RSS
RSS



 

Partagez|

Love at first bite. | WINTERFROST.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t256-james-barnes-bucky-winter-soldier

LIEU ORIGINEL : Earth-616 / Earth 19999.
D'OÙ VIENS-TU ? : Marvel Universe
AVATAR : Sebastian Stan
COPYRIGHT : Outlines (Avatar) | ROGERS. (signature)
AVENTURES : 563
DATE D'ARRIVEE : 03/03/2015
MULTIFACE : Pamela Isley, Dean Winchester, Lyanna Targaryen, Wanda Maximoff.
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Son coeur est pris par son premier amour et ils ont repris leur relation où elle s'était arrêtée... Mais il doit faire le point avec son passé.
AVEC : Steven Rogers, son premier et grand amour. Natasha Romanoff et Loki Laufeyson, son passé.
LOCALISATION : Outback Queensland.
METIER : Plus grand assassin du monde. Enfin... Dans son monde.
ZONE LIBRE :


Thanks for the memories.

❄️❄️❄️❄️❄️❄️❄️❄️



You make me feel alive
And you're giving me everything
I've ever wanted in life
You make me smile
And I forget to breathe
What's an angel like you
Ever do with a devil like me


STATUT CIVIL : Célibataire, du moins, il le croit mais... Il hante ses pensées.
AVEC : Loki Laufeyson.
LOCALISATION : Somewhere.
METIER : Employé dans une supérette mais ça va pas durer.

Message Sujet: Love at first bite. | WINTERFROST. 03.11.18 21:16


love at first bite
Loki & Bucky

« Just talk yourself up and tear yourself down, you've built your one wall, now find your way around. What's the problem ? You've got a lot of nerve. So what did you think I would say ? No, you can't run away. I never wanted to say this, you never wanted to stay. I put my faith in you, so much faith and then you just threw it away. You threw it away. I'm not so naive, my sorry eyes can see the way you fight shy of almost everything. Well, if you give up, you'll get what you deserve. »
Il avait trouvé ce petit job dans un magasin. Installer les produits sur les présentoirs, faire attention à ce qu'il n'y ait pas de voles, veiller aux livraisons pendant que la vieille qui tenait le magasin s'occupait de la caisse. Il n'aimait pas spécialement ça mais il y avait toujours quelque chose à faire et c'était un moyen comme un autre de gagner sa vie. Il n'aimait pas servir de larbin alors qu'il pourrait avoir une vie de luxe s'il se remettait à la seule chose qu'il savait faire, tuer. Mais il ne le ferait pas, il ne céderait pas à cette facilité, c'était loin derrière lui, maintenant.

Donc il se contentait de déplacer les cartons et pour sa pause, sortir de sa poche arrière son paquet de cigarette et sortir devant le magasin pour fumer sa clope. Une habitude qu'il avait depuis ce monde, qu'il avait eu autrefois aussi, d'ailleurs, qu'il avait repris. Ca lui avait manqué la sensation qu'une cigarette procurait et se dire que de toute façon, sa santé lui permettrait de ne pas tomber malade à cause de ça.

Son bras noir et doré en vibranium était à peine caché, il avait un t-shirt, on ne voyait juste pas la base de son épaule mais on voyait bien son bras, clairement, impossible à manquer et il avait fini par faire avec. Il n'aimait pas toujours cette nouvelle vie mais au moins il avait ses deux bras et pouvait se mouvoir à son aise dans ces lieux, il ne dépendait de personne pour lasser ses chaussures, s'habiller, manger, tout faire. Il attachait toujours ses cheveux en un chignon maladroit quand il travaillait dans cette boutique, par confort. Il ne pensait pas à se couper les cheveux, il pensait juste à les attacher avoir de quoi se les attacher dans sa poche. Une longue taffe et il regardait autour de lui, les passants qui le saluaient, des habitués qui passaient par là et lui souhaitaient une bonne journée. Il répondait souvent d'un hochement de tête. C'était une vie plus honnête et personne ne lui avait remis la main dessus, il gardait toute fois une dague sur lui, au cas où. Cachée, toujours.

Puis, un peu plus loin, peut-être deux mètres, une chevelure noire. La personne était dos à lui mais son regard descendait sur les courbes de cette personne et il aurait presque pu mettre son bras gauche à parier qu'il reconnaîtrait ces fesses entre toutes. Remarque un peu machiste mais c'était la vérité. Ou alors son cerveau lui jouait encore de très vilains tours, ce ne serait pas la première fois. Il aurait peut-être du remarquer autre chose que ça mais, il ne se referait pas et c'était des petites habitudes qui revenaient depuis qu'il vivait seul, des comportements presque humain qu'il reprenait. Heureusement, il n'en n'était pas à siffler ou faire une remarque sur les fesses rebondies de cette personne à la chevelure noire, la peau pâle et aux allures divines et ça, ce n'était pas un simple compliment.

Il y a des vues dont on ne se lasse jamais.

C'était un peu faible voir pitoyable comme remarque, ils ne s'étaient pas vus depuis quarante ans, après tout. Mais que pouvait-il dire, honnêtement ? Ils s'étaient séparés parce qu'on les avait forcé. Les sbires d'Odin étaient tombés sur Loki et Hydra était tombé sur lui et on les avait séparé de force. 40 ans pour Loki ça pouvait être un battement de cils comme ça pouvait n'être absolument rien voir tout, il était si changeant que c'était difficile pour lui de savoir. Et donc difficile d'adapter ses mots ; il verrait bien.
(c) DΛNDELION


he's not just the light of my life
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Asgard - Earth-616
D'OÙ VIENS-TU ? : Marvel Universe
AVATAR : Tom Hiddleston
COPYRIGHT : ROGERS. (avat)
AVENTURES : 144
DATE D'ARRIVEE : 05/07/2018
MULTIFACE : Steven G. Rogers & Jack Harkness & Jefferson
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Célibataire, veuf, amant, ce ne sont que des mots qui ne veulent rien dire
AVEC : Sigyn, Angrboda, James Barnes, les seules personnes qui ont comptées quoi qu'il en dise
LOCALISATION : Brisbane
METIER : Lui un métier ? Non.
ZONE LIBRE :
All I know.
Time is a valuable thing. Watch it fly by as the pendulum swings. Watch it count down to the end of the day. The clock ticks life away, it's so unreal, didn't look out below. Watch the time go right out the window. Trying to hold on but didn't even know, wasted it all just to watch you go. I kept everything inside and even though I tried...It all fell apart.
What it meant to me, will eventually be a memory, of a time when. I tried so hard and got so far. But in the end it doesn't even matter, I had to fall to lose it all.



STATUT CIVIL : Oubliées sa femme et ses amantes. Il l'a lui dans la tête même s'il ne veut pas.
AVEC : James B. Barnes
LOCALISATION : Dans le plus luxueux hôtel de la ville

Message Sujet: Re: Love at first bite. | WINTERFROST. 03.11.18 23:41


Love at first bite.

Winterfrost

▼▲▼

Cela pouvait changer dans les minutes ou les heures à venir. Cela pouvait venir d'un regard sur lui, d'un geste qu'il jugerait déplacé ou encore une de ses pensées qui prendrait le dessus. Cela pouvait être aussi bien par simple envie ou lubie de sa part. Mais à l'instant présent, Loki est de bonne humeur et avec l'envie de découvrir un peu plus cette ville dans laquelle il a atterri, s'éloigner un peu du quartier dans lequel il a décidé que tel hôtel était un peu moins miteux que les autres pour qu'il s'y pose. On pourrait dire que c'est de la curiosité de sa part mais ce n'est pas vrai, Loki veut simplement en savoir le plus possible pour le jour où il lui prendra l'envie, la folie de mettre ce coin du monde à genoux.

Parce que ça lui prendra un jour ou l'autre, il en est certain, quand il en aura assez de chercher une solution pour repartir de là. Mais contrairement à ce qu'il a pu faire croire à son idiot de frère, il connaît Midgard depuis un moment mais il ne l'aime plus depuis longtemps. Et son coup d'éclat manqué lors de l'invasion des chitauris n'a pas aidé à la chose, bien au contraire même. Alors l'un dans l'autre, tout détruire ne le dérangera pas du tout.

Mais pour le moment et même s'il doute d'être encore dans son propre univers, le Dieu veut en apprendre un maximum sur ce qui peut se passer sur bout de caillou. Et aujourd'hui quelque chose le pousse à aller du côté des quartiers Sud de la ville, c'est là qu'il doit aller et nul part ailleurs. C'est ce qu'il fait se téléportant dans le quartier, sans se soucier de si on pourra le voir faire ou non, au moins peut-il encore le faire, tant qu'il ne tente pas de partir de cette île. Lissant ses vêtements avant d'avancer un peu dans le quartier, regardant autour de lui où il a pu arriver.

Une rue puis une autre avant que Loki ne tombe sur un endroit qui semble particulièrement attirer les mortels. Reste à savoir pourquoi, alors le Dieu se stoppe et observe les mouvements de foule, ne prêtant pas attention à ce qui peut se passer derrière lui alors qu'il s'est arrêté un poil en retrait des humains. Et ça aurait pu continuer ainsi s'il n'entendait pas cette voix, à deux mètres derrière lui. Une voix qu'il connaît par coeur et qui le fait se retourner sur place pour avoir la confirmation visuelle. Ce regard bleu qui a longtemps hanté ses rêves et pensées, pour ne pas avouer que c'est toujours le cas d'ailleurs.

Son visage imperméable, difficile de dire à quoi Loki peut penser ou comment il prend le fait de l'avoir sous les yeux, de le retrouver en quelque sorte. Parce qu'il n'y a pas de place au doute, c'est bel et bien son jouet humain qu'il a sous les yeux. Mais pourquoi est-il là ? Comment est-il arrivé ici ? Le Dieu regarde sur les côtés, sondant le coin rapidement, pensant peut-être à un piège quelconque de la part de ceux lui ayant arraché l'humain des mains. Revenant au mortel, le jaugeant des pieds à la tête avant de s'avancer vers lui, deux mètres seulement de distance qu'il ne comble qu'après une bonne minute si ce n'est plus. Et rien à faire de ce que les mortels nomment espace vital. Ils sont proches, si proches d'un seul coup que le Dieu peut de nouveau sentir son odeur.

- Ils ont cessés de jouer avec ta tête que tu te souviennes de moi ?

Heureux -euphémisme- de le voir mais sur la défensive pour le moment et peu décidé à lui balancer une banalité comme l'humain a pu le faire avec lui.  Ou à faire comme si de rien était. Mais surtout, il veut des réponses, il veut savoir ce qu'il en est. Un sourire en coin qui vient sur son visage alors qu'il entrevoit la possibilité que ça soit pour le trouver lui qu'il a eu l'impérieuse envie de venir ici aujourd'hui.
CODAGE PAR AMATIS





I hate him as much i love him. I'm his brother, adopted, but his brother after all. We're sons of Odin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t256-james-barnes-bucky-winter-soldier

LIEU ORIGINEL : Earth-616 / Earth 19999.
D'OÙ VIENS-TU ? : Marvel Universe
AVATAR : Sebastian Stan
COPYRIGHT : Outlines (Avatar) | ROGERS. (signature)
AVENTURES : 563
DATE D'ARRIVEE : 03/03/2015
MULTIFACE : Pamela Isley, Dean Winchester, Lyanna Targaryen, Wanda Maximoff.
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Son coeur est pris par son premier amour et ils ont repris leur relation où elle s'était arrêtée... Mais il doit faire le point avec son passé.
AVEC : Steven Rogers, son premier et grand amour. Natasha Romanoff et Loki Laufeyson, son passé.
LOCALISATION : Outback Queensland.
METIER : Plus grand assassin du monde. Enfin... Dans son monde.
ZONE LIBRE :


Thanks for the memories.

❄️❄️❄️❄️❄️❄️❄️❄️



You make me feel alive
And you're giving me everything
I've ever wanted in life
You make me smile
And I forget to breathe
What's an angel like you
Ever do with a devil like me


STATUT CIVIL : Célibataire, du moins, il le croit mais... Il hante ses pensées.
AVEC : Loki Laufeyson.
LOCALISATION : Somewhere.
METIER : Employé dans une supérette mais ça va pas durer.

Message Sujet: Re: Love at first bite. | WINTERFROST. 04.11.18 12:32


for a pessimist, i'm pretty optimistic
Loki & Bucky

« Just talk yourself up and tear yourself down, you've built your one wall, now find your way around. What's the problem ? You've got a lot of nerve. So what did you think I would say ? No, you can't run away. I never wanted to say this, you never wanted to stay. I put my faith in you, so much faith and then you just threw it away. You threw it away. I'm not so naive, my sorry eyes can see the way you fight shy of almost everything. Well, if you give up, you'll get what you deserve.  »
Cette vie était ennuyeuse et pas dans le bon sens du terme. Il aimait l'ennui au Wakanda, il aimait se dire qu'il n'avait rien à faire, ne savait pas quoi faire mais qu'il se reposait et que c'était bénéfique pour lui, pour une fois, de ne rien avoir sur les épaules. Bénéfique de faire ce qu'il voulait puis une fois sur pieds, aider à la ferme parce qu'il le pouvait, même avec un seul bras, il pouvait porter des bottes de foin, pouvait s'occuper des animaux, c'était un bon travail, il ne demandait aucune rémunération - et aurait été très mal placé de le faire vu qu'il était réfugié, logé, nourri - donc c'était une bonne chose. Là ? Travailler pour travailler, sans y trouver de repos ni de plaisir, faire les choses de façon mécanique, jouer les bonniches pour une petite vieille qui avait déjà du mal avec la caisse et le fils qui ne se pointait plus depuis que Bucky lui avait remis les pieds sur terre - venir se servir comme il voulait et repartir sans payer, à peine de la considération pour sa mère, la mère qui ne disait rien parce qu'en même temps, elle ne savait pas quoi dire. C'était comme avec les autres qui pensaient pouvoir voler, glisser des choses dans leur poches en pensant que ça ne se verrait pas. Malheureusement pour eux, si, ça se voyait, sentait, remarquait. C'était presque une impression de faire ça par charité que travailler ici, même s'il était payé, vu tout ce qu'il faisait, il aurait pu gagner plus. Mais soit, c'était un travail plus correct que tuer en échange d'argent.

La pause était méritée et la cigarette aussi, une façon de passer le temps. Il regardait les passants aller et venir, des nouveaux aux habitués. Il pouvait encore avoir le regard qui se baissait mais de là à penser à plus qu'à la vue, il était encore loin de ça. Besoin de se reconstruire avant de penser à ce genre de choses. Avant de penser à sortir vraiment, rencontrer de nouvelles personnes et plus. Il aurait pu être un coureur, il l'avait été pendant un temps mais c'était bien loin derrière lui, maintenant. Il ne parvenait pas à s'imaginer de relation physique ou sentimentale, ce n'était pas possible à l'heure actuelle. Pourtant, il avait reconnu cette personne même de dos, parce qu'il avait justement énormément partagé, avec lui. Son dieu. Il avait souvent pensé à lui, se demandant ce qu'il pouvait faire, s'il allait bien. Puis il avait appris avec le retour de Thor sur Terre pendant le combat que Loki ne viendrait pas, ne viendrait plus. Mort. Un déchirement, il avait fait comme si de rien n'était, se contentant de combattre jusqu'à finalement disparaître. Pas de place aux sentiments et aux vraies pensées sur le terrain mais ça avait servi à alimenter sa rage contre Thanos et son envie de l'anéantir.

Et je vois que Thor n'avait pas tout à fait raison à ton sujet, ou alors que tu as encore trouvé un moyen de revenir.

Le dieu s'était approché, Bucky avait donc retiré la clope qu'il avait au bec pour la garder entre son index et son majeur de la main droite, Loki voulait-il vraiment jouer à ça ? Le dieu froid ? Il souriait, lui, en tout cas. Détaillant son visage, plus beau encore que dans ses souvenirs.

Ils n'ont jamais cessés.

Cessé de jouer avec son esprit, leur torture, même avec les réparations de Shuri, il en gardait les traces, les marques et les souvenirs, leur façon de jouer avec lui était sur la longue durée et la longue distance. Il ne disait pas ça pour se plaindre, du tout, c'était juste un constat. Il avait aussi plusieurs manières de s'adresser à Loki ; l'emmerder avec une réplique cinglante, sarcastique... ou le brosser dans le sens du poil. Vu les airs qu'avait Loki, il favorisait...

Mais comment pourrais-je oublier quelqu'un comme toi ? Les tortures ne suffiraient pas. On n'oublie pas son dieu aisément.

Un petit rire et il se reculait, tirant à nouveau sur sa clope avant de finalement l'écraser contre la poubelle à côté et la jeter dedans. Il avait favorisé la flatterie, ça marchait bien avec Loki, en général. Ce n'était pas la vérité mais c'était toujours ça. Il l'avait oublié, comme il avait oublié n'importe qui, surtout qu'en rattrapant Bucky dans les années 70, ils n'y avaient pas été de main morte pour lui faire comprendre son erreur à s'enfuir comme ça. Mais il n'était pas là pour se plaindre ou remuer ce passé.

Je pensais que tu ne m'aurais pas reconnu, tu dois avoir bien d'autres nouveaux jouets plus attrayant. C'est une agréable surprise.

Ca par contre, c'était vrai. Loki avait pu largement passer à autre chose depuis le temps, c'était déjà bien qu'ils restent plusieurs années ensemble, il l'avait compris.

Je pensais que tu m'avais oublié, ça aurait expliqué pourquoi tu n'es jamais venu me chercher.

Malgré les hurlements, les prières, les suppliques, Loki n'était jamais venu. Il avait longtemps été en colère avec ça jusqu'à finalement se raisonner et se dire qu'il s'était juste fait avoir, comme Loki avait eu bien des personnes avant lui. Loki avait juste joué un de ses tour, même avec lui, son plus fidèle. Il s'était raisonné, mais n'avait jamais pardonné.
(c) DΛNDELION


he's not just the light of my life
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Asgard - Earth-616
D'OÙ VIENS-TU ? : Marvel Universe
AVATAR : Tom Hiddleston
COPYRIGHT : ROGERS. (avat)
AVENTURES : 144
DATE D'ARRIVEE : 05/07/2018
MULTIFACE : Steven G. Rogers & Jack Harkness & Jefferson
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Célibataire, veuf, amant, ce ne sont que des mots qui ne veulent rien dire
AVEC : Sigyn, Angrboda, James Barnes, les seules personnes qui ont comptées quoi qu'il en dise
LOCALISATION : Brisbane
METIER : Lui un métier ? Non.
ZONE LIBRE :
All I know.
Time is a valuable thing. Watch it fly by as the pendulum swings. Watch it count down to the end of the day. The clock ticks life away, it's so unreal, didn't look out below. Watch the time go right out the window. Trying to hold on but didn't even know, wasted it all just to watch you go. I kept everything inside and even though I tried...It all fell apart.
What it meant to me, will eventually be a memory, of a time when. I tried so hard and got so far. But in the end it doesn't even matter, I had to fall to lose it all.



STATUT CIVIL : Oubliées sa femme et ses amantes. Il l'a lui dans la tête même s'il ne veut pas.
AVEC : James B. Barnes
LOCALISATION : Dans le plus luxueux hôtel de la ville

Message Sujet: Re: Love at first bite. | WINTERFROST. 04.11.18 17:08


Love at first bite.

Winterfrost

▼▲▼

Loki ne voulait pas être là, alors y être coincé encore moins, c'est un fait acquis. Midgard, il ne peut plus et pourtant tout l'y ramène toujours, quoi qu'il fasse ou ne fasse pas surtout ces dernières années. La faute à Thor tout ça, encore et toujours. Des fois, il se dit qu'il aurait mieux fait d'aller se planquer sur une planète ne faisant pas partie des neuf royaumes, qu'il ne l'aurait pas rencontré. Parce qu'il a beau dire ce qu'il veut ou penser ce qu'il veut, le Dieu a été forcé il y a longtemps de voir la vérité en face ; il l'obsède. Est-ce parce qu'il lui a été arraché alors que Loki n'avait pas fini de jouer avec ou est-ce autre chose ? Le Dieu a la réponse et il ne l'aime pas du tout, se disant simplement qu'il aurait sans doute fini par se lasser de lui, comme il s'est toujours lassé de tout. Comment cela pourrait en être autrement alors que lui est un Dieu et l'autre un simple humain, un mortel qui ne pourra jamais l'égaler.

Et là, Loki l'a sous les yeux, notant les changements physique sur son jouet mais commençant surtout à se dire que s'il est là aujourd'hui, c'est pour le retrouver. Remettre la main dessus sans doute. Loki oscille entre deux modes de pensées et encore deux c'est même un peu léger. En moins de dix secondes, l'humain a tout bousculé et retourné dans son esprit, l'humain agite de nouveau la tempête trônant dans l'esprit du Dieu. Thor ? Visiblement son frère s'est encore mêlé de ce qui ne le regarde pas ou plutôt son frère s'est encore fait avoir par les ruses de Loki. Cela devient lassant et pathétique, il n'apprendra donc jamais ce grand benêt ? Il faut croire.

- Je reviens toujours.

C'est dit avec toute l'arrogance dont il est capable, parce que c'est réel et ce n'est certainement pas un Titan fou qui peut abattre le Dieu de la Ruse. Loki a toujours un tour de réserve, un moyen de retourner les choses à son avantage. Ou de faire croire certaines choses à certaines personnes quand il le veut.

Aussi proches qu'ils ne le sont, ça serait facile pour le Dieu de finir de combler la distance et de poser ses mains sur son humain ou de l'embrasser ou autre. Et ce n'est pas l'envie qui lui en manque, là encore, il peut dire ce qu'il veut mais le soldat, ses lèvres, son corps lui ont manqué énormément. Mais ça serait trop simple, trop facile de le faire et Loki refuse de céder à cela, en plus du fait qu'il ne sait  pas où en est le mortel et qu'il veut des réponses aux questions qui viennent de s'imposer à lui. Ils n'ont jamais cessés. Ce n'est pas ce que le Dieu voulait entendre mais il patiente pour l'instant pour mieux entendre quelque chose qui pourrait marcher en effet. Mais qui ne fonctionne pas sur l'instant, Loki en a un claquement de langue agacé, l'air de lui dire, ça ne prend pas même s'il voudrait le croire.

Loki le laissant parler et réagir, se contentant de le fixer, de suivre ses mouvements, de le sonder encore et encore. Finalement son "je reviens toujours" pourrait totalement s'appliquer à ce que l'humain vient de lui dire et ne serait pas faux, pas totalement en tout cas. Mais pour le moment Loki veut bien lui accorder une chose, une petite satisfaction.

- Je ne t'ai pas oublié, James.

Première fois en....40 ans que Loki use de son nom à voix haute et cela fait étrange au Dieu qui pourtant le lui dit d'un ton neutre. Laissant l'humain l'interpréter comme il peut en avoir envie. Lui accordant cela parce qu'il a une autre idée en tête et que rien ne pourra l'empêcher de le faire.

- Qu'est-ce que ça t'a fait quand on a été séparés ?

Lui posant la question sans attendre de réponse par des mots. Lui posant la question pour que les souvenirs affluent plus facilement, alors que Loki doit de nouveau avancer. Un mouvement rapide et le Dieu est sur James venant dans le même geste poser sa main sur le front de l'humain. Entrant dans sa tête pour voir ses souvenirs et pas seulement les voir mais les ressentir, ressentir ce que son jouet a pu ressentir, le vivre comme s'il était James.
CODAGE PAR AMATIS





I hate him as much i love him. I'm his brother, adopted, but his brother after all. We're sons of Odin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t256-james-barnes-bucky-winter-soldier

LIEU ORIGINEL : Earth-616 / Earth 19999.
D'OÙ VIENS-TU ? : Marvel Universe
AVATAR : Sebastian Stan
COPYRIGHT : Outlines (Avatar) | ROGERS. (signature)
AVENTURES : 563
DATE D'ARRIVEE : 03/03/2015
MULTIFACE : Pamela Isley, Dean Winchester, Lyanna Targaryen, Wanda Maximoff.
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Son coeur est pris par son premier amour et ils ont repris leur relation où elle s'était arrêtée... Mais il doit faire le point avec son passé.
AVEC : Steven Rogers, son premier et grand amour. Natasha Romanoff et Loki Laufeyson, son passé.
LOCALISATION : Outback Queensland.
METIER : Plus grand assassin du monde. Enfin... Dans son monde.
ZONE LIBRE :


Thanks for the memories.

❄️❄️❄️❄️❄️❄️❄️❄️



You make me feel alive
And you're giving me everything
I've ever wanted in life
You make me smile
And I forget to breathe
What's an angel like you
Ever do with a devil like me


STATUT CIVIL : Célibataire, du moins, il le croit mais... Il hante ses pensées.
AVEC : Loki Laufeyson.
LOCALISATION : Somewhere.
METIER : Employé dans une supérette mais ça va pas durer.

Message Sujet: Re: Love at first bite. | WINTERFROST. 05.11.18 1:05

Il ne s’était pas attendu à le voir, comme il ne s’attendait pas à voir grand monde, en fait. Il avait fini par se dire que lorsqu’il avait été transporté, il avait atterri ici, que Thanos avait séparé deux univers, deux dimensions. Il n’avait retrouvé aucun contact avec les autres donc... ça ne pouvait être que ça, pour lui. Quoi d’autre ?

Il était surpris de le voir car d’une part, Loki était sensé être mort. D’une autre parce qu’il trouvait bizarre que de tous, ce soit le premier qu’il croise, depuis Mars qu’il était ici. Puis... peut-être que Loki l’avait cherché ? Aucune idée. Il ne devait pas se souvenir de lui ou s’en soucier, sinon pourquoi aurait-il mis tout ce temps pour venir le retrouver ? Puis Loki avait l’air si froid et distant avec lui alors qu’avant ils étaient plutôt du genre à s’embrasser, se sourire, dès qu’ils en avaient l’occasion. Passer des jours au lit à s’aimer, s’adonner à toute sorte de chose et ce n’était pas que du sexe ça pouvait aussi être de longues discussions, confessions. Et là, Loki était distant. Il jugeait au regard et c’était un peu blessant mais il adaptait son comportement à celui du dieu.

Je reviens toujours, difficile de savoir dans quel sens prendre ça et il se contentait d’hocher la tête. Sûrement. Dans ce cas pourquoi ne pas être revenu avant ?

Je ne t’ai pas oublié, mouais. Alors il s’était lassé et n’était pas revenu, volontairement ? Il n’avait pas envie de le revoir ? Il savait que ça finirait par arriver mais il avait cru qu’ils auraient un peu de répit avant que ça arrive. Qu’il pourrait profiter encore un peu, qu’il pourrait avoir du répit et de la paix dans ses bras, encore quelque temps. Mais non. Il aurait du s’en douter. Il s’en était douté en fait mais avait toujours repoussé de ses pensées le moment où son dieu ne voudrait plus de lui. C’était quoi cette soudaine question ? Ce que ça lui a fait ? Mal, terriblement mal.

Il n’avait pas vu Loki se lasser mais il avait senti le coup venir avec sa main. Sa grande main froide, sur son front. C’était tellement agréable mais il n’eut pas le temps de se réjouir de cette sensation. Tout était toujours si intense avec Loki... il fermait les yeux et se sentait replonger, 40 ans en arrière, quand il avait été retrouvé par Hydra. Combien d’entre eux il avait tué avant d’être maîtrisé ; des corps empilés, des nuques, des crânes brisés, des balles dans la tête, dans le coeur et il était maîtrisé. Jeté dans une cellule. Il avait hurlé, qu’on le relâche. Puis les jours étaient passés et il avait prié dans l’espoir que Loki le retrouve, puis avait hurlé vers le ciel que Loki vienne le retrouver. Quand on l’avait questionné il avait toujours dis que Loki reviendrait le chercher et qu’ils paieraient cher leur affront, que Loki massacrerait jusqu’au dernier d’entre eux. Puis il y avait eu les tortures, les tentatives de le remettre comme il était, le soldat de l’hiver. Des séances d’électrochoc, à lui en laisser la bave au menton à cause de la douleur. Des semaines de séance à ce qu’il prie dans la douleur jusqu’à oublier son nom mais pas son existence, puis finalement l’oublier à cause des tortures puis de la remise en cryogénie. Du réveil, des missions qu’on lui donnait, des codes d’activation pour le forcer à obéir. La douleur qu’il avait ressenti lui revenait au point que dans la réalité, il transpirait à grosses gouttes rien qu’à y repenser et le ressentir dans sa chair. La douleur dans sa tête et dans son corps, si intense. La douleur des électrochocs comme de l’absence de Loki et à quel point il avait cru qu’il viendrait le chercher alors que non. Il y avait cru jusqu’à ce qu’on le force à l’oublier et quand on l’avait réveillé et qu’il était parvenu à fuir grâce à Steve, cela avait fini par lui revenir et la douleur était revenu, mais aussi le désarroi, la tristesse profonde parce que Loki n’était jamais revenu pour lui, même après tout ce temps. Son dieu n’était jamais venu pour lui, ne l’avait jamais cherché et cette constatation l’avait foutu à terre parce qu’il y avait toujours cru et pour rien. À quel point cette constatation lui avait brisé le coeur. Il avait tellement cru en Loki. Tout lui revenait, douloureusement. Il se reculait, dégageant la main de Loki sur son front.

«  Dégage. »

C’était ce souvenir de Loki qui n’était jamais revenu et la douleur que ça lui avait provoqué qui le poussait à ça. Dégage. Plus si envieux que ça de le voir, finalement. Merci Loki.


he's not just the light of my life
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Asgard - Earth-616
D'OÙ VIENS-TU ? : Marvel Universe
AVATAR : Tom Hiddleston
COPYRIGHT : ROGERS. (avat)
AVENTURES : 144
DATE D'ARRIVEE : 05/07/2018
MULTIFACE : Steven G. Rogers & Jack Harkness & Jefferson
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Célibataire, veuf, amant, ce ne sont que des mots qui ne veulent rien dire
AVEC : Sigyn, Angrboda, James Barnes, les seules personnes qui ont comptées quoi qu'il en dise
LOCALISATION : Brisbane
METIER : Lui un métier ? Non.
ZONE LIBRE :
All I know.
Time is a valuable thing. Watch it fly by as the pendulum swings. Watch it count down to the end of the day. The clock ticks life away, it's so unreal, didn't look out below. Watch the time go right out the window. Trying to hold on but didn't even know, wasted it all just to watch you go. I kept everything inside and even though I tried...It all fell apart.
What it meant to me, will eventually be a memory, of a time when. I tried so hard and got so far. But in the end it doesn't even matter, I had to fall to lose it all.



STATUT CIVIL : Oubliées sa femme et ses amantes. Il l'a lui dans la tête même s'il ne veut pas.
AVEC : James B. Barnes
LOCALISATION : Dans le plus luxueux hôtel de la ville

Message Sujet: Re: Love at first bite. | WINTERFROST. 05.11.18 15:14


Love at first bite.

Winterfrost

▼▲▼

Loki aurait pu faire comme si l'humain n'avait plus aucune importance, comme s'il ne le reconnaissait pas mais même en restant sur la réserve, à sa façon, il lui montre que ce n'est pas le cas. Loki aurait pu faire comme si de rien était, comme s'ils s'étaient vus la veille et ce n'est pas l'envie qui lui en manque, loin de là même. Il peut se mentir à lui-même autant qu'il le veut mais le Dieu sait parfaitement qu'il est tombé pour l'humain, qu'il l'a aimé à sa manière et qu'il l'aime encore. Mais ça aurait été trop simple pour le Dieu que d'agir ainsi ou de vraiment montrer au mortel ce qu'il peut encore ressentir. Sans oublier qu'il reste Loki, qu'il n'a jamais fait dans la facilité ou qu'il n'a jamais montré aux autres clairement ce qu'il en est vraiment de ce qu'il ressent. Parce que le Dieu les juge et les teste en permanence, tous autant qu'ils sont.

Trop simple mais aussi truqué pour le Dieu qui a besoin de savoir comment l'humain a pu prendre leur séparation qui n'a rien eu de paisible. Quel meilleur moyen pour le savoir que de l'extraire de sa tête, au moins les souvenirs ne peuvent pas mentir eux et lui donneront les réponses qu'il attend. Alors oui, Loki plonge dans sa tête, dans ses souvenirs, sans précaution, sans y aller lentement, ce n'est pas comme lorsqu'il cherchait à lui rendre certains souvenirs, à défaire certains noeuds dans sa tête. Et pour voir, il voit. Tout. Loki ressent aussi tout comme James a pu le ressentir, comment il s'est battu pour ne pas se faire avoir. Les tortures et les prières qui ont suivis, les ressentant comme s'il les vivait lui-même, le chaos dans l'esprit de l'humain. Ce chaos qui l'avait attiré à lui au tout début, la première fois que Loki a posé les yeux sur lui. Des tortures encore et encore.

L'esprit du Dieu se retrouvant déchiré en deux, d'un côté la colère, le genre dévastatrice, de constater ce qu'ils ont pu faire à James. Même le Dieu n'est jamais allé aussi loin et surtout pas de cette manière sur lui. De l'autre côté, Loki a ce genre de satisfaction sadique de constater que l'humain a morflé de leur séparation, de constater que Loki n'est pas le seul que cette séparation a pu rendre fou. Parce que c'est ça en fait qu'il cherchait vraiment, savoir qu'il n'a pas été le seul que ça a pu détruire. Il le ressent de plein fouet. La seule différence c'est que l'humain a eu le loisir d'oublier cette douleur, lui l'a ressentie pleinement au quotidien. Il pourrait encore dire, que l'humain n'a pas assez morflé, pas autant que lui, que jamais il ne pourrait égaler la douleur du Dieu. Sauf qu'il arrive encore à faire, un tant soit peu, le rapport entre eux et donc à savoir que cela a été tout autant insupportable pour l'un comme pour l'autre.

James se recule et le retour à la réalité est brutale même pour lui qui a besoin de quelques secondes pour s'en remettre. Sauf que adieu son air calme, neutre voir distant, son regard ne renvoie plus que cette folie qui ne le quitte jamais vraiment. Le dégage de son humain, le fait rire. Réellement. A t-il oublié que le Dieu fait ce qu'il veut et que ce n'est certainement pas ça qui va le stopper. Oh chaton tu vas le regretter.

De nouveau, Loki est sur lui sauf que cette fois, il vient saisir l'humain à la gorge, le forçant à reculer jusqu'au premier mur de la supérette qu'il trouve. Le coinçant là, laissant parler aussi bien folie que colère.

- Tu me déçois James mais à quoi je pouvais m'attendre d'un humain vraiment, je croyais que tu me connaissais mieux que ça, que toi tu me comprenais.

Loki lui a pourtant dit qu'il revient toujours, même si ce n'était pas forcément les concernant eux qu'il a pu dire ça mais le résultat est qu'il est vraiment revenu sur Midgard. Plus d'une fois. Dont la dernière où il a dû subir les conneries de Thanos et les tortures allant avec juste pour s'assurer de pouvoir détruire New-York. Détruire cette ville pour James, pour forcer ceux le retenant de venir à lui, qu'il puisse remettre la main dessus. Pouvoir le retrouver et se retourner contre Thanos au dernier moment. Sa folie l'avait conduit jusque là, oui quand les moyens plus soft avaient été épuisés.

- Tu es comme les autres finalement, pathétique et faible, tu ne sais pas voir l'évidence.

Le fait qu'il soit revenu mais ça pourrait s'étendre aussi à cette détresse, cette douleur qui l'enserre mais que jamais personne n'a pu voir. Enfin. James avait pu le voir, du moins, Loki croyait que l'humain l'avait vue. Croyait que l'humain le verrait là et comprendrait pourquoi le Dieu était si distant avant de plonger dans ses souvenirs.

CODAGE PAR AMATIS





I hate him as much i love him. I'm his brother, adopted, but his brother after all. We're sons of Odin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t256-james-barnes-bucky-winter-soldier

LIEU ORIGINEL : Earth-616 / Earth 19999.
D'OÙ VIENS-TU ? : Marvel Universe
AVATAR : Sebastian Stan
COPYRIGHT : Outlines (Avatar) | ROGERS. (signature)
AVENTURES : 563
DATE D'ARRIVEE : 03/03/2015
MULTIFACE : Pamela Isley, Dean Winchester, Lyanna Targaryen, Wanda Maximoff.
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Son coeur est pris par son premier amour et ils ont repris leur relation où elle s'était arrêtée... Mais il doit faire le point avec son passé.
AVEC : Steven Rogers, son premier et grand amour. Natasha Romanoff et Loki Laufeyson, son passé.
LOCALISATION : Outback Queensland.
METIER : Plus grand assassin du monde. Enfin... Dans son monde.
ZONE LIBRE :


Thanks for the memories.

❄️❄️❄️❄️❄️❄️❄️❄️



You make me feel alive
And you're giving me everything
I've ever wanted in life
You make me smile
And I forget to breathe
What's an angel like you
Ever do with a devil like me


STATUT CIVIL : Célibataire, du moins, il le croit mais... Il hante ses pensées.
AVEC : Loki Laufeyson.
LOCALISATION : Somewhere.
METIER : Employé dans une supérette mais ça va pas durer.

Message Sujet: Re: Love at first bite. | WINTERFROST. 06.11.18 0:14

Il avait horreur qu’on l’approche, il avait un périmètre de sécurité ce n’était pas pour rien. Certes, il ne frapperait plus pour rien comme l’envahissement de son espace vitale mais il plisserait du nez. Mais être touché... c’était encore pire. Pourtant sa vieille patronne aimait bien poser sa main sur les siennes ou sur son bras quand elle lui parlait mais il avait horreur de ça et se retenait de reculer parce que, bon, c’était juste une petite vieille. Mais que Loki fonce sur lui et place de force sa main froide sur son front, il n’aimait pas et si Loki avait du rompre la distance entre eux, il aurait aimé que le contact soit autre. Une main sur la joue, un bras autour de lui mais pas ça. Il ne savait que trop bien ce que ce geste signifiait et ce que Loki le forçait à revivre était tout simplement horrible.

Loki lui avait fait revivre ces moments là comme ceux qui avaient suivis et qu’il avait oublié dernièrement ; la colère et l’abandon. Alors il pouvait la jouer Dieu en Furie, ça ne l’impressionnait pas un seul instant. Habitué à être battu, malmené, insulté, même pas Loki. Sauf que Loki avait eu, autrement, un aspect amusant en agissant ainsi. Rien d’amusant cette fois, selon lui. Blessant et blasant, oui. Ses propres traits se durcissaient, il s’y était attendu à ça. Que malgré son « dégage », il resterait. S’accrocherait.

Il écoutait les mots de Loki et ne bronchait pas, dans un premier temps. Sauf que son nouveau bras était doté de plus de choses que le précédent détruit par Stark. Le Bras mécanique n’était pas bruyant pour une oreille humaine mais pour eux, le mécanisme devait s’entendre un peu alors qu’il le mouvait et attrapait son poignet, de la main autour de son cou.

« Alors que fais-tu là à essayer de m’étrangler si tu penses ça ? Pourquoi ne pars-tu pas ? Comme tu l’as fais pendant 45 ans. Sans jamais te soucier de moi ni même venir me chercher alors que j’ai hurlé ton nom à en perdre la voix ? »

Sec. Ferme. Impitoyable.

« Tu as toujours adoré te trouver des excuses et j’ai trouvé ça mignon pendant un temps, je dirai même distrayant. Là ? Non. Je ne suis plus celui que tu as connu. Plus personne ne se jouera de moi et ne m’insultera. »

Droit dans les yeux, une prévention. Ça le blessait et c’était plus dur qu’il n’y paraissait pour lui d’agir comme ça envers Loki mais s’il jouait son jeu, il le laisserait gagner et ce serait beaucoup trop facile.

Alors après ces mots et sa main gauche sur son poignet, sa main envoyait une grosse décharge électrique, de quoi réveiller un mort. Nouveau gadget, merci Shuri. Il lui avait dit : dégage. Il s’était reconstruit, était encore entrain de se rebâtir et il nous voulait pas qu’un fantôme de son passé, si délicieux soit-il, vienne gâcher ses améliorations. Ça ne l’amusait pas, parce que dans le fond, ce dieu, il l’aimait encore. Bucky avait été peu décryogénisé depuis les années 70, uniquement pour des missions là où avant il était encore assez libre.

«  Pourquoi toujours la violence, Loki ? Ça ne marche pas avec moi, il va falloir trouver mieux. La violence est ce qui a caractérisé ma vie, elle ne m’atteint plus. Surtout quand je me souviens parfaitement de nos moments et qu’ils n’avaient rien de violent. »


Il aurait aimé continué ; Pas alors qu’on était là l’un pour l’autre quand personne d’autre ne l’était. Mais ouais, faible, pathétique, si tu le dis. En attendant t’étais bien content quand je sauvais ton cul de princesse et quand je te prenais dans mes bras pour t’endormir. Si faible et pathétique quand tu criais mon nom, quand tu n’étais pas fichu de passer une nuit sans moi. Hm. En attendant, j'étais le seul à te suivre partout aveuglément et croire en toi. Mais t’as fais comme avec tout le monde. Tu m’as abandonné.

Déçu, il l’était. Être traité comme ça avec tout ce qu’ils avaient partagés... il n’avait pas tout oublié, il avait un carnet juste pour lui et leur souvenirs... Loki n’était pas remonté jusque là, voilà tout...

« J’ai du travail. Je n’ai plus envie de m’occuper de tes caprices de diva. Reviens me voir quand on pourra vraiment parler. »

Il montrait son bras.

« En attendant, tu sais à quoi t’en tenir. »

Le silence. Loki allait juste avoir droit à ça de sa part. Le silence le plus complet. Plus un seul mot de sa part.


he's not just the light of my life
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Asgard - Earth-616
D'OÙ VIENS-TU ? : Marvel Universe
AVATAR : Tom Hiddleston
COPYRIGHT : ROGERS. (avat)
AVENTURES : 144
DATE D'ARRIVEE : 05/07/2018
MULTIFACE : Steven G. Rogers & Jack Harkness & Jefferson
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Célibataire, veuf, amant, ce ne sont que des mots qui ne veulent rien dire
AVEC : Sigyn, Angrboda, James Barnes, les seules personnes qui ont comptées quoi qu'il en dise
LOCALISATION : Brisbane
METIER : Lui un métier ? Non.
ZONE LIBRE :
All I know.
Time is a valuable thing. Watch it fly by as the pendulum swings. Watch it count down to the end of the day. The clock ticks life away, it's so unreal, didn't look out below. Watch the time go right out the window. Trying to hold on but didn't even know, wasted it all just to watch you go. I kept everything inside and even though I tried...It all fell apart.
What it meant to me, will eventually be a memory, of a time when. I tried so hard and got so far. But in the end it doesn't even matter, I had to fall to lose it all.



STATUT CIVIL : Oubliées sa femme et ses amantes. Il l'a lui dans la tête même s'il ne veut pas.
AVEC : James B. Barnes
LOCALISATION : Dans le plus luxueux hôtel de la ville

Message Sujet: Re: Love at first bite. | WINTERFROST. 06.11.18 20:48


Love at first bite.

Winterfrost

▼▲▼

L'humain ne voit pas ce qu'il en est, ce que Loki lui dit, qu'il est revenu pour lui justement et plus d'une fois. L'humain ne voit pas donc que si le Dieu est revenu c'est bien qu'il tenait à lui et il ne voit pas non plus que c'est encore le cas. L'humain ne voit pas non plus que la colère -démesurée- de Loki n'est pas tournée vers lui mais bien vers ces autres et ce qu'il a pu voir dans l'esprit de l'humain. Que cette colère est aussi pour masquer cette détresse qui le ronge, personne à part lui ne peut blesser son humain. Que cette colère est le seul moyen qu'a le Dieu pour dire ce qu'il peut avoir en tête.

L'humain ne voit pas tout ça, ne le comprend plus, pourtant avant il le comprenait, les deux mêmes, vu comme des monstres par les autres et qui pourtant ce sont trouvés. Quand bien même une fine part de l'esprit de Loki doute encore que James l'ait vraiment aimé et puisse avoir vraiment ressenti tout ça aussi fort.

Loki ne peut que le penser encore alors que le mortel prend la parole, lui faisant rouler des yeux au ciel. Si je voulais vraiment t'étrangler, ça serait déjà fait. Est-ce que même ça, James l'a oublié, la puissance du Dieu ? Ne pouvant qu'avoir la confirmation que son jouet ne comprend rien à Loki et ce qu'il cherche à lui dire. C'est désespérant. Et c'est quoi ensuite cette manière de parler à son Dieu ? Vraiment, tu crois que tes petites mises en garde peuvent fonctionner ? Outch, la suite n'a rien d'agréable même pour lui, Loki se retrouvant à devoir desserrer sa main d'autour du cou de James et même de le lâcher tout court. Alors celle là, il ne l'a pas vu venir et s'il recule d'un pas, en se secouant pour faire passer la douleur, il hausse surtout un sourcil pour lancer un regard vers son bras. Intéressant.

Pourquoi la violence ? Parce que je ne sais pas fonctionner autrement et tu le sais très bien. Enfin, ce n'est pas tout à fait vrai, avec James, il avait trouvé un certain apaisement quand il avait daigné comprendre que l'humain avait dépassé le stade de n'être qu'un jouet. Auprès de lui, Loki avait réussi à s'ouvrir et à partager des moments calmes, des moments de rires et de longues discussions. Il s'était senti vraiment compris comme jamais personne ne l'avait fait avant et l'humain le suivait toujours dans ses caprices comme le Dieu finissait toujours pas céder à ceux de James. Ce que lui prenait des caprices en tout cas. Loki avait été apaisé auprès de lui avant qu'il ne lui soit violemment arraché et depuis une longue descente en enfer et dans la folie. Toujours plus bas, toujours plus en avant et aucun retour en arrière possible.

Parler ? Cela va avec le reste, Loki ne sait plus faire non plus, il vient de le dire descente en enfer et compagnie. À quoi s'en tenir ? Son bras  ? Il ressentait toujours la morsure de la décharge dans son corps mais c'était surtout intégré et tu crois vraiment que ça peut me stopper ? Le Dieu a surtout toujours cette colère en lui et cet air de folie brillant dans ses yeux verts. Il se retrouve également avec plusieurs choix. Celui de partir comme ça mais ça ne serait pas lui s'il le faisait n'est-ce pas. Et celui d'insister encore mais insister pourquoi alors que James ne le comprend plus ? Parce que Loki tient à lui. Le problème c'est que le Dieu ne sait pas le lui dire, pas comme un humain peut l'attendre en tout cas. Le problème aussi c'est que si parle à nouveau, qui sait ce qui sortira de sa bouche si ce n'est encore des mots pour le blesser et le rabaisser.

Il hésite vraiment sur ce qu'il doit faire, finissant pourtant par se décider. Laissant d'abord tomber l'illusion sur son physique, apparaissant alors la peau encore plus blanche, les joues creusées, des cernes violacées lui mangeant le visage. Revenant au contact avec James mais cette fois pour lui prendre le visage entre ses mains, plaçant ses doigts correctement selon lui. Déclenchant en même temps ses pouvoirs. Sauf que l'inverse d'un peu plus tôt qui se produit, c'est l'humain qui plonge d'une certaine manière dans la tête du Dieu.

Loki aurait juste pu lui envoyer ses propres pensées liées à ses souvenirs mais il veut que l'humain ait aussi les images et les sensations. Pourquoi le tenir ? Pour que James ne puisse pas se reculer et voit vraiment tout ce que Loki veut lui faire ressentir, que ça soit plus intense aussi. Ou peut-être est-ce juste comme ça par envie d'être plus proche de lui, qui sait. Mais surtout ils y sont et c'est à l'humain de vivre ce que le Dieu a vécu lors de leur séparation. Ce déchirement de ne plus être auprès de lui, la colère sans fin et cette tristesse insondable mêlée l'une à l'autre. L'horreur pure de comment Loki a vécu tout ça, le fait que le Dieu ait eu le coeur brisé mais que justement il n'a jamais abandonné. Le fait d'être surveillé sans cesse et de ne pas pouvoir bouger d'Asgard pendant de très longues années, qu'il n'en était que plus rongé par tout ça. Le nombre de fois où il a pu demander à Heimdall de localiser James et qu'il ne l'a jamais fait. Ou plutôt qu'il n'a jamais voulu le dire à Loki.   Ses plans pour arriver à retourner sur Midgard et le chercher, ne s'économisant pas sur ses pouvoirs pour maintenir ses illusions et autres tours pour pouvoir y arriver. Cinq fois où il pensait enfin l'avoir retrouvé pour se rendre compte que non. La folie grimpant de plus en plus à mesure de ses échecs. Puis c'était tout ce qu'il a pu mettre en place ces dernières années, chaque pièce s'imbriquant pour le mener finalement à Thanos. N'épargnant pas ses souvenirs et donc James en partageant les tortures du Titan fou et comment Loki a tenu parce que ça le rapprochait de son dernier plan pour le retrouver. Chaque pièce jusqu'à l'invasion des Chitauris et ce qu'il en pensait, que c'était pour James, pour forcer Hydra à sortir et à venir à lui pour mieux le retrouver. N'oubliant pas l'après et les geôles Asgardiennes, la douleur qu'il ressentait et qui n'a fait que monter alors que sa mère est morte.

La folie pure et dure, les caprices d'un Dieu pour retrouver son humain, parce qu'il l'aime autant que ça et que ses souvenirs et pensées ne peuvent pas mentir. Mais qu'il ne peut pas le lui dire normalement ou agir normalement. Finissant par couper de lui-même leur connexion et par reculer.

CODAGE PAR AMATIS





I hate him as much i love him. I'm his brother, adopted, but his brother after all. We're sons of Odin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t256-james-barnes-bucky-winter-soldier

LIEU ORIGINEL : Earth-616 / Earth 19999.
D'OÙ VIENS-TU ? : Marvel Universe
AVATAR : Sebastian Stan
COPYRIGHT : Outlines (Avatar) | ROGERS. (signature)
AVENTURES : 563
DATE D'ARRIVEE : 03/03/2015
MULTIFACE : Pamela Isley, Dean Winchester, Lyanna Targaryen, Wanda Maximoff.
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Son coeur est pris par son premier amour et ils ont repris leur relation où elle s'était arrêtée... Mais il doit faire le point avec son passé.
AVEC : Steven Rogers, son premier et grand amour. Natasha Romanoff et Loki Laufeyson, son passé.
LOCALISATION : Outback Queensland.
METIER : Plus grand assassin du monde. Enfin... Dans son monde.
ZONE LIBRE :


Thanks for the memories.

❄️❄️❄️❄️❄️❄️❄️❄️



You make me feel alive
And you're giving me everything
I've ever wanted in life
You make me smile
And I forget to breathe
What's an angel like you
Ever do with a devil like me


STATUT CIVIL : Célibataire, du moins, il le croit mais... Il hante ses pensées.
AVEC : Loki Laufeyson.
LOCALISATION : Somewhere.
METIER : Employé dans une supérette mais ça va pas durer.

Message Sujet: Re: Love at first bite. | WINTERFROST. 11.11.18 1:25

Il ne s'était pas préparé à voir Loki. Pour lui, Loki était mort et leur souvenirs avec. Comme presque tout le monde pour lui, ils étaient tous morts, il était seul contre tous. Se préparer psychologiquement pour quelque chose était devenu important pour lui, il avait besoin de se figurer certaines choses. Comme pour ce travail, il avait du prendre sur lui, faire le point, faire une liste des choses à faire pour être quelqu'un de normal et se fondre dans la masse, cela avait commencé par travailler pour avoir de l'argent au lieu de voler ou tuer, mine de rien, Hydra lui avait toujours fournis tout le nécessaire pour vivre et quand il était en mission, il vivait dans un certain luxe. Là, il devait réapprendre. Un appartement, de la nourriture. Savoir quand manger et quoi. Savoir quand il fallait se doucher, quand il fallait aller dormir pour faire une vraie nuit. Il avait réussi à redormir convenablement grâce au Wakanda et ce que la princesse avait fait mais combien d'heure il était normal de dormir, ça, il découvrait encore sur le tas.

Leur retrouvailles se passaient mal, une certaine brutalité, de la folie, comme toujours et de l'incompréhension. Loki l'avait abandonné et en fouillant dans ses souvenirs, l'avait forcé à se souvenir exactement ce qu'il avait ressenti tout ce temps où Loki l'avait délaissé et qu'il s'en était bien rendu compte. Jamais cherché après lui, parce que Bucky savait que s'il l'avait cherché, le dieu l'aurait forcément trouvé. Qui pouvait seulement se mettre sur le chemin d'un dieu, surtout si capricieux ? Quelle autre explication que Loki s'étant lassé de lui et s'étant volontairement mis en retrait ? Et la douleur qu'il avait ressenti tant à être loin de lui qu'à se dire que son dieu s'était lassé et était parti. Horrible.

Alors comme un animal sauvage, il avait prévenu et la décharge était sa façon de le prévenir que la prochaine fois, il attaquerait vraiment. De vieux réflexes qui ressortaient, qui n'étaient finalement jamais bien loin. Approche encore et je t'attaquerai comme n'importe qui. La douleur qu'il lui avait infligé le poussait à vouloir agir ainsi plutôt qu'à se dire qu'il ne voulait pas blesser un si beau visage. Car pour lui, il était toujours si beau, peut-être même plus encore que dans ses souvenirs et c'est en le voyant qu'il s'était souvenu de ce qu'ils avaient pu partager. Mais Loki n'aurait jamais du replonger comme ça dans ses souvenirs, pas maintenant. L'illusion ? Il la voyait mais il ne savait pas comment la prendre, si c'était vraiment Loki tel qu'il était ou si c'était une image qu'il se donnait pour attirer sa pitié et lui faire baisser sa garde. Il serrait la mâchoire. Pas même le temps de se reculer ou de gueuler un non sec et ferme, Loki avait déjà replongé sur lui et voilà de nouvelles illusions qui cachaient sa propre vue.

Il mettait plus de temps qu'il ne voudrait bien l'admettre à comprendre ce qu'il se passait et qui il était ; Loki. Les tortures, il les connaissait et avait donc, au début, l'impression que Loki le forçait à retourner dans ses souvenirs pour les revivre alors, oui, plus de temps qu'il ne voudrait l'admettre pour remarquer qui il était vraiment et c'était surtout face à Thanos qu'il remarquait ça. Parce que les autres, il aurait aussi été fichu de les croiser sans s'en souvenir, il restait quelque points d'ombre dans sa vie que Shuri n'avait pas pu remettre, il lui avait fallu des hypnoses, des psy et tout un tas de professionnel pour lui parler et se remémorer certaines choses. Mais là, oui, Loki. Voir ce qu'il avait vécu, le sentir, avoir l'impression de l'entendre aussi. C'était bizarre comme sensation et il aurait aimé que ça cesse, ne comprenant pas pourquoi tout en comprenant, pourquoi Loki lui faisait ça.

Il voyait, entendait, sentait tout et comprenait donc ce qu'il s'était passé mais avec Loki il fallait toujours se méfier, cela pouvait aussi être des choses fausses qu'il lui imposait pour que Bucky ait pitié de lui, il y pensait. Il se méfiait toujours de tout et tout le monde donc il ne pouvait que penser à ça. Loki lui avait beaucoup menti, au début, avait beaucoup joué avec lui mais... Bucky avait surtout su voir en lui ce qu'il essayait de cacher. Parce que le dieu était bousillé comme lui l'était, parce qu'ils avaient subis, vécus des merdes pas possible mais continuaient à vivre et donner une image d'eux aux autres qui ne leur ressemblaient pas. Une image qu'ils conservaient pour le public mais qui s'effaçait dès qu'ils étaient seuls et... Il avait su voir ça, chez Loki. Loki pouvait dire ce qu'il voulait, Bucky savait reconnaître le vrai du faux. Son instinct lui avait d'abord soufflé que c'était une ruse, par protection. Puis il avait trouvé tout ça trop détaillé, trop précis, trop... trop réel.

Lorsqu'il reprenait ses esprits, il était perdu avec toutes ces informations à prendre en compte et Loki sous ses yeux. Il avait, sans s'en rendre compte, transpiré. Beaucoup transpiré. Les souvenirs de ce genre faisaient ça, parfois. Souvent, en fait. C'était intense. C'était beaucoup d'un coup à analyser. Il se frottait les yeux, essayant de tout replacer et réfléchir à ce qu'il se passait et devrait se passer. Il soupirait.

Tu fais chier, Loki.

Il aurait pu agrémenter ça d'un "putain" mais ne le faisait pas, rompant juste la distance entre eux pour le prendre dans ses bras. Il aurait aimé lui faire la gueule un moment. Il aurait aimé l'insulter, l'envoyer chier mais il le prenait contre lui, voyant bien la vulnérabilité du dieu à cet instant, quoi que celui-ci en dise. Il voyait bien ses traits, voyait bien son regard et se doutait de comment les choses pouvaient encore tourner. Comme il savait qu'il y avait de fortes chances que par orgueil, Loki le repousse. Mais il ne lui laissait pas cette chance pour l'instant. Il l'avait pris dans ses bras, sans se soucier de ce que les passants devaient se dire en les voyant agir comme ça. Il avait entouré ses épaules de ses bras pour le tenir contre lui, le serrer. Une de ses main restait dans son dos à le caresser tandis que l'autre remontait dans son dos jusque sur sa nuque puis dans ses cheveux. Je suis là, je te tiens. On s'est retrouvé, c'est terminé. Une étreinte si forte qu'un humain aurait pu finir broyé entre ses bras alors qu'il savait que pour Loki, ce ne serait rien. C'était aussi se permettre d'être soi sans avoir à contrôler sa force pour une fois, c'était aussi pouvoir sentir son odeur à nouveau. Sa main s'était glissée dans ses cheveux, les caressant doucement, incitant aussi Loki à nicher son visage dans son cou s'il en ressentait l'envie.

Comment aurai-je pu t'oublier alors que tout ce que je voulais, c'était que tu me reviennes ...?

La main dans son dos le relâchait pour venir chercher sa main droite. L'embrasser puis la poser sur son front. Déjà, parce qu'il aimait sentir sa main sur lui, toutes les sensations que ça pouvait lui procurer.

Toi qui crois pouvoir tout voir, regarde à nouveau combien de temps et avec quelle ferveur j'ai cru en toi, comme je t'ai entendu et comme je t'ai aimé.

Loki pouvait douter de beaucoup mais il ne tolérerait pas qu'il doute de ça, ça avait été trop réel pour lui et trop douloureux comme épreuve pour qu'il tolère ça. Il savait qu'il fallait souvent aller au rythme du dieu et le laisser venir plutôt que lui forcer la main mais il n'avait pas l'impression d'avoir beaucoup d'autres chose qu'agir ainsi, maintenant. Quant au "comme je t'ai aimé", au passé, il n'était surtout pas sûr d'où il en était aujourd'hui. Il aimait le revoir, ça lui faisait un bien fou, comme il aimait l'avoir de nouveau dans ses bras, l'avoir tout contre lui mais de là à savoir où il en était, c'était trop tôt pour lui, pour le dire. Donc autant parler d'une époque où c'était sûr et certain qu'il était fou de lui et aurait tout fait et avait même carrément tout fait pour lui et ses caprices. Le fait était que Bucky n'était plus le même paumé qu'à l'époque, que cette fois, Bucky était réellement réparé, sur pieds, contrairement à avant où il était fantomatique. Là, il avait récupéré son identité propre, était redevenu lui-même et ce n'était pas négligeable.

Mais j'ai changé, Loki. Je ne suis plus le fantôme que tu as connu, je ne suis plus ce James-là. Je suis de nouveau moi, tout en étant un autre.

Il se reculait, à contre coeur. Loki devait comprendre ça, il trouvait important de lui dire avant qu'il se fasse des illusions. Il n'était plus celui des années 30 mais était lui quand même. Changé, il avait mûri, les événements l'avaient changés mais il était plus proche de cet homme là que de l'assassin qu'il avait été entre 1946 et 2014. Loki devrait s'y faire, l'ayant rencontré dans les années 70. Ca remontait énormément. Ils s'étaient rencontrés à une époque où Bucky était en fuite, il fuyait Hydra pour aller à Brooklyn, chercher Steve sans savoir pourquoi il errait là-bas et ce qu'il y faisait. C'était tellement loin pour lui que ça aurait pu dater d'un ou deux siècles que ça aurait été pareil. Mais Loki ne devrait pas se faire d'illusions, il n'était plus le jouet facile à entuber et faire obéir, il avait récupéré sa conscience, son esprit. Cela se voyait sur ses traits et son comportement, plus homme aujourd'hui que le fantôme d'hier. Il n'appartenait plus à ce passé, même s'il aurait aimé juste pour Loki être encore un peu cette chose. Il lui avait plut à cette époque mais était-ce encore le cas ? Il doutait. Il inspirait profondément. Que dire, que faire de plus ? Rien. Laisser Loki digérer tout ça et réagir. Lui-même avait besoin de prendre du temps pour y réfléchir et savoir ce qu'il convenait de faire et avec Loki sous les yeux, ça allait être compliqué. Il le regardait, le détaillait.

Ce que Loki avait subi n'avait rien d'anodin. Un amour fou, il voyait ça. Mais est-ce que celui qu'il aimait avec cette folie, n'était pas mort chez Hydra dans les années 70, quand ils s'étaient perdus ? On ne l'avait jamais aimé avec cette ferveur avant Loki, on ne l'avait jamais aimé et tant cherché que lui l'avait fait. Il devait l'avouer. C'était beau, c'était touchant et ça le percutait. Mais il ne méritait pas ça et se devait d'être honnête avec lui, même si ça commençait à lui faire mal au coeur d'avoir à agir comme ça avec lui, surtout après tout ce qu'ils avaient traversés en si peu de temps. Ils n'auraient jamais du aller jusqu'à Brooklyn, Loki n'aurait jamais du céder à son caprice d'y aller.

Quoi qu'il puisse en dire, Bucky avait toujours eu ce vide incompréhensible dans son coeur, comme s'il avait besoin de compenser quelque chose sans jamais mettre le doigt dessus. Sauf qu'en ayant relâché Loki comme il l'avait fait, ça le marquait de nouveau, cette sensation de vide. Il devrait retrouver les bras du dieu, peut-être ? Non, il attendrait de le voir réagir, avant de faire autre chose de stupide dans ce style... Son dieu était si imprévisible...


he's not just the light of my life
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Asgard - Earth-616
D'OÙ VIENS-TU ? : Marvel Universe
AVATAR : Tom Hiddleston
COPYRIGHT : ROGERS. (avat)
AVENTURES : 144
DATE D'ARRIVEE : 05/07/2018
MULTIFACE : Steven G. Rogers & Jack Harkness & Jefferson
STATUT RP : Ouvert
STATUT CIVIL : Célibataire, veuf, amant, ce ne sont que des mots qui ne veulent rien dire
AVEC : Sigyn, Angrboda, James Barnes, les seules personnes qui ont comptées quoi qu'il en dise
LOCALISATION : Brisbane
METIER : Lui un métier ? Non.
ZONE LIBRE :
All I know.
Time is a valuable thing. Watch it fly by as the pendulum swings. Watch it count down to the end of the day. The clock ticks life away, it's so unreal, didn't look out below. Watch the time go right out the window. Trying to hold on but didn't even know, wasted it all just to watch you go. I kept everything inside and even though I tried...It all fell apart.
What it meant to me, will eventually be a memory, of a time when. I tried so hard and got so far. But in the end it doesn't even matter, I had to fall to lose it all.



STATUT CIVIL : Oubliées sa femme et ses amantes. Il l'a lui dans la tête même s'il ne veut pas.
AVEC : James B. Barnes
LOCALISATION : Dans le plus luxueux hôtel de la ville

Message Sujet: Re: Love at first bite. | WINTERFROST. 13.11.18 21:23


Love at first bite.

Winterfrost

▼▲▼

L'illusion, Loki la laisse tomber pour se montrer à James tel qu'il est, que l'humain puisse voir les ravages qu'il y a eu depuis qu'ils ont été arrachés l'un à l'autre. Que son mortel puisse se rendre compte que ce n'est pas qu'intérieurement que le dieu est détraqué, que physiquement il est bel et bien marqué. Et donc que rien n'est feint de sa part, pour une fois, encore faut-il savoir le remarquer que Loki est dans la sincérité. Pas de plan. Pas de ruse. Pas de mensonge. La stricte vérité. Peut-être que, pourtant, s'il décide à vraiment se montrer, c'est qu'il compte toucher James, que ça lui fasse quelque chose et que l'humain le lui montre clairement. C'est délicat pour Loki de faire cela, de s'ouvrir ainsi et surtout de cette façon mais le risque vaut ce qu'il y a aura au bout, enfin normalement, si non, le dieu ne sait pas ce qu'il pourra faire de l'humain. En même temps, James a peut-être encore des problèmes de mémoire pour qu'il ne comprenne plus Loki alors qu'avant c'était le cas. Il y a sans doute des moyens plus doux pour le réveiller mais aucun qui ne pourrait lui faire autant d'effet. Et puis il y a surtout le fait, qu'au début, le dieu lui a souvent menti, a souvent employé bien des ruses avec lui alors le lui dire à voix haute ? Lui raconter ce qu'il a fait et vécu ? C'est risquer encore que son humain ne le comprenne pas, voir qu'il pense que Loki ment.

Loki lui fait un condensé des quarante dernières années, de ce qu'il a pu vivre sans James mais surtout de tout ce qu'il a pu faire pour son humain et pour le retrouver. Tu n'as plus intérêt à me dire que je n'ai rien fait pour te retrouver. Ne l'épargnant pas même face aux tortures de Thanos et même si c'était une ruse de la part du dieu pour arriver jusqu'à James, il a quand même dû les subir, les endurer, les encaisser ces tortures au passage. De ce fait est-ce étonnant qu'il soit encore plus bousillé qu'il y a quarante ans ? Pas vraiment non. Coupant pourtant la connexion et se reculant d'un pas ou deux, en voulant énormément à James de l'avoir obligé à agir ainsi, à s'ouvrir déjà mais à revivre tout ça. Cela serait trop facile si Loki y avait juste pensé, il a dû lui-même plonger dans ses souvenirs et tout revivre pour tout faire ressortir et que son humain ressente les choses tel que. Pour que l'humain puisse enfin comprendre que Loki ne l'a jamais oublié au contraire même. Pour que l'humain puisse enfin voir à quel point Loki peut l'aimer, à la folie, une folie destructrice et auto-destructrice.

Il le regarde par en dessous à sa réaction, à vif, à fleur de peau et ayant excessivement chaud lui-même. Se tendant quand James vient le prendre dans ses bras, Loki n'aime pas beaucoup quand on vient ainsi le toucher presque par surprise et ça serait n'importe qui d'autre, le dieu l'étalerait sur place, au mieux. Il ne le fait pas parce que c'est son humain, parce qu'à la manière dont il s'y prend, James semble ne pas vouloir lui laisser d'autre choix alors que franchement si Loki voulait...oui il pourrait aisément le repousser. Trop à fleur de peau pour arriver à vraiment se détendre aux caresses dans son dos ou ses cheveux. Il en veut encore à son humain aussi même si l'humain ne lui a pas demandé à voir tout ça. Pourtant, Loki en profite, de son odeur surtout, et il a envie de plus, il a envie de céder et de finir le nez dans le cou de James mais il ne le fera pas. C'est à sa question que le dieu se rapproche un peu de l'humain, venant surtout poser sa joue contre celle de James, n'arrivant pas à faire plus sur le coup mais n'ayant aucune envie de se reculer. S'il pose la main sur son front, Loki n'y reste pas longtemps, juste une caresse du bout du pouce avant de poser sa main sur l'épaule de James, la gauche oui, n'ayant jamais été dérangé par cela. Plissant le nez pourtant aux paroles qu'il a entendu, à ce je t'ai aimé, comme si Loki allait accepter que ça ne soit plus le cas. Plutôt le tuer que ça. C'est surtout pour le moment sa réponse un peu trop sèche. J'ai changé. Oui mais non. Et s'il laisse son humain se reculer, ce n'est que pour l'observer et le détailler en retour.

Loki ne lui laissant par contre pas la possibilité de se reculer plus encore, levant la main pour la glisser dans la nuque de James, le forçant à se rapprocher. Le dieu ne sait pas lui-même ce qu'il veut ou ne veut pas et donc comment vraiment réagir, hormis une seule chose ; son humain ne lui échappera pas. D'autant plus maintenant que James a enfin compris les sentiments qui habitent Loki et ça, il peut le lire sur son visage ou ses yeux un peu trop bleus. C'est sa main droite qui est dans la nuque de l'humain et qui remonte dans ses cheveux, malgré qu'ils soient attachés, pour les lui tenir. Une poigne ferme mais sans lui faire mal, une mise en garde de ne pas bouger aussi. Sondant son regard, cherchant et recherchant, lui-même ne sait pas quoi pendant de longues secondes, peut-être une minute avant qu'il ne prenne la parole.

- Ne me force plus jamais à faire ça.

Te montrer ce qu'il en est. Te faire venir dans mon esprit ainsi. De m'ouvrir autant alors que je ne le voulais pas. Les choix sont variés et tous justes. C'est sa main gauche qu'il lève maintenant pour venir retracer les courbes du visage de James du bout des doigts, son front, sa tempe, sa joue, sa mâchoire. Venant lui frôler les lèvres en dernier et ça sans le quitter du regard, sa main droite se faisant dans le même temps plus douce dans ses cheveux, plus un soutien qu'un tu recules je te tue.

- Ce n'est pas je crois pouvoir tout voir, je peux tout voir et j'ai vu combien de temps James. Tout comme j'ai senti que tu as changé, ton esprit n'est plus aussi chaotique qu'il l'était.

Mais il l'est encore et ça je peux le sentir. Loki ne le lui dira pas malgré que ça soit bel et bien là.

- Je sais surtout qu'on a à se parler plus profondément toi et moi.

Parce que oui, les changements il les a vu et sentis mais Loki veut savoir jusqu'à quel point, veut savoir les choses et sans forcer James, ce qui est un premier pas en soi, n'est-ce pas ? Et puis, peut-être que le dieu a décidé de lui aussi s'exprimer un peu plus, avec des mots. De toute façon, James ne supporterait pas une nouvelle intrusion dans sa tête ou une excursion dans celle de Loki et ça avant un moment. Parce que ça, quoi qu'on en dise, Loki a toujours veillé sur lui, à sa manière, comme en ne dépassant jamais un certain stade.

Se rapprochant de son humain petit à petit en parlant jusqu'à ce que leurs corps soient collés l'un à l'autre, jusqu'à ce que leurs visages soient aussi proches que possible sans aller jusqu'au baiser. Et pourtant, Loki en meurt encore d'envie de l'embrasser. Le dieu jouant de nouveau mais un autre jeu, celui de la tentation en effet. Restant ainsi de longues secondes, voir si James cédera ou non alors que Loki est persuadé que l'humain en a envie et va le faire.

CODAGE PAR AMATIS





I hate him as much i love him. I'm his brother, adopted, but his brother after all. We're sons of Odin.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Love at first bite. | WINTERFROST.

Revenir en haut Aller en bas

Love at first bite. | WINTERFROST.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Absolarion Love.
» Love me now or hate me forever!
» Bite fight...
» « CENTRAL PARK » New York i love you .
» Let Love Lead The Way [PV]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ WE'RE ALL MAD HERE ♚ :: ♕ Sydney - Supernatural Zone ♕ :: Quartier Sud :: Paddy’s Market-