mêmes habitants étaient semblable dans leur fondement. Les démons n'étaient pas tous méchants, ni tous gentils. Certes les noms des professions étaient différents, mais le contenu restaient le même au final. Néanmoins, les démons pouvaient vivre des millénaires. Il était possible aux démons de rejoindre la terre, mais s'ils passaient par la voie illégale, ils avaient une envie folle de manger des humains et leurs têtes étaient mise à prix.

Messire Kreuz avait ramené à lui quelques démons fanatiques, dont sa propre fille Miku. Il avait créé un endroit couper des deux mondes qui étaient relié à la terre. C'était un simple manoir dont l'accès était à présent impossible à trouver sans savoir où chercher.

Il aimait sa fille plus que tout, enfin pas plus que le pouvoir. Et il voulait un serviteur pour sa fille qui puisse faire l'office de jouet. Car tout comme son père, Miku était un être cruel et qui adorait torturer les autres. Seulement voilà, a chaque fois que Kreuz ramenait un démon ou un humain, ce dernier mourrait bien vite entre les mains de sa fille.

Alors voilà pourquoi Kreuz avait eu l'idée de créer Kanon. D'une apparence de jeune adulte à jamais éternel, Kanon était né. Ses facultés n'étaient pas les mêmes que les autres démons. Il était un démon de compagnie, fait pour servir et non pour combattre. Sa régénération était très rapide, il possédait des crocs rétractable et il était capable de faire de la magie quand on lui en donnait l'ordre exact.


Aux mains de Miku
Sa venue avait été attendue par Miku dont l'apparence était celle d'une adolescente, cette dernière sachant seulement qu'un cadeau allait lui être fait. Kanon avait eu le droit à un avant-goût de ses tâches en étant utilisé par Kreuz de tout un tas de manière. Son créateur n'avait pas eu besoin de lui apprendre les bases comme lire ou écrire, il le savait déjà. Par contre, il s'était fait un malin plaisir à le dresser. Kanon n'avait pas été très obéissant de départ, voulant découvrir le manoir ainsi que l'extérieur. Mais, guider par les coups de son créateur, Kanon avait cédé. Il était devenu un esclave qui au fil de quelques décennies avaient commencé à éprouver des sentiments positifs sur son statut, finissant par croire qu'il était fait pour uniquement servir le maître Kreuz et il était toujours honorer de devoir le satisfaire dans l'intimité.

Le jour J, Kreuz l'avait mis dans une boite et emballer dans du papier cadeau. Miku avait été excité et dès qu'elle l'avait eu dans ses bras, elle ne l'avait plus lâché. Miku ne l'appelait pas Kanon, mais plutôt poupée. Il était à elle et il devait plier à ses exigences. Oh, jamais Miku ne lui avait ordonné de partager sa couche et Kanon en aurait été physiquement incapable. Non, ce que faisait Miku était pire.

Miku avait un pouvoir particulier, celui des fils. Elle pouvait créer des fils qui lui permettait de contrôler une personne comme une marionnette. Elle avait utilisé Kanon de la sorte pour faire des tâches ingrates, comme tuer des humains qu'elle avait fait venir dans sa chambre. Sa chambre était la prison de Kanon, cette grande pièce pleine de jouets, il était tout le temps exposé avec les véritables poupées. La fin et la soif ne le guettaient jamais, Kreuz ne lui ayant pas dotés de ces besoins. Il n'éprouvait pas non plus le sommeil, devant être le doudou de Miku durant la nuit.

Quand elle n'éprouvait pas le besoin de le manipuler comme une marionnette, Miku faisait autre chose avec lui. Muni d'une lame ou d'un accessoire tranchant, elle le torturait, le blessait avec imagination. Et la douleur avait été présente, car d'après Kreuz, un jouet qui cri et pleure était un bon jouet. Sa bouche avait quémandé la pitié, ses yeux avaient pleuré mille douleurs. Mais jamais Miku en avait été atteinte.

Il avait eu le droit à des yeux crever, à des paupières souder, à la bouche cousue, aux dents arrachés... Chaque plais, chaque membres arrachées, tout repoussaient, tout guérissaient. Kanon était un jouet incassable. Miku aimait son jouet.


Un changement radical
Pendant plus de quatre cent cinquante ans, Kanon était resté entre les mains de Miku. Son esprit avait commencé à lâcher, il n'en pouvait plus. Toute cette souffrance endurée, cette lassitude à attendre la prochaine torture. Il devait sortir d'ici, il devait s'enfuir. Kanon avait commencé à chercher la sortie du manoir. Tout pouvait être mieux qu'entre les mains de Miku. Cette fille le terrorisait, il voulait s'éloigner d'elle et de Kreuz, il voulait juste être libre. Il pouvait forcément servir à autre chose, non ? Il n'était pas bon qu'à servir de jouet quand même ?

Kanon avait réussi à sortir d'ici en suivant un des démons y vivant. Seulement ce démon s'en était rendu compte une fois sur terre, au Japon. Et la créature avait essayé de le tuer sans y parvenir car il avait pris ses jambes à son cou. Il avait rencontré Tsukasa. Ce n'était pas un hasard, ce dernier était un maître des sceaux, il était capable d'enfermer les démons dans des livres magiques en s'aidant de la magie noire et des plantes. Tsukasa avait mis à terre Kanon, prêt à le sceller, le prenant pour un démon mangeur d'humain car il était ici illégalement. Seulement, Kanon n'était pas vraiment un démon et il avait expliqué à l'humain qu'il voulait juste fuir Miku, ne disant rien sur sa nature particulière.

Tsukasa l'avait mis face à un dilemme. Soit il était scellé, soit il lui appartenait. Pour éviter l'enfermement, Kanon avait décidé de reprendre son rôle d'esclave, car apparemment là était sa terrible destiné. Kanon avait été emmené au Eden, l'endroit où travaillait son nouveau maître. C'était une sorte de café pour surnaturel vivant légalement parmi les humains. Il y avait de grandes étagères de livres où les dits livres renfermaient des démons. Il y avait aussi un jardin aux plantes venant de l'enfers, un bar et une cuisine.

Les nouvelles tâches de Kanon avaient été diverses, passant de faire le ménage à la cuisine, sans oublier le jardinage et d'aller faire les courses. Kanon n'était évidement pas payer tout comme il n'avait pas de pause ou de jours fériés. La nuit, Kanon montait tout simplement la garde. Il n'avait pas d'autres activités mise à part de changer de couleur de cheveux ou de yeux et il ne s'en plaignait pas. Il comparaissait cette situation à celle avec Miku et vraiment, il ne voyait pas le problème à servir maître Tsukasa qui parlait aux plantes. Donc non, il n'avait pas à se plaindre.

Kanon avait rencontré de nouvelles personnes par le biais de son maître. Le premier avait été Genjy qui était un démon flic. En d'autres termes, c'était celui qui mettait des contrats sur les têtes des démons et qui offrait des plantes à son maître en récompenses. Il y avait aussi Luna, la petite sœur de Tsukasa qui le prenait pour un sac à main.


La gribouilleuse
Elle était arrivée par la porte d'entrée tandis qu'il était en train de ranger des livres. Elle s'était étalé de tout son long par terre, faisant voler des feuilles de dessins dans la boutique. Kanon s'était accroupi vers elle, en regardant les gribouillages avec un air perplexe. Aussitôt, tout deux avaient commencé à se chamailler et Kanon avait eu le droit à être réprimandé par son maître. Comme elle était humaine, le maître l'avait chassé de la boutique, mais Kotone avait décidé de revenir. Et Kanon n'avait pas eu le temps de l'empêcher de faire une connerie dans le jardin. Elle avait mangé un attire-démon. C'était un fruit qui ne pouvait pas être digéré, son porteur émettait une odeur savoureuse qui attirait les démons à venir manger le porteur. Kanon ne ressentait aucune différence étant immunisé de part sa création.

Bien évidement, Kanon s'était fait disputer par son maître. Tout ça parce qu'il ne pouvait décidément pas être à plusieurs endroits à la fois. Vraiment ? Kanon avait tiré la tronche et ne se privait pas pour s'en prendre verbalement à Kotone quand le maître avait le dos tourner. Toute l'histoire ne sentait pas bon du tout.

Et il avait bien raison. Car un drame s'était passé quelque temps plus tard. Son maître l'avait envoyé faire des courses et son chemin de l'aller s'était stoppé sur l'apparition de Miku. Cette dernière était persuadé que le maître des sceaux l'avait arraché à elle. Kanon avait voulu déguerpir, mais cette dernière l'avait embarqué dans le manoir de Kreuz, plus précisément dans sa chambre. Il voyait tout recommencer et il se sentait paniquer. Miku lui avait confié qu'il ne restait plus qu'une âme d'humain à récupérer et Kreuz allait devenir suffisamment puissant pour ne plus pouvoir être scellé. Ce qui en soit, n'était pas une bonne chose.

Miku le connaissait et elle savait comment mettre la main sur les pouvoirs cachés de Kanon contrairement à Tsukasa qui ignorait jusqu'à la véritable naissance de Kanon. Tirant à nouveau les ficelles de sa poupée, Kanon avait coincé Kotone dans un labyrinthe. Sans s'en rendre compte, il avait aussi coincé Tsukasa et Genjy. Sans tarder, Kotone s'était retrouvé dans la chambre, vite menacé par Miku qui lui avait déclaré que c'était Kanon qui avait tout fait. Ce dernier, accrocher aux fils était incapable de bouger. Miku lui avait ensuite donné un poignard et lui avait ordonner d'aller trancher la gorge de Kotone. Évidement, elle avait usé des fils pour le faire avancer. Kanon avait tout fait pour résister et essayer de faire en sorte de ne pas faire de mal à l'humaine.

Heureusement, Tsukasa avait fini par débarquer en démolissant des poupées de Miku, la déconcentrant. Du fait du relâchement de Miku, Kanon avait réussis à lâcher l'arme. Miku et Tsukasa semblait se battre la propriété de Kanon, le pauvre était tiré des deux côtés. On aurait dit deux gamins qui voulaient la même poupée. Au final, Kanon, préférant la sécurité, avait hurlé haut et fort qu'il était loyal ainsi qu'heureux d'appartenir à Tsukasa. Coupant ainsi court les discussions. Comme attendu, Tsukasa avait finis par sceller Miku, donc oui, Kanon avait choisis le bon maître.

Le repos avait été de courte duré, car évidement Kotone était toujours un appât à démon surtout que le maître ne voulait pas "tuer" la plante qui sommeillait en elle. Enfin bref, elle s'était attiré dans les ennuies étant emmené à Kreuz par le biais d'un faible démon nommé Geshtalt. Tsukasa avait traîné, littéralement, Kanon pour aller sauver l'humaine. Être en présence de son créateur l'avait rendu très mal à l'aise ainsi qu'en retrait, ayant un comportement très soumis face à Kreuz. Son maître avait usé d'une plante très puissante qui demandait un sacrifice de sang. Kreuz avait dit adieu à la liberté. Et Kanon avait pu soupirer un grand coup, venant vite s'enquérir de l'état de santé de son maître qui perdait du sang, mais qui allait bien. Kanon avait dû s'occuper de Kotone qui s'était évanouis à cause des spores de la plante. Et il avait eu le droit de recevoir son front dans la face car cette fille était vraiment très bizarre. Le faible démon qui se métamorphosait en rat était encore en vie et il pleurnichait de surcroît. Le maître ne le voulant pas avec lui, car il ne voulait pas de faiblard inutile, l'avait laissé à son sort.

Voilà quoi, la gribouilleuse qui faisait des mangas faisait maintenant partie des meubles. Et Kanon avait beau tout faire pour la faire déguerpir, elle semblait prendre racine. Enfin tant qu'elle ne sabotait pas le jardin avec son aura d'humaine tout allait bien. Ouai parce que les plantes étaient sensibles et a chaque fois, c'était lui se prenait les foudres du maîtres !


Le groupe de rock
Le maître s'était rendu compte du peu de diversité des plats présenter à la carte, après un sondage auprès des clients (surtout auprès de Kotone). Il voulait rajouter de nouveaux mets, mais bien sûr il allait devoir compter sur Kanon pour tester les plats. Ce dernier se lamentait en silence, il avait toujours en goût certains plats qui lui avait donné des effets secondaires très désastreux. Au fil de la discussion, Kanon se sentait observer depuis l'extérieur par un démon, dans une rapide attaque, Kanon avait réussis haut la main à capturer le voyeur qui était en fait Geshtalt. Ce dernier avait essayé de fuir sous sa forme de rat, mais Kanon l'avait attrapé par la queue pour le présenter à son maître.

Tsukasa ne voulait pas s'en charger tout simplement parce qu'il risquait de ne pas être payé en plantes car Geshtalt était un démon inoffensif. La discussion était ensuite retourner sur le menu, ignorant le rat présent. Le démon s'était vite invité dans la conversation pour proposer de rajouter un fromage très rare ainsi que délicieux. L'idée avait pris preneur aux yeux du maître, mais pas vraiment à ceux de Kanon qui s'était retrouver avec un démon qui exposait ses exploits sûrement faux sur la récolte du dit fromage. Ce qui vraiment, ennuyait au plus haut point Kanon. Le faible démon changeur de forme était bien différent de lui. Déjà, en un coup d’œil, il avait compris que Geshtalt était bien plus jeune que lui (il devait à peine avoir deux siècles) et qu'il devait avoir eu une vie bien ranger avant de tomber sous les idéologies de messire Kreuz. C'était pathétique selon lui.

Le maître l'avait laissé se démerder avec le démon dans la boutique parce qu'il voulait aller voir une de ses précieuses plantes. Kanon s'était précipité vers son maître quand ce dernier s'était mit à crier. L'autre démon l'avait suivis, mais Kanon n'en avait que faire. Il s'était inquiété sur le pourquoi d'un tel signale d'alerte et il s'était taper le front en voyant son maître paniquer parce qu'il y avait un insecte dans le jardin. Vraiment ? Kanon avait tout fait pour calmer son maître tandis que Geshtalt, voulant apparemment se faire bien voir, avait bondi pour écraser l'insecte dans ses mains. Le démon s'était mit à rigoler, sûrement à propos de la réaction du maître qui était assez disproportionné. Tsukasa avait menacé Geshtalt des pires souffrances s'il osait encore une fois se moquer de lui. Geshtalt sous sa forme de rat avait pris la fuite, prenant au mot ce que lui disait le maître des sceaux. Kanon avait soupiré, il n'avait jamais vu un démon aussi lâche surtout que Tsukasa plaisantait.

Ils avaient retrouvé le rat fuyard dans la boutique, écraser par Genjy qui venait de débarquer. Kanon avait eu pour ordre de jeter l’inopportun dehors tandis que Tsukasa parlait boulot avec Genjy. Kanon y était aller à reculons, ne voulant pas le mettre dehors à cause de ses yeux larmoyant. Son maître l'avait rabaissé sans plus tarder sur son comportement vis-à-vis du démon faible. Geshtalt avait repris sa forme, ce qui était moins attendrissant du point de vue de Kanon. Il était prêt pour le foutre de hors avec un coup de pied en prime, mais au final, son maître avait reporté son ordre, ayant besoin du rat pour quelque chose.

En effet, Genjy lui avait fait part que des victimes de démons vampires se faisaient très récurrentes après un concert d'un groupe de rock, Dampire. Mais le groupe avait tellement de popularité, que c'était quasi impossible de trop s'approcher d'eux. Et Genjy n'avait pas réussis à identifier lequel/lesquels était/étaient le ou les démon(s). En échange de cette mission, Tsukasa pouvait gagner une plante très rare et puissante à rajouter à sa collection. Pour les aider dans cette mission, le maître des sceaux avait fait appelle à sa petite sœur, Luna.

La venue de la jeune fille avait fait des ravages auprès du rat démon qui était vite tombé sous son charme, mais il s'était pris un vent monumental étant éjecté à terre par un coup de poing. Kanon l'avait pris en pitié et l'avait ramassé. Sauf qu'il l'avait vite relâcher en voyant un paquet de chips au fromage s'échapper de ses vêtements. C'était un voleur, cela appartenait à la boutique, c'était au maître ! Kanon s'était mit à disputer le démon voleur en le secouant comme un prunier. Il l'avait montré du doigt à son maître. Mais la réaction de ce dernier n'avait pas été celle attendu. Kanon avait été ordonné au silence par son maître alors qu'il ne voulait que bien faire. Il y avait plus urgent, une mission devait être faite.

Le groupe de musique Dampire organisait un concours de musique pour choisir le groupe qui allait faire la première partie d'un concert. Ce même groupe allait avoir une entrevue avec les membres de Dampire. Le plan était simple, il fallait monter un groupe de rock, remporter le concours, observer de plus près les membres pour discerner le ou les coupable(s). Comme Luna allait dans une école de musique, c'était elle qui allait diriger. Geshtalt et Kanon devait faire, eux aussi partie du groupe. Évidemment, Tsukasa ne faisait pas partis de cette partie là du plan. Le maître avait clairement dit à haute voix que les deux démons devaient obéir aux moindres ordres de Luna durant les préparations, soit pendant un mois.

Cela n'avait pas très plu à Kanon, mais il avait gardé ses envies pour lui-même parce qu'il n'avait pas le droit de donner son avis. Geshtalt avait joué avec le feu, ne voulant pas servir une humaine, il avait pris Luna en otage, la menaçant d'une fourchette. Il n'y avait rien de plus pathétique. Kanon s'était retenue tant bien que mal de se moquer de la tentative du démon. Son maître n'avait pas la même retenue et il s'était clairement moquer de Geshtalt. Luna s'était débarrasser de son pseudo ravisseur avec un coup de poing et elle l'avait vite remit à sa place, soit à quelqu'un inférieur à elle. Kanon avait soupiré de contentement en voyant Geshtalt se soumettre à Luna, c'était une chose de moins à attendre. Bon, Geshtalt étant Geshtalt, il était du genre à vite baisser les armes devant plus fort que lui. Aucune force, rien. Kanon avait commencé à le regarder avec un certain air supérieur, voulant le voir inférieur à lui.

Les premières répétitions, faites dans un karaoké réservé pour l'occasion, s'était solder par de bonnes nouvelles en quelque sorte. Luna avait choisis le rôle des démons dans le groupe. Elle allait, naturellement, faire la chanteuse. Geshtalt allait être le bassiste et Kanon le guitariste. Le seul détail étant le fait qu'aucun des deux démons n'avaient touché le moindre instrument humain et qu'ils avaient un mois pour devenir professionnel. Même en travaillant h24, c'était un résultat impossible. Kanon l'avait expliqué à Geshtalt et ce dernier voulait de toute façon que juste faire le minimum. Seulement voilà, si tout deux étaient nul lors du jour j, Luna allait très mal le prendre. Si mal, qu'elle risquait de se plaindre au maître et là, la sentence risquait d'être redoutable.

Tout deux étaient assez terrifié à l'idée de recevoir une punition, surtout Kanon qui avait déjà vécu la maltraitance du maître. Alors, ils avaient quémandé de l'aide à Tsukasa pour avoir des conseils pour être performant. Le maître les avait rabaissé sur leur nullité en matière de musique. Geshtalt en avait été touché ce qui avait fait soupirer Kanon qui lui, était habitué à être continuellement rabaisser par son maître. Et puis, c'était la vérité qui sortait de la bouche de Tuskasa, Kanon n'était bon qu'à obéir et encore il faisait des fois n'importe quoi ou ne faisait pas assez attention. Genjy leur avait montré un bocal remplis d'insectes infernaux parasites, ces bestioles, une fois ingéré, stimulaient les nerfs mélomanes et développaient pour un temps défini les compétences musicales de son hôte. Sous le regard noir du maître, Kanon ne s'était pas fait prier pour manger une des bestioles tandis que Geshtalt faisait la fine bouche.

Les résultats étaient vite venues, les deux démons pouvaient maintenant jouer sans aucune difficulté, ce qui plaisait énormément à Luna. Kanon avait dû faire taire plus d'une fois Geshtalt qui n'arrêtait pas dire que les bestioles étaient dans leur organisme. C'était trop écœurant ! Kanon s'était rendu compte qu'un groupe de rock devait être composé d'un batteur, hors personne ne faisait la batterie. Luna avait vite comblé le trou en ramenant Genjy qui avait déjà fait partie d'un groupe de rock des années bien avant. Les autres prenaient le sujet très à cœur, voulant gagner le concours. Mais seul Kanon gardait en tête la véritable mission et c'était assez chiant de les voir minauder sur une réussite. Lui, s'en foutait royalement, tout ce qu'il voulait faire s'était en finir au plus vite pour retourner sous les directives de son maître.

Toute musique devait avoir des paroles et c'était Luna qui devait s'en charger. Par contre les paroles ne collaient pas du tout à l'audition qu'ils devaient faire. Chose qu'avait osé remarquer le rat démon qui s'était vite pris un coup de pied de Kanon en représailles de l'avoir ouverte. Cela allait encore lui tomber dessus et il n'avait pas eu tort. Lui et la grande bouche étaient de corvée de trouver des paroles en moins de deux jours. Kanon n'ayant de base aucun intérêt dans la chose avait galéré et il savait d'avance que cela n'allait pas plaire. Tout simplement parce qu'il fallait un certain ton de paroles, de pencher vers l'âme torturer et que Kanon refusait catégoriquement d'écrire sur son passé entre les mains de Miku. Luna avait lu ses propos à haute voix avec un air perplexe et bourrer de moquerie sur ce qu'il avait écrit.

"- Ce matin, une fleur à pousser dans le jardin. Elle s'appelle Caitlin, mon maître s'en est occupé avec le plus grand soin. Il ne faut surtout pas qu'elle flétrisse. Je l'arrose matin et soir. Mais je l'ai trop arrosée et, un jour, elle s'est fanée. Le maître va me disputer !"

Pathétique avaient pensé les yeux de Luna et même ceux du démon rat. Kanon ne s'était pas sentit vexé, c'était une chose tellement attendue que cela ne l'étonnait même pas. Les propos de Geshtalt avait trouvé preneur, étant donné qu'il avait écrit un texte assez noir parlant d'un amour impossible. Le sujet du dit amour était le fromage, mais cela ne se voyait pas dans le texte donc Luna avait validé l'écrit.

Les jours de répétitions avaient défilés, si bien que le jour J était arrivé. C'était l'heure du concours. Luna les avait habillé dans la mode gothique, mais n'avait pas réussis à enlever la cape rapiécée de Geshtalt qui s'y accrochait de tout son âme. Même aux portes de la chapelle où devait se tenir le concours, Luna avait essayé encore une fois de la lui retiré, attirant les regards des autres participants. Genjy avait fait la supposition à Kanon de faire semblant de ne pas les connaître, seulement le démon de compagnie, sous un ordre de la demoiselle, avait été obliger de l'aider dans sa tâche. Elle s'était arrêter en sentant tous les regards sur elle, pour le grand soulagement du rat démon.

Tsukasa était venu les voir juste avant qu'ils ne soient rentré dans la chapelle dans le but de leur donner une collation. Si Genjy et Luna avaient eu le droit à de délicieux sandwich, Geshtalt et Kanon avait eu le droit aux bestioles pour la musique. Une fois le repas terminé, enfin plutôt la torture de manger ça. Kanon avait quand même dû plaquer Geshtalt sur le sol pour le faire manger la bestiole au risque de se faire disputer. Le groupe avait rejoint le reste des participants, Tsukasa n'ayant pas le droit de rentrer.

Aussitôt à l'intérieur, Genjy s'en était aller pour fouiner dans les différents couloirs, ayant en tête la mission première. Kanon avait observé avec une certaine lassitude Luna essayer encore une fois de retiré la cape du rat démon ce qui avait attiré l'attention d'une fille arrogante, Erika. Elle ne s'était pas empêcher de rabaisser Luna ainsi que Geshtalt, mais par contre, elle avait complimenté Kanon. Le compliment avait glissé sur Kanon, n'y croyant pas car il ne méritait pas de compliment à cause de son rang inférieur. Et puis, c'était maîtresse Luna qui l'avait habillé donc c'était un compliment pour Luna et non pour lui. Geshtalt avait repris la fuite pour éviter de se faire enlever sa cape. Et Kanon avait dû se mettre à sa poursuite avec Luna et une paire de ciseaux. Mais leur but avait été arrêté par la venu du groupe Dampire dans les hauts gradins dont certains membres avaient complimenté l'originalité de Geshtalt. Luna avait définitivement laissé tombé l'arrachage de cape.

Un tirage au sort avait été fait pour l'ordre de passage et Luna avait tiré le numéro dix sur douze groupes participants. Au fur et à mesure des passages, Kanon avait commencé à paniquer silencieusement. Oh non, ce n'était pas le trac, non, c'était juste que Genjy n'était toujours pas revenue et ce n'était pas un bon signe. Luna, elle, était contente parce que les groupes étaient très nul et n'attiraient pas vraiment l'attention de tous les membres de Dampire. Le passage du groupe très bon d'Erika avait foutu la trouille à Luna. Geshtalt s'était mit à la rassurer sur le fait qu'ils allaient gagner. Il s'était mit en avant pour la rédaction des paroles et de son originalité. Kanon n'avait pas pu s'empêcher de le punir avec un coup de pied dans une jambe dès que Luna avait eu le dos tourné. Il avait une grande bouche pour un esclave, à croire qu'il n'avait pas compris son statut. Kanon devait lui faire comprendre où était sa place, sinon tout allait lui tomber dessus.

C'était à leur tour et toujours aucun signe de Genjy. Une fois sur scène et armé de sa guitare, Kanon avait eut un drôle de sentiment. Son regard s'était porter sur Geshtalt qui semblait comme apeurer par un prédateur. Son regard s'était levé en l'air vers le groupe Dampire et il avait automatiquement aperçu Ren qui avait comme qui dirait envie de manger le rat démon. Avant de se faire remarquer, Kanon avait vite rabaisser son regard. Tsukasa avait finis par débarquer pour prendre la place de batteur. Inutile de se poser des questions, les deux démons avaient capté que le maître avait mangé les mêmes bestioles qu'eux.

Après leur passage, Kanon n'avait pas réussis à dire à son maître ce qu'il avait remarqué. Et bien vite les résultats étaient tombés, c'était le groupe d'Erika qui avait gagné. L'échec avait fait mal à Luna ainsi qu'a Geshtalt. Kanon s'était contenter d'hocher des épaules sans plus de sentiments. La chapelle s'était vite vider des groupes perdants. Le maître était partis dans une direction pour démasquer les démons faisant partie du groupe et Kanon n'avait pas eu le temps de lui dire quoi que ce soit à ce sujet que son maître lui avait ordonné de veiller sur Luna.

La jeune fille s'était rendu compte de la disparition de son frère et elle s'était rappelé de la véritable mission. Elle voulait partir, elle aussi, à la recherche des démons tueur d'humain. Kanon s'était interposer, imité par le rat démon. Et tout deux avaient eu le droit un coup de poing dans la face, se retrouvant dans l'inconscience. À son réveil, Kanon avait limite fait une crise de panique puisqu'il manquait à un ordre de son maître. Si quelque chose arrivait à Luna, il allait avoir mal ! Kanon avait secoué et frapper Geshtalt pour le remettre sur pied. Ensuite, il avait mis à exécution un plan pour le moins particulier. Il avait attaché une laisse fabriquer avec des cordons sous l'état animal du démon. Il voulait utiliser le flair du rat pour trouver Luna. Et aussi profiter du fait de pouvoir se sentir supérieur à quelqu'un par la même occasion. Seulement, cet incapable avait juste été en mesure de trouver des chips aux fromages.

Il avait été obliger de laisser tomber cette technique de recherche, se rendant compte en même temps que Geshtalt que le couloir était plein de magie. Ce dernier avait décidé d'aller en éclaireur et Kanon avait sagement attendu. Hey ! Il était un esclave qui ne prenait pas les armes, il n'était pas un combattant. Tsukasa avait croisé Kanon sur son chemin et il avait été obliger d'admettre ce qui s'était passé, montrant la direction où était partis Geshtalt. Kanon s'était pris une gifle qui promettait bien pire si Luna n'était pas saine et sauve. Au bout d'un couloir, ils avaient retrouvé Geshtalt dans une bien étrange position. Le démon était couché sur le dos, Ren à califourchon sur lui et qui semblait vouloir lui faire tout un tas de trucs sexuels. En fait non, ça c'était l'imagination de Kanon qui lui soufflait cette idée. Le guitariste était un changeur de forme comme Geshtalt, sauf que lui, c'était un chat et donc son instinct le faisait courir après le rat tout simplement. Mais Kanon était pourtant sûr de voir Ren avec un regard lubrique surtout que cela parlait de position.

Quoiqu'il en soit, Tsukasa avait décidé de laisser Geshtalt à ses occupations pour retrouver Luna, accompagné de Kanon. Ils l'avaient retrouvé en compagnie d'une Erika inconsciente et d'un Genjy attaché. Le vampire était le chanteur du groupe, Saki. Mais il ne tuait pas ses victimes, ne prenant qu'un peu de sang, c'était sa manager qui était derrière les meurtres, chose qu'il avait ignorée. Cette dernière s'était vite retrouver sceller par le maître. Luna s'était interposer pour empêcher son frère de faire la même chose avec Saki. Le groupe était repartis, récupérant Genjy ainsi que Geshtalt qui avait finis par les rejoindre.

Leur mission s'était enfin terminé, le retour à la normale ! Quoi que non, pas vraiment. En fait, le quotidien avait changé, un nouveau membre s'était définitivement rajouter, Geshtalt. Au début, Kanon avait cru qu'il allait être au même rang que lui ou inférieur à lui, mais cela n'avait pas été le cas. Le démon rat avait un statut supérieur à celui de Kanon. Il n'était pas considéré comme un esclave aux yeux du maître, mais plus comme un employé, il était même payer en fromage. Kanon avait été assez dégoûter, gardant son avis qui n'intéressait de toute façon personne. Le pire dans tout ça, c'était que le maître voulait que Kanon fasse des félicitations à Geshtalt à chaque fois que ce dernier finissait une journée de chasse à l'insecte. Et il devait même lui donner le dit fromage en récompense, tout ça avec le sourire bien sûr.

Kanon avait compris ce que son maître lui disait en silence. Personne ne pouvait lui être inférieur parce qu'il était aussi bas que le sol.


Les plantes
Kanon était tranquillement en train de ranger des livres quand Kotone avait décidé de repointer le bout de son nez. La mangaka avait terminé ses ouvrages qui se vendaient plutôt bien. Elle avait d'ailleurs déposé quelques tomes dans la boutique dans le but de partager son œuvre avec Tsukasa. Seulement, ce dernier n'en avait rien à faire, n'y jetant même pas un œil. La demoiselle, suite à un coup de fil, était repartis. Curieux, Kanon avait kidnappé les ouvrages pour les lires dans un coin. Il se cachait de peur que cela puisse déplaire à son maître de le voir en train de faire autres choses que ses tâches ménagères. Il avait tout de suite adoré les bouquins, se plongeant facilement dans l'histoire. Il ne fallait pas chercher bien loin pour relier les personnages au monde réel. Il avait trouvé l'alter-égo de chaque personne qu'il connaissait, comme son maître, Genjy ou encore Geshtalt, malheureusement, lui n'avait pas d'alter-égo. Cela l'avait blessé plus qu'il ne l'aurait voulu, après tout, il n'était qu'un esclave, il n'avait pas besoin d'attention.

Quelques jours plus tard, Kotone était revenu à la boutique. Kanon avait vite caché le dernier tome derrière lui. Elle cherchait l'aide du maître et ce dernier avait débarqué depuis le jardin. Kanon avait écarquillé les yeux en voyant toute la saleté que son maître venait de faire rentrer. Le démon avait râlé et son maître lui avait lancé des excuses qui sonnaient plus comme une moquerie comme quoi qu'il n'avait pas à s'excuser. Et bien sûr, juste après, il lui avait ordonné de nettoyer. Kanon s'était mit à sa tache en soupirant.

Kotone était ici parce qu'elle voulait de l'aide pour trouver l'inspiration dans le but de créer une robe pour un projet. Des choses non intéressantes d'après Kanon, il avait vu son attention se faire sur Geshtalt qui s'était perdu dans sa mission de rendre des affaires de dessins à Kotone. Le démon rat était passé par les égouts et il avait salopé tout le sol. Kanon avait eu les larmes aux yeux devant le travail qu'il allait devoir faire. Son maître avait au moins puni Geshtalt en lui demandant de l'aider au nettoyage, c'était déjà ça.

Après avoir essuyé un refus d'aide de la part de Tsukasa, Kotone était repartis en boudant. Kanon savait que son maître possédait des objets et des plantes qui pouvaient aider la demoiselle et il avait osé questionner Tsukasa sur son refus. Kanon s'était fait, une fois de plus, rabaisser, avant d'obtenir des explications. Le maître avait fait boire à Kotone une tisane avec une plante hallucinogène qui permettait de révéler les talents cachés des personnes. Néanmoins, il ignorait le résultat d'une telle plante sur les humains et de ce fait, il avait utilisé Kotone comme un cobaye. Kanon avait quand même été rassuré de voir que Kotone était toujours en vie et que cela avait fonctionné pour elle.

Une grande journée s'annonçait, le maître devait rencontrer sa promise. La jeune femme faisait partie du même milieu bourgeois, mais aussi de la magie noire. Kanon ne se faisait aucun souci quant à la rencontre, il savait très bien que son maître n'allait pas la vouloir comme femme. Tout simplement parce que son maître n'aimait que les plantes, jamais il ne l'avait vu avec une femme ou bien un homme. Tsukasa avait décidé de lui laisser la boutique pour la journée. Si une seule fleur souffrait durant son absence, les coups allaient pleuvoir sur lui. Alors la pression avait été très présente. Luna avait embarqué Geshtalt dans une mission d'espionnage, ne voulant pas laisser son frère aux mains d'une femme. Kanon avait été très minutieux avec chaque plante, étant à la limite de la crise de panique. C'était rassuré que Kanon avait vu franchir la porte son maître accompagné de sa sœur et du démon rat. D'après un résumé de ce dernier, Kanon avait appris que la promise du maître avait caché dans son jardin une plante interdite qui avait disjoncté et que le maître s'en était occupé. Bizarrement, Kanon avait trouvé cette même plante interdite dans le jardin, son maître l'ayant en fait tout simplement dérobé.


Un nouveau monde.
Il arrosait une des nombreuses plantes des enfers qui peuplaient le jardin de son maître, il était très concentré à sa tache parce qu'il savait ce qu'il risquait si jamais il faisait une bourde. D'ailleurs, le maître le regardait du coin de l'oeil, semblant vouloir attendre un faux pas pour venir le corriger. Mais heureusement ou malheureusement, un bien étrange phénomène s'était passé, une forte lumière bleue était apparu dans le ciel et les voilà qui allaient dans un autre monde.

Tout le monde y allait, il n'y avait pas d'exception.

C'était un monde bien étrange, car là-bas, l'existence de ses proches et de lui-même était couché sur papier. Tout n'était pas là dans les lignes, son passé était sous silence comme si la magaka avait voulue éviter d'aborder les thèmes sombres de ses premières planches. Son statut d'esclave était abordé avec humour comme si ce n'était pas vraiment là, comme s'il jouait un rôle et qu'il trouvait drôle d'être aux services de Tsukasa.

Il avait eu de la chance d'être aux côtés de son maître, car ce dernier avait pris les choses en mains. Les questions pouvaient se résoudre plus tard, l'urgence était à la planification d'une rentré d'argent. Le maître avait vite acheté un bar/café qu'il avait remanié à sa guise dans des tons japonais et proche des plantes. Il avait recommencé une culture dans le jardin à l'arrière avec l'aide de Kanon. Enfin l'aide était vite dit, le tout nouvel humain était toujours l'esclave de Tsukasa.

Kanon était un homme à tout faire, devant s'occuper de tout un tas de tache que son maître lui donnait, sans avoir un seul pécule en échange. Jamais l'idée de demandé un salaire ne venait en tête à Kanon car pour lui la situation était tout à fait normal. Son maître était très généreux avec lui. Il lui donnait à manger une fois par jour, juste un plat de nouille ou de riz. Et il avait le droit à une chambre enfin de plutôt de dormir sur un matelas dans la remise.

Que cela soit pour servir les clients ou pour nettoyer, Kanon gardait un grand sourire sur le visage. Sur sa tête, il devait toujours porter des oreilles de chats qui allaient de pair avec la clochette autour de son cou.


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t393-clarissa-fairchild-relations-liens

LIEU ORIGINEL : New-York
D'OÙ VIENS-TU ? : Shadowhunters
AVATAR : Katherine Mcnamara
COPYRIGHT : ROGERS.
AVENTURES : 179
DATE D'ARRIVEE : 26/04/2018
STATUT RP : Ouvert, mais à discuter
STATUT CIVIL : Célibataire mais le cœur éprit par un beau blond
LOCALISATION : Dans un petit studio à Brisbane
METIER : Artiste indépendante et serveuse dans un café
ZONE LIBRE :


STATUT CIVIL : Célibataire
LOCALISATION : Dans un appartement
METIER : Chasseuse d'ombre et artiste peintre

Message Sujet: Re: Kanon - Au final, les hommes sont tous les mêmes, ils aiment soumettre les autres à leur pouvoir. 09.10.18 17:45

Bienvenue à toi
Du manga ! Enfin ! C'est trop chouette


Clary Angelic Fray

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t458-sally-they-re-all-strange-here
Minuit
LIEU ORIGINEL : The Nightmare before Christmas
D'OÙ VIENS-TU ? : Halloween Town
AVATAR : Alina Kovalenko
COPYRIGHT : Avatar©️️ Coatlicue | Sign©️️ EXCEPTION | Gifs©️️ Tumblr
AVENTURES : 110
DATE D'ARRIVEE : 22/05/2018
MULTIFACE : Rhaena Targaryen
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : En couple et éperdument éprise
AVEC : Jack Skellington, le Roi des citrouilles
LOCALISATION : Dans le Quartier Est le plus souvent
METIER : Couturière
ZONE LIBRE :


Where are the shadows. Why the nightmares are just dreams. Oh my love, this world is the strangest.


STATUT CIVIL : En couple, éprise, folle d'amour
AVEC : Son squelette, son Roi des citrouille, Jack Skellington
METIER : Travail ? Elle n'en a pas besoin.

Message Sujet: Re: Kanon - Au final, les hommes sont tous les mêmes, ils aiment soumettre les autres à leur pouvoir. 09.10.18 17:49

Bienvenue !



- now and forever -
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t799-liens-de-clarke-griffin

LIEU ORIGINEL : la Terre dévastée
D'OÙ VIENS-TU ? : The 100
AVATAR : Eliza Taylor
COPYRIGHT : ROGERS
AVENTURES : 210
DATE D'ARRIVEE : 13/08/2018
MULTIFACE : /
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : célibataire
LOCALISATION : Brisbane
METIER : artiste peintre
ZONE LIBRE : La vie ne devrait pas se résumer à une simple question de survie.

STATUT CIVIL : célibataire
METIER : serveuse

Message Sujet: Re: Kanon - Au final, les hommes sont tous les mêmes, ils aiment soumettre les autres à leur pouvoir. 09.10.18 18:26

Bienvenue !! :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t255-steven-g-rogers-i-can-do-this-all-day

LIEU ORIGINEL : Earth-616
D'OÙ VIENS-TU ? : Marvel Universe
AVATAR : Chris Evans
COPYRIGHT : Ante mortem (avat) Heaven (signa) Lilandiel (aes) ♥
AVENTURES : 585
DATE D'ARRIVEE : 30/03/2018
MULTIFACE : Jack Harkness & Loki Laufeyson & Jefferson
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Le coeur pris définitivement, il était avec lui avant qu'il ne lui soit arraché, il vient de le retrouver
AVEC : James B. Barnes, l'unique amour de sa vie
LOCALISATION : Brisbane
METIER : Reconverti en libraire depuis qu'il est ici

STATUT CIVIL : Célibataire endurci
LOCALISATION : Il ne s'est pas fixé encore
METIER : Bien que fugitif dans son monde, il reste un "héros" ici aussi

Message Sujet: Re: Kanon - Au final, les hommes sont tous les mêmes, ils aiment soumettre les autres à leur pouvoir. 09.10.18 18:45

Bienvenue à toi par ici





Until the end of the line
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t848-liens-de-ianto-jones

LIEU ORIGINEL : Cardiff
D'OÙ VIENS-TU ? : Torchwood
AVATAR : Gareth David Lloyd
COPYRIGHT : Hanae Lilandiel
AVENTURES : 263
DATE D'ARRIVEE : 21/08/2018
MULTIFACE : Le nain téméraire et le Dieu du Tonnerre
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : En couple
AVEC : Jack Harkness
LOCALISATION : Brisbane
METIER : Garde du corps

STATUT CIVIL : En couple
AVEC : Jack Harkness
LOCALISATION : Quartiers ouest
METIER : Archiviste

Message Sujet: Re: Kanon - Au final, les hommes sont tous les mêmes, ils aiment soumettre les autres à leur pouvoir. 09.10.18 18:48

Bienvenue parmi nous !


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Londres
D'OÙ VIENS-TU ? : Les animaux fantastiques
AVATAR : Eddie Redmeyne
COPYRIGHT : Shyia
AVENTURES : 33
DATE D'ARRIVEE : 25/09/2018
MULTIFACE : Arya Stark la guerrière et Dîs la super maman
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Célibataire
LOCALISATION : Brisbane
METIER : Il travaille dans un refuge pour animaux

STATUT CIVIL : Célibataire Mais il est hanté par le souvenir de Leta
AVEC : Personne
LOCALISATION : Tout dépend, il cherche des créatures pour son livre
METIER : Magizoologiste et sorcier. Il tiens toujours le refuge pour animaux

Message Sujet: Re: Kanon - Au final, les hommes sont tous les mêmes, ils aiment soumettre les autres à leur pouvoir. 09.10.18 20:47

Bienvenue :D



Pickett? Come on, give me a smile.
© FRIMELDA
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t996-kanon-pour-vous-servir

LIEU ORIGINEL : Terre dans la boutique Eden
D'OÙ VIENS-TU ? : Du manga Diabolic Garden
AVATAR : Min Yoon-gi
COPYRIGHT : @Loki
AVENTURES : 18
DATE D'ARRIVEE : 09/10/2018
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Célibataire
LOCALISATION : Brisbane, quartier nord
METIER : Homme à tout faire dans le bars/café de maître Tsukasa, étant toujours considéré comme un esclave par ce dernier, il n'est pas payé.

Message Sujet: Re: Kanon - Au final, les hommes sont tous les mêmes, ils aiment soumettre les autres à leur pouvoir. 10.10.18 6:03

Merci pour votre accueil ! :)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t256-james-barnes-bucky-winter-soldier

LIEU ORIGINEL : Earth-616 / Earth 19999.
D'OÙ VIENS-TU ? : Marvel Universe
AVATAR : Sebastian Stan
COPYRIGHT : Outlines (Avatar) | ROGERS. (signature)
AVENTURES : 563
DATE D'ARRIVEE : 03/03/2015
MULTIFACE : Pamela Isley, Dean Winchester, Lyanna Targaryen, Wanda Maximoff.
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Son coeur est pris par son premier amour et ils ont repris leur relation où elle s'était arrêtée... Mais il doit faire le point avec son passé.
AVEC : Steven Rogers, son premier et grand amour. Natasha Romanoff et Loki Laufeyson, son passé.
LOCALISATION : Outback Queensland.
METIER : Plus grand assassin du monde. Enfin... Dans son monde.
ZONE LIBRE :


Thanks for the memories.

❄️❄️❄️❄️❄️❄️❄️❄️



You make me feel alive
And you're giving me everything
I've ever wanted in life
You make me smile
And I forget to breathe
What's an angel like you
Ever do with a devil like me


STATUT CIVIL : Célibataire, du moins, il le croit mais... Il hante ses pensées.
AVEC : Loki Laufeyson.
LOCALISATION : Somewhere.
METIER : Employé dans une supérette mais ça va pas durer.

Message Sujet: Re: Kanon - Au final, les hommes sont tous les mêmes, ils aiment soumettre les autres à leur pouvoir. 10.10.18 20:13


C'est une validation !

Youpiiiiiiiii !



Félicitations Kanon
V'là qu'on a un esclave maintenant, bah bravo

Il y a encore quelque petites étapes pour boucler cette validation, comme aller faire ta fiche de lien et poster ta fiche gestion de rp. Tu es désormais libre d'aller flooder le forum, libre d'aller rp. Tu peux aussi poster une recherche de rp juste ici.

Encore félicitations à toi pour ta validation, à très vite sur le forum !


he's not just the light of my life
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t996-kanon-pour-vous-servir

LIEU ORIGINEL : Terre dans la boutique Eden
D'OÙ VIENS-TU ? : Du manga Diabolic Garden
AVATAR : Min Yoon-gi
COPYRIGHT : @Loki
AVENTURES : 18
DATE D'ARRIVEE : 09/10/2018
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Célibataire
LOCALISATION : Brisbane, quartier nord
METIER : Homme à tout faire dans le bars/café de maître Tsukasa, étant toujours considéré comme un esclave par ce dernier, il n'est pas payé.

Message Sujet: Re: Kanon - Au final, les hommes sont tous les mêmes, ils aiment soumettre les autres à leur pouvoir. 10.10.18 22:31

Merci ! J'y vais de ce pas :)
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Kanon - Au final, les hommes sont tous les mêmes, ils aiment soumettre les autres à leur pouvoir.

Revenir en haut Aller en bas

Kanon - Au final, les hommes sont tous les mêmes, ils aiment soumettre les autres à leur pouvoir.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Pourquoi les hommes sont-ils heureux ?
» Ils sont tous pareils... -Libre~
» Les hommes sont comme les débris de verre, au loin ils brillent et de trop près ils blessent.
» ⊱ Les hommes sont nés entre les cuisses d'une femme et passent leur vie a essayer d'y retourner.
» Si tous les hommes sont pareil, il ne fallait pas tous les essayer (jordan)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ WE'RE ALL MAD HERE ♚ :: We're All Mad Here :: We need you-