RSS
RSS



 

Partagez|

Mattia ~ O sole mio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Mattia ~ O sole mio 05.07.18 20:05




Mattia Lorenzi

citation qui fait cool.

Salut à toi lecteur, je me nomme Mattia Lorenzi, mais on me surnomme parfois Mattia. Je viens de Sans Famille, je suis humain et j'ai choisi la version livre J'ai 25 ans ans et je suis né(e) le 12 octobre 1870 à Lucca en Italie, je suis originaire de origines. Je suis actuellement célibataire et je suis bisexuel, mais j'évite de le dire, je me considère comme homme et mon pronom est il. Si tu me cherches, tu peux me trouver à l'hôtel. Je travaille comme violoniste, mais je peux aussi faire quelques acrobaties, bien que je n'ai pas pratiqué depuis un long moment. L'Australie, je connais un peu, j'y ai joué une fois, mais l'époque était bien différente, ce pays a énormément changé depuis. Je suis de ce groupe city. Ne te fie pas à mes airs, j'ai quelque compétences et pas des moindres, je suis très souple, lorsque j'étais plus jeune, j'ai travaillé dans un cirque, et mon numéro, c'était la contorsion, tout simplement. Aujourd'hui, je suis un peu rouillé je l'avoue., mais je ne suis pas parfait alors j'ai aussi mes faiblesses, qui sont la peur de perdre ma soeur bien-aimée et mon meilleur ami. Ma plus grosse phobie est le bateau. Plus sérieusement, j'ai le mal de mer; Je ne pense pas que cela puisse se classer dans les "phobies", mais je n'en vois pas d'autre. Pour que j'aille sur un bateau, il faut vraiment que je ne puisse pas faire autrement. mais je tire ma force de ma famille et mon violon. J'ai quelque particularités qui font de moi quelqu'un de différents, comme je boîte un peu de ma jambe droite, ce sont des vestiges des coups de mon ancien Padrone, Garofoli, il avait la main plutôt leste et mes séjours à l'hôpital étaient nombreux. C'était le seul moment où j'étais bien d'ailleurs.

Si tu te demandes qui est mon avatar, il s'agit de pierre niney et il a été crée par avengedinchains.
Caractère
Que puis-je vous dire au sujet de mon caractère ? Ma foi, il y aurait beaucoup à dire, mais je vais vous en faire un bref résumé, je n'aime pas vraiment parler de moi tout simplement parce que je ne vois pas trop l'intérêt que vous pouvez y trouver.  Lorsque j'étais petit, en Italie, j'étais un enfant plein de vie, je veillais sur mes frères et ma petite soeur, Cristina. Ma gaieté était communicative, j'aimais beaucoup aller vers les gens, faire connaissance. J'étais un incorrigible optimiste.  Naturellement j'avais aussi quelques défauts. Un brin boudeur, je n'arrivais quasiment jamais à admettre quand j'avais tort. Quand j'eus dix ans, ma vie changea du tout au tout et mon caractère s'en trouva également un peu modifié. Ma gaieté semblait n'apparaître qu'à certains moments, comme par exemple, quand j'étais dans la rue et que je tentais de ramener de l'argent pour mon Padrone, mais une fois les portes du logement franchies, je retrouvais un air triste, mais résigné sur mon sort. Une chose n'a cependant jamais changée, c'est mon côté protecteur. Je défends toujours farouchement ceux que j'aime, quitte à me prendre des coups pour cela.  J'avoue avoir gardé aussi de mon enfance ce petit côté boudeur qui revient lorsque je suis contrarié. J'ai également beaucoup de mal à pardonner à quelqu'un qui m'a fait du tort..en fait, tout dépend du degré d'affinité que j'avais avec la personne en question. Par exemple, je sais que si d'aventure une brouille arrivait entre Rémi et moi, je ne pourrais jamais rester fâché avec lui très longtemps. Ce qu'on a traversé étant enfants nous a lié à jamais.

Depuis que je suis arrivé ici, je me sens complètement perdu, j'ai du mal à m'adapter, toutes ces nouveautés sont vraiment très perturbantes et très bruyantes, si bien que je ne parle pas beaucoup avec les gens qu'il m'arrive de croiser, je sais que c'est idiot, que peut-être en parlant avec les gens j'en apprendrais plus sur la situation actuelle, mais l'inconnu me terrifie, surtout lorsque je m'y retrouve seul, sans personne de ma connaissance..

Anecdotes
Mattia a cinq frères et soeurs. Il est l'aîné. - Garofoli était l'oncle du garçon et peu de temps avant qu'il ne se fasse arrêté, il a vendu son neveu à un cirque pour deux ans. Là-bas Mattia a appris le métier de contorsionniste. Il était plutôt doué. - Au début du voyage entrepris avec Rémi, Mattia eut l'opportunité de devenir l'apprenti d'un très grand musicien. Ce dernier lui avait proposé de travailler dans sa boutique la journée, il était perruquier, et le soir, il lui donnerait des leçons de musique et ferait de lui un grand musicien. Mattia refusa, ne voulant en aucun cas quitter son ami. - Bien que ne se trouvant pas particulièrement malin, Mattia est tout de même rusé et dégourdi. C'est grâce à lui et à son sens de l'observation que Rémi n'a pas fini ses jours chez les Driscoll et qu'il a retrouvé sa véritable mère. - Mattia a le mal de mer. Il a horreur de prendre le bateau et ne le fait qu'en dernier recours. Lors de son périple avec son ami, ils ont dû le prendre pour aller en Angleterre et Mattia a passé la majeur partie du voyage dans les bras de son ami pour éviter de voir la mer tanguer. - Mattia ne s'est jamais marié et n'a jamais eu de petite amie. Comme il le dit souvent lui-même, il est marié à son violon. Plus sérieusement, il n'éprouve pas le besoin de trouver quelqu'un pour le moment. Peut-être un jour, mais sa vie lui convient parfaitement comme elle est. - Il n'a jamais fait étalage de sa bisexualité, d'abord parce que dans l'époque d'où il vient éprouver des sentiments amoureux pour un homme est considéré comme un crime et ensuite, il pense que c'est une phase, que cela passera tout seul, alors il fait comme si ce n'était rien.

Comment je vis ma transition
Je suis un être humain, je suis venu une fois en Australie et pourtant...pourtant je me sens complètement perdu. Toutes ces nouvelles choses bruyantes, ces...comment appellent-ils cela ? Ah oui, ces technologies, ces téléphones qui tiennent dans le creux de la main. Ces alarmes pour chaque moment de la journée. Tout ceci me rend extrêmement nerveux, je ne sais pas comment faire pour passer outre. J'ai compris que j'étais coincé ici, mais je ne sais pas ce qui a fait que j'y suis arrivé. Lorsque tout cela s'est produit, je venais d'apprendre par une lettre de Rémi, le décès de sa bien aimée Lise. Cela faisait quelques semaines que cela s'était produit. Naturellement, même si il ne me l'avait pas demandé, j'étais décidé à rejoindre mon ami pour l'aider dans cette terrible épreuve. J'avais donc interrompu ma tournée et avais pris un bateau...oui, je sais, un bateau. Donc j'avais pris un bateau pour aller le retrouver en Angleterre, et là une sensation étrange s'empara de moi. Je perdis connaissance et lorsque je revins à moi, je n'étais plus du tout sur le bateau, j'étais sur la terre ferme, mais dans une époque qui n'était pas la mienne. J'ai essayé de m'adapter, mais...enfin j'ai réussi à trouver une place dans un coin de rue pour jouer de mon violon. Heureusement je l'ai toujours avec moi, c'est une maigre consolation. Je joue toute la journée dehors et parfois je fais de bonnes journées, mais parfois le public n'est pas très généreux. Moi qui étais un musicien célèbre dans mon époque, je vous avoue que ce retour dans l'anonymat a quelque chose d'un peu terrifiant. Quand j'étais enfant au moins, je n'étais pas seul. A ce propos, Rémi...est-il aussi touché par...par ce qui m'est arrivé ? Je doute être un cas unique. .


Sweety Bee
Les infos inscrites dans la présa de Max n'ont pas changé d'un iota    
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Mattia ~ O sole mio 05.07.18 20:07


Histoire

This world is so blind, cold as ice.



CHAPITRE I. - L'Italie
Mo n enfance pourrait se découper en deux parties, la première, la plus petite partie, serait celle qui a un rapport avec ma vie à Lucca et la seconde ma vie à Paris. Contrairement à ce que vous pourriez penser, elle est loin d'être idyllique. Enfin, ne sautons pas les étapes.  Je m'appelle Mattia Lorenzi et je suis donc né à Lucca, en Italie. Je suis l'aîné d'une famille de six enfants. Mes parents n'étaient pas très riches, mais on arrivait tout de même à vivre à peu près correctement.  Mes frères et soeurs arrivèrent à intervalles réguliers. La petite dernière fut nommée Cristina et rapidement je développais des instincts protecteurs envers elle. Elle était toujours collé à moi, me réclamant lorsqu'elle ne me voyait pas. Je l'adorais, elle était ma princesse...et elle l'est toujours aujourd'hui.  Peu de temps après la naissance de Cristina, je devais avoir environ sept ans, mon père mourut et ma mère eut énormément de difficultés pour s'occuper de nous. Alors, environ un an après, un jour que mon oncle Garofoli était en visite à la maison, il proposa à ma mère de prendre l'un de nous. Il aurait aimé prendre un de mes frères, Léonardo, qui était beaucoup plus beau que moi, mais ma mère refusa et dit que si quelqu'un devait partir, ce serait moi parce que j'étais l'aîné.  

C'est ainsi que je partis pour la France. Les adieux furent déchirants, ma mère qui pleurait, ma soeur qui se jeta dans mes bras et qui ne voulait pas me laisser. Malheureusement, il le fallait, ma mère avait raison, j'étais l'aîné, c'était à moi de partir et puis c'était pour le mieux. Après tout, j'allais aller à Paris, ce serait formidable. C'était ce que je me disais en sortant de chez nous, mais avant que Garofoli et moi ne quittions l'Italie, le Padrone, comme il voulait que je l'appelle, a eu le temps de prendre avec lui une dizaine d'enfants. J'ignorais alors quels étaient ses projets pour nous, mais j'avais le sentiment que cela n'allait pas me plaire. .



CHAPITRE II - En France.
A notre arrivée en France, Garofoli nous mena dans une maison...enfin masure serait le terme exact. Elle était située Rue Lourcine, elle n'était pas grande, décorée sommairement, elle était sombre, peu importe l'heure qu'il était. Je ne savais pas encore combien de temps j'allais devoir vivre ici, mais je détestais déjà cette maison, cependant je ne pouvais rien y faire, j'étais sous la garde de mon oncle, je devais lui obéir. Les projets du Padrone pour nous ne furent pas longs à nous être dévoilés. Nous devions gagner notre pitance, selon nos aptitudes. Si nous ne ramenions pas assez d'argent, alors on était battus, et parfois aussi privés de repas.  Qu'est-ce que je devais faire ? Oh et bien attirer la sympathie des gens, Garofoli m'avait donné deux souris blanches  pour que je leur apprenne des tours à montrer au public, afin qu'ils me donnent de l'argent, mais je n'étais pas vraiment beau et je n'arrivais pas à susciter cette pitié qui fait aux gens sortir leur argent. Je devais trouver trente sous tous les jours...j'ai rarement eu le compte.. Au début il me frappait, mais voyant que cela ne changeait rien, que je ne gagnais toujours pas assez d'argent, il commença à retirer autant de pomme de terre de ma soupe qu'il ne me manquait d'argent. Les privations me firent maigrir et je réussis enfin à attirer la sympathie des gens. S'ils ne me payaient pas forcément, ils me donnaient du pain ou bien me faisaient manger un peu de soupe, si bien que je supportais plus facilement les privations imposées par le Padrone. Malheureusement, un jour, Garofoli me surprit chez une femme qui m'avait donné une assiette de soupe et il comprit tout. Il décida que je ne sortirai plus. Il fit plus, il inventa une "punition continuelle" pour moi. Je devais préparer le repas des autres, sans jamais avoir le droit d'en manger et pour être certain que je ne me serve pas dans la marmite, il y posa un cadenas. Je devais donc surveiller la cuisson de la soupe et l'odeur qui s'échappait par le tuyau de la marmite rendait ma privation de nourriture insupportable.  


CHAPITRE III - Un nouvel ami
Cela faisait un peu plus d'un an que je vivais chez Garofoli lorsque je fis la connaissance de Rémi. Il était arrivé accompagné de son maître qui, semble-t-il, voulait le laisser à Garofoli. J'ai pu un peu parler avec Rémi. Je l'ai tout de suite trouvé gentil, j'ai voulu l'avertir sur les conditions de vie quand on entrait au service du Padrone, je l'ai sans doute effrayé, mais je ne voulais rien lui cacher. Finalement, son maître revint chercher Rémi en fin de journée et reparti avec lui. Je me souviens avoir soupiré de soulagement, je sentais que Rémi n'aurait jamais supporté les conditions de vie difficile de la maison.  Après cet intermède, la vie reprit son cours.  A force de privations, je tombais malade et au retour d'un de mes séjours à l'hôpital, Garofoli décida que je ne lui étais plus utile et me loua pour deux ans au cirque Gasso.  Là-bas j'y ai appris le métier de contorsionniste et le violon. Je m'y suis fait aussi quelques amis...et à cette époque j'ignorais qu'un jour ils me viendraient en aide.

Après deux années passées au cirque, je suis rentré à Paris, j'avançais d'un pas lourd, me dirigeant rue Lourcine presque les yeux fermés. Arrivé devant la maison, ma surprise fut grande, elle était fermée et une voisine me dit que Garofoli était en prison après avoir tué un enfant à force de l'avoir trop battu. Je me retrouvais donc seul, à la rue. Enfin seul, pas vraiment, j'avais mon violon. Je commençais donc à essayer de jouer pour gagner un peu d'argent, mais le succès n'était pas au rendez-vous. Un jour que j'étais adossé à une église, j'entendis le jappement d'un chien et tournant la tête, mes yeux s'ouvrirent en grand. Devant moi se tenait Rémi. J'allais à sa rencontre, j'étais si heureux de le revoir.  Je lui expliquais ma situation qui était loin d'être glorieuse, pour résumer, je mourrai de faim.  Rémi me prit avec lui dans sa troupe. Nous n'étions pas beaucoup, seulement Rémi, Capi et moi, mais nous avons parcouru la France afin de gagner un peu d'argent. Nous avons fait une halte à Chavanon où nous avons amené une vache à Madame Barberin, la mère adoptive de Rémi et puis nous avons appris que les véritables parents de Rémi le recherchaient. Nous avons également su que Rémi était anglais.

Nous nous sommes retrouvé chez les Driscol, mais quelque chose chez ces gens me faisait dire qu'ils ne pouvaient pas être les parents de mon ami. Je le lui dis et il ne fut pas content au début, il désespérait de retrouver ses vrais parents, je le comprenais fort bien, mais je ne pouvais pas le laisser chez ces monstres, alors j'ai mené mon enquête et j'ai fini par découvrir que la mère de Rémi était une dame nommée Madame Miligan. Rémi l'avait déjà rencontré, c'était la dame du "Cygne" comme il l'appelait. J'étais si heureux que cette femme soit sa mère, il l'aimait tant ainsi qu'Arthur, son petit frère. Les retrouvailles ne furent pas immédiates, nous sommes passés par beaucoup d'épreuves Rémi et moi, mais nous avons finalement réussi. En particulier avec l'aide des amis que je m'étais fait au cirque.


CHAPITRE IV - Le temps passe
Madame Miligan s'occupa de me donner une éducation et me fit aller dans les meilleures écoles. En fait, j'allais dans celles où allait Rémi. Voilà pourquoi aujourd'hui encore je le considère comme mon frère. J'ai grandi, je suis retourné en Italie voir ma soeur et je devins un violoniste célèbre. Je suis resté en contact avec Rémi bien sûr et j'ai appris pour Lise, sa chère et tendre Lise, elle est morte peu de temps après avoir mis au monde leur fils unique. Je n'ai encore jamais vu ce petit bout de chou qui porte le même prénom que moi. J'ai voulu rejoindre Rémi pour l'aider à traverser cette rude épreuve, mais c'est à ce moment-là que je me suis retrouvé ici, en Australie.

Depuis que je suis arrivé, j'ai du mal à me faire à cette vie, j'aimerais tellement retrouver au moins quelqu'un que je connais.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t868-jack-harkness-you-have-no-idea-what-it-felt-like-coming-back-to-life-and-knowing-the-world-was-empty-because-you-d-gone

LIEU ORIGINEL : Péninsule de Boeshane (naissance), Cardiff avec Torchwood
D'OÙ VIENS-TU ? : Torchwood / Dr Who
AVATAR : John Barrowman
COPYRIGHT : Heaven (avat et signa) Lilandiel (aes) ♥
STATUT CIVIL : Son coeur est pris
AVEC : Ianto Jones
AVENTURES : 106
MULTIFACE : Steven G. Rogers & Loki Laufeyson & Jefferson
DATE D'ARRIVEE : 28/04/2018


Message Sujet: Re: Mattia ~ O sole mio 05.07.18 20:38

Re-bienvenue par ici





Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Mattia ~ O sole mio 05.07.18 20:47

Re-merci
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur

LIEU ORIGINEL : Avant d'être expatrié sur terre, il vivait dans le monde de l'homme de la lune, détruit par Pitch
D'OÙ VIENS-TU ? : The Guardians of Childhood
AVATAR : Brandon Flynn
COPYRIGHT : ©Tearsflight
STATUT CIVIL : Célibataire
AVENTURES : 25
MULTIFACE : Nope
DATE D'ARRIVEE : 03/07/2018
LOCALISATION : Quartier Sud
METIER : Etudiant qui entame sa dernière année de lycée, joueur de hockey sur glace


Message Sujet: Re: Mattia ~ O sole mio 05.07.18 20:56

Pierre, qu'il est beau !
Re-bienvenue et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Mattia ~ O sole mio 05.07.18 21:01

Re-merci Jack
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Mattia ~ O sole mio 11.07.18 14:47

Coucou

Normalement je suis censé terminer ma fiche demain, mais je crains de ne pas réussir à la finir à temps, du coup je me demandais si il était possible que j'obtienne un délai jusqu'à dimanche s'il vous plaît ?

Merci
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t416-remi-milligan-les-liens-d-un-ancien-orphelin

LIEU ORIGINEL : Monde normal, XIXème siècle
D'OÙ VIENS-TU ? : Sans Famille, de Hector Malot
AVATAR : Jamie Campbell Bower
COPYRIGHT : encore à trouver (so à venir)
STATUT CIVIL : veuf
AVEC : Seul avec un enfant
AVENTURES : 34
DATE D'ARRIVEE : 28/04/2018
LOCALISATION : Sans doute dans sa demeure
METIER : Violoniste


Message Sujet: Re: Mattia ~ O sole mio 11.07.18 18:54

Moooh je n'étais pas encore venu te dire bonjour mon cher ami *-* du coup, re-bienvenue ici, et on se réserve un rp **
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t255-steven-g-rogers-i-can-do-this-all-day

LIEU ORIGINEL : Earth-616
D'OÙ VIENS-TU ? : Marvel Universe
AVATAR : Chris Evans
COPYRIGHT : Ante mortem (avat) Heaven (signa) Lilandiel (aes) ♥
STATUT CIVIL : Le coeur pris définitivement, il était avec lui avant qu'il ne lui soit arraché, il vient de le retrouver
AVEC : James B. Barnes, l'unique amour de sa vie
AVENTURES : 451
MULTIFACE : Jack Harkness & Loki Laufeyson & Jefferson
DATE D'ARRIVEE : 30/03/2018
LOCALISATION : Brisbane
METIER : Ancien soldat - Invader - leader des Howling Commando - co-leader des Avengers - agent gouvernemental. Fugitif depuis 2016. Reconverti en libraire depuis qu'il est ici


Message Sujet: Re: Mattia ~ O sole mio 12.07.18 19:19

Délai accordé jusqu'au dimanche 15





Until the end of the line
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Mattia ~ O sole mio 12.07.18 19:48

@Rémi Milligan a écrit:
Moooh je n'étais pas encore venu te dire bonjour mon cher ami *-* du coup, re-bienvenue ici, et on se réserve un rp **

^^ Merci et oui, mon premier RP sera pour toi mon cher **

@Steven G. Rogers Merci
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin
Voir le profil de l'utilisateur http://onceuponatragedy.forumactif.org/t255-steven-g-rogers-i-can-do-this-all-day

LIEU ORIGINEL : Earth-616
D'OÙ VIENS-TU ? : Marvel Universe
AVATAR : Chris Evans
COPYRIGHT : Ante mortem (avat) Heaven (signa) Lilandiel (aes) ♥
STATUT CIVIL : Le coeur pris définitivement, il était avec lui avant qu'il ne lui soit arraché, il vient de le retrouver
AVEC : James B. Barnes, l'unique amour de sa vie
AVENTURES : 451
MULTIFACE : Jack Harkness & Loki Laufeyson & Jefferson
DATE D'ARRIVEE : 30/03/2018
LOCALISATION : Brisbane
METIER : Ancien soldat - Invader - leader des Howling Commando - co-leader des Avengers - agent gouvernemental. Fugitif depuis 2016. Reconverti en libraire depuis qu'il est ici


Message Sujet: Re: Mattia ~ O sole mio 13.07.18 15:28


C'est une validation !

Youpiiiiiiiii !



Félicitations Mattia Lorenzi
Finalement tu avais pas besoin de délai

Il y a encore quelque petites étapes pour boucler cette validation, comme aller faire ta fiche de lien et poster ta fiche gestion de rp. Tu es désormais libre d'aller flooder le forum, libre d'aller rp. Tu peux aussi poster une recherche de rp juste ici.

Encore félicitations à toi pour ta validation, à très vite sur le forum  !





Until the end of the line
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité
Invité

Message Sujet: Re: Mattia ~ O sole mio 13.07.18 19:47

En effet, j'avais pensé que peut-être....et puis finalement non, la fée de l'inspiration m'a touché hier avant que j'aille me coucher
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé

Message Sujet: Re: Mattia ~ O sole mio

Revenir en haut Aller en bas

Mattia ~ O sole mio

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Manifestation pour la paix a Cite-Soleil
» Mon cœur bat pour toi, mais tu ne le vois pas...
» SOFIA •• Un'occhiata di sole
» Stephano Sole [ Terminé ]
» Uno sole minor [Pv Monsieur]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
♚ WE'RE ALL MAD HERE ♚ :: We're All Mad Here :: We need you :: Qu'on lui coupe la tête !-